Hayé Sarah : La succession du Roi David- vidéo

0
130

HAFTARA HAYE SARAH avec Rony Akrich et David Sabbah (saison 3)

Dans la Parashat Lech-Lecha, Dieu promet à Avraham qu’il sera le père d’une grande nation. L’espoir d’Avraham pour l’avenir était incarné par son fils Isaac, mais dans la partie de cette semaine, Chayei Sara, alors que le patriarche s’approchait de la mort, les perspectives d’une famille dynastique paraissaient faibles. Isaac et sa femme Rebecca n’ont même pas encore conçu un enfant.

De même, dans Haftarah Chayei Sara, le roi David doit s’occuper de l’avenir de sa propre dynastie.

Quand le livre des rois I s’ouvre, David est malade et l’infirmité de la vieillesse s’installe: «Le roi David était vieux, chargé de jours; on l’enveloppait de vêtements, sans qu’il en fût réchauffé. » (Rois 1: 1). L’idée de ses serviteurs pour le guérir?

Trouver une jeune femme qui «Ses serviteurs lui dirent: “Que l’on cherche, pour mon seigneur le roi, une jeune fille vierge, qui se tiendra devant le roi, et aura soin de lui; elle reposera dans tes bras, et la chaleur reviendra à mon seigneur le roi. » (1: 2).Ils recherchent une candidate appropriée et trouvent une femme sunamite nommée Avishag.

Pendant ce temps, le fils du roi David, Adonya, vole le trône et se déclare roi, appuyé par une armée de 50 hommes. Adonya n’était pas le plus âgé des fils de David (Avshalom l’était), mais il était rusé.

Il effectue son coup d’état avec l’aide de certains des prêtres – bien que le texte ne les mentionne pas tous – et offre des sacrifices comme moyen d’asseoir sa nouvelle position.

Adonya invite trois de ses frères à assister à cette cérémonie – tous sauf Salomon, qui ignore toute son ascension.

Nathan le prophète, qui figure parmi ceux qui ne soutiennent pas Adonya, s’est rendu aupres de Batsheva, la mère de Salomon, pour l’avertir: «Va, entre chez le roi David, et dis-lui: “N’est-il pas vrai, seigneur, que tu as juré à ta servante en disant: Certes, Salomon, ton fils, régnera après moi, c’est lui qui sera assis sur mon trône? Pourquoi donc Adonya règne-t-il? » (1:12,13) dit-il en lui demandant d’informer le roi David du jeu de puissance préemptif de son fils

Bathsheva obéit. Elle s’approche de David pendant qu’Avishag s’occupe de lui et raconte exactement ce que Nathan lui a dit de dire. Puis elle ajoute d’elle-même: «Quant à toi, seigneur, les yeux de tout Israël sont fixés sur toi, pour que tu lui déclares qui succèdera sur le trône à mon seigneur le roi. 21 Et il arrivera, lorsque mon seigneur le roi sera allé reposer avec ses pères, que moi et mon fils Salomon nous serons traités de rebelles » (1: 20-21).

Dès qu’elle finit, Nathan vient au roi. « Est-ce toi, mon seigneur le roi, qui as dit: Adonias régnera après moi, et c’est lui qui s’assiéra sur mon trône? » (1: 24)

David ordonne à Bathsheva de revenir. Devant eux deux, il jure: « comme je t’ai juré par l’Eternel, Dieu d’Israël, en disant que Salomon, ton fils, régnera après moi, et qu’il me remplacera sur le trône, ainsi ferai-je aujourd’hui. » (1: 30,31) Batsheva s’inclina, la face contre terre, et se prosterna aux pieds du roi.

Ce chapitre concerne la succession royale, à la fois sur le plan personnel et national.

En s’emparant du pouvoir et en tentant de s’emparer du royaume à ses propres fins, Adonya s’est montré candidat inapte à être roi. Comme Isaac, Salomon a reçu le droit de naissance de son père bien qu’il ne soit pas le fils aîné.

Et, tout comme Isaac, Salomon a hérité d’un destin qui commençait tout juste à prendre forme.

Avant que David ne prenne ses fonctions, Israël n’avait eu qu’un autre roi. Les devoirs d’un roi et la voie d’une jeune nation, toujours sans temple, étaient encore en cours de détermination.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.