ONU : Le 15 mars désormais Journée de lutte contre l’islamophobie

La résolution, proposée par le Pakistan, invite les Etats membres à organiser des événements « visant à accroître la sensibilisation sur la lutte contre l’islamophobie »

Ce qu’en dit l’ONU:

« La Journée dédiée à la lutte contre l’islamophobie a pour but de favoriser un dialogue à l’échelle mondiale sur la promotion à tous les niveaux d’une culture de tolérance et de paix fondée sur le respect des droits humains et de la diversité des religions et des convictions.  Ce texte était d’ailleurs présenté au titre du point de l’ordre du jour intitulé « Culture de paix ». Pour le Pakistan, qui a présenté la résolution au nom de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), l’islamophobie est une violation des droits humains et des libertés de religion et de conviction des musulmans.  Elle est une source d’anxiété dans le monde musulman surtout depuis le 11 septembre 2001 où les attaques, les soupçons et la peur des musulmans ont pris des proportions « épidémiques ».  L’islamophobie est amplifiée par certains discours politiques et de nouvelles lois et restrictions de visas, a relevé le délégué en notant aussi qu’elle est visible dans certains médias et dans les discours d’extrême droite qui exploitent la peur de l’islam à des fins électorales.

L’Indonésie -le plus grand pays musulman au monde- a salué un texte promouvant la tolérance et l’harmonie interconfessionnelle, les droits humains et les libertés fondamentales des musulmans.  L’Assemblée envoie un message de pluralisme et de tolérance, a estimé la délégation.  L’Arabie saoudite, se prévalant de sa place de « berceau de l’islam », a espéré que ce texte mette fin à la confusion entre islam et terrorisme.

Malgré le consensus atteint sur cette résolution, plusieurs délégations ont exprimé des critiques.  Le terme d’« islamophobie » ne fait l’objet d’aucune définition agréée en droit international, a ainsi objecté la France.  Cette formule laisse penser que c’est la religion qui est protégée en tant que telle, et non les croyants, or, c’est bien la liberté de croire, de ne pas croire ou le droit de changer de religion que nous devons promouvoir, a expliqué le représentant.  La France a aussi relevé que cette résolution ne répond pas à la préoccupation de lutter contre toutes les formes de discrimination, car elle segmente la lutte contre l’intolérance religieuse, en ne sélectionnant qu’une religion à l’exclusion des autres, et en ne faisant pas de référence à la liberté de croire ou de ne pas croire.

L’ONU veut agir pour faire diminuer les actes contre les musulmans. Les 193 membres de l’Assemblée générale des Nations unies ont ainsi adopté mardi, par consensus, une résolution proposée par le Pakistan qui fait de chaque 15 mars une Journée de lutte contre l’ islamophobie. Non contraignant, le texte « appelle au renforcement des efforts internationaux pour favoriser un dialogue mondial sur la promotion d’une culture de tolérance et de paix à tous les niveaux, fondée sur le respect des droits de l’homme et de la diversité des religions et des convictions ».

En mettant en avant l’islamophobie, l’OCI a mis l’accent sur la protection de la foi islamique et non sur les droits et libertés des hommes et femmes dans leur croyance, a renchéri l’Union européenne.  L’Inde, pour sa part, a dénoncé une résolution qui risque d’encourager l’intolérance contre les religions non abrahamiques, y compris l’hindouisme et le sikhisme, arguant qu’il ne faut pas minimiser la peur que connaissent plus d’un milliard de pratiquants de ces autres religions.  Ce texte fait fi de l’inclusion et du pluralisme, a tranché la délégation indienne. »

Commentaires

On ne peut que se féliciter que le Pakistan soit à l’origine de cette initiative. Le Pakistan notamment connu pour son interprétation des droits humains, en matière de liberté d’expression, de blasphèmes, de disparitions forcées, de droits des femmes et de crimes d’honneur où les assassins sont acquittés, etc… se préoccupe de l’islamophobie, le 15 mars est la date retenue. Le 1er avril eût été possible.

Il n’est d’ailleurs pas précisé si les guerres et crimes entre musulmans sont inclus dans cette journée.

Lors de la même session et de la même façon furent adoptées des résolutions non contraignantes sur les pâturages, les veuves, les bicyclettes, ce fut une belle assemblée générale , en séance plénière , 76ème session, 61ème séance. On attend la prochaine

JForum – Onu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.