Les combattants du ROCHASH (רוכ »ש) — Renseignements militaires aériens – entrent dans Gaza – et reviennent avec des résultats. Pendant que les brigades de l’IDF (חי »ר) combattent dans la bande de Gaza, des forces leur ont rejoint en fournissant des « yeux » supplémentaires sur le terrain, transmettant des renseignements visuels directement aux commandants sur le terrain. Ce sont les combattants du ROCHASH qui sont entrés pour la première fois avec une telle force dans la lutte dans la bande de Gaza, le faisant avec une détermination sans précédent depuis la création de l’unité.

Ils sont les seuls à savoir comment utiliser le « Cameleon », un outil avec lequel ils se connectent aux brigades en opération dans la bande de Gaza, et fournissent des renseignements visuels depuis les airs directement aux commandants sur le terrain. À présent, les combattants opèrent pour la première fois avec une intensité qui n’a pas été vue depuis la création de l’unité « Rokav Shamayim » ou « Pegasus », comme on l’appelle aussi.

« Pendant la guerre, plus de 10 équipes de l’unité ont pénétré à Gaza », décrit le sergent (réserviste) T., commandant d’une équipe au ROCHASH, « lors de l’Opération Protective Edge, seules deux équipes étaient en action. C’est l’action la plus étendue de l’unité depuis sa création. »

Depuis la réception de l’ordre jusqu’à aujourd’hui, les forces ont été intégrées dans les brigades de l’IDF opérant dans la bande de Gaza, et grâce aux renseignements qu’elles collectent, elles aident à orienter les combattants sur le terrain et à fournir des informations rapides et fiables.

Une des façons dont leur travail se manifeste est la réduction des dommages collatéraux : « Près d’un point où nous avons identifié un émetteur, nous avons vu des personnes sortir avec de l’équipement », explique le sergent (réserviste) T., « les drones étaient déjà avec nous, et nous étions prêts à toute éventualité, mais grâce à une enquête approfondie sur le terrain, nous avons compris qu’il s’agissait d’une famille innocente, et nous avons immédiatement arrêté l’opération. »

Avec l’entrée à Gaza, de nouveaux défis se sont posés, obligeant l’unité à apprendre un terrain inconnu. L’une des solutions majeures à ce problème sont les drones, qui limitent la mobilité des engins ennemis et les mettent en danger.

Grâce à une coopération exceptionnelle entre les équipes du ROCHASH et les brigades en opération, un lien sans précédent a été créé : « Lorsque nous avons relayé entre les équipes, tous les commandants des brigades me cherchaient pour me dire à quel point les forces que je commande étaient excellentes, à quel point il est facile de travailler avec elles, et qu’elles sont toujours prêtes à coopérer. Il n’y a rien d’émouvant comme ça. »

« Nous avons prouvé notre valeur dans le domaine de la lutte – nous avons construit des structures et aidé à défendre diverses communautés », conclut le sergent (réserviste) T., « nous avons perdu des combattants, et malgré la grande douleur, notre moral n’a pas été affecté. Nous avons fait un bond significatif dans les capacités et les résultats de l’unité. »

JForum.fr & Tsahal

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires