Surréaliste: antisémitisme arabe palestinien à Yad Vashem

3
34

Cela fait pourtant des années que ce phénomène existe mais la démocratie israélienne reste ce qu’elle est. Au nom d’un accord économique signé à Paris en annexe des Accords d’Oslo, le ministère israélien du Tourisme est obligé d’accorder un certain nombre de postes de guides touristiques à des Arabes palestiniens, y compris pour les visites guidées au musée de Yad Vashem, avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer.
Des membres de groupes de touristes étrangers guidés par des Arabes palestiniens alertent régulièrement la direction du musée du fait que ces guides se livrent à de la propagande négationniste ou établissent des comparaisons obscènes entre ce que firent les nazis aux Juifs et l’attitude de Tsahal envers les Arabes palestiniens. On imagine aisément ce que retiendront des touristes perméables à la propagande ou dotés de connaissances historiques faibles. Ainsi, de nombreux touristes retournent chez eux avec une équation des plus simplistes: Israël fait subir aujourd’hui aux Arabes palestiniens ce que les nazis firent aux Juifs lors de la Shoah.
Ce phénomène unique au monde ne se résume pas au musée Yad Vashem et implique souvent également des guides Arabes israéliens mais aussi des guides juifs appartenant à des organisations pro-palestiniennes. Ainsi, des guides arabes qui emmènent des groupes en Vieille ville de Jérusalem leur expliquent par exemple que les Juifs n’ont aucun lien historique avec ces lieux mais qu’ils sont venus de différents pays il y a un siècle, ou encore que les Israéliens interdisent aux Musulmans de prier à la mosquée Al-Aqsa.
Pire encore, lorsqu’un touriste « trop curieux » leur pose des questions sur les vestiges archéologiques, les guides leur répondent que les Juifs ont mis en place une véritable conspiration et introduisent des objets et vestiges factices pour faire croire qu’ils sont d’époque et qu’il y aurait eu une vie juive autrefois à Jérusalem ou ailleurs dans le pays!
Malheureusement, l’aspect financier joue aussi un rôle, c’est qui est extrêmement regrettable. Les agences de tourisme en Israël préfèrent parfois louer les « services » de guides arabes car ils sont moins exigeants que les guides juifs! Un guide juif est payé environ 225 dollars par jour alors qu’un guide arabe perçoit la moité voire moins.
Interpellé sur cette question, le ministère du Tourisme, pourtant dirigé par un véritable patriote, Yariv Levin, a répondu: « On parle de 0,5% du nombre total de guides en Israël. Le ministère du Tourisme effectue des contrôles et si un guide se livre à de la propagande ou à du négationnisme nous le signalons à l’Administration civile en Judée-Samarie afin que son permis lui soit retiré. Actuellement, le ministère prépare un amendement à la loi sur les services touristiques qui vise à rendre ces contrôles encore plus effectifs et sévères ».
Un méfait de plus des Accords d’Oslo qui nous poursuivent depuis plus de vingt ans.
Source :

http://www.lphinfo.com/surrealiste-antisemitisme-arabe-palestinien-a-yad-vashem/


Déjà en 2010…..

Les guides arabes falsifient l’histoire de Jérusalem au musée de la Tour de David ! Par B. Haver
Source : Pierre Caïn – Info’Sion, Jérusalem-capitale (Israël ) – Hamodia n°105 – Transcription sur le Net par M et PC pour Info’Sion
Des guides arabes officiellement engagés au service du musée Migdal David à Jérusalem, ne se gênent pas pour déformer l’histoire juive de Jérusalem et railler ouvertement le passé de ses différents édifices et bâtiments. Lors d’un entretien diffusé dans les médias palestiniens, deux d’entre eux ont ainsi parlé de leur version des faits tels qu’ils la présentent aux touristes arabes.
Or il faut savoir qu’il ne s’agit en aucun cas de guides de second plan puisque l’un d’entre eux n’est autre qu’Abir Zayed, la directrice du departement arabe du musée et aussi la responsable des visites guidées en arabe…
Ces guides n’hésitent pas à expliquer à leur visiteurs arabes pendant au moins vingt bonnes minutes que l’histoire présentée par les juifs au musée est tout bonnement « fausse » : ils se servent de la langue arabe pour présenter leur propre vision de l’Histoire et « rétablir les déformations inventées par les Juifs concernant toutes les périodes relatives aux deux Temples de Jérusalem » !
Par exemple lorsque l’un des visiteurs a demandé à Zayed si ce musée avait pour vocation de mettre en exergue les liens existant entre les juifs et la Vieille Ville de Jérusalem, elle a expliqué qu’il existe au sein du musée une salle consacrée à la période que « les Juifs appellent « la période du premier Temple »(… ) et il y a des cartes montrant le partage du pays entre les diverses tribus qui y sont entrées et qui l’ont conquis ». Mais Zayed d’ajouter pernicieusement auprès des visiteurs: « En fait, il n’existe aucune preuve de l’existence de cette période, si bien que l’on peut affirmer sans se tromper qu’elle n’a pas existé »…
Ne s’arrêtant pas là, la responsable du département arabe ajoute et insiste sur le fait que les découvertes prouvent bel et bien que les rois David et Salomon ne se sont jamais trouvés à Jérusalem puisque, dixit Zayed, « aucun bâtiment ne fait référence à eux dans la ville (…), ce qui montre bien que Salomon n’a jamais construit le premier Temple! «…
Revenant sur la question qui lui avait été poséee concernant les «liens« des juifs avec ce site, Zayed a eu l’outrecuidance d’affirmer que les Juifs essaient de prouver avec leur histoire que toutes les découvertes exposées au musée attesteraient « de leur présence passée comme si les Juifs avaient été présents ici depuis 3000 ans, comme s’ils possédaient des bâtiments et qu’ils contrôlaient toute la Palestine, comme s’ils avaient fondé la ville de Jérusalem ainsi que toute la Palestine ! En fait les juifs ont inventé tout cela pour justifier la création de leur Etat, mais la justice historique prouve que les arabes étaient là bien avant eux! »
Zayed a aussi souligné que selon sa propre vision du monde, la présentation que fait le musée de l’histoire ancienne et plus récente du pays est « mensongère » : « Le musée diffuse un film documentaire sur l’histoire de Jérusalem. Or il est truffé de mensonges et d’erreurs historiques, et en tant que document falsifié, il atteste lui-même de la façon dont elles ont été répandues… »
L’enregistrement de cet entretien dans son entier – qui a été diffusé récemment sur une chaîne de télévision palestinienne – a donc été remis à la directrice du muséé Migdal David. Or après l’avoir visionné cette dernière a déclaré « condamner fermement ce qui avait été dit sur la présentation du musée », avant de souligner de manière bien trop évasive qu’une enquête était en cours sur ce sujet « afin de prendre, le cas échéant, une décision ultérieure »…
Pourtant, en attendant, des employés réguliers et appointés de ce musée – dont le fonctionnement est directement financé par la fondation de Jérusalem – se permettent quotidiennement de répendre des mensonges historiques, de défomer l’histoire juive et de tromper l’opinion arabe délibérément… Et ce, de la plus basse des façons ! B. Haver
Source :
http://www.terredisrael.com/infos/les-guides-arabes-falsifient-lhistoire-de-jerusalem-au-musee-de-la-tour-de-david-par-b-haver/

3 COMMENTS

  1. ma laassot! si même la direction israélienne du musée a la tête dans ses souliers et laisse faire …
    On a l’impression qu’Israêl ne semble plus concerné par ce qui lui arrive ou se croit invincible. Le pays court après le Hezbollah sans voir l’ennemi en son sein; les 20% d’arabes israéliens tous contaminés par l’islam.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here