Terreur sur le Mont du Temple : 2 policiers assassinés©

1
25
Les tueurs n’ont pas « pénétré de face dans le Mont du Temple », mais ils s’y dissimulaient déjà, vraisemblablement épaulés par des membres jordaniens du Waqf. Les deux policiers de faction sont tournés vers l’extérieur car ils surveillent les entrées. Il s ne peuvent d’aucune façon s’attendre à ce que des terroristes surgissent de l’intérieur, de la zone « sanctuarisée » du Mont du Temple. 

Des Palestiniens armés ont déferlé sur la place du Mont du Temple, en début de journée vendredi et ouvert le feu sur la police israélienne gardant la principale entrée menant à la place sur le Lieu Saint. Trois agents de la police ont été blessés, dont deux, Ha’il Satawi et Kamil Shanan, grièvement, qui ont succombé à leurs blessures. D’autres membres de la police ont lancé la poursuite derrière les trois terroristes sur la place du Mont du Temple. Une fusillade s’en est suivie près du Dôme du Rocher recouvert d’Or, le premier déclenché directement sur le Mont du Temple. Les trois hommes armés se sont faits tirer dessus et sont mort des suites de cette fusillade.

Cette attaque de vendredi représente une escalade majeure du terrorisme palestinien, leur premier sur le Mont du Temple, où des dizaines de milliers de Musulmans suivent régulièrement les prières du vendredi et qui est tenu pour sanctifié à la fois par les Juifs et les Chrétiens comme le lieu d’origine du Temple Juif. Le sanctuaire a rapidement été nettoyé et les pèlerins ont été renvoyés chez eux. Les prières du vendredi à la Mosquée Al Aqsa ont été annulées ainsi que les visites de groupe. Toutes les portes de la Vieille Ville ont été fermées aux véhicules et aux piétons et la ville fortifiée placée sous couvre-feu. Il y a une présence massive de la police sur le site.

Ha’il Satawi, 30 ans, du village druze de Maghar, s’est trouvé affecté à la Police des Frontières au cours de son service militaire et, en 2012, il s’est engagé comme officier de patrouille de l’Unité de la Police sur le Mont du Temple, qu’il a servie jusqu’à la mort. Lui survivent sa femme, son fils de trois semaines, ses parents et trois de ses frères et sœurs.

Ha'il Satawi

Ha’il Satawi

Kamil Shanan, 22 ans, village druze de Hurfeish, a commencé à servir comme officier de patrouille dans la même unité, il y a sept mois. Lui survivent ses parents, un frère et trois sœurs.

Kamil Shanan

Kamil Shanan
On a identifié les trois terroristes comme étant des citoyens arabes israélien d’Umm al-Fahm: Muhammad Ahmad Muhammad Jabarin, 29 ans, Muhammad Hamed Abed al-Atif Jabarin, 19 ans, et Muhammad Ahmad Mafdel Jabarin, 19 ans.

Israeli IDs of the three terrorists

Cartes d’identité israéliennes des trois terroristes.

Wounded taken to the Hadassah Medical Center (Photo: Alex Kolomoisky)

Israeli medical and security personnel evacuate a wounded Israeli policeman at the Mugrabi entrance to the Temple Mount complex, near the Western Wall, in Jerusalem’s Old City, after a deadly terror attack took place near Temple Mount. Two Israeli policemen were seriously injured and one wounded lightly in a terror attack near the Temple Mount complex in Jerusalem’s Old City, earlier this morning, July 14,2 017. Photo by Hadas Parush/FLASH90 *** Local Caption *** ôéâåò éøåùìéí
èøåø
éøé
äø äáéú
äëåúì îòøáé
âùø äîåâøáé
ùåèø ôöåò
Trois heures avant l’attaque, deux des terroristes ont posté une photo d’eux-mêmes avec la Mosquée Al Aqsa comme décor derrière eux et écrit : « Ces sourires seront plus beaux demain ». Une hure avant l’attentat, l’un d’eux a écrit : « Remerciez Allah et cela suffit ».

Two of the terrorists on the Temple Mount

Les trois terroristes ont fait un selfie avant de passer à l’acte sur le Mont du Temple. 

 

Une enquête en profondeur cherche à comprendre comment les terroristes s’y sont pris pour introduire leurs armes – deux fusils d’assaut et un pistolet – à l’intérieur d’un sanctuaire réputé mondialement et malgré les caméras sur place, pour attaquer la police israélienne.

Le Mont du Temple demeurera fermé le temps de l’enquête, soit pendant quelques jours jusqu’à ce que de nouvelles règles de sécurité soient mises en place. La police en a interdit l’accès, y compris au Grand Mufti de Jérusalem et a arrêté pour interrogatoires plus sieurs gardes jordaniens du Waqf, présents au moment des faits. Leurs téléphones portables ont été confisqués.

C’était la deuxième attaque à l’arme à feu par des terroristes palestiniens à Jérusalem, au cours de ce dernier mois. A la Porte de Damas, une femme de la police des frontières a été poignardée à mort au cours d’une attaquant conjuguant des armes blanches et des armes à feu (le Carlo ou Karl Gustav, fabriqué artisanalement).

DEBKAfile  Reportage Spécial  14 juillet 2017, 8:07 AM (IDT) ynetnews.com

1 COMMENT

  1. Comment peut-on être aussi con , ce sont des pauvres hères , ces palestiniens, et la responsabilité incombe à l’UNESCO qui leur fait croire que c’est eux les meilleurs sur cette terre !!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here