Une oreille attentive à quiconque avait besoin de son écoute

Hadar Buchris, une jeune fille de 21 ans, originaire de Sfat (Safed) a été assassinée par un Palestinien de 34 ans, lors d’une attaque terroriste au carrefour du Goush Etzion, dont le souvenir est évoqué par les étudiantes de la midrasha à laquelle elle participait à Bat Ayin. 

 

Le souvenir de Hadar Buchris, la jeune fille de 21 ans, qui a été tuée dans une error attaque terroriste au carrefour de Gush Etzion dimanche après-midi, était évoqué dimanche soir à la midrasha Bat Ayin qu’elle a rejoint l’an dernier. Les filles assistant à la midrasha Zohar se sont réunies là avant de se mettre en route pour le carrefour où leur amie a été sauvagement assassinée. 

« Hadar était une fille fantastique et brillante. Elle était toujours une source de bonne énergie pour l’ensemble du groupe », a déclaré Ayala Eretz Hazvi, l’ancienne professeure de théâtre d’Hadar de son école précédente dans les Hauteurs du Golan.

 

Hadar Buchris, murdered at Gush Etzion junction.
Hadar Buchris, assassinée au carrefour du Gush Etzion.

« C’était une élève très talentueuse des cours de théâtre et une comique à succès qui créait toujours des vibrations positives autour d’elle et de ses amis » a poursuivi Hazvi. « Elle avait aussi un don particulier comme un genre de psychologue, prêtant toujours une oreille empathique à quiconque en avait besoin ».

« Nous l’aimons énormément ainsi que sa famille et nous les serrons très fort dans nos bras ».

 

Hadar Buchris.
Hadar Buchris.

Avant d’emménager dans les hauteurs du Golan, Hadar fréquentait l’école de Sfat (Safed), où une de ses soeurs étudie encore. Ceux de l’école disent qu’elle et sa soeur étaient très proches et se soutenaient l’une l’autre.

Hadar avait précédemment vécu avec sa mère, Frechia à Netanyah. Son père Arieh, vit aussi dans cette ville. Après ses études, Hadar a passé deux ans en tant que jeune coordinatrice au cours de son service national – d’abord dans un Moshav près de Tibériade, puis dans un Kibboutz à Beit She’an.

Après avoir achevé son service national, Hadar est partie voyager tout autour de l’Inde. A son retour en Israël, elle s’est installée dans une implantation du Gush Etzion avec une amie qu’elle avait rencontrée en voyageant. Elle a ensuite rejoint la midrasha de Bat Ayin.

Buchris a été assassinée dimanche après-midi par un Palestinien qui l’a poignardée, alors qu’elle attendait au point d’auto-stop du carrefour de Gush Etzion. Un soldat qui se tenait tout près a tiré et blessé l’agresseur terroriste.

The scene of the terror attack at Gush Etzion junction on Sunday afternoon. (Photo: Gush Etzion Regional Council)
La scène de l’attaque terroriste au carrefour du Gush Etzion dimanche après-midi. (Photo: Gush Etzion Regional Council).

Les personnels paramédicaux du Magen David Adom ont porté les premiers soins à Hadar et elle a été évacuée vers l’hôpital Sha’are Tzedek de Jérusalem, où elle a été déclarée morte. Le terroriste palestinien qui a poignardé Hadar est aussi mort de ses blessures.

Selon un témoin de l’attaque, le Palestinien a d’abord parlé à un soldat de l’endroit avant de commettre son attaque au couteau.

Le Shin Bet a ensuite confirmé que l’agresseur terroriste s’appelait Issam Thawabteh, un Palestinien de 34 ans venu de Beit Fajjar, village proche du carrefour du Goush Etzion. Thawabteh n’avait pas de casier judiciaire. 

Ahiya Raved et Elisha Ben Kimon

 

Published: 11.22.15, 23:22 / Israel News

ynetnews.com

 

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENTAIRE

  1. Alors c’est ça la « résistance palestinienne », poignarder dans le dos une jeune femme sans défense ? Salopard de lâche qui va en plus être fêté comme un « courageux martyr » par toute la crapulerie « palestinienne » et islamo-gauchiste…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.