Israël : un média accuse l’Irak de passer accord avec Daesh©

0
383

Un média israélien (Debka, pour le pas le citer) accuse le gouvernement irakien d’avoir passé un accord avec Daesh dans la zone d’Hawija. 

Les commandants de l’armée irakienne ont négocié un accord avec Daesh à Hawija (du même type que celui passé par le Hezbollah à la frontière libano-syrienne pour renvoyer Daesh vers les zones kurdes), au sud de la capitale provinciale de Kirkouk, au lieu de devoir combattre Daesh dans ce secteur, a affirmé le site internet axé sur les renseignements militaires,  DEBKAfile, mardi matin, citant ses propres sources dans l’armée.

Selon Debkafile, cet accord aurait été conclu grâce à la médiation de tribus arabes (sunnites) locales.

“L’armée irakienne a accordé un libre passage en toute sécurité aux occupants [les djihadistes de Daesh] et les familles, pour qu’ils puissent se retirer d’Hawija, en échange d’un engagement à ne pas résister à la prise de la ville par l’armée irakienne. Les troupes irakiennes ont, en effet, sécurisé un couloir pour qu’ils puissent fuir, après  quoi les combattants islamistes se sont dirigé vers Dyala, dans l’Est de l’Irak, près de la frontière iranienne,” affirme le reportage du site internet.

Le porte-parole du Commandement conjoint irakien des Opérations, Yahia Rasoul a officielleent démenti ces affirmations et les a taxées de “très amusantes”.

“Les troupes irakiennes n’ont pas et ne concluront jamais d’accord avec Daesh, ni à Hawija ni nulle part ailleurs,” A t-il tenu à déclarer. “il y a eu des combats féroces, des centaines de djihadistes de Daesh ont été tués et des centaines d’engins explosifs ont dû être neutralisés…De quel accord parlez-vous?”

Ce site pro-russe, est souvent, le porte-parole officieux ou “mercenaire” du ministère russe de la défense, des autres médias du régime syrien ou proche du Hezbollah, critiquant vertement Israël, son armée, ses politiques, ses médias et diffusant, parfois, des infos à la limite de la fake-news. Il met en cause aussi bien l’Amérique que les Forces kurdes, ou les intérêts occidentaux en général. Sa fréquentation permet, à l’inverse, de mettre en friction les vérités établies des deux “camps”, dans la façon de concevoir le terrorisme ou l’ennemi désigné par l’un ou l’autre et de reconstituer un tableau plus exact des conflits en cours… 
A l’inverse, les Peshmergas autour de Kirkouk, ont arrêté ou tué de nombreux djihadistes qui fuyaient Hawija, soit avec la complicité irakienne ou parce que l’étau n’était pas encore complet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here