Tsahal : 45 frappes, plus lourde attaque diurne contre le Hamas©

7
1866
Tsahal attaque 45 cibles, dont 2 tunnels terroristes, des postes du Hamas.
La plus lourde réplique depuis Bordure Protectrice. 
Après des manifestations hebdomadaires sur la barrière frontalière de Gaza, dans laquelle un major de Tsahal a été modérément blessé, Tsahal a attaqué 45 cibles, deux tunnels terroristes au nord et au sud de la Bande, un Etat-Major et centre d’entraînement à la guerre urbaine et plusieurs postes du Hamas à Gaza ; Le Hamas riposte en lançant des barrages de roquettes et d’obus de mortier (plus de 200 tirs de roquettes et obus de mortier en 24h) dans le sud d’Israël, déclenchant de multiples sirènes d’alerte Tsva Adom dans les communautés frontalières de Gaza.

Suite à une médiation régionale et internationale, le Hamas et le Djihad islamique ont annoncé samedi soir avoir trouvé un accord de cessez-le-feu, selon un communiqué officiel.

Une médiation de l’Egypte a permis de parvenir à un cessez-le-feu, a indiqué un porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum dans un communiqué.

Après une confrontation entre le groupe islamiste Hamas, qui a le contrôle de la bande de Gaza et l’armée israélienne (Tsahal) dans la nuit de vendredi à samedi, les alertes à la roquette n’ont cessé de retentir samedi après-midi dans le sud de l’Etat hébreu.

Cependant, des forces blindées et spéciales sont massées autour de la frontière de Gaza, prêtes à entrer dans l’enclave palestinienne si la situation se détériore davantage. Le Hamas a commencé à sortir des armes antichar pour faire face à cette menace. Tsahal et le Hamas évitent, jusqu’à présent, toute effusion de sang, soit en visant des centres peuplés, des rassemblements armés ou les grandes villes du sud israélien… Un dérapage plus grave entraînerait rapidement un changement d’échelle dans ce bras de fer qui, pour les habitants du sud, dure depuis trop longtemps.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu et le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, ont démenti qu’Israël ait accepté un cessez-le-feu à Gaza – certainement pas pour constater la continuation de la terreur au lancer de ballons et de cerfs-volants du Hamas. Ils ont pris la parole lors de la réunion hebdomadaire du cabinet dimanche, alors que trois nouveaux tirs ont éclaté à l’extérieur de Gaza. Les porte-parole du Hamas ont défini leur cessez-le-feu unilatéral en suivant les lignes de la trêve de 2014 qui a mis fin à la dernière grande opération antiterroriste de Tsahal, mais ils ont insisté sur le fait que cette “trêve” ne couvrait pas les violentes manifestations frontalières , qui se poursuivront.

Netanyahu a déclaré qu’Israël ne tolérerait plus aucune attaque et que “Nous réagirons en conséquence.” Il a souligné : “Si le Hamas n’a pas reçu le message puissant que Tsahal lui a livré samedi, il l’obtiendra au fur et à mesure [par une montée en gamme des périls qu’il encourt].”

Le Ministre de l’Education, Naftali Bennett, a déclaré: “Un cessez-le-feu sans cessation de la terreur est une capitulation.” Le ministre des Transports israélien Katz a appelé Lieberman à présenter au cabinet un plan pour renverser le régime du Hamas à Gaza.

Une illustration aérienne du quartier général du bataillon du Hamas à Beit Lahia. (Porte-parole de Tsahal)
Samedi après-midi, L’IAF de Tsahal a mené dans la partie nord de la bande, une série de frappes dans la ville de Gaza, une attaque contre l’aile militaire du Hamas dans la partie centrale de la bande, une frappe dans la région de Rafah, à la frontière égyptienne et une frappe dans le district de Zeitoun à l’est de la ville de Gaza.

Bombardement de l'armée de l'air à Rafah (Photo: AFP)

Bombardement de l’armée de l’air à Rafah (Photo: AFP)

 

Selon le bureau du porte-parole de Tsahal, le quartier général du commandement du bataillon du Hamas [désertée depuis vendredi soir, NDLR] qui a été attaqué à Beit Lahiya comprenait des bureaux, des salles de guerre, des zones de stockage et un centre de formation à la guerre urbaine.

“Toute l’infrastructure du commandement du bataillon a été détruite, vaporisée, transformée en un trou géant”, a déclaré le porte-parole de Tsahal, le général Ronen Manelis.

Manelis a ajouté que Tsahal avaient également détruit un site de fabrication d’armes pour la force navale du Hamas.

Selon Manelis, les frappes de samedi après-midi ont été «les plus lourdes frappes en journée depuis l’Opération Bordure Protectrice».

Manelis a déclaré qu’il était “trop ​​tôt pour entreprendre une opération à grande échelle, mais nous sommes prêts pour cela”.

IDF

@IDFSpokesperson

Over the last hour, IDF fighter jets targeted dozens of military targets in four Hamas military compounds throughout the Gaza Strip. The focus of the wide-scale strike was a Hamas Battalion HQ in Beit Lahia

“Nous savions que ce jour-là, les événements de cs dernières 24 heures, surviendraient à un moment donné de ces dernières semaines, et nous nous y sommes préparés en conséquence. Nous allons augmenter la puissance de l’attaque aussi longtemps que cela durera, et nous utiliserons d’autres outils dès que nécessaire », a ajouté Manelis.

View image on TwitterView image on TwitterView image on Twitter

وكالة شهاب

@ShehabAgency

من قصف طيران الاحتلال “موقع بيت لاهيا” التابع للمقاومة شمال قطاع غزة اليوم

Le porte-parole de Tsahal a déclaré qu’Israël ne pouvait pas autoriser les cerfs-volants et les ballons incendiaires, les attaques terroristes contre les troupes à la frontière dans le cadre des manifestations de la “Marche de retour” et que les tirs de roquettes de la bande continuent.

“Nous ne pouvons pas accepter cela”, a-t-il dit. “Malgré la baisse du nombre de personnes qui arrivent à la barrière frontalière, six explosifs et des grenades ont été lancés hier (sur les troupes) et ont blessé un commandant de Tsahal.”

“Nous avons l’intention d’arrêter tout cela”, a ajouté Manelis.

Le bombardement de l'IAF à Rafah

Le bombardement de l’IAF à Rafah

“Au cours des quatre dernières années, Tsahal a toujours opéré contre le terrorisme de la bande, contre les tentatives du Hamas de se développer en puissance de feu, contre certains terroristes et contre les tunnels”. Quelque 150 Palestiniens ont été tués depuis la fin du mois de mars. Tsahal peut opérer sur tous les fronts et ses troupes sont capables d’attaquer sur au moins deux fronts en même temps “, a averti M. Manelis.

Plus de 130 attaques déclenchant le Code Rouge

Plus de 60 roquettes et obus de mortier ont été lancés sur Israël entre 6 heures du matin et 15 heures du soir, dont 10 (20 au total) ont été interceptés par le système de défense antimissile Dôme de Fer.

 (Photo: AFP)

(Photo: AFP)

 

Les lancements de roquettes ont provoqué une série de sirènes du code rouge dans les communautés israéliennes à la frontière de Gaza, dans les conseils régionaux Shaar HaNegev, Hof Ashkelon, Eshkol, Merhavim et Lachish, ainsi que dans la ville de Sderot.

Une roquette tombe dans un kibboutz dans le sud d'Israël (Photo: Barel Efraim)

Une roquette tombe dans un kibboutz dans le sud d’Israël (Photo: Barel Efraim)

 

Des dommages ont été causés à un poulailler dans l’une des communautés d’Eshkol à cause d’un obus de mortier.

Des sources dans la bande de Gaza ont déclaré à Ynet que les services de renseignement égyptiens avaient décidé d’intervenir au cœur de la situation et avaient contacté les dirigeants du Hamas afin de mettre fin à l’escalade de la violence.

Selon les sources, les Egyptiens sont en contact avec le chef adjoint du Hamas dans la bande, Khalil al-Hayya, et le responsable du Hamas Ruhi Mushtahi. Les deux hommes se sont trouvés au Caire depuis le début de la semaine pour mener les pourparlers avec les chefs des services secrets égyptiens, sur le redémarrage de la réconciliation entre le Hamas et le Fatah.

Dommages causés au poulailler à Eshkol

Dommages causés dans un poulailler à Eshkol

 

 

Tsahal a attaqué un tunnel terroriste du Hamas samedi peu après minuit, en réponse à la reprise des violences à la frontière de Gaza, vendredi, au cours de laquelle un officier des Tsahal a été légèrement blessé. L’organisation terroriste a riposté en tirant plus de 30 roquettes et mortiers sur Israël pendant la nuit alors que Tsahal atteignait plusieurs cibles dans des bâtiments militaires, parmi lesquels des lieux où l’organisation terroriste du Hamas monte des ballons incendiaires et un camp d’entraînement du Hamas.

Des sirènes d’alerte rouge (Tsva Adom) ont retenties à plusieurs reprises vendredi dans les communautés du sud d’Israël – à Sha’ar HaNegev, Sdot Negev, Eshkol, dans les conseils régionaux de Hof Ashkelon ainsi que dans la zone industrielle d’Ashkelon au beau milieu des tirs de roquettes et d’obus de mortier lancés depuis la bande de Gaza.

Le système Dôme de Fer a intercepté six lancements de projectiles. Il n’y a eu aucun rapport de pertes humaines de part et d’autre, mais l’échange menaçait de provoquer une nouvelle conflagration, après des semaines de tensions le long de la frontière instable.

Plus tôt, Tsahal a attaqué une série de cibles du Hamas dans la bande, parmi lesquelles un autre tunnel de la terreur (au sud) qui devait probablement déboucher en Israël.

L'armée israélienne attaque le tunnel terroriste du Hamas

L’armée israélienne attaque un tunnel terroriste du Hamas

Un commandant de Tsahal a été modérément blessé à la suite d’une grenade lancée par des émeutiers palestiniens vendredi à la frontière de Gaza, tandis qu’un adolescent palestinien a été tué par des tirs de Tsahal à l’est de la ville de Gaza.

L’officier, qui était le commandant de la force attaquée, a été touché par des éclats d’obus dans le haut du corps et a été transporté par avion au Centre médical Soroka dans un état stable.

L’armée israélienne a ouvert une enquête sur l’incident, qui est le plus grave du côté israélien depuis le début des manifestations frontalières, à la fin du mois de mars. Au cours des dernières semaines, plusieurs soldats ont été légèrement et modérément blessés, mais surtout par des ricochets et des explosifs lancés sur la clôture.

En réponse, la force de Tsahal a ouvert le feu sur les terroristes qui ont lancé la grenade dans le nord de Gaza, entre le quartier Saja’iyya de la ville de Gaza et l’ancien passage de Karni près du kibboutz Nahal Oz. L’armée israélienne enquête sur l’incident.

Du côté palestinien, Othman Rami Halles, 15 ans, l’auteur du jet de grenade, a été tué, tandis que 70 autres ont été blessés, au moins 20 par des tirs réels et d’autres par des gaz lacrymogènes. L’armée israélienne a déclaré que des membres du Hamas avaient tenté de franchir la barrière frontalière.

Les avions de Tsahal ont attaqué après 1h du matin les postes du Hamas dans la bande nord et centrale, ce qui a conduit à des tirs de roquettes et d’obus de mortier depuis Gaza. Une vague supplémentaire d’attaques Tsahal et des sirènes d’alerte du code rouge ont suivi.

Les attaques des FDI à Gaza (Photo: Unité du porte-parole de l'IDF)

Les attaques des FDI à Gaza (Photo: Unité du porte-parole de l’IDF)

Les sirènes d’alerte à la roquette rouge ont sonné à travers les communautés frontalières de Gaza comme suit:

Conseil Réginal de Sha’ar HaNegev, Sderot: 1h36, 2h13, 3h44, 5h18, 6h04, 6h15 Conseil Regional d’Eshkol : 1h39, 2h12, 2h13, 2h : 33h, 02h39, 02h53, 02h59, 03h09, 03h13, 03h29, 03h31, Hof Ashkelon : 02h03, 02h21, 03h26, 06h04 , Zone industrielle d’Ashkelon : 2h21 du matin, Sdot Negev: 2h44 du matin, 3:44 du matin.

Le conseil régional d’Eshkol a ordonné à ses résidents de rester à une distance de 15 secondes des abris anti-aériens et d’agir conformément aux instructions du code-rouge-sirène.

L’armée israélienne a émis à 03h20 samedi la déclaration suivante: « Les avions de chasse de l’ IAF ont attaqué dans la nuit de vendredi un tunnel terroriste du Hamas dans le sud de la bande de Gaza, ainsi que plusieurs cibles dans les bastions militaires, parmi eux des endroits où l’organisation terroriste du Hamas assemble des ballons incendiaires et un camp d’entraînement du Hamas. “

“Tsahal a riposté aux attaques terroristes qui ont été perpétrées vendredi lors des émeutes violentes sur la barrière frontalière de Gaza et au terrorisme des ballons incendiaires. Tsahal a identifié (au total) 200 tirs de roquettes et d’obus de mortier depuis Gaza vers Israël, dont vingt interceptés par le système Dôme de Fer “, selon la déclaration.

Émeutes à la frontière de Gaza (Photo: AFP)

Émeutes à la frontière de Gaza (Photo: AFP)

“L’organisation terroriste du Hamas poursuit ses actes terroristes contre les forces de Tsahal et les infrastructures de sécurité, en tentant de blesser les citoyens israéliens.

“(De plus), le Hamas continue à utiliser les résidents de Gaza comme boucliers humains (pour mener ses attaques terroristes) et les met en danger.

«C’est une violation grave de la souveraineté d’Israël : les actions du Hamas mettent en danger les citoyens israéliens et les soldats de Tsahal et blessent les habitants de Gaza en sabotant les efforts humanitaires visant à aider les civils de Gaza, qu’Israël permet.

“L’organisation terroriste du Hamas porte la responsabilité de tout ce qui se passe dans et depuis la bande de Gaza et c’est elle qui explique les conséquences des attaques terroristes commises contre les citoyens israéliens.

“L’armée israélienne est préparée à divers scénarios et est déterminée à remplir sa mission de protection des citoyens israéliens”, a conclu le communiqué de l’armée israélienne.

Plus tard, jusqu’à une trentaine de lancements supplémentaires de Gaza ont été identifiés. Vers 6h du matin, des avions israéliens ont attaqué des cibles terroristes dans le nord de la bande de Gaza en représailles aux nouveaux barrages tirés sur les communautés frontalières de Gaza.

Lors un aveu relativement rare, le Hamas a déclaré qu’il avait tiré des roquettes pour dissuader Israël d’entreprendre d’autres actions. La plupart des roquettes récentes provenance de Gaza ont été tirées par des factions moins importantes. Le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, a déclaré qu’il s’agissait d’une “réponse immédiate” destinée à “faire entendre le message”.

À la suite de la recrudescence de la violence, l’armée israélienne a donné l’ordre de fermer le rivage de Zikim à l’entrée de navires et à la baignade.

Dans l’évaluation de la situation de Tsahal, il a été décidé de restreindre les rassemblements de plus de 100 personnes dans des espaces ouverts et de plus de 500 personnes dans des espaces fermés à travers les communautés frontalières de Gaza.

Outre cela, les résidents des communautés frontalières de Gaza ont reçu l’ordre de reprendre leur routine.

Matan Tzuri, Yoav Zitun, Elior Levy | Publié le: 14.14.18, 08:23

Première publication le: 14 juillet 18, 08:23

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

7 COMMENTS

  1. Israël a la capacité de créer un système similaire au Dôme de fer qui renverrait à l’envoyeur au point de tir tout missile tiré vers son territoire. Les conséquences des tirs et les dégâts sur les sites de lancement seraient alors entièrement imputables au Hamas. ca ferait grandement réfléchir..

  2. Le show politiquement correct est fatigant pour les nerfs.
    Après tout il n’y a pas que l’immobilier, il y a aussi ceux qui utilisent les armes
    Un gros tapis de bombes serait plus clair, surtout si il devait atteindre les villas des leaders du Hamas.
    Arrêter cette guerre serait simple en détruisant les donneurs d’ordre. Cela refroidirait les bailleurs de fonds… Il n’y a pas de guerre propre et ceux qui soutiennent leurs bourreaux ont signé un pacte avec le diable… Tant pis pour eux et vogue la galère !

  3. Israël et Gaza jouent à se faire peur .
    Israël c’est le grand frère du hamas .
    Comme tsahal se fera c.h.ier quand il n’y aura plus de hamas .
    Comme le hamas se ferait c.h.ier si Israël disparaissait .
    C’est vraiment des ennemis qui s’adorent .
    Israël devrait intégrer gaza et la Jordanie intégrer la ci-Jordanie , ce serait tellement sympa et plus simple . Et tout ça avec l”esplade ouvert aux juifs qui pourraient y prier .

    • “”Israël devrait intégrer gaza et la Jordanie intégrer la ci-Jordanie “”…Et ensuite, c’est vous qui allez payer pour entretenir cette bande de millions de parasites ariérés, incultes haineux et ingrats prêt à vous planter un couteau dans le dos à tout moment ?
      Vous êtes à côté de la plaque. Croyez moi, sans le Hamas, Gaza et le sud d’Israël seraient aujourd’hui des paradis de sérénité

  4. La solution comme le demande une grande partie de la société israélienne, est d’éliminer les dirigeants du Hamas et du Jihad islamique. Il est temps Bibi d’agir, ou peut-être que Bibi écoute trop Poutine ?

  5. Oui il faut cesser cette réponse modérée bon sang il faut entrer tout de suite, tuer tous les terroristes ,rendre l’enclave au Fatah,tout cela sans presse autre que militaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.