Attaque aux JO de Munich en 1972 : accord entre Berlin et familles de victimes sur les indemnisations

Le gouvernement fédéral, ainsi que la région de Bavière et la ville de Munich vont verser 28 millions d’euros aux familles de victimes de cette prise d’otages.

Cette prise d’otages s’était soldée par la mort de 18 personnes, dont onze athlètes israéliens. (Illustration) AFP/Ina Fassbender
Cette prise d’otages s’était soldée par la mort de 18 personnes, dont onze athlètes israéliens. (Illustration) AFP/Ina Fassbender
Ce mercredi, le gouvernement allemand a annoncé que l’Allemagne et les familles de victimes israéliennes de l’attaque meurtrière survenue durant les Jeux olympiques de 1972 à Munich sont parvenus à un accord d’indemnisation. Le gouvernement fédéral, ainsi que la région de Bavière et la ville de Munich vont verser quelque 28 millions d’euros aux familles de victimes de cette prise d’otages, qui s’était soldée par la mort de 18 personnes, dont onze athlètes israéliens, a indiqué à l’AFP un porte-parole du ministère de l’Intérieur.
« Le gouvernement fédéral salue l’accord avec les familles des victimes », a réagi dans un communiqué le porte-parole du gouvernement d’Olaf Scholz, Steffen Hebestreit. Selon l’accord, Berlin versera environ 1,2 million pour chacune des 23 familles éligibles. L’accord prévoit aussi la mise en place d’une commission d’historiens allemands et israéliens qui devraient avoir accès à des documents jusqu’ici classifiés pour faire toute la lumière sur cette prise d’otages et le fiasco policier. Avec cet accord, l’Allemagne « s’acquitte de son obligation historique envers les victimes et leurs familles, dans le contexte de relation spéciale germano-israélienne », indique le porte-parole.
Cet accord doit, selon lui, « créer les conditions pour aborder un chapitre douloureux de notre histoire commune, pour le reconnaître comme il se doit et jeter les bases d’une nouvelle culture de la mémoire », espère M. Hebestreit. Les présidents allemand et israélien, Frank-Walter Steinmeier et Isaac Herzog, ont dans la foulée de l’officialisation de l’accord annoncé qu’ils participeraient tous les deux à la cérémonie organisée lundi en Bavière.

Des commémorations prévues le 5 septembre prochain

De son côté, Israël a salué l’accord entre Berlin et les familles des victimes. Dans un premier temps, l’Allemagne avait proposé un montant global de 6,8 millions d’euros pour l’ensemble des familles des victimes. Une offre qualifiée d’« insultante » par ces dernières. Cet accord intervient quelques jours avant les commémorations des cinquante ans de l’attentat, qui a eu lieu le 5 septembre 1972.
Des commémorations dont les familles des victimes avaient décliné l’invitation dans un premier temps, réclamant aux autorités allemandes des « excuses publiques » pour « toutes leurs erreurs » et leurs « mensonges » dans cette affaire, « d’ouvrir toutes » leurs archives, ainsi qu’une « juste compensation » financière. Finalement, suite à la nouvelle offre proposée par le gouvernement allemand, les familles se rendront à Munich pour l’événement commémoratif, lors duquel les présidents des deux pays seront présents.
Par Le Parisien avec AFP
Un hélicoptère de l’armée incendié sur la base aérienne de Fuerstenfeldbruck, le 7 septembre 1972, après une attaque terroriste palestinienne pendant les Jeux Olympiques de Munich EPU/AFP/ARCHIVES – –

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.