Un Palestinien arrêté pour meurtre d’un Duvdevani©Vidéo

3
672
Photo: Unité du porte-parole de Tsahal
Sgt  Ronen Lubarsky
Photo: Unité du porte-parole de Tsahal

Un Palestinien arrêté pour jeté une plaque de marbre, tuant un soldat Duvdevani

Aslam Yussef Abu Hamid, 32 ans, est soupçonné d’avoir fait tomber la dalle de marbre qui a tué le sergent-major. Ronen Lubarsky du toit voisin du camp de réfugiés d’al-Am’ari; Les frères d’Aslam sont des membres du Hamas à l’origine des attaques terroristes qui ont tué des Israéliens.

Le Shin Bet a arrêté un Palestinien soupçonné d’ avoir jeté une plaque de marbresur le soldat de Tsahal, le Sgt. Ronen Lubarsky, de l’unité Duvdevan, lors de l’activité opérationnelle au camp de réfugiés d’al-Am’ari, le tuantdes séquelles de ses blessures reçues à la tête.

L’enquête du Shin Bet sur l’incident a révélé qu’Aslam Yussef Abu Hamid, 32 ans, a basculé la dalle de marbre d’un toit à proximité.

Les frères d’Aslam sont des membres du Hamas qui étaient à l’origine de plusieurs attaques terroristes qui ont tué des Israéliens dans le passé, y compris le coordinateur du Shin Bet, Noam Cohen, tué le 13 février 1994, dans une embuscade, à la jonction de Bitounia, à proximité de Ramallah.

Sgt du personnel Ronen Lubarsky (Photo: page Facebook de Ronen Luvarsky)

Sgt-major Ronen Lubarsky (Photo: page Facebook de Ronen Luvarsky)

 

“J’ai reçu ces nouvelles en éprouvant des sentiments mitigés”, a déclaré Arik Lubarsky, le frère du soldat. “Je connais le genre de bonnes conditions que les terroristes ont en prison, et peut-être à l’avenir, il sera libéré lors d’un accord (échange de prisonniers, comme dans le cas de Gilad Shalit).”

Il a ajouté qu’il se sentait soulagé de savoir que le tueur présumé de son frère avait été capturé. «Les opérations de renseignement étaient très complexes parce que c’était un camp de réfugiés, mais j’ai toujours cru que le Shin Bet le trouverait», a-t-il dit.

Lubarsky, 20 ans, un soldat de l’unité d’élite de Duvdevan, couvrait un raid d’arrestation dans le camp de réfugiés près de Ramallah le 24 mai lorsque de violentes émeutes ont éclaté et que les Palestiniens ont commencé à lancer différents objets sur les troupes.

Une plaque de marbre, renversée sur lui, a frappé le sergent d’état-major à la tête. “Son casque a été détruit, il est tombé sur le dos et a subi un autre coup, il a été frappé gravement à la tête et a été évacué”, a déclaré un responsable de l’IDF.

“C’était un raid nécessaire pour arrêter plusieurs terroristes qui avaient déjà attaqué par le passé : le soldat portait un équipement de protection complet, y compris un casque, et alors qu’il se tenait près de l’une des maisons, la plaque de marbre a été renversée”. a expliqué le responsable de Tsahal.

Ses camarades l’ont évacué du camp, et il a été emmené au centre médical Hadassah à Ein Karem, à Jérusalem, où il a succombé à ses blessures.

Le reste des forces a été en mesure d’achever la mission et d’arrêter l’homme recherché.

 

 

Adaptation : Marc Brzustowski

Première publication le: 

3 COMMENTS

  1. Ouch, ça doit etre douloureux, surtout pour le soldat, mais que fait un soldat dans un camp de réfugiés. Ah oui, j’oubliais que Israel est en état de guerre depuis plus de 60 ans maintenant, presque 70 d’ailleurs. Ce qui pose la question de l’impossibilité d’arriver à la constitution d’un état ouvert aux principes de la démocratie et de la liberté (et donc autorisant aussi la libre circulation, information et éducation).
    C’est vraiment regrettable pour le soldat de mourir ainsi, mais quand le religieux se mélange au reste, tout ce qui reste à la fin c’est le fanatisme. Fanatisme qui fait penser à deux enfants dans une cours d’école qui se disputent en ayant oublié le pourquoi.
    Car oui, le “présumé coupable” a été arreté très rapidement, le tuer ou autre ne résoudra jamais rien. Tout ce que ce fait montre est le point suivant : les deux parties en présence sont bloquées sur leurs seules vues de la situation, et n’envisagent chacune qu’une seule issue –> à savoir la disparition de l’autre.
    J’ai cependant une solution a proposer, une solution simple, rapide et juste : mettre en présence toutes les personnes qui s’estiment concernées par cette situation dans un vaste espace désert et vide (le désert du Négev par exemple), un premier groupe d’un coté, l’autre en face, avec une distance de séparation d’un kilomètre. Et on les laisse s’entretuer à mains nues, aucune arme façonnée autorisée, pas de fusil, grenade ou autre.
    De cette manière, tous les imbéciles qui sont encore assez idiots pour vouloir tuer l’autre n’engageront que leurs propres vies, et pas celle de personnes qui demandent juste que ce conflit délirant cesse enfin.
    Ce qui bien sur ne sera jamais fait, car la lacheté des donneurs d’ordres les fait se cacher et envoyer les autres se battre à leur place.
    Un dialogue de TROIE, le film sortit en 2016 (si je me rappelle bien), où Achille regardant Agamemnon lui dit qu’il serait beau de voir un jour les rois combattre eux-memes pour leur propres guerres plutot que d’y envoyer des milliers de soldats non concernés se battre à leur place, et y mourrir. Et qu’un tel évènement vaudrait le déplacement.
    Ce soldat est victime de la meme absurdité. Les donneurs d’ordre restent cachés, et envoie d’autres risquer leurs vies. Mais quand le peuple abandonne toute morale et conscience, alors plus rien ne peut le sauver de sa propre fin (là ça vient de Grisom dans Les Experts – Las Vegas), mais ça reste vrai.
    Condoléances quand meme.

  2. Tout le camp devrait être évacué , à GAZA ou en Jordanie , encore mieux dans le SINAI, leur faire créer un kiboutz pour leur apprendre à travailler !! et l’assassin dans un cachot pas 5 étoiles !!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here