Devinez quel groupe terroriste palestinien « modéré » a participé au massacre du 7 octobre

par Bassam Tawil

La guerre dans la bande de Gaza, qui a éclaté après le massacre de 1 200 Israéliens par le Hamas le 7 octobre 2023, ne se limite pas à Israël et au groupe terroriste Hamas soutenu par l’Iran.

D’autres groupes terroristes de la bande de Gaza sont impliqués dans les combats contre les troupes israéliennes. Ces groupes ont également participé au massacre du 7 octobre. Parmi eux figurent le Jihad islamique palestinien (JIP) et les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, la branche armée de la faction du Fatah dirigée par nul autre que le président de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas.

Il n’est pas surprenant que le JIP ait participé au massacre du 7 octobre, ainsi qu’à d’innombrables autres attaques terroristes contre Israël. Comme le Hamas, le JIP est une organisation terroriste islamiste soutenue par l’Iran qui vise à détruire Israël. À l’instar du Hamas, au cours des dernières décennies, le JIP a mené des milliers d’attaques terroristes contre des Israéliens, notamment des fusillades, des attentats suicides, des tirs de roquettes sur Israël, ainsi que des attaques au couteau et à la voiture bélier.

L’implication de terroristes de la faction Fatah d’Abbas dans le massacre du 7 octobre et dans les attaques terroristes contre des soldats et des civils israéliens pourrait cependant surprendre certaines personnes. Beaucoup en Occident considèrent le Fatah, qui domine l’AP, comme un parti « modéré » qui veut vivre en paix et en harmonie avec Israël. Cette rumeur est peut-être née parce que les responsables palestiniens nous ont dit à plusieurs reprises que la branche armée du Fatah, les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, avait été démantelée (au moins en Cisjordanie).

Plus tôt ce mois-ci, Abu Mohammed, porte-parole officiel des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, a révélé que les combattants du groupe avaient participé à l’attaque menée par le Hamas le 7 octobre contre les communautés israéliennes proches de la frontière avec la bande de Gaza, déclarant :

« Le 7 octobre, nos héros de l’unité courageuse ont participé à l’invasion des colonies [kibboutzes, communautés résidentielles et villes] entourant Gaza et des bases [militaires israéliennes] connues sous le nom de Division de Gaza, et avec nos frères dans la lutte palestinienne « Les organisations ont capturé de nombreux sionistes, certains d’entre eux nous ont été transférés et d’autres sont toujours entre nos mains »,

Abou Mohammed a également révélé que des membres des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa participent actuellement aux combats contre l’armée israélienne dans la bande de Gaza et ont effectué plus de 470 « missions militaires » depuis le 7 octobre.

En novembre 2023, le Fatah a publié une vidéo dans laquelle on voit des terroristes des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa participer et se vanter de leur rôle dans le massacre d’Israéliens du 7 octobre.

La vidéo a été rendue publique le jour du carnage, avec les visages des terroristes du Fatah floutés et leurs voix étouffées pour cacher leur identité. La vidéo s’ouvre sur des terroristes du Fatah tirant avec des fusils Kalachnikov sur un kibboutz israélien. Des cris de « Allahu Akbar ! » (« Allah est le plus grand ! ») retentissent en arrière-plan.

Un terroriste du Fatah présente alors du matériel militaire israélien capturé et dit :

« Nous les avons pillés… Aujourd’hui, nous sommes entrés par effraction dans le poste militaire de Nahal Oz [Note : c’est un kibboutz civil] et nous avons frappé ce que nous avons touché, nous avons pris comme butin ce que nous avons pris, et nous avons tué des soldats et marché sur leurs têtes. »

Un autre terroriste du Fatah continue de se vanter de la participation de son groupe au massacre :

« Allahu Akbar et louons Allah… Au cœur de ces colonies [israéliennes] temporaires, si Allah le veut, nous avons joué un rôle important et clair. »

Au cours des derniers mois, le groupe terroriste du Fatah a également publié des vidéos de ses membres qui auraient attaqué des soldats israéliens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Dans une autre vidéo récente, le Fatah a revendiqué la responsabilité d’une « opération de tireurs d’élite » contre des soldats israéliens dans le camp de réfugiés de Jabalya, un bastion du Hamas et du JIP dans la bande de Gaza. Les terroristes du Fatah ont déclaré avoir utilisé un fusil fabriqué par le Hamas, appelé Al-Ghoul, pour cibler les soldats israéliens. La vidéo prouve clairement que les partisans du Fatah d’Abbas travaillent en coordination avec le Hamas.

Dans une autre vidéo , le 22 mai, le compte X officiel du Fatah a publié un tweet sur le meurtre de deux de ses membres alors qu’ils tiraient sur des soldats israéliens depuis un toit :

« Scènes de violents affrontements menés par les combattants des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, la branche militaire du mouvement Fatah, dans le camp de Jabalaya contre l’armée d’occupation israélienne. Nous gardons les noms des martyrs jusqu’à une autre fois. »

En Cisjordanie, les membres des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa se sont également vantés de leur implication dans de nombreuses attaques terroristes contre des Israéliens, notamment récemment. Le 26 mai, le groupe a publié une vidéo de ses terroristes qui auraient tiré sur un point de contrôle militaire israélien près de la ville de Tulkarem en Cisjordanie.

« Grâce aux attaques marquantes des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa et à l’audace de leurs membres, elles sont devenues des modèles emblématiques pour les jeunes Palestiniens », a noté le Centre de renseignement et d’information sur le terrorisme Meir Amit dans un rapport du 30 octobre 2022.  » Leur statut s’est récemment amélioré vis-à-vis du Jihad islamique palestinien et du Hamas. »

Le rapport souligne que de hauts responsables du Fatah ont publiquement soutenu le groupe terroriste. L’un d’eux, Jamal Hawil, a déclaré :

« Lorsque des opérations [terroristes] ont été menées et que les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa en ont revendiqué la responsabilité, les membres du Comité central du Fatah [organe décisionnel clé] ont rendu hommage aux martyrs et se sont souvent rendus dans les tentes de deuil pour présenter leurs condoléances.

« Malgré leur ambivalence, les chefs du Fatah et de l’AP ont souvent montré du respect pour les chahids [martyrs] des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa… Par exemple, lorsque le 8 février 2022, trois membres [du Fatah] ont été tués [par Les forces de sécurité israéliennes], de hauts responsables de l’AP et du Fatah les ont déclarés des héros du peuple palestinien. Mahmoud Abbas s’est montré particulièrement franc lors d’une conversation téléphonique avec les personnes venues à la tente de deuil. La tente a reçu la visite de [l’ancien] Premier ministre de l’AP, Mohammad. Shtayyeh et d’autres hauts responsables de l’AP, venus présenter leurs condoléances [pour la mort des terroristes du Fatah]. »

Entre 2021 et 2022, les terroristes des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa ont mené plusieurs attaques contre des Israéliens en Cisjordanie et en Israël. Parmi eux:

Le 29 mars 2022, un Palestinien armé d’un fusil d’assaut M-16 s’est rendu dans la ville de Bnei Brak, dans le centre d’Israël, au volant d’un véhicule immatriculé en Israël. Il a garé le véhicule et est entré, puis est sorti, d’un immeuble. Il s’est dirigé vers une rue voisine et a tiré sur des fenêtres, puis a tué par balle deux hommes qui se trouvaient près d’une épicerie. Il a ensuite marché jusqu’au bout du pâté de maisons, a tourné au coin, a tiré sur un homme poussant une poussette et a finalement couru dans une autre rue où il est tombé sur deux policiers à cheval qui avaient été dépêchés sur les lieux. Lors d’un échange de tirs qui a suivi, l’un des policiers et le terroriste ont été tués. Cinq Israéliens ont été assassinés, quatre civils et un policier. Le tireur s’appelait Dia Hamarsheh, né en 1995 dans le village de Ya’bad, au sud-ouest de Jénine. Sa famille est affiliée au Fatah.
Le 7 avril 2022, un Palestinien armé d’une arme de poing s’est rendu dans un pub de la rue Dizengoff à Tel Aviv et a tiré sur les clients assis dehors. Il en a assassiné deux et en a mortellement blessé un, qui est décédé à l’hôpital. Six autres ont été blessés. Le terroriste était Raed Fathi Hazem, 29 ans, du camp de réfugiés de Jénine. Il avait été soutenu par les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa comme l’un de leurs « combattants ».
Le fait que le Fatah ait participé au massacre du 7 octobre et à d’autres attaques terroristes montre qu’il y a très peu, voire aucune distinction, entre le Fatah de Mahmoud Abbas et le Hamas. Cela démontre également pourquoi, une fois le Hamas chassé du pouvoir, on ne peut absolument plus faire confiance à l’Autorité palestinienne dominée par le Fatah pour diriger la bande de Gaza. Le Fatah et le Hamas continuent de se livrer au terrorisme et sont ouvertement fiers de leurs attaques contre les Juifs. Le Fatah et le Hamas semblent, en fait, rivaliser pour prouver aux Palestiniens qui mène davantage d’attaques terroristes contre Israël.

Tant qu’Abbas et le Fatah produisent et arment des terroristes, tous les plans de l’administration Biden visant à « revitaliser » l’Autorité palestinienne sont sans valeur. Si l’administration Biden souhaite sincèrement réformer l’Autorité palestinienne, elle devrait commencer par insister pour qu’Abbas dissout sa propre organisation terroriste et cesse de soutenir les terroristes et de les indemniser par des paiements mensuels. D’ici là, remettre la bande de Gaza à Abbas et à ses terroristes du Fatah serait une erreur monstrueuse.

Bassam Tawil est un Arabe musulman basé au Moyen-Orient .

JForum.fr avec www.gatestoneinstitute.org
Sur la photo : un terroriste des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa du Fatah se vante des atrocités que lui et ses camarades ont commises au kibboutz Nahal Oz le 7 octobre 2023. (Source de l’image : Palestine Media Watch)

 

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chesnel

Je croyais que le Hamas avait exterminé les représentants du Fatah dans la bande de Gaza. Me trompé-je ?