Après ses multiples votes niant les liens historiques du Peuple juif avec Jérusalem, le Mur des Lamentations, rebaptisée Al Buraq, ou Hebron, entre autres injures à la vérité, l’ONU récidive en voulant censurer une exposition qui mentionne: Jérusalem capitale éternelle d’Israël

L’ONU ne recule devant aucune infamie, en ce qui concerne Israël

Le président de la Knesset, Miki Levy, devrait rencontrer le secrétaire général de l’ONU Guterres la semaine prochaine. En effet, l’ONU a exigé que certaines parties d’une exposition qui doit se tenir dans l’enceinte onusienne,  consacrée à la Knesset, à l’occasion du 70e anniversaire de la création du parlement israélien, soient censurées. Parmi ces exigences, l’une concerne  Jérusalem. Il a été rappelé que  Jérusalem  est inscrite dans la loi israélienne en tant que capitale de l’Etat. Guterres a rétorqué que cette « loi n’est pas valable pour nous. » Selon un reportage de jeudi soir, dans « News 12 », une demande qui a provoqué  la colère de la délégation israélienne aux États-Unis, une demande qualifiée  » d’effrontée ». Miki Levy sera rejoint par une délégation entière et officielle d’Israël.

Cachez cette Jérusalem que l’Onu ne veut voir capitale éternelle d’Israël!

Entre autres choses, l’ONU a cherché à censurer une citation relative aux tombes d’Herzl à Jérusalem, et à supprimer de l’exposition les mots « la capitale éternelle du peuple juif et sa ville sainte ». Selon des responsables de l’ONU, « cette phrase ne correspond pas à la conception de l’ONU et le fait de la supprimer servira à éviter des contradictions avec la loi internationale et avec les avis en présence ». Il est intéressant de se demander si, quand le président de l’Iran visite l’ONU, il ne dérange pas alors les membres de l’ONU avec toutes sortes de choses.Gilad Erdan, Ambassadeur d’Israël à l’Onu a fait une lettre cinglante où il accuse l’ONU de vouloir « réécrire l’histoire ». Et de rajouter:  » Un organisme qui parle de liberté d’expression ne peut pas exiger la censure d’une exposition.  Un autre point que l’ONU a exigé de supprimer de l’exposition concerne la loi israélienne, qui stipule que Jérusalem est la capitale de l’État d’Israël. « S’il vous plaît, supprimez la diapositive où cela est mentionné, c’est une question très sensible et les informations sur la diapositive sont contraires au droit international », ont-ils déclaré. A ce stade, le maintien de l’exposition est conditionné à la censure de ces différents faits historiques.

JForum – Kountrass – Groupe Israël Eternel

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.