Obama au piquet : pas un mot sur le conflit israélo-Palestinien

3
76

L’équipe de Trump a prévenu “le président Obama de ne pas s’aventurer à de nouvelles initiatives au Moyen-Orient et en aucun cas chercher à faire pression sur Israël pour faire avancer le dossier israélo-Palestinien, car la politique d’Obama ne correspond en rien aux positions de Trump. C’est ce qu’à révélé le magazine ‘Politico’.

Ils entendent par là, tout effort en vue d’apporter la paix aux Israéliens et aux Palestiniens, même si ces initiatives sont symboliques…Trump a clairement déclaré lors de la campagne qu’il soutiendra Israël, ce qui ne semble pas représenter la position de Mr Obama “.

Avant le résultat des élections, nous avions de vives inquiétudes sur la façon dont Obama allait réagir! Jonathan Schanzer, vice président de la Fondation pour la Défense de la Démocratie, (FDD) avait révélé qu’Obama envisageait de mettre à profit ces 3 derniers mois pour promouvoir des résolutions anti-Israéliennes devant l’Assemblée Générale de l’ONU, n’ayant plus à s’inquiéter de leurs effets sur la campagne de la candidate démocrate Hillary Clinton. Schanzer pointant que si Obama envisageait une action il n’était pas clair quel type d’action il pourrait décider d’entreprendre.

Trump a cependant exprimé l’espoir qu’il serait capable de générer un “l’accord ultime” qui mettrait fin à la “guerre sans fin entre Israël et les terroristes à l’intérieur de ses frontières “.
Cependant, il a également déclaré que tout accord devrait être obtenu grâce à des négociations directes entre Israël et l’Autorité palestinienne et sans qu’aucune pression ne soit exercée contre Israël.

David Friedman, conseiller de Trump pendant sa campagne électorale a déclaré que l’administration Trump ferait ” confiance à Israël. Nous pensons que l’état hébreu fait un excellent travail pour équilibrer son respect des droits de l’homme et ses besoins en matière de sécurité dans un en environnement géopolitique très complexe. Israël est un partenaire des États-Unis dans la guerre mondiale contre le terrorisme. Et nous voulons que notre partenaire nous assiste dans cette tâche et ne soit pas influencé  par des pays étrangers qui lui dicterait ce qu’il doit faire. C’est vraiment le principe général de la politique Trump – respecter Israël comme partenaire et ne pas influencer indûment ses décisions. “

Algemeiner

3 COMMENTS

  1. Jusqu’à sa dernière seconde dans le bureau ovale il faudra se méfier d’Obama car il porte en lui une haine viscérale d’Israel. Trump a donc raison de s’en méfier et de le mettre en garde. Il devrait notamment empêcher la participation des Etats-Unis ne participeront pas à la grande farce que Hollande et Ayrault veulent organiser à Paris sur le Proche-Orient en l’absence du principal intéressé Israel. Une fois encore je l’espère, la diplomatie française montrera qu’elle est à coté de la plaque et ne comprend rien au Proche-Orient.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here