Qlarium aide Israël à se procurer du matériel médical chinois

Vital medical equipment / Photo: El Al, ira prohorov
      

 

Sur un marché inondé d’intermédiaires malhonnêtes et d’équipements médicaux défectueux, la “diligence raisonnable” (vérification minutieuse) de Qlarium analyse la crédibilité des fournisseurs chinois.

Le ministère israélien de la Défense a mobilisé Qlarium dans la course pour acheter du matériel médical et des fournitures d’urgence en Chine afin de vaincre le Covid-19.

La technologie de la start-up israélienne aide le ministère de la Défense en effectuant une vérification minutieuse sur des centaines d’entreprises chinoises, dont un certain pourcentage a, d’ores et déjà, été disqualifié. En utilisant la technologie de Qlarium, le temps de la chaîne d’approvisionnement pour apporter du matériel médical de qualité en provenance de Chine a été considérablement raccourci et la probabilité a augmenté que le matériel commandé atteindra rapidement les hôpitaux à travers Israël, en très bon état avant usage.

Shapira a déclaré : “Suite à la crise des coronavirus, nous avons identifié de plus en plus d’entreprises qui n’ont aucune crédibilité en offrant des services qu’elles ne peuvent apparemment pas fournir, ou sans la capacité de les fournir à court terme. Nous nous sommes mobilisés sur cette question, et nous espérons qu’en effectuant une vérification minutieuse (diligence raisonnable) sur la crédibilité des fournisseurs et en accélérant la chaîne d’approvisionnement, les hôpitaux seront mieux préparés à faire face au coronavirus et, par conséquent, l’économie reprendra peut-être plus tôt pour fonctionner à pleine production. “

Le système de Qlarium examine une gamme de paramètres tels que les actionnaires et les autres sociétés qui leur appartiennent, les poursuites judiciaires antérieures et en cours, les fonds propres de la société, les licences expirées, les changements dans la structure de la société et l’historique des exportations du fournisseur. Avec l’aide de son système d’IA, des informations recueillies auprès de différentes sources en chinois et traduites pour le rapport de renseignement sur le fournisseur, l’équipe d’approvisionnement peut clarifier la fiabilité du fournisseur, les dossiers commerciaux, si l’entreprise est authentique ou fictive, et s’il vaut la peine d’investir l’énergie dans la conduite du processus d’approvisionnement avec elle.

L’unicité de Qalarium est sa capacité à analyser en temps réel, sans aucune interaction avec l’organisation analysée, en utilisant des informations provenant de tiers. Le système, qui est connecté à des dizaines de banques de données en chinois, récupère les données, les analyse en chinois et les traduit en un rapport complet de Rensignements d’Affaires (Business Intelligence) – et tout cela en quelques minutes. Le rapport final reçu se compose de plusieurs pages avec, à la base, la notation des risques sur l’organisation examinée. Selon cette notification, l’agence d’approvisionnement, les compagnies d’assurance et les banques peuvent assumer leurs risques de commerce extérieur.

Le système de Qlarium sert régulièrement des banques et des compagnies d’assurance de premier plan. Les clients de la société comprennent les géants de l’assurance Euler Hermes, Munich Re et Hollard, qui fournissent des polices d’assurance aux importateurs du monde entier, les protégeant contre les retards ou les non-arrivées de marchandises vers leurs destinations. Les banques internationales utilisent la technologie de Qlarium afin de gérer l’exposition au crédit des organisations chinoises et de mener une vérification minutieuse (diligence raisonnable) permettant de «connaître le client». À ce jour, la société a levé des fonds auprès des principaux organismes d’investissement: Prytek et theDOCK.

Au cours des prochains mois, la société ajoutera des bases de données sur le Japon, l’Inde et le reste de l’Asie de l’Est.

Publié par Globes, Israel business news – www.globes-online.com – le 6 avril 2020

© Copyright de l’éditeur Globes Itonut (1983) Ltd. 2020

Le ministère de la Défense utilise une start-up israélienne pour rationaliser la lutte contre les coronavirus

«Nous espérons qu’en menant une vérification minutieuse sur la crédibilité des fournisseurs et en accélérant la chaîne d’approvisionnement, les hôpitaux seront mieux préparés à faire face au coronavirus»

Un avion cargo El Al arrive de Chine avec des fournitures médicales pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, aéroport Ben Gourion, 6 avril 2020 (crédit photo: EL AL / MINISTÈRE DE LA DÉFENSE)
Un avion cargo El Al arrive de Chine avec des fournitures médicales pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, aéroport Ben Gourion, 6 avril 2020 (crédit photo: EL AL / MINISTÈRE DE LA DÉFENSE)

Le ministère israélien de la Défense a recruté une start-up israélienne pour dépister les prestataires alors qu’il continue de se procurer du matériel médical dans le monde entier pour lutter contre l’ épidémie de coronavirus.

La start-up, Qlarium, utilise un système basé sur l’intelligence artificielle (IA) pour donner une image intelligente de la fiabilité des fournisseurs, en mettant l’accent sur le marché chinois. L’entreprise recueille des informations auprès de différentes sources en chinois et les traduit pour établir un rapport sur le fournisseur.
En quelques minutes, la technologie permet aux décideurs du service des achats de clarifier la fiabilité du fournisseur, les dossiers commerciaux, si l’entreprise est authentique ou fausse et s’il vaut la peine d’investir de l’énergie dans l’approvisionnement auprès d’eux.
Qlarium analyse les informations en temps réel sans aucune interaction avec l’organisation analysée, en utilisant les informations de tiers. Le système récupère et analyse les données de dizaines de banques de données chinoises et les traduit en un rapport complet de  Renseignements d’Affaires (Business Intelligence).
Le ministère de la Défense utilise Qlarium pour trouver les fournisseurs et fabricants concernés, tout en évitant les intermédiaires, les équipements défectueux et les fausses entreprises.
“Suite à la crise des coronavirus, nous avons identifié de plus en plus d’entreprises qui n’ont aucune crédibilité en offrant des services qu’elles ne peuvent apparemment pas fournir, ou sans la capacité de les fournir à court terme”, a déclaré le PDG de Qalrium, Yaron Shapira. “Nous nous sommes mobilisés sur cette question, et nous espérons qu’en menant une vérification minutieuse sur la crédibilité des fournisseurs et en accélérant la chaîne d’approvisionnement, les hôpitaux seront mieux préparés à faire face au coronavirus et, par conséquent, peut-être que l’économie reprendra plus tôt pour fonctionner à pleine production. “
Le ministère de la Défense a coordonné, mercredi après-midi, la livraison de réactifs pour des dizaines de milliers de tests de coronavirus et 30 000 combinaisons de protection pour le personnel médical, arrivée en Israël, via la Corée du Sud.
“Je remercie le ministère de la Défense et El Al, que nous avons envoyés au bout du monde afin d’apporter des équipements de sauvetage jusqu’ici”, a déclaré mercredi le ministre de la Défense Naftali Bennett. «Nous continuons à agir à plein régime et de toutes les manières possibles, à la fois avec la production locale et sur la scène internationale.»
Maayan Jaffe-Hoffman a contribué à ce reportage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.