Roch Ha Chana 5781: Seder pour la nouvelle année (vidéos)

Ouriel Post/110 (A.B) le 18.09.2020

Les deux soirs de Roch Hachana, différents aliments sont consommés pour symboliser nos prières et nos espoirs pour une douce nouvelle année (seder sépharade). Parmi ceux-ci, de nombreux aliments furent choisis car leurs noms hébraïques sont proches de termes qui expriment nos souhaits pour l’année qui commence.

A Sephardic Rosh Hashanah Seder | My Jewish Learning

1 Une prière accompagne la consommation de ces mets, exprimant nos vœux liés à ces mots.

Après avoir récité le kiddouche, s’être lavé les mains et avoir mangé le pain, les aliments suivants sont consommés :

Des Fruits de l’arbre

Neuf choses que vous ne saviez pas sur Rosh Hashana | Alliance le premier magazine de la communauté juive, actualité juive, israel, antisémitisme info

– La pomme et le miel. Symboles de douceur
Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’univers, qui crée le fruit de l’arbre.)
Trempez de la pomme dans du miel – certains ont la coutume d’utiliser de la pomme cuite dans du sucre – et disent :
Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que Tu renouvelles pour nous une année bonne et douce comme le miel.
תמרים

-Les dattes. Liées au mot תם : « terminer ».

Juifs du Maroc : Roch Hachana, coutumes et recettes | Dafina.net
Prenez une datte et dites :
Après avoir mangé la datte prenez-en une autre et dites :
Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, qu’il y ait une fin à nos ennemis, ceux qui nous haïssent et tous ceux qui nous veulent du mal.

-La grenade. Symbole de grand nombre
Prenez de la grenade et dites :
Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que nous soyons remplis de mitsvot comme la grenade [est remplie de grains].
Certains disent plutôt
Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que nos mérites se multiplient comme [les grains de] la grenade.

Des Fruits de la Terre

רוביא—לוביא Petits haricots blancs. Liés aux mots רב : « nombreux » et לב : cœur.
Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’univers, qui crée le fruit de la terre.)
Prenez quelques haricots blancs, et dites :
Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que nos mérites se multiplient et que Tu nous prennes à cœur.

כרתי
Poireau. Lié au mot כרת : « couper », « abattre (un arbre) ».

La torah racontée aux enfants d'Israël: Roch Hachana
Prenez un peu de poireau et dites :
Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que soient abattus nos ennemis, ceux qui nous haïssent et tous ceux qui nous veulent du mal.
סלקא
Betteraves. Liées au mot סלק : « partir », « disparaître ».
Prenez de la betterave et dites :
Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que disparaissent nos ennemis, ceux qui nous haïssent et tous ceux qui nous veulent du mal.

קרא
La courge. Liée au mot קרע : « déchirer » et aussi קרא : « annoncer », « énoncer ».
Prenez de la courge et dites:
Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que le mal de notre verdict soit déchiré, et que nos mérites soient énoncés devant Toi
ראשכב
La tête de bélier (ou d’un autre animal ou poisson cachère44 ). Lié au mot roch, la tête
Prenez un peu de chair et dire :
Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que nous soyons à la tête et non à la queue.
(Ce qui suit est ajouté uniquement pour une tête de bélier : « et Tu te souviendras pour nous de la ligature de notre père Isaac, le fils de notre père Abraham, que la paix soit sur eux ».)

NOTES
L’ordre est ici basé sur les prescriptions de Rabbi Yossef ‘Haïm Benattar de Bagdad (Ben Ich ‘Haï, An II, Nitsavim, 4).

LA POMME

Fruit santé incontesté, la pomme devrait être dégustée à chaque repas. Goûteuse, juteuse, croquante, elle apporte à la fois plaisir et bienfaits sans engendrer de prise de poids.
Qualités nutritionnelles de la pomme
Amie de notre santé, la pomme est peu calorique, elle n’apporte, pour 100 g de fruit, que 52 kCal.
Elle est aussi très intéressante sur le plan nutritionnel car elle contient :
Des vitamines et assimilés dont une grande partie se trouve dans la peau de la pomme : vitamine A, provitamine A, vitamines B1, B2, B3, B5, B6, C, E, K, caroténoïdes, lutéine, folates, quercétine, zéaxanthine.
Des acides aminés.
Des Oligo-éléments et minéraux : manganèse, cuivre, zinc, fer, magnésium, sodium, calcium, phosphore, potassium (une quantité non négligeable avec 107 mg/100 g de pomme).
Des stérols végétaux. Des glucides et des lipides. Des fibres, notamment de la pectine.
Bon à savoir : la pomme devrait toujours être consommée avec sa peau car celle-ci contient un nutriment semi-essentiel très important pour l’organisme (la quercétine) alors que la chair de la pomme en est dépourvue.
Pomme : quel impact sur l’organisme ? Considérée comme la reine du verger, elle est une source de bienfaits pour la santé.
Les vertus de ce fruit croquant, à consommer cru ou cuit, sont les suivantes :
réhydratante ; antioxydante ; énergétique ; réductrice du taux de LDL (mauvais cholestérol) ;
régulatrice du transit intestinal.
Bon à savoir : la pomme est un allié minceur. C’est un excellent coupe-faim. Elle est aussi délicieuse crue, dans une salade, que cuite. Elle se marie à merveille avec la cannelle.
À noter que pour profiter pleinement de ces propriétés, il est préférable de les acheter bio car sinon elles contiennent 80,3 % des résidus de pesticides et 1,6 % dépassent les seuils légaux européens.
Pectine de pomme : qu’est-ce que c’est ?
La peau et les pépins de pomme sont riches en pectine, un gélifiant végétal :
Il maintient la structure cellulaire de la pomme et stocke une grande quantité d’eau ;
La pectine présente également un intérêt médical :
Elle est capable d’absorber de nombreux métaux lourds : on dit que ses propriétés sont entéro absorbantes. Ainsi, elle aide l’organisme à se débarrasser de métaux lourds mais aussi de radionucléides (des atomes radioactifs).
Au contact de l’eau, elle gonfle dans l’estomac, favorisant l’effet de satiété.
Article internet remanié A.B.

Un caroubier et une source (Talmud, Chabbat 33b)

Rabbi Yehouda, Rabbi Yossi et Rabbi Chimone étaient assis non loin de Yehouda, un fils de prosélytes. Rabbi Yehouda entama la discussion en observant : « Quel raffinement dans les œuvres de ce peuple (les Romains) ! Ils ont construit des routes et des ponts. Ils ont érigé des thermes. »
Rabbi Yossi resta silencieux. Rabbi Chimone bar Yo’haï répondit : « Tout ce qu’ils ont fait, ils l’ont fait pour leur propre bénéfice. Ils ont construit des marchés pour y placer des femmes de petite vertu ; des bains, pour s’y revigorer ; des ponts, pour y lever des péages pour eux. »
Yehouda, le fils de prosélytes, alla rapporter leur conversation et ces propos arrivèrent aux oreilles du gouvernement. Ils décrétèrent : « Yehouda, qui nous a loués sera loué. Yossi qui est resté silencieux sera exilé à Sepphoris. Chimone qui nous a critiqués sera exécuté. »
Rabbi Chimone, accompagné de son fils, partit se cacher dans la salle d’étude. Sa femme leur apporta du pain et un broc d’eau et ils dînèrent. Quand les menaces devinrent plus sévères; ils s’en allèrent se cacher dans une grotte.
Un miracle se produisit et un caroubier et une source d’eau vive furent créés pour eux. Ils enlevèrent leurs vêtements et s’assirent, enfouis dans le sable jusqu’au cou. Ils étudiaient tout le jour. Quand venait le moment de prier, ils se couvraient, priaient et enlevaient à nouveau leurs vêtements pour ne pas qu’ils s’usent. Ils restèrent ainsi douze ans dans la grotte.Et puis vint le Prophète Elie. Il se tint à l’entrée de la grotte et s’exclama : « Qui informera le fils de Yo’haï que l’empereur est mort et que le décret est annulé ? » C’est ainsi qu’ils purent émerger de la grotte.
Ils virent alors un homme qui labourait et semait. Ils s’écrièrent : « Ils ont abandonné la vie éternelle et se sont engagés dans la vie temporelle ! » Et tout ce sur quoi ils jetaient les yeux prenait immédiatement feu.
Un écho descendit des cieux qui annonça : « Êtes-vous sortis pour détruire Mon monde ? Retournez dans votre grotte ! ».
Ils y retournèrent et y vécurent encore douze mois, en disant : « La punition pour les impies au Guéhinom (l’enfer) est limitée à douze mois. »
Un écho céleste se fit entendre qui disait : « Sortez de votre caverne ! »
Et désormais, tout ce que Rabbi Eléazar détruisait avec son regard, Rabbi Chimone le réparait. Rabbi Chimone dit à son fils : « Mon fils ! Toi et moi sommes suffisants pour le monde. »

La veille du Chabbat, avant le coucher du soleil, ils virent un vieil homme tenant entre ses mains deux bouquets de myrte et qui courait.
– À quoi te sert cela ?, lui demandèrent-ils.
– Ils sont pour honorer le Chabbat, répondit le vieillard.
– Mais un seul ne te suffirait-il pas ?, demandèrent-ils.
– L’un est pour « Rappelle-toi le jour du Chabbat » et l’autre pour « Garde le Chabbat », dit le vieil homme.
Rabbi Chimone dit à son fils : « Regarde combien sont précieuses les Mitsvot du peuple d’Israël. »
Et c’est ainsi que leurs esprits furent apaisés.

 

Pourquoi je suis juif – Par Edmond Fleg

 Je suis juif, parce que, né d’Israël, et l’ayant perdu, je l’ai senti revivre en moi, plus vivant que moi-même.
Je suis juif, parce que, né d’Israël, et l’ayant retrouvé, je veux qu’il vive après moi, plus vivant qu’en moi-même.
Je suis juif, parce que, la foi d’Israël réclame, de mon cœur, toutes les abnégations.
Je suis juif, parce qu’en tous lieux où pleure une souffrance, le Juif pleure.
Je suis juif, parce qu’en tout temps où crie une désespérance, le Juif espère.
Je suis juif, parce que la parole d’Israël est la plus ancienne et la plus nouvelle.
Je suis juif, parce que la promesse d’Israël est la promesse universelle.
Je suis juif, parce que, pour Israël, le monde n’est pas achevé : les hommes l’achèvent.
Je suis juif, parce que, pour Israël, l’homme n’est pas créé : les hommes le créent.
Je suis juif, parce qu’au-dessus des nations et d’Israël, Israël place l’Homme et son Unité.
Je suis juif, parce qu’au-dessus de l’Homme, image de la divine Unité, Israël place l’Unité divine, et sa divinité.
Edmond Flegenheimer, dit Edmond Fleg, né le 26 novembre 1874 à Genève.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.