Trump 1er allié d’Israël à reconnaître sa Capitale!©

5
349

Après cela, on dira que les Américains sont nuls en géographie! La France de Macron, elle, a choisi de trembler de peur devant la violence, politique de la carpette et du lapin fuyant. 

Trump est le premier Président américain à reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. Il ordonne au Secrétariat d’Etat de construire une nouvelle Ambassade à Jérusalem

Mercredi 6 décembre, le Président Donald Trump a marqué l’histoire en annonçant que les Etats-Unis reconnaissent Jérusalem comme la capitale d’Israël. La ville n’est pas seulement le cœur des trois grandes religions monothéistes, mais aussi de l’une des démocraties les plus réussies dans le monde, a t-il dit, une société où les gens sont libres de pratiquer leur foi. C’est la ville que les Juifs ont établi dans les temps antiques. Il a annoncé que le Vice-Président Mike Pence allait bientôt partir pour le Moyen-Orient.

Le Président a formellement signé un ordre confié au Département d’Etat de faire les préparatifs afin de construire une ambassade américaine à Jérusalem comme un “magnifique monument de paix”. Durant deux décennies, les précédents présidents ont fait jouer une dérogation, en refusant de réaliser leur promesse de déménager l’ambassade ou de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël – bien qu’il s’agisse de la volonté du Congrès. “Je tiens parole” a déclaré Trump.

Deux décennies de reports ne nous ont pas amené plus proche de la paix qu’auparavant et une répétition n’aurait aucune chance d’aboutir à un meilleur résultat. Nous pensons que la nouvelle approche que j’ai annoncée est conçue pour servir les meilleurs intérêts des Etats-Unis et la quête de la paix entre Israël et les Palestiniens.

Toute nation souveraine a le droit de déterminer sa capitale. Et depuis des décennies, le Parlement israélien, les résidences du premier ministre et du président et la cour suprême l’ont localisée ici. Nous reconnaissons la réalité.

“Ce n’est pas une fuite de mon engagement à réaliser un accord de paix, a déclaré le président de façon solennelle. Il a refusé de prendre position sur les limites de Jérusalem ou des frontières contestées et rappelé qu’une solution à deux Etats est acceptable si elle est acceptée par les deux camps. Le status-quo sur les lieux saints doit être respecté, dont le Haram Al Sharif.

Trump a mis l’accent sur le fait qu’il espère forger un accord de paix qui soit un “bel accord pour Israël et les Palestiniens”.

Finalement, le président américain a appelé tous les dirigeants de la région “à se consacrer à la voie de la compréhension mutuelle et du respect” et à se rassembler dans la noble quête d’une paix durable.

  

Trump is first US president to recognize Jerusalem as Israel’s capital. He ordered State to build new US embassy in Jerusalem

5 COMMENTS

  1. Enfin un président qui tient parole.
    Malgré l’opposition du monde.
    Jerusalem capitale du peuple juif.
    Good luck Mr President.
    Poldek

  2. Que Macron passe vite et que l´on voie le bleu,blanc,rouge sur les murs de Yerushalayim! Ah, quelle Simha/Joie
    May Macron finish his time that we may see the colors blue,white, red on the walls of the Eternal City! What a Joy!
    Möchte Macron bald Geschichte sein und dass man die Farben Blau,Weiss,Rot auf die Mauern der Ewigen Stadt sieht! Was für eine Freude!
    Oramos que el tiempo de Macron se acaba muy de pronto y que vemos las colores azul,blanco y rojo sobre las paredes de La Ciudad Eternal!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here