Le premier gouvernement d’Élisabeth Borne a été révélé vendredi après-midi.  13 femmes et 14 hommes dans ce nouveau gouvernement dont une quinzaine de Ministres . Une quasi-parité qui a du sens après la nomination d’une femme Première ministre, la deuxième seulement en France

– Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté numérique

– Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur

– Catherine Colonna, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

Eric Dupond-Moretti, ministre de la Justice, Garde des Sceaux

Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des               Territoires

– Pap Ndiaye, ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse

– Sebastien Lecornu, ministre des Armées

–  Brigitte Bourguignon, ministre de la Santé et de la Prévention

Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion

Damien Abad, ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées

Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire

Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publique

Yaël Braun-Pivet, ministre des Outre-mer

Rima Abdul Malak, ministre de la Culture

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique

– Gabriel Attal, nommé ministre délégué chargé des Comptes publics

Jforum – sources diverses

2 Commentaires

  1. C’est une provocation de nommer à la tête de l’Education Nationale un noir d’origine africaine et musulman connu pour ses idées racialistes et indigénistes qui va être responsable de nos enfants donc de l’avenir des citoyens français
    Quelle honte et Lacron pour engranger des députés vendrait la France comme il le fait avec ce noir d’Afrique sortant d’ULM mais rentré sur liste étranger ou de discrimination
    De même la maghrébine nommée à la culture dans le pays de la langue de Molière est une autre provocation pour engranger. des députés
    Oui Macron est un anti français comme Me,en bon l’espagnol avec sa creolisation un mot qui ne veut rien dire mais qui en dit long sur la haine de la France de t’ois ces islamo gauchistes des insoumis des verts pourris qui nous montrent à Grenoble ceux qu’ils veulent pour la destruction de la France
    Oui nommer des étrangers à peine naturalisés est une honte et un danger
    Ces ministres doivent partir de ce gouvernement composé par Macron et la PM Borne n’a pas son mot à dire et ne fait qu’excécuterce que le monarque anti France et pro musulman a décidé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.