Douzième chaîne : les compagnies d’assurance refusent de couvrir les pertes commerciales en cas de sanctions anti-israéliennes.

La création d’un gouvernement religieux de droite avec une participation extrémiste augmente la probabilité de sanctions internationales contre Israël, et les compagnies d’assurance, qui sont une sorte de « canaris dans la mine », ont été les premières à réagir à un tel danger.

Selon la Douzième chaîne, les assureurs israéliens ont retiré de leurs forfaits l’assurance des sociétés commerciales contre les sanctions internationales. Jusqu’à présent, cela ne s’applique pas à l’assurance des particuliers.

L’observatrice économique de la chaîne, Ayelet Baron, a déclaré que la raison de cette démarche était le refus des compagnies d’assurance étrangères de participer à l’assurance des entreprises israéliennes contre les sanctions avec leurs partenaires dans notre pays.

Chaque année fin décembre, les compagnies étrangères revoient la liste des événements assurés, et cette année elles ont décidé d’en retirer les sanctions internationales, les jugeant trop probables, et donc dangereuses.

Laissées sans partenaires étrangers, les compagnies d’assurances israéliennes ont emboîté le pas. L’Autorité des marchés de capitaux a approuvé le déménagement pour les entreprises, mais n’a pas encore accepté de l’étendre aux particuliers.

Cela s’est produit dans le contexte d’un appel de l’ONU à la Cour internationale de justice de La Haye avec une recommandation d’enquêter sur les actions d’Israël dans les territoires palestiniens. Jeudi, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira également pour discuter de la politique d’Israël sur le mont du Temple.

Source : news.israelinfo.co.il

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.