Un volontaire israélien en Ukraine retrouvé mort©

1
955
Un Israélien, qui a rejoint l’Ukraine dans la lutte contre les rebelles pro-russes, retrouvé mort
Le corps de Bar Bonen, 36 ans – qui s’est porté volontaire pour combattre dans la Légion géorgienne en Ukraine dans la lutte contre les séparatistes – a été retrouvé dans un appartement atteint par balle dans la tête ; La police affirme qu’il s’est suicidé, mais d’autres combattants insistent sur le fait qu’il “aimait la vie”, tandis que le commandant de la Légion affirme que les faits “ne sont pas compatibles avec la version de l’enquête”.

Un Israélien, qui s’est porté volontaire pour combattre avec l’armée ukrainienne contre les forces pro-russes, a été retrouvé mort dans un appartement de la ville de Kiev.

Selon la police ukrainienne, Bar Bonen, le volontaire de 36 ans qui a été retrouvé avec des coups de feu à la tête, s’est suicidé.

Une arme de poing de 9 mm a également été retrouvée près du corps de Bonen. Cependant, le commandant des forces auquel s’est joint Bonen – la Légion géorgienne – jette le doute sur les conclusions tirées par la police, insistant sur le fait que sa mort ne peut être attribuée à un suicide.

Bar Bonen

Bar Bonen

 

«Nous sommes extrêmement désolés de la perte d’un ami et d’une personne aux vues similaires aux nôtres», a écrit le commandant de la légion, Mamuka Mamulashvili, sur sa page Facebook.

«Nous espérons que l’enquête sera objective, car Bar n’était pas le genre de personne à se suicider. Il y a beaucoup de faits qui ne sont pas compatibles avec la version de l’enquête et nous espérons que la vérité sera révélée », a-t-il ajouté.

 

Les combattants de la légion ont également déclaré qu’il était «difficile de croire que Bar se soit suicidé», ajoutant qu’ «il aimait la vie».

Bonen a combattu avec l’armée ukrainienne contre les rebelles pro-russes soutenus par le Kremlin dans la région du Donbass, dans l’est de l’Ukraine, où la guerre civile a éclaté dans le pays et où les séparatistes ont déclaré en juillet 2017 l’indépendance d’un nouveau pays à Donetsk et Lugansk, qu’ils ont appelé Malorossiya.

La police ukrainienne a déclaré qu’elle continuait à enquêter sur l’incident et a noté que la cause exacte du décès de Bonen serait déterminée en fonction des résultats de l’enquête.

Malgré les soupçons entourant les circonstances de sa mort, Bonen a publié, peu de temps auparavant sur son compte, ce qui semblait être une lettre de suicide :

 

«Je suis une âme brisée et je ne l’ai pas beaucoup ouverte à la plupart d’entre vous. Je ne peux plus tolérer cette douleur interne … “, commence le message.

“Je veux juste dire au revoir à toutes les personnes avec qui j’ai eu l’honneur d’être familier et d’être proche dans ma vie … Et demander pardon à ceux que j’ai offensés ou blessés par mes actions … S’il vous plaît, souvenez-vous de moi comme d’un homme bon qui a fait tout son possible et surtout de bonnes actions dans sa vie… »

 

Bonen s’est présenté sur son compte Facebook en tant que conseiller militaire en Ukraine et en tant que fondateur d’une société de tourisme dans le pays.

Parmi les autres détails présents sur son compte, citons le fait qu’il était officier dans l’armée israélienne et détective de la police israélienne. Il a également noté qu’il avait travaillé dans le passé pour des cyber-entreprises en Israël et à l’étranger et qu’il occupait également un poste au sein de la municipalité de Ramat Gan.

Bonen a étudié la stratégie militaire à l’Open University (Université Ouverte), selon son compte Facebook.

ןרסום ראשון: 09.12.18, 10:0

Itamar Eichner Publié: 09.12.18, 10:07

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.