Chérif Kouachi plein de “rage contre les mécréants”

Chérif Kouachi, des cours coraniques au jihad. L'enquête sur la fusillade de Charlie Hebdo brosse le portrait d'un Chérif Kouachi animé de la "rage contre les mécréants".

Le peuple est-il vraiment derrière eux?

Des journalistes allemands : « On nous a trompés – les leaders ne marchaient pas à la tête du peuple, à Paris, ils défilaient dans une ruelle bien gardée » Des journalistes allemands : « On nous a trompés – les leaders ne marchaient pas à la tête du peuple, à Paris, ils défilaient dans une ruelle bien gardée » on: janvier 14, 2015 Les « Nouvelles Economiques Allemandes » et beaucoup d’autres publications de la RFA ont exprimé leur perplexité devant les photos de la procession des leaders mondiaux soi-disant à la tête de la marche de la paix, à Paris. Cette même marche qui s’est déroulée après l’assassinat par des terroristes islamistes des journalistes du magazine satirique Charlie Habdo, et la prise d’otages dans un magasin juif de produits kasher. Cette même marche à laquelle le président ukrainien Porochenko se lamentait de façon si pittoresque, tout en ignorant obstinément la tragédie globale liée à la guerre du Donbasss, dans son propre pays. Les journalistes allemands ont éclairci que la soi-disant marche pour la paix à laquelle participaient les leaders des pays européens était une mise-en-scène bien organisée : les chefs de gouvernement défilaient vers les caméras non à la tête du peuple, mais dans une ruelle bien gardée et barrée par les services de l’ordre. Les Nouvelles Economiques Allemandes écrivent : « Ces photographies ont fait le tour du monde : plus d’un million de personnes à la marche de Paris, dimanche, une solidarité saisissante avec les victimes des attentats terroristes. En tête du mouvement de la colonne, les leaders européens. Pratiquement dans chaque journal télévisé, on parlait de la marche mémorielle, les citoyens et les politiques montraient leur unité. Cependant, maintenant, comme on l’a compris, c’était juste une illusion d’optique. Les politiques ne marchaient pas à la tête de la manifestation, mais dans une ruelle fermée qui mène à la place Léon Blum. Le « peuple », derrière les politiques, ce n’était pas les Parisiens mais les forces de sécurité. La rue derrière le petit groupe de politiciens est restée vide. L’enregistrement a été fait près de la station de métro « Voltaire », a confirmé le journal « le Monde ».

L’affaire DSK appâte les clients, pour “savoir ce que c’est”

Sa médiatisation a "attiré de la clientèle dans les maisons closes" pour "voir ce que c'était".

Chant d’amour à Marine, un bide? – la faute du “lobby juif”

Son ami bien renseigné lui fait comprendre qu'en tant que "goy" il n'avait aucune chance de réussir dans la chanson

La laïcité à l’épreuve des querelles de cantines

Lydia Guirous : «Il m'est arrivée d'être persécutée parce que je mangeais pendant le ramadan»

Floride : terre d’asile des Juifs de France

La Floride, une alternative à Israël pour ceux qui souhaitent quitter la France