French police officers check the site where a driver injured two policemen on April 27, 2020 in Colombes. - A motorist injured two bikers of the police on april 27 in Colombes (Hauts-de-Seine) as he hit them during a traffic control for uknown reasons at the moment. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

Terrorisme : les explications glaçantes de l’assaillant de Colombes

Déféré ce vendredi matin devant un juge d’instruction en vue d’une mise en examen, l’auteur de l’attaque contre deux policiers lundi a parlé très explicitement de ses motivations en garde à vue.

 Le suspect a volontairement percuté au volant de sa BMW deux policiers, motards de la Direction de l’ordre public et de la circulation, qui ont survécu à leurs blessures.
Le suspect a volontairement percuté au volant de sa BMW deux policiers, motards de la Direction de l’ordre public et de la circulation, qui ont survécu à leurs blessures. DR

Le 1 mai 2020 à 12h50

Trois jours et quatre nuits après avoir foncé sur deux policiers au volant de sa BMW dans une rue de Colombes (Hauts-de-Seine), Youssef T. a été déféré ce vendredi matin devant un juge antiterroriste en vue de sa mise en examen. Le parquet national antiterroriste (PNAT) a ouvert une information judiciaire pour « tentatives d’assassinats terroristes sur personnes dépositaires de l’autorité publique » et requis son placement en détention provisoire. Les deux policiers, motards de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC), ont survécu à leurs blessures après avoir subi, pour l’un d’entre eux, une très lourde opération à la tête.

Lors de sa garde à vue dans les locaux parisiens de la brigade criminelle, Youssef T., un Français de 29 ans né à Lunéville près de Nancy (Meurthe-et-Moselle) et domicilié à Colombes, a affiché une froide détermination. Dans la droite ligne de la lettre de revendication manuscrite retrouvée dans sa voiture. « Je prête allégeance à Abou Walid al Sahraoui nouvel émir de l’Etat islamique (NDLR : un djihadiste réputé très dangereux et traqué en Afrique de l’Ouest par la force française Barkhane) et digne héritier d’Abou Bakr Al-Baghdadi… » avait-il écrit, mentionnant aussi sa volonté « de se lancer à corps perdu dans la bataille pour imposer la charia sur l’ensemble de la terre » et le souhait « que [son] martyr soit accepté par Dieu ».

« Taper du flic »

A l’oral, le discours de Youssef T. est glaçant, exprimé clairement et jugé « très cohérent » par les enquêteurs. Acceptant déjà l’idée d’être incarcéré à vie puisque, dit-il, « Allah m’a choisi », il voulait, selon sa propre expression, « taper du flic » au cours d’une attaque à la voiture-bélier. Avant de nuancer ses propos au cours des auditions et suggérer qu’il voulait surtout les blesser.

VIDÉO. Colombes : un automobiliste fonce sur des policiers, deux blessés

Ce projet d’attaque se serait formé lors des dernières semaines. Lundi 27 avril, en fin d’après-midi, il roule dans les rues de Colombes à la recherche d’une « opportunité ». Elle se présente vers 17h36 lorsqu’il aperçoit, boulevard de Valmy, à 500 m de son domicile, deux policiers en train de contrôler le conducteur d’un véhicule. C’est la première fois, semble-t-il, que Youssef T. se retrouve dans cette situation. Pourtant, il n’hésite pas, appuie sur l’accélérateur et percute de plein fouet les deux fonctionnaires. Au moment de son interpellation, il déclare avoir volontairement foncé sur la police. Dans son véhicule, on retrouve deux couteaux, une grosse lame et un cran d’arrêt, ainsi que la lettre d’allégeance au groupe Etat islamique glissé dans le pare-soleil.

Le jeune homme, célibataire et sans enfant, s’est installé il y a « deux ou trois ans » comme locataire dans un immeuble HLM de Colombes, situé dans la cité Audra, à proximité du stade Yves-du-Manoir. Sans se mêler aux jeunes du quartier, il a noué des relations de bon voisinage avec plusieurs habitants de son immeuble, au 22 de l’avenue Audra. Sa radicalisation religieuse, invisible à l’œil nu, se forme pourtant jour après jour au cours de ces trois dernières années, selon les premiers éléments de l’enquête. Toujours selon nos informations, l’exploitation de son téléphone et de ses supports informatiques révèle des recherches sur l’Etat islamique et le terrorisme.

Le projet de se rendre en Syrie

Condamné en 2010 pour des faits de violence commis deux ans plus tôt à Saverne (Bas-Rhin), mais inconnu des services de renseignement et sans lien personnel identifié à ce stade avec des individus radicalisés, il nourrit son idéologie sur les réseaux sociaux djihadistes. A tel point qu’il y a un an et demi, il dit aux enquêteurs qui l’ont interrogé avoir eu le projet de se rendre en Syrie. Un projet finalement avorté en raison de circonstances défavorables, surtout par manque de moyens financiers semble-t-il. Après avoir travaillé comme manutentionnaire sur le port de Gennevilliers, Youssef T. était au chômage ces derniers temps et bénéficiait d’une indemnité mensuelle de 1200 euros, en plus de son allocation logement.

En toile de fond, le jeune homme s’est forgé de longue date une forte conviction pro-palestinienne. En juillet 2014, par exemple, dans le contexte de la guerre de Gaza, il aurait participé à l’une des manifestations organisées dans les rues de Paris. A cette occasion, des drapeaux de l’Etat islamique étaient apparus dans le cortège. Ces dernières semaines, Youssef T. explique avoir vu et revu, « pendant le confinement », précise-t-il, des vidéos d’enfants de Gaza. Une manière de justifier la montée de sa colère. Et son passage à l’acte lundi après-midi, au volant de sa BMW noire. « J’entendais des voix depuis quelques semaines, c’était l’esprit de la Palestine », a-t-il expliqué au cours de l’une de ses auditions. L’expertise psychiatrique qui s’est tenue mardi a conclu à l’absence d’altération ou d’abolition de son discernement.

4 Commentaires

  1. ET DIRE QUE LA FRANCE A FAIT DE CES RACAILLES DES FRANCAIS QUI VONT TUER DES POLICIERS SUR LEURS MOTOS OU A LA PREFECTURE DE POLICE CONTRE LEURS COLLEGUES OU DES ENFANTS ,DES FEMMES ET DES HOMMES SUR LA PROMENADE DES ANGLAIS OU DES JEUNES GENS AU BATACLAN ETC.POUR EN FAIRE DES FRANCAIS IL FAUT,SOIT ETRE MASOCHISTE SOIT DETESTER SON PROPRE PAYS OU PEUT ETRE ENCORE SUBIR UNE FORME DE SYNDROME DE STOCKOLM.C’EST GRAVE DOCTEUR !!!!!!!

  2. En 3 lettres CAF, et revente de chichon + traffic en tout genre a côté ,une tonne des leurs le font, tout le monde le sait ou s’en doute mais ferme les yeux, y compris l’état

  3. Je me demande toujours comment des individus
    De cet acabit peuvent se payer des bmw ou des mercedes.
    Alors que les honnêtes gens qui travaillent et payent leurs impôts on renoncé faute de moyens financiers a avoir une voiture ou au mieux a garder et continuer a rouler avec leurs vielles voitures

    • Ils n’ont pas renonce a garder leurs vieIlles voiturbes, il se contentent de garder leurs vieIlles voitures. Ce qui se concoit bien s’enonce clairement, ou… devrait !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.