Yom ha chichi vaykhoulou hachamaym (Kiddouch)

mis à jour le 03.11.2020

La sanctification du chabbat par la bénédiction du vin, est introduite par trois premiers versets du chapitre 2 de la Genèse, eux-même précédés des mots « yom hachichi »= le sixième jour, ponctuant la fin du chapitre précédent, afin de mentionner en acrostiche le tétragramme : yom ha chichi vaykhoulou hachamaym (YHVH).

Nos sages nous font en outre remarquer que cette sanctification comporte 70 mots, sans compter les mots de la bénédiction sur le vin, chiffre équivalent à la valeur numérique du mot yayn= vin, comme pour dire qu elle ne peut se faire que sur le vin.

N’oublions pas cependant que le qidouch nous rappelle essentiellement que ce jour sacré a été institué :

1. « En souvenir de la création du monde », ce qui implique bien sûr la croyance en un Dieu créateur, mais aussi le devoir de suspendre tout acte de création ou de transformation dans ce monde, le jour du chabbat ; les 39 travaux interdits obéissent tous à ce critère.

2. « En souvenir de la sortie d’Égypte » principe même de la liberté à laquelle tout être humain a droit : liberté de pensée, de parole et d’action, mais aussi liberté de l’employé par rapport à l’employeur, liberté de l’ouvrier par rapport à la machine, liberté du créateur, de l’inventeur par rapport à son œuvre !

3. Parce qu’enfin, « chabbat, début des convocations saintes », signifie qu ‘en tant que moment sacré privilégié dans la semaine, il sert d’exemple à toutes les fêtes du calendrier ; il en est le type, exemplaire, de la volonté de sacralisation du temps.

Source

Claude Brahami « L’Arme de la Parole » (Editions SINE-CHINE) 1993

 

Kidouch du Vendredi soir

יום הַשִּׁשִּׁי. וַיְכֻלּוּ הַשָּׁמַיִם וְהָאָרֶץ וְכָל צְבָאָם:
וַיְכַל אֱלהִים בַּיּום הַשְּׁבִיעִי מְלַאכְתּו אֲשֶׁר עָשָׂה. וַיִּשְׁבּת בַּיּום הַשְּׁבִיעִי מִכָּל מְלַאכְתּו אֲשֶׁר עָשָׂה:
וַיְבָרֶךְ אֱלהִים אֶת יום הַשְּׁבִיעִי וַיְקַדֵּשׁ אתו. כִּי בו שָׁבַת מִכָּל מְלַאכְתּו אֲשֶׁר בָּרָא אֱלהִים לַעֲשׂות:
סַבְרִי מָרָנָן.
לְחַיִּים

בָּרוּךְ אַתָּה ה’, אֱלהֵינוּ מֶלֶךְ הָעולָם, בּורֵא פְּרִי הַגֶּפֶן:
בָּרוּךְ אַתָּה ה’, אֱלהֵינוּ מֶלֶךְ הָעולָם, אֲשֶׁר קִדְּשָׁנוּ בְּמִצְותָיו וְרָצָה בָנוּ, וְשַׁבַּת קָדְשׁו בְּאַהֲבָה וּבְרָצון הִנְחִילָנוּ, זִכָּרון לְמַעֲשֵׂה בְרֵאשִׁית, תְּחִלָּה לְמִקְרָאֵי קדֶשׁ, זֵכֶר לִיצִיאַת מִצְרַיִם. וְשַׁבַּת קָדְשְׁךָ בְּאַהֲבָה וּבְרָצון הִנְחַלְתָּנוּ:
בָּרוּךְ אַתָּה ה’, מְקַדֵּשׁ הַשַּׁבָּת:

 

Traduction

Et les enfants d’Israël observeront le chabbat, en le célébrant, eux et leurs descendants, comme une alliance perpétuelle.

Ce sera entre Moi et les enfants d’Israël un signe qui devra durer à perpétuité ; car en six jours Hachem a fait les cieux et la terre, et le septième jour Il a cessé son œuvre et Il S’est reposé (Exode 31:16-17).

Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.

Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de Hachem, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes.

Car en six jours Hachem a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et Il S’est reposé le septième jour : c’est pourquoi Hachem a béni le jour du repos et l’a sanctifié (Exode 20:8-11).

Appel à l’attention de l’assistance

Le’Hayim

Prière sur le vin

Béni sois Hachem la source des bénédiction, notre Dieu, Roi du monde, qui crées le fruit de la vigne. (Amen)

judaïsme.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.