Netanyahu mobilise les réservistes  face aux préparatifs de l’armée israélienne

Des tensions accrues secouent la région de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, alors que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ordonne la remobilisation des soldats de réserve en vue d’une éventuelle opération militaire. Cette décision, qui survient dans un contexte de préoccupations croissantes au sein de la communauté internationale, a suscité une réaction forte des Émirats arabes unis, mettant en garde contre les conséquences désastreuses d’une escalade militaire.

Selon des sources citées par la Treizième chaîne israélienne, une opération à Rafah serait imminente, même si des divergences politiques et militaires persistent quant à la manière de procéder. Netanyahu aurait insisté sur la nécessité de mettre en place un plan pour « nettoyer Rafah », tandis que le chef d’état-major israélien Herzi Halevy souligne les défis politiques préalables à relever. La coordination avec l’Égypte est également mentionnée comme un élément crucial pour mener à bien une telle opération, qui impliquerait l’évacuation de 1,3 million d’habitants.

Située entre la mer Méditerranée et la frontière avec l’Égypte, Rafah est devenue le dernier refuge pour des centaines de milliers de civils fuyant les ravages de la guerre. Avant le conflit, cette ville abritait environ 280 000 résidents. Aujourd’hui, selon les estimations de l’UNRWA (Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens), elle héberge près de 1,4 million de personnes, soit plus de la moitié de la population totale de la bande de Gaza. Cette augmentation vertigineuse, qui représente près de six fois sa population initiale, suscite une vive inquiétude parmi les organisations humanitaires.

Juliette Touma, directrice de la communication de l’UNRWA, tire la sonnette d’alarme : « Rafah se trouve parmi les zones les plus démunies de l’enclave et manque cruellement d’infrastructures adaptées à une telle densité de population. » En seulement trois mois, la ville a accumulé des déchets à un rythme équivalent à un an de production normale, a indiqué la municipalité à l’Ocha (Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU). Cette accumulation de détritus présente un risque majeur de contamination des réserves d’eau potable restantes, accentuant ainsi la crise humanitaire déjà préoccupante.

La plupart des habitants de Gaza présents à Rafah ont été contraints de se déplacer à plusieurs reprises pour échapper aux bombardements israéliens, souligne le porte-parole du CICR (Comité international de la Croix-Rouge).

Les Émirats arabes unis ont exprimé leur profonde inquiétude quant à ces développements, mettant en garde contre une action militaire qui pourrait aggraver la situation humanitaire déjà précaire dans la bande de Gaza. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères émirati a condamné fermement toute expulsion forcée des Palestiniens et a appelé à un cessez-le-feu immédiat pour éviter une escalade dangereuse de la violence.

Sans connaitre les plans d’invasion de Tsahal, cette bataille va mobiliser beaucoup de ressources, car au-delà des actions militaires, il va falloir gérer les populations civiles qui se sont entassées à Rafah depuis le début du conflit. Environ 1,3 à 1,4 million de civils vivent dans ce périmètre actuellement. Dans le cadre de son action militaire, Israël devra les préserver autant que possible et on imagine que ce ne sera pas facile et que ça mobilisera de nombreux soldats. Il faut aussi prendre en compte le fait que le Hamas pourrait utiliser cette population pour se protéger et s’en servir comme bouclier humain

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ratfucker

C’est le mment de proposer aux Arabes de Gaza des billets d’avion gratuits vers l’Amérique latine.