Enfin des ambassadeurs du Sénégal et de la Guinée en Israël

1
401
Le Sénégal et la Guinée envoient leur ambassadeur en Israël pour la 1ère fois
Israel announced the renewal of diplomatic relations with the Republic of Guinea on July 20, 2016 Foreign Ministry

Le Sénégal et la Guinée, pays d’Afrique de l’Ouest à majorité musulmane, envoient leurs ambassadeurs pour la première fois en Israël, au cours de la semaine prochaine, alors que l’Etat hébreu poursuit sa politique d’ouverture envers l’Afrique.

Le sénégalais Talla Fall et le guinéen Amara Camara doivent chacun présenter leurs lettres de créance au président israélien Reuven Rivlin mardi lors d’une cérémonie à Jérusalem, acceptant de fait leurs fonctions d’ambassadeurs non-résident en Israël.

L’ambassadeur Fall, qui représente également Dakar en Egypte, sera basé au Caire, et le haut diplomate Camara travaillera de Paris.

La Guinée et le Sénégal, deux nations à majorité musulmane situées en Afrique de l’Ouest, ont récemment amélioré leurs relations avec Israël. Leurs relations diplomatiques avec l’Etat hébreu existaient déjà, mais aucun des deux n’avaient jamais nommé d’ambassadeur en Israël.

La position du Sénégal au Conseil de sécurité

Dakar et Jérusalem ont convenu de normaliser leurs liens diplomatiques début juin de cette année lors d’une rencontre entre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et les dirigeants de pays ouest-africains lors d’un sommet à Monrovia, suivant une crise diplomatique entre les deux pays.

En décembre 2016, Netanyahou avait ordonné “une série de mesures diplomatiques” contre le Sénégal qui avait obtenu, avec la Nouvelle-Zélande, qu’un vote soit organisé à l’ONU sur la résolution 2334 contre les implantations israéliennes.

Faisant face à la décision d’Israël de rappeler son ambassadeur à Dakar et d’annuler son programme d’aide, le Sénégal avait alors défendu son vote à l’ONU.

SIA KAMBOU (AFP/File)
President Macky Sall, pictured in March 2017, visited the site of the fire that killed at least 25 people at a Muslim religious retreat in Senegal SIA KAMBOU (AFP/File)

“Il faut saluer la position du Sénégal. La communauté internationale salue la position du Sénégal et notamment les pays musulmans”, avait affirmé le porte-parole du gouvernement Seydou Guèye.

“Le Sénégal a tenu à être conforme à sa vision de la diplomatie. Depuis 1975, le Sénégal préside le comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien. Ce n’est pas parce que le Sénégal soutient le peuple palestinien qu’il est contre Israël”, avait ajouté M. Guèye.

Le Sénégal, actuellement un des dix pays membres non permanents du Conseil de sécurité, avait rétabli ses relations diplomatiques avec Israël en 1995.

Guinée, 50 ans plus tard

Israël et la République de Guinée avaient annoncé en juillet 2016 le renouvellement de leurs relations diplomatiques, après 49 ans, lors d’une rencontre à Paris entre la délégation israélienne du ministère des Affaires étrangères, dirigée par le Directeur général Dore Gold, et leurs homologues guinéens.

Les relations entre Israël et la Guinée, composée de 85% de musulmans, avaient été rompues en 1967 depuis la guerre des Six Jours.

“La République de Guinée renouvelle les relations diplomatiques après 49 ans. Les pays d’Afrique qui ne l’ont pas encore fait sont en baisse et nous espérons que bientôt ce nombre diminuera davantage. Israël invite les Etats qui n’ont pas encore renouvelé les relations diplomatiques à suivre l’exemple de la Guinée afin que nous puissions travailler ensemble pour le bénéfice de tous les peuples de la région”, avait déclaré Dore Gold pour cette occasion à Paris.

Michael Kappeler (dpa/AFP)
Le président de la Guinée et de l’Union africaine, Alpha Condé, s’exprime lors du G20 Afrique à Berlin, le 12 juin 2017 Michael Kappeler (dpa/AFP)

“Maintenant, nous aspirons à promouvoir et à intensifier la coopération bilatérale. Israël est prêt à partager son expérience et ses capacités en faveur des besoins de développement du pays dans une variété de domaines tels que l’agriculture, la gestion de l’eau et pour la protection de la patrie”, avait-il précisé.

Cette annonce intervenait peu après la visite en Afrique de Netanyahou qui comprenait un sommet avec les dirigeants de l’Ouganda, l’Ethiopie, le Kenya, le Rwanda, le Soudan du Sud, la Tanzanie et la Zambie.

Le président kenyan Ohuru Kenyatta avait alors promis que Nairobi ferait pression pour élever le statut d’Israël dans l’Union africaine afin qu’il devienne un Etat observateur.

La position d’observateur est accordée à certains pays non-africains qui souhaitent coopérer avec l’UA, suivre la procédure et répondre à ses rassemblements. Israël avait été un observateur mais son statut n’a pas été renouvelé en 2002.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.