Les États-Unis avertissent l’Iran de ne pas le prendre pour cible dans le cadre d’une vengeance contre Zahedi

L’Iran a déclaré aux 15 membres du Conseil de sécurité qu’il se réservait le droit « de réagir de manière décisive » à l’attaque, accusant Israël de violer la Charte fondatrice de l’ONU, le droit international et l’inviolabilité des locaux diplomatiques et consulaires.

Les États-Unis ont averti mardi l’Iran de ne pas exercer de représailles contre lui suite à une attaque contre l’ambassade iranienne en Syrie, déclarant au Conseil de sécurité de l’ONU qu’ils n’avaient pas été avertis au préalable de cette frappe que Téhéran a imputée à Israël, l’allié de Washington.

La frappe de lundi – qui, selon l’Iran, a tué deux de ses généraux et cinq conseillers militaires – a marqué l’une des attaques les plus importantes jamais lancées contre les intérêts iraniens en Syrie, où Israël a intensifié sa campagne de longue durée contre l’Iran. Le commandant Mohammad Reza Zahedi, responsable de la force iranienne Quds en Syrie et au Liban, a été tué, tout comme son adjoint et plusieurs autres.

« Nous n’hésiterons pas à défendre notre personnel et à réitérer nos avertissements antérieurs à l’Iran et à ses mandataires de ne pas profiter de la situation – encore une fois, une attaque dans laquelle nous n’avons aucune implication ni connaissance avancée – pour reprendre leurs attaques contre le personnel américain. «  a déclaré l’ambassadeur adjoint des États-Unis auprès de l’ONU, Robert Wood.

Les attaques menées par des mandataires soutenus par l’Iran contre les troupes américaines basées en Irak et en Syrie ont cessé en février après que Washington a riposté à la mort de trois soldats américains en Jordanie par des dizaines de frappes aériennes sur des cibles en Syrie et en Irak liées aux Gardiens de la révolution iraniens (CGRI) et aux milices qui Elle supporte.

L’Iran a déclaré aux 15 membres du Conseil de sécurité qu’il se réservait le droit « de réagir de manière décisive » à l’attaque, accusant Israël de violer la Charte fondatrice de l’ONU, le droit international et l’inviolabilité des locaux diplomatiques et consulaires.

« Les Etats-Unis sont responsables de tous les crimes commis par le régime israélien », a déclaré l’ambassadrice adjointe de l’Iran à l’ONU, Zahra Ershadi, accusant les Etats-Unis de tenter de déstabiliser la Syrie et la région et les accusant de soutenir Israël dans sa guerre contre les militants palestiniens du Hamas.

Ershadi a appelé le Conseil de sécurité à condamner l’attaque contre les locaux diplomatiques iraniens à Damas. Wood a déclaré que Washington n’avait pas encore de confirmation sur le statut du bâtiment frappé à Damas.

« Toute attaque confirmée contre une propriété qui était en fait une installation diplomatique inquiéterait les Etats-Unis », a-t-il déclaré. « Les missions diplomatiques et leurs biens, ainsi que les résidences diplomatiques officielles doivent être protégés, même et surtout en période de conflit armé. »

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a condamné mardi l’attaque de Damas, appelant « toutes les personnes concernées à faire preuve de la plus grande retenue et à éviter une nouvelle escalade », a déclaré le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, dans un communiqué.

« Il prévient que toute erreur de calcul pourrait conduire à un conflit plus large dans une région déjà instable, avec des conséquences dévastatrices pour les civils qui subissent déjà des souffrances sans précédent en Syrie, au Liban, dans le territoire palestinien occupé et dans l’ensemble du Moyen-Orient », a déclaré Dujarric.

JForum.fr avec www.israelhayom.com
Par Reuters et le personnel d’ILH

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Damran

Nous en sommes au 8.907ème avertissement adressé par les Etats-Unis à l’Iran, avec le succès incontestable de ces démarches qui font plier de rire les mollahs.
Les USA ont déjà rampé aux pieds des enturbannés, leur ont même léché les babouches malodorantes, leur ont versé 150 milliards de dollars bloqués dans des banques coréennes, sans obtenir le moindre résultat en retour.
Apparemment, les Etats-Unis dirigés par Biden la marionnette détraquée sont plus à l’aise pour cogner fort sur Israël leur allié le plus proche et le plus fiable.
Biden la momie ressuscitée a déjà baissé son pantalon, ôté son caleçon et même retiré ses couches, sans rien obtenir, pas même des houtis.
Il applique à la lettre la stratégie mise en place par Obama lors de ses deux mandats, qui offrait aux enturbannés la position d’Etat dominateur au Moyen Orient, avec un droit indiscutable à obtenir un armement nucléaire sans contraintes.
Voilà où nous en sommes, en attendant le pire qui n’est jamais loin….

Richard Malka

Macron sunnite ministre de la transition démographique pour le Qatar, Poutine chiite en turban blanc et Biden qui veut jouer les chefs d’orchestre de ces guerres entre pays civilisés au profit d’une guerre de religion telle le fut la guerre de 100 ans…..et Israël au milieu de tout cela qui défend son droit à exister !!!

Damran

Oui, Richard, vous avez raison.
Personne ne comprend qu’Israël mène un combat pour sa survie, les intérêts mercantiles de la plupart des pays, les poussent vers le Qatar-Terroriste-Voyou, et grand argentier de tous ces pays qui ont du mal à boucler leur fin de mois, surtout la France qui est depuis un moment en perfusion financière.
Israël restera moral et droit, il ne ressemblera jamais aux Etats qui ont vendu leurs âmes au diable : France, Espagne, Irlande, Suède, Finlande, Norvège, etc;;;
Shabat Chalom,