L’actrice américaine Whoopie Goldberg sous le feu des critiques après avoir estimé que la Shoah n’a rien à voir avec la race

Dans une émission de la chaîne ABC, Whoopie Goldberg a estimé que la Shoah avait impliqué « deux groupes de personnes blanches » et n’avait donc rien à voir avec la race.

Ses propos ont vivement fait réagir. Whoopie Goldberg, qui co-anime l’émission « The View » sur la chaîne américaine ABC, a tenu des paroles déplacées, lundi 31 janvier. L’actrice, notamment connue pour son rôle dans les films Sister Act, a indiqué que la Shoah n’était pas en rapport avec « une question de race ». D’après elle, cette vague d’extermination organisée par le régime nazi, ayant tué entre cinq et six millions de juifs, impliquait « deux groupes de personnes blanches ». Il s’agissait même de « l’inhumanité de l’homme envers l’homme », selon Whoopie Goldberg sur ABC.

« La distorsion de l’Holocauste est dangereuse »

Des allégations qui ont provoqué de nombreuses réactions. C’est le cas du musée américain de l’Holocauste. L’établissement a rappelé sur les réseaux sociaux que « le racisme était au cœur de l’idéologie nazie », qui a « alimenté le génocide et le meurtre de masse ». « Les juifs n’étaient pas définis par la religion, mais par la race. » Quant au directeur général de l’ONG Anti-Defamation League (ADL), Jonathan Greenblatt, il s’est directement adressé à Whoopie Goldberg : « La distorsion de l’Holocauste est dangereuse. » Il lui a indiqué que la Shoah « portait sur l’anéantissement systématique du peuple juif par les nazis – qu’ils considéraient comme une race inférieure ». Au point de les « déshumaniser » et d’utiliser « cette propagande raciste pour justifier le massacre ».

Whoopie Goldberg fait son mea-culpa

Face aux critiques, Whoopie Goldberg est revenue sur ses propos, sur son compte Twitter : « Dans l’émission d’aujourd’hui, j’ai dit que l’Holocauste “n’est pas une question de race, mais de l’inhumanité de l’homme envers l’homme”. J’aurais dû dire qu’il s’agit des deux. » Elle a affirmé avoir pris en compte les affirmations de Jonathan Greenblatt : « Je reconnais mon erreur. » L’actrice américaine de 66 ans a rappelé que « le peuple juif du monde entier a toujours eu (s)on soutien et cela ne changera jamais », ajoutant être « désolée pour le mal » qu’elle a causé.

L’actrice américaine a été suspendue pour deux semaines de l’émission qu’elle co-présente sur la chaîne américaine ABC

L’actrice américaine Whoopi Goldberg a été suspendue ce mardi 1er février pour deux semaines de l’émission qu’elle co-présente sur la chaîne américaine ABC, après avoir affirmé la veille que l’Holocauste n’était « pas une question de race »

Valeurs actuelles – Hufftington Post

2 Commentaires

  1. Je trouve ces détracteurs bien chatouilleux vis à vis de Mme Golberg.
    En effet le terme de « race » ne concerne plus aujourd’hui qu’une seule et unique race, la race humaine, son propos fustigeant l’inhumanité de l’homme envers l’homme est parfaitement sensé, et le peuple Juif ne fut pas la seule cible des allemands.
    Je me demande bien qu’elle fut la réaction de ces gens pour les mots d’un ancien premier ministre prénommé Raymond sur sa diatribe lors de l’attentat de la rue Copernic, où il déplorait cinq morts, dont deux français « innocents »..
    Ont-ils réagi d’ailleurs à l’époque.. ?
    Shalom Madame Golberg, avec une pensée émue et révoltée contre toutes les inhumanités « humaines » , esclavage, invasion, colonisation, déportation, extermination…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.