Valls : “on passe beaucoup de choses à Monsieur Plenel”. Vidéo

5
255

Avant l’interview de Macron, Valls trouve qu'”on passe beaucoup de choses à Monsieur Plenel”

 

L’ex-premier ministre dénonce les anciens écrits du journaliste de Mediapart a propos de l’attentat des JO de Munich.

POLITIQUE – Il ne voulait pas dire de mal. “Je ne peux pas commenter les choix du Président de la République ou des médias. Mediapart est un site dont chacun connaît la qualité et l’engagement”, a d’abord affirmé Manuel Valls. Mais l’ancien premier ministre n’a pas pu s’empêcher de tacler Edwy Plenel quelques heures avant l’interview d’Emmanuel Macron que le fondateur de Mediapart va faire avec Jean-Jacques Bourdin.

L’ancien premier ministre qui s’oppose au journaliste notamment sur sa vision de la laïcité a repris à son compte un argument largement répandu ces derniers jours dans les rangs de la droite et de l’extrême droite. Au cours du Grand Rendez-vous Europe 1, CNews, Les Echos, le député de l’Essonne est revenu sur les propos écrits dans les années 70 par Edwy Plenel.

“Si un journaliste classé à l’époque à l’extrême droite et qui aurait évolué depuis -parce qu’on fait tous des erreurs de jeunesse, parait-il- avait écrit en 1973 qu’il se réjouissait de l’attentat aux Jeux olympiques de Munich contre les athlètes israéliens, je suis convaincu qu’il ne pourrait pas interviewer le président de la République”, affirme Manuel Valls.

Et l’ancien socialiste d’estimer plus largement qu’on “passe beaucoup à Monsieur Plenel et à ses engagements du passé qu’on retrouve d’ailleurs dans la forme de violence qui est la sienne”.

Le Pen scandalisée, Plenel s’explique

Il y a quelques jours, Marine Le Pen s’était dite “scandalisée” par le fait que l’interview du président de la République soit menée par Edwy Plenel.

“C’est un homme qui a justifié et défendu un acte terroriste ignoble”, dénonçait la présidente du FN. Ces critiques étaient arrivées jusque dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, le député Les Républicains Jean-Charles Taugourdeau critiquant le choix d’Emmanuel Macron.

Marine Le Pen

@MLP_officiel

Pour rappel, voici ce qu’écrivait Edwy Plenel, sous le pseudonyme de Joseph Krasny, pour justifier et célébrer l’attentat de 1972 ! Et c’est à ce genre de personnage que le Président de la République accorde un entretien fleuve ! MLP

Le cofondateur et patron de Mediapart avait confirmé à Libération le 2 avrilavoir soutenu le groupe palestinien auteur de l’attentat de 1972.

“Ce texte, écrit il y a plus de 45 ans, dans un contexte tout autre et alors que j’avais 20 ans, exprime une position que je récuse fermement aujourd’hui. Elle n’avait rien d’exceptionnel dans l’extrême gauche de l’époque, comme en témoigne un article de Jean-Paul Sartre, le fondateur de Libération, sur Munich dans La Cause du peuple–J’accuse du 15 octobre 1972″, répondait Edwy Plenel.

“J’ai toujours dénoncé et combattu l’antisémitisme d’où qu’il vienne et sans hésitation. Mais je refuse l’intimidation qui consiste à taxer d’antisémite toute critique de la politique de l’Etat d’Israël”, précisait-il aussi.

5 COMMENTS

  1. J’ai mis “juive” entre guillemets car seuls les enfants nés de MERES juives ou convertis (ce qui est exceptionnel chez les Juifs) sont juifs car ce peuple a compris avant tous les autres que le père, on ne sait jamais, or sa momie est né d’un père juif qui, en plus, a changé son nom pour se déjudaïser dans les années 60, donc pour moi, identitairement et/ou religieusement (ils sont athées), sa famille n’est pas juive. Et puis l’identitaire et l’inné ne déterminent pas forcément l’amour pour son peuple, son groupe, son enfant : le roi Salomon, par son jugement, nous l’a bien montré; c’est celui qui aime son peuple, c’est celui qui aime son nourrisson qui est digne, certainement pas ce couple diabolique qui déteste les juifs peu ou prou attachés à leur Etat refuge.

    PS : Elle a affirmé qu’elle ne se suiciderait pas comme sa mère non-juive et sa soeur : elle ne le peut pas car elle est déjà momifiée de son vivant, et depuis longtemps, parce qu’avec le “mari” qu’elle a, elle se serait sûrement pendue depuis belle lurette.
    Je fais ma people, c’est la belle-mère américaine de ma fille qui me tient au courant : les femmes connues nées de mères juives ressemblent à Natalie Portman, à Scarlett Johansson, à Neri Oxman pas à Nicole sans nom.

  2. Le dictateur du site antisioniste Merdapart disait en 1972, j’approuve l’attentat contre les 11 athlètes israëliens et en 2015, il a dit, j’approuve l’attentat contre les 11 dessinateurs de Charlie Hebdo. Rien n’a changé en lui si ce n’est en plus démoniaque mais son discours avec les années, s’est vernissé et s’est voilé car il a appris la taqiya au contact de ses amis islamistes ou comment mentir dans les règles de l’art. Il a dit “Je désapprouve MAIS, ce qui veut dire j’approuve … ” (lire l’édito Riss JAMAIS dans Charlie Hebdo) mais quand quelqu’un de clairvoyant arrive à craqueler le vernis et à déchirer le voile, on retrouve le fanatique d’antan qui est bien pire que l’homme de 20 ans d’il y a 46 ans car celui-là avait au moins le mérite de la franchise.

    PS : Il a dit à un journaliste il y a trois ans de cela : “Ma famille est “juive”(il parlait alors de sa vieille peau de presque 71 ans, Nicole, qui en parait 15 de plus qu’il nomme sa compagne aussi fanatisée que lui et d’une fille, Eve, qui n’est pas la sienne car elle l’a cocufié avec son meilleur pote qui était lui-même un journaleux de gauche à l’époque avec lequel il s’est fâché ensuite pour soi-disant des divergences d’opinions officiellement, parce qu’il avait couché avec sa momie officieusement)”. Le journaliste, en 2015, lui a alors rétorqué intelligemment : “Qu’est-ce que cela aurait donné si votre famille n’était pas “juive” ?” Si elle ne l’était pas, il serait Himmler ou Goebbels.

  3. Je ne prononce pas le nom de cette ordure de journaliste comme je le fais pour les terroristes et je ne le regarde pas non plus : je pourrai sur le Net même installée au Canada chez ma famille mais je ne veux pas regarder des crapules; ce soir, j’écoute donc le conseil qui vient des Etats-Unis d’un certain nombre d’acteurs américains, c’est-à-dire rendre hommage à Milos Forman, immense réalisateur américano-tchèque, orphelin de parents juifs tués dans les camps d’extermination, en regardant un de ses films ce week-end. Alors, ce soir, ce sera soirée Mozart avec “Amadeus”.

  4. Bravo Monsieur Valls et qu’on arrête avec l’excuse du jeune âge : tous ceux qui ont 21 ans et plus, aujourd’hui en France, ONT TOUS EU 20 ANS, soit 75 % de la population française, ce qui ramène à plus de 46 MILLIONS de français et parmi eux des CENTAINES, voire des milliers, de personnes connues. Combien sur ces centaines se sont réjouis d’actes terroristes il y a 10, 20 ou 40 ans ? AUCUN sauf le pleutre sadique de Merdapart dont je ne prononcerai pas le nom comme je ne prononce pas les noms des terroristes car il est leur équivalent : il fait partie intégrante des esprits qui arment ces monstres comme l’a si bien dit Riss dans son édito JAMAIS.
    Macron a été en dessous-tout sur ce choix : il n’a pas su dire non et quand on ne sait pas dire non, on se fait abuser, c’est ce qui va, malheureusement, arriver ce soir quelque soit les conseils judicieux que beaucoup lui donneront.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here