Le récapitulatif de la guerre à Gaza par Voice of America omet le contexte vital

Chaïm Lax

Pour marquer les six mois de guerre d’Israël contre le Hamas à Gaza, Voice of America (VOA) a publié une vidéo de trois minutes relatant les effets de la guerre en Israël et à Gaza.

Cependant, plutôt que de fournir à son public un aperçu complet de la guerre à Gaza, VOA a produit un reportage qui a omis une bonne partie du contexte, le laissant finalement très partial et peu informatif.

 

Le reportage vidéo commence par les récentes manifestations israéliennes appelant à de nouvelles élections, à un accord d’otages et à l’éviction du gouvernement actuel dirigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Dans sa couverture de ces manifestations, VOA affirme que le gouvernement israélien a été incapable « jusqu’à présent d’obtenir la libération des otages capturés le 7 octobre ».

Cette déclaration omet le fait qu’en novembre 2023, plus de 100 otages ont été libérés lors d’un cessez-le-feu temporaire en échange de centaines de prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes.

De plus, cette affirmation donne l’impression que la responsabilité incombe à Israël alors qu’en fait, Israël a accepté plusieurs accords qui verraient la libération de davantage d’otages captifs du Hamas, qui ont tous été rejetés par les dirigeants de groupe terroriste basé à Gaza.

Après avoir dressé le portrait du mouvement de protestation israélien, VOA tourne ensuite son attention vers Gaza.

Le rapport cite le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, affirmant que « plus de 33 000 Palestiniens » ont été tués par Israël pendant la guerre.

Cependant, le rapport ne parvient pas à nuancer cette statistique dans le contexte vital où le ministère de la Santé de Gaza ne fait pas de différence entre les civils et les combattants.

De même, le rapport poursuit en affirmant que « les attaques aériennes généralisées d’Israël ont détruit une grande partie des infrastructures civiles à Gaza, créant une crise humanitaire ».

Ce point est réitéré plus tard par le directeur de World Central Kitchen, José Andrés, qui aurait déclaré qu’Israël « détruit chaque bâtiment, chaque hôpital, chaque école, chaque université ».

Outre que ces allégations sont des exagérations de la réalité sur le terrain, ce qui manque dans ce tableau est la compréhension nécessaire qu’Israël combat l’infrastructure terroriste du Hamas, qui est délibérément implantée dans des zones civiles.

Plus loin dans ce reportage vidéo, VOA affirme que Netanyahu « reste déterminé à ignorer les appels internationaux à un cessez-le-feu humanitaire jusqu’à ce que le Hamas libère tous les otages détenus », ajoutant plus tard que « publiquement, il n’existe aucun plan pour un cessez-le-feu immédiat, une libération des otages ou une fin aux hostilités ».

Comme mentionné précédemment, ces déclarations ignorent le fait qu’Israël a approuvé des accords de prise d’otages (y compris des cessez-le-feu temporaires) qui ont été rejetés par le Hamas. Israël a également accepté un cessez-le-feu dans le cadre d’un accord selon lequel les otages sont libérés par étapes.

Outre le fait que certaines des principales allégations formulées dans ce reportage vidéo manquent d’un contexte approprié et ne sont donc pas informatives, un autre problème de ce rapport global est le manque d’attention portée à la façon dont la guerre a affecté Israël.

Bien qu’il soit intitulé « Israël marque 6 mois depuis l’attaque meurtrière du Hamas », le rapport passe sous silence le coût mortel de la guerre pour la société israélienne, le fait que le Hamas et le Hezbollah continuent de tirer des roquettes sur les centres civils israéliens au nord et au sud, et le fait qu’il y a encore des dizaines de milliers d’Israéliens déplacés à l’intérieur du pays qui ne peuvent pas rentrer chez eux.

Si VOA voulait réellement fournir à son public une image complète de la guerre entre Israël et le Hamas six mois plus tard, elle devrait ajouter plus de contexte à ses allégations et fournir une image plus large de la guerre, et pas seulement les aspects qui peuvent être utilisés. pour salir l’image d’Israël.

JForum.fr avec honestreporting.com

Chaïm Lax

Chaïm Lax
Originaire de Toronto, au Canada, Chaim a déménagé en Israël en 2018. Il est titulaire d’un baccalauréat (avec distinction) en sciences politiques et en histoire de l’Université York ainsi que d’une maîtrise en études israéliennes de la Rothberg International School de l’Université hébraïque. Avant de rejoindre HonestReporting, Chaim a travaillé avec diverses organisations de défense d’Israël au Canada et en Israël.

 

[/sc] Crédits photos via Flash 90 : David Cohen ;Abed Rahim Khatib ;Yonatan Sindel.

 

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
KIGEM

EST CE LA VOIX DE LFI ou VOICE OF AMERICA?