Suite à l’attentat de Bneï Brak, après ceux de Be’er Sheva et Hadera qui, au total ont tué onze israéliens, l’agitation règne

Entre le Jour de la Terre et des appels à manifester dans toute la Judée Samarie par les groupes palestiniens, sans oublier le début du ramadan après-demain, le sentiment du risque important d’attentats semble s’appuyer sur des indices sérieux. Si le président palestinien Abu Mazen a exceptionnellement condamné dans un communiqué le meurtre de civils israéliens et appelle à  » parvenir à une stabilité à la veille du ramadan et des fêtes juives et chrétiennes », il n’est pas certain que les foules qui se sont précipitées dans les rues de Gaza, Hebron et Jénine en distribuant des gâteaux pour célébrer les israéliens éliminés, soient disposées à entendre son message. De même, le député Mansour Abbas a lui aussi condamné cet attentat parlant « de groupes extrémistes violents tentant de nuire au tissu de la vie entre juifs et arabes ». Des fausses alertes d’attentats à Afula, Haïfa, Kfar Saba et Netanya se sont succédées, démenties de façon officielle par la police. Alors que Tsahal se dirige vers Kfar Yabad, où vivait le terroriste éliminé, des terroristes ont mis en place un barrage de pneus incendiés pour en bloquer l’entrée, tandis que d’autres terroristes préparent des cocktails Molotov. Au Liban, également, les partisans du Hezbollah célèbrent ce monstrueux attentat

A Bneï Brak

L’homme assassiné dans son véhicule par le terroriste lourdement armé s’appelait Yaacov Shalom. Il laisse cinq orphelins. Le policier abattu, alors qu’il tentait d’arrêter l’un des terroristes était commandant général et s’appelait Amir Khoury, un chrétien habitant Nof Galil, dont le père est lui-même un policier en retraite. Le gouvernement a salué l’héroïsme de ce policier tué au combat par un terroriste armé.Un étudiant de Yeshiva a eu la vie sauve parce que l’arme du terroriste qui le visait s’est enrayé. Des manifestations se déroulent également à Bneï Brak qui demandent le retour de Netanyahu. On apprend que Netanyahu vient de convoquer une réunion maintenant. Le Ministre de la Sécurité Bar Lev est arrivé sous escorte policière au milieu d’une foule en colère

Par ailleurs, un nouvel incident a été signalé à Bneï Brak, une attaque au couteau, mais des juifs présents sur les lieux ont attrapé les deux arabes qui ont été arrêtés par la police.

Une déclaration de Naftali Bennett

Le sentiment que ceci est l’annonce d’une vague meurtrière et que l’annonce du prochain attentat risque d’être proche, prévaut. C’est également ce qu’a déclaré Naftali Bennett, parlant de la menace extérieure et intérieure dont les premiers signes signes ont été visibles dans l’opération Chomer HaHomot, l’an dernier. Il parle « d’un défi complexe qui demande aux systèmes de sécurité d’être créatifs pour s’adapter à la nouvelle menace. Naftali Bennett a continué en parlant « de l’aube d’une période difficile et de la détermination de tous à garder la maison que nous avons construite. Citoyens d’Israël, cette fois aussi nous vaincrons. »

Ce soir à Gush Shilo des policiers sillonnent les rues pour arrêter des manifestants juifs qui se révoltent contre cette vague de violence.

JForum – Groupe Israël Eternel

1 COMMENTAIRE

  1. Israel doit terroriser les terroristes arabes deux fois plus , pour qu’eux ceci comprennent bien que leur actions échouent et ne se relèvent jamais, une ré migration totale est la seule solution pour ces fanatiques islamistes ….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.