Melun, dimanche 3 décembre 2023. Des tags antisémites ont été tracés à la peinture bleue dans l'avenue Thiers. Personne n'a été interpellé. Le maire condamne.

Seine-et-Marne – Melun: une dizaine de tags pro Hamas antisémites découverts dans le quartier de la gare.

Les inscriptions ont été constatées ce dimanche matin. La police a ouvert une enquête. Le maire condamne ces actes et annonce qu’une plainte sera déposée ce lundi matin.

Elles ont été faites à la bombe de peinture bleu clair. Des inscriptions antisémites ont été découvertes ce dimanche matin, avenue Thiers, l’axe routier qui mène à la gare, à Melun (Seine-et-Marne). Une étoile de David a été peinte sur l’abri d’autobus. Une croix gammée a été dessinée sur le sol au pied d’une agence d’entretien automobile Midas.

Sur le volet métallique du commerce, juste au-dessus de le svastika, trois initiales ont été tracées : « M.A.J. ». Dans l’entrée de l’agence du bailleur social, sont écrits « sal juif » (sic) et « Hamas ». Enfin sur le mur du jardin municipal, un tag du même ordre a été observé.

Les tags effacés dès ce lundi par la mairie

Du côté de la police, on n’a pu que constater les faits. Une enquête a été ouverte. Personne pour l’heure n’a été interpellé. Et aucune plainte n’a été déposée. Mais cela ne saurait tarder, comme l’expliquait ce dimanche soir le maire de Melun, Kadir Mebarek (Horizons).

« Nous déposerons une plainte ce lundi matin », indique l’élu. Il fera procéder également à la première heure, toujours ce lundi matin, à l’effacement de tous les tags antisémites, qu’ils aient été peints sur des bâtiments privés ou des murs municipaux. « Nous attendrons d’avoir reçu l’accord de la police, le temps pour elle de procéder à des prélèvements », a-t-il ajouté.

L’enquête pourrait s’avérer complexe. D’autant que sur l’avenue Thiers, a ajouté le premier magistrat, il n’y a aucune caméra de vidéosurveillance. « Ce sera compliqué d’obtenir un visuel. » Pour le reste, le maire « condamne avec la plus grande fermeté ces actes antisémites. Depuis le début de la guerre (l’attaque du Hamas contre Israël, le 7 octobre), la ville de Melun a été épargnée. Il n’y a pas eu d’actes antisémites. »

Kadir Mebarek ajoute que dans sa commune se trouve une synagogue « qui est pourtant au milieu des quartiers, dans les hauts de Melun. La cohabitation est paisible. » Il faut remonter à 2018 pour trouver trace de faits similaires dans le chef-lieu de la Seine-et-Marne.

Au début du mois de novembre de cette année-là, des tags avaient été tracés à la peinture orange fluo sur le centre social Lavoisier, dans le quartier des Mézereaux. Avant cela, c’était en 2010 que des inscriptions violemment antisémites avaient été peintes en noir et rouge sur 70 mètres de la synagogue melunaise.

JForum.fr avec source sur le site 

Melun, dimanche 3 décembre. Des tags antisémites ont été tracés à la peinture bleue dans l’avenue Thiers.. DR

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
KIGEM

Ce ne sont pas les tags traces en catimini qui empêchera TSAHAL de mettre en pièce le Hamas. Toi ou vous les écrivains de l ombre allez a Gaza montrer votre courage