Photo Avi Ohayon / GPO

Ayant du retourner en Israël à cause des événements sécuritaires, le Premier ministre s’est finalement adressé à la convention de l’Aipac par vidéoconférence, juste après la réuniob du cabinet qu’il a présidé à Tel-Aviv dès sa descente d’avion.

« Chers amis de l’Aipac !

Je n’ai pas pu hélas être avec vous car je suis retourné en Israël pour faire face à la situation sécuritaire, suite aux attaques criminelles aux roquettes contre notre territoire. Nous avons réagi avec une extrême puissance.

Depuis 24h, Tsahal a détruit de nombreuses infrastructures terroristes à une échelle jamais atteinte depuis quatre ans. Je reviens à l’instant d’une séance avec le chef d’Etat-major et nos plus hauts officiers et je peux vous dire que nous sommes prêts à aller encore beaucoup plus loin pour défendre notre pays.

Au milieu de tous ces événements, je voulais vous parler et vous dire simplement : Merci beaucoup ! Merci, Aipac ! Merci d’avoir rassemblé dix-huit mille Américains fiers, et parmi eux quatre mille étudiants américains qui se rangent aux côtés de l’Etat d’Israël ! Merci à vous qui agissez année après année, décennie après décennie, pour renforcer l’alliance entre nos deux pays.

Et je peux vous dire que cette alliance n’a jamais été aussi solide. Merci pour œuvrer au renforcement du soutien à Israël des deux côtés de l’éventail politique, auprès des Démocrates comme auprès des Républicains. C’est ainsi que cela a toujours été et c’est ainsi que cela doit toujours être.

Hier, à la Maison-Blanche, le président Trump a une nouvelle fois fait l’Histoire. Il a officiellement reconnu la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan. Ceci mérite de forts applaudissements.

Le Golan est indispensable à la sécurité d’Israël, il fait aussi partie de notre Histoire. Lorsque l’on y creuse le sol, on trouve des vestiges d’anciennes synagogues.

Des Juifs y ont vécu durant des millénaires et aujourd’hui, le peuple juif est revenu sur le Golan. Israël possède cette position de hauteur et nous n’y renoncerons pas. Elle fait partie d’Israël. Pour cela, tout le peuple juif vous dit ‘Merci président Trump’ pour toutes vos décisions historiques ! Vous vous souvenez sûrement qu’en 2015, je me suis présenté devant le Congrès américain et j’ai parlé contre ce terrible accord nucléaire avec l’Iran.

En 2018, le président Trump a quitté ce mauvais accord et il a imposé de nouvelles sanctions envers ce régime criminel de Téhéran qui jure de vouloir faire disparaître le seul Etat juif au monde. Il a aussi reconnu Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël et fait transférer l’ambassade des Etats-Unis.

Il a nommé un merveilleux ambassadeur, David Friedman, que vous avez entendu il y a quelques instants. Et avec notre ambassadeur Ron Dermer, Israël et les Etats-Unis ont là deux parmi les meilleurs ambassadeurs au monde ! Merci, président Trump !

Ces dernières semaines, nous avons beaucoup entendu sur des forces qui tentent de saboter les relations entre les Etats-Unis et Israël. Je peux vous dire une chose, et je le promets : elles échoueront ! Les valeurs que nous partageons sont trop profondes et nos intérêts communs sont trop forts. Nous sommes liés par un destin commun.

Mais nous ne devons pas prendre cela comme évident. Nous devons affronter ceux qui veulent salir cette grande organisation qu’est l’Aipac et ceux qui souhaitent mettre en péril le soutien des Etats-Unis à Israël.

Malgré leurs allégations, ils ne se contentent pas de critiquer la politique du gouvernement israélien. J’y suis habitué, cela se passe toutes les cinq minutes ! Ils font autre chose : ils instillent ce même poison qui jadis était diffusé envers le peuple juif pendant des siècles. À nouveau, les Juifs sont montrés comme la force du Mal, ils sont accusés de déloyauté, d’avoir trop d’influence, de puissance ou d’argent.

Mesdames et messieurs, savez-vous quel est le meilleur moyen pour lutter contre cette haine ? Nous l’avons lu il y a quelques jours dans le Rouleau d’Esther, lorsque Mardochée a affronté Haman en Perse. Le meilleur moyen de répondre à ceux qui diffusent la haine n’est pas de baisser la tête, mais se dresser face à eux avec fierté !

J’ai un message pour tous les antisémites, qu’ils habitent dans la Perse moderne, dans des palais à Téhéran ou des bunkers à Beyrouth, qu’ils défilent dans les rues de Charlotteville ou qu’ils assassinent des fidèles dans une synagogue de Pittsburgh, qu’ils expriment leur haine dans des partis politiques en Angleterre, en Europe ou aux Etats-Unis: le peuple juif ne baisse plus la tête. Nous nous tenons droits, nous combattons et nous gagnons !

Mesdames et messieurs, il y a des individus qui ne comprendront jamais cela. Ils ne comprendront jamais pourquoi l’immense majorité des Américains – Juifs et non-juifs – soutient Israël. Ecoutez-moi, ce n’est pas une question liée à l’argent.

La raison pour laquelle le peuple américain soutient Israël, ce n’est pas parce qu’il veut l’argent des Juifs, mais parce que nous partageons les mêmes valeurs. Ils ne comprennent pas cela. Les Etats-Unis et Israël partagent les mêmes valeurs de liberté et de démocratie. Nous respectons les droits de l’individu ainsi que l’Etat de droit. Nous ne jugeons pas une personne d’après la couleur de leur peau, leur confession ou leurs tendances sexuelles.

Je suis fier de la démocratie vivace d’Israël dans laquelle il n’y a pas de citoyens de seconde catégorie. Tous les Israéliens sont citoyens de première catégorie, tous, qu’ils soient juifs, arabes, musulmans, chrétiens ou druzes, ils jouissent des mêmes droits individuels. Nous sommes tous soumis aux mêmes lois.

Nous étudions dans les mêmes universités et somme soignés dans les mêmes hôpitaux. Mais Israël est aussi le seul Etat juif au monde dans lequel le peuple juif peut concrétiser son droit collectif à l’autodétermination.

Ce droit s’exprime par l’étoile de David qui frappe le drapeau national, par l’hymne national de la Hatikva, par l’hébreu qui est la langue nationale, et plus que tout encore, par le droit de chaque juif à travers le monde d’immigrer en Israël et de devenir automatiquement citoyen, s’il le désire.

Toutes les craintes touchant à notre existence collective ont été réglées dans la Loi fondamentale de la Nation. Contrairement aux accusations et aux attaques mensongères, cette loi ne porte aucunement préjudice aux droits individuels, qui sont sacrés et communs à tous les citoyens. Et cela sera toujours le cas. Israël sera toujours un Etat démocratique tout comme il sera toujours un Etat juif, un lieu où les Juifs pourront acheter une maison, peu importe comment ils prient ou comment ils vivent.

Israël est la maison de tous les Juifs. C’est la raison pour laquelle nous fêtons aujourd’hui la démocratie israélienne. Nous connaissons la vérité.

Mesdames et messieurs, l’Etat juif dont rêvait Théodore Herzl, l’Etat juif que Ben-Gourion a proclamé est le même Israël pour lequel j’agis afin d’assurer son avenir.

J’espère que la population d’Israël me donnera la possibilité de le faire durant encore de nombreuses années. Je suis plus convaincu que jamais que même lorsqu’Israël bénéficiera du statut qu’il mérite parmi les nations, vous serez toujours à nos côtés. Vous l’avez toujours été. Les Etats-Unis seront avec nous !

Merci à vous, Aipac ! Merci à vous tous de vous tenir aux côtés d’Israël. Que D.ieu vous bénisse, que D.ieu bénisse les Etats-Unis et qu’il bénisse la grande alliance qui nous unit ! Merci à vous tous ! »

(Traduction Shraga Blum)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.