Sécurité : à la seconde où Trump reconnaît Jérusalem©

27
788

Les forces de Sécurité sont en alerte maximale en prévision d’une éventuelle déclaration sur Jérusalem

Les sources au sein de l’appareil de la Défense savent qu’une annonce américaine qui changerait le status-quo à Jérusalem serait perçue comme une raison suffisante pour que le Hamas mette le feu aux poudres, dans la rue palestinienne et pour transformer les célébrations d’anniversaire de cette organisation terroriste (le 14 décembre) en une longue suite de jours de colère et d’attentats terroristes. 

L’appareil de la défense se prépare à une éventuelle explosion palestinienne violente en Israël, essentiellement à Jérusalem, à la suite des reportages mentionnant que le Président américain Donald Trump pourrait reconnaître Jérusalem comme la capitale d’ Israël ou annoncer sa décision de déménager l’Ambassade americaine de Tel Aviv à Jérusalem.

L’Administration américaine elle-même a ordonné à ses consulats et ambassades au Moyen-Orient d’élever leur niveau d’alerte par crainte de protestations contre les institutions américaines.

Les responsables de la police, du Shin Bet et du Commandement Central ont mené des réunions intensives au cours de ces derniers jours afin d’évaluer la situation et de se préparer à une vague d’émeutes et d’attentats terroristes, qui pourraient être similaires aux attaques qui se sont déroulées à la suite de la décision de placer des détecteurs de métaux sur l’esplanade du Mont du Temple en Juillet.

Riots in Jerusalem following placement of metal detectors at the Temple Mount in July (Photo: EPA)

Des émeutes à Jérusalem à la suite de l’installation de détecteurs de métaux sur l’Esplanade du Mont du Temple en Juillet (Photo: EPA)

 

Les responsables de l’appareil sécuritaire insistent sur les commentaires très sévères et menaçants des cercles dirigeants palestiniens à l’encontre de tout geste possible de la part des Américains, qui n’ont plus qu’à franchir un pas de plus pour faire pression sur la rue palestinienne et la pousser à des actes de violence, et ils précisent que cette ligne peut être franchie en un instant, même sans avoir besoin des encouragements de l’Autorité Palestinienne. L’atmosphère fiévreuse dans les médias palestiniens pourrait inciter (“éperonner”) à des attaques dites de “loups solitaires” (auto-déclenchées), des attaques au couteau et des actes de terrorisme commis par des cellules indépendantes, avant même toute annonce officielle américaine.

Les cercles dirigeants palestiniens espèrent encore que la pression des Etats arabes dits “modérés” sur la Maison Blanche, redoublée par les avertissements des Européens comme le Président Macron vont dissuader le Président Trump de faire la moindre déclaration sur Jérusalem. Les sources diplomatiques à Washington ont confirmé lundi qu’une décision  sur cette question restait encore à prendre, en disant quel’équipe du Président a préparé toute une gamme “d’alternatives créatives” à un engagement ferme visant à dé&ménager l’ambassade à Jérusalem, bien que personne ne sache ce que sera la décision finale du président.

Le Hamas, de son côté, a incité la rue palestinienne de toutes ses forces, lundi, dans le cadre des préparatifs du 30ème anniversaire de la création de l’organisation. Le Hamas a officiellement été fondé le 14 décembre, mais les sources au sein des forces de sécurité disent qu’une annonce américaine de modifier le status-quo à Jérusalem serait perçue comme une raison suffisante pour embraser les tensions dans la rue et transformer les célébrations en une série de journées de colère et d’attentats terroristes.

Les responsables israéliens pensent que le Hamas produira un effort inhabituel afin de lancer une offensive magistrale dans une tentative pour sortir de sa nouvelle image à Gaza -en tant qu’organisation qui s’est mise à suivre les chemins de la diplomatie, s’est rapprochée de l’Egypte et de l’Arabie Saoudite, choisirait à terme une politique plus modérée à l’égard d’Israël et pourrait un jour ou l’autre, renoncer à la lutte armée- aprè-s avoir refréné le Djihad Islamique en l’empêchant d’agir ouvertement contre Israël pour venger la destruction d’un tunnel d’attaque transfrontalier de l’organisation, provoquant la mort d’au moins douze membres de l’élite du groupe terroriste.

Le cercle dirigeant du Hamas à l’étranger, essentiellement les quartiers-généraux de la branche armée du Hamas au Liban et en Turquie, fait l’effort nécessaire pour lancer des attaques violentes au cours des célébrations de l’anniversaire du mouvement. Le commandant militaire Saleh al-Arouri, qui, dit-on, a trouvé refuge au Liban, auprès du Hezbollah, après qu’Ankara ait, soit-disant, fermé les bureaux du Hamas à Istanbul, dépense actuellement l’essentiel de son temps en Turquie et dans les pays du Golfe, à mettre au point des cellules opérationnelles et à transférer des financements à des membres du Hamas à l’Ouest du Jourdain, près à frapper en Judée-Samarie et à Jérusalem.

Au même moment, les quartiers-généraux de Gaza déployant des agents terroristes opérationnels, également, en Judée-Samarie – constitués de terroristes qui ont été relâchés au cours de l’accord d’échange contre Gilad Shalit – tentent de lancer des attaques terroristes dans ces mêmes territoires.

Les sources de la sécurité en Israël pensent que les protestations palestiniennes sera reflétée à la fois dans les activités des organisations institutionnalisées (groupes terroristes constitués) et dans une montée en puissance des terroristes du type “loups solitaires” (isolés agissant de leur propre chef), pour lesquels on constate une baisse généralisée des actions, ces derniers temps. L’establishment palestinien essaie apparemment de diriger l’incitation contre la prise de position prévue des Américains dans une orientation à caractère religieux. Toute reconnaissance américaine qui perturberait l’ordre instable établi sur Jérusalem sera présenté comme un crime et un appel à la destruction de la Mosquée Al Aqsa.

Les manifestations populaires contre les détecteurs de métaux ont aussi été menées par les dirigeants religieux à Jérusalem : le Grand Mufti de Jérusalem pour le compte de l’AP, le Cheikh Muhammad Hussein ; le Cheikh Ekrima Sabri, qui est le représentant du mouvement Islamique ; et le Cheikh Omar al-Kiswani, directeur de la Mosquée Al-Aqsa qui agissait pour le compte du Waqf.

Ce trio dirige un vaste regroupement de différents imams religieux et il dispose d’une bien plus grande influence sur la rue palestinienne que le cercle dirigeant politique. Ce groupe, pensent les responsables israéliens sera le chef d’orchestre de toute mise en branle de l’opinion palestinienne en cas d’éventuelle annonce américaine. L’AP, cependant, cherche encore à contrôler des répliques “non-violentes” dans une tentative pour empêcher une chute rapide vers l’anarchie.

Alex Fishman|Publié le :  05.12.17 , 10:40

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

27 COMMENTS

  1. Jérusalem, capitale d’Israel : Enfinnnnnn…Un pléonasme qui prend forme.
    Je dis cela pour ceux qui ont d la merde dans les yeux et dans les oreilles (Mortaguerini de UE, ONU, Macron, etc… ainsi que tous les pays arabes)
    Le terroriste Abou Mazen qui se voyait déjà président de la “Palestine” avec pour capitale Jerusalem n’en pourra plus de crever de rage. De plus cela aurait été un non-sens.
    Laissons hurler les coyottes.
    Continuons notre chemin.
    AM ISRAEL HAÏ

  2. En fait , ce qui compte , c’est la déclaration disant que JERUSALEM est la Capitale indivisible d’ISRAEL et non l’ambassade , surtout si celle-ci se trouve à l’ouest !
    OBAMA avait déclaré que JERUSALEM est UNE et indivisible dès le début de son mandat mais il avait sûrement espéré qu’elle serait un jour musulmane !!!

  3. CE sera une mauvaise seconde à passer et qui passera …. c’est le résultat qui compte !! et je l’attends avec impatience , cette seconde , croyez-vous qu’elle arrivera ???

  4. Le monde terroriste n’en est pas à sa première menace. Alors quoi …..va-t-on arrêter de respirer à chaque fois que leur égo démesuré va sortir de son tunnel, de ses trous à rat physiques et pschylogiques ?

    Jérusalem est déjà la capitale d’Israël, M. Trump veut que cela soit encore plus clair dans l’esprit de tous, et il a raison, il n’y a pas plus dangereux que de laisser perdurer le doute sur quelque chose d’évident.

    Alors Mazal tov pour cette approche intelligente et lucide !

  5. Cette comédie est ubuesque et ridiculise surtout ceux qui s’y soumettent.
    Aucun pays n’a besoin de l’approbation de qui ce se soit pour définir sa capitale qui ne reste que la ville où siègent les autorités de ce pays. Une capitale n’est rien d’autre que la dénomination administrative d’une ville centrale dans un pays, rien de divin ou de céleste là-dedans.
    Jérusalem est aujourd’hui la capitale d’Israel, le gouvernement et le parlement y siègent, le président y réside, et tous les officiels étrangers s’y rendent pour y rencontrer leurs homologues israeliens.
    L’ambassade US va déménager au secteur ouest de Jérusalem. Qui peut aujourd’hui penser que ce secteur passera un jour sous contrôle de quelqu’un d’autre que d’Israel ? Abbas et Erdogan certainement, et Mogherini, mais il n’est pas interdit de rêver et de se ridiculiser en faisant de tels rêves.
    On n’a pas besoin d’une quelconque instance internationale pour définir le “statut” du Jérusalem dans lequel va aller cette ambassade. Dire le contraire c’est imaginer simplement la disparition d’Israel au profit d’un état palestinien sur tout Israel.
    Abbas et ses acolytes terroristes menacent la terre entière de terrorisme dès qu’Israel bouge un doigt, ouvre un tunnel, fait des fouilles archéologiques, se rend sur l Mont du Temple, construit un tram,… et le monde gobe ces menaces ridicules. Il est temps que cela cesse, et que le monde fasse savoir à Abbas et sa clique que les palestiniens ne remplaceront JAMAIS l’état d’Israel, et que le Kotel est ses environs resteront A JAMAIS ! sous souveraineté israélienne.
    Evidemment, la déclaration de Trump – s’il l’a fait effectivement – va causer des émeutes, des attentats, et donc des morts de part et d’autre. Mais tout cela arrivera même sans Trump, car Abbas est un sanguinaire qui n’existe que par et pour la terreur, son seul moyen d’avoir les lilliards déversés par l’UE.
    Alors oui, que Trump le fasse une fois pour toutes, et que Tsahal fasse preuve de la plus grande détermination pour mater toute rébellion. Comme pour toutes les autres décisions, les palestiniens s’y accommoderont. Ils n’ont pas le choix.

    • Oui, Rachèle Boker, vous avez raison, “Jérusalem est déjà la capitale d’Israël”, malgré le fait qu’un salaud de Président islamo-collabo ait nié le lien existant entre le judaïsme et Jérusalem, au profit de l’islam, lors d’une Conférence tenue à l’Unesco.

  6. Il y a apparence que ce soit le bon moment, pour que D. Trump prenne la décision de reconnaître
    Jérusalem comme capitale d’Israel.
    Si ce n’est pas sous la présidence de D. Trump, la chose ne se fera pas.
    Vous expliquez, Monsieur, que le Hamas se prépare à fêter comme il convient ses qqs décennies
    d’existence criminelle.
    Les attaques contre Israel n’ayant jamais manqué d’occasions, il est clair que la reconnaissance
    de Jérusalem comme capitale éternelle d’Israel, serait l’occasion inespérée pour hamas et fatah, de se réconcilier, et d’opérer des attentats. Le motif religieux des mosquées placées sur le Mont du
    Temple ( et faussement en danger) suffirait à motiver des foules oisives pour des violences
    nouvelles.
    Raison pour laquelle les Israéliens doivent se tenir prêts à toute éventualité.

  7. Enfin !…. Après tant d’années, la Cité éternelle de David va être enfin la capitale de notre pays. Quel bonheur !… Juifs du monde entier, réjouissons-nous !

  8. De quoi se mêle Macron et le monde? L’arbitre de cette situation n’est pas France. Ni en USA non plus. C’est le D.ieu Créateur du l’univers et du peuple Israël et du pays Israël qui est SEUL MAITRE en la matière.
    Les païens européens ayant rejeté les racines juives puis chrétiennes se permettent de donner des leçons aux croyants!!! On aura presque tout vu et entendu !!! AM ISRËL HAY et le Psaume 2 dit bien que l’Éternel rit en voyant les gesticulations européennes et planétaires.
    Rira bien qui ira le dernier….
    gilbert.bernard3@orange.fr goy évangélique français ami inconditionnel d’Israël

  9. Comment se fait t’il que des journaux disent que c’est déjà réglé et d’autres que cela n’aura lieu que ce mercredi ?
    Il est où le fake ? Qu’est ce que je ne comprends pas ?
    Perso, Trum va reporté encore ou cette fois il va valider ?
    Certes, cette validation que nous attendons tous, va sérieusement (malheureusement et injustement) semer la “m” avec de la violence. Sommes-nous prêt ?
    Dire qu’il n’y aura pas de troubles, c’est, à mon avis, utopiste. Car ils n’attendent que ça. Une excuse de plus pour frapper; C’est leur message depuis plus de 70ans…

    • Trump aurait annoncé au roi de Jordanie et à Abbas, mais aussi à Netanyahu, qu’il allait le faire : soit s’engager sur le déménagement de l’Ambassade (sans préciser de date), soit sur la reconnaissance de Jérusalem comme étant bien la capitale de l’Etat Juif. Les services de sécurité sont prêts et feront le maximum pour absorber le choc. Mais choc il y aura, c’est certain.

      Ca s’appelle le Rubicon, comme disait Caésar.

  10. Entièrement d’accord avec Yacotito. Les Muzz ne connaissent que les rapports de force dominant/dominé.
    L’Europe, qui n’a rien compris à la mentalité Muzz, s’écrase, mollement, ainsi que le nouveau Pape François qui lui se liquéfie carrément devant les Muzz.
    Israël lui ne plie pas. Et les Muzz s’aplatiront devant Israël, en témoigne cette photo de la guerre de 1967, où l’on voit des km de chaussures. En 1967, devant les blindés Israéliens qui avançaient dans leur direction, les Arabes ont enlevé leur chaussures pour courir plus vite et détaler la queue entre les jambes.

  11. Il serait bon de ne pas trop lire les articles inutilement alarmistes de Ynet, connu pour son hostilité obsessive à B. Néthanyahu et sa politique. Rappelons David Ben Gurion : “Ce qui compte n’est pas ce que les nation disent, mais ce que fait Israël”. Autre chose : Jérusalem est la capitale d’Israël depuis 3000 ans.

    • D’abord, nous lisons ce que nous voulons et ne recevons pas d’obligations de suivre la ligne de tel ou tel clan qui voudrait nous l’imposer, et qui ne vient sur ce site que pour le critiquer négativement. D’ailleurs, c’est un vrai cas réflexe chez vous, c’est quasi-pavlovien. Il y a donc longtemps que cela ne nous alerte pas, justement.
      Ici, comme le définit la ligne de cet article comme tous ceux qui s’agrègent autour, on peut tout-à-fait souhaiter que ce geste soit fait, tout en se préparant à en assumer toutes les conséquences. http://www.jforum.fr/katz-le-moment-est-propice-a-la-reconnaissance-de-jerusalem.html
      Mais comme les borgnes sont rois, ils ne voient que d’un œil.
      D’autre part, il n’y a que les imbéciles qui pensent qu’il n’y a rien à prévoir dans un service de sécurité pour les lendemains qui peuvent chanter ou déchanter. Ici, on nous informe sur quelques points d’alerte qui paraissent tout à fait raisonnables et axés sur des expériences précédentes, comme celle de juillet, à propos des portiques de sécurité. Evidemment que si le mot “reconnaissance” est prononcé, tout un tas d’acteurs vont se mettre en mouvement. Si vi Pacem Para Bellum. Donc un grand merci pour vos conseils de ne pas lire inutiles.

      • inutile de monter sur vos grand chevaux: on apprecie votre site pour son coté reactif, mais le journalisme de nos jour ne se contente plus d’informer, il tente d’embrigader et vous le savez bien.
        Il n’y a qu’à lire “le Monde” ou ecouter les informations en France pour s’en convaincre.
        Donc ne vous étonnez pas si on garde notre esprit critique surtout quand on sait que la majorité des medias (de bureau) repetent sans verifier ce que dit l’AFP (journalisme de terrain), qui est tout sauf objective

  12. Cette foi ci israel devrais dir oui jerusalem est israel , nous combattrons ils ne peuve pa nous tenir sous la menace , en plus ouvrir un corridor pour expulsez tous les palestiniens qui foutrons leurs merde vers aza ou la jordannie , ou le liban ;

  13. Il faut declarer Jerusalem comme capitale d’Israel, d’abord parce que c’est vrai depuis 3000 ans, ensuite parce qu’il n’y aura pas de troubles: ils vont s’ecraser devant la force.

    • Exact Yacotito, ………. Lorsque l’Europe va découvrir qu’il n’y a aucun soulèvement, ni aucune protestation musclée, cette Europe va repartir la queue entre les fesses !

      Ce qui est absolument abjecte, … C’est que les journalistes, et précisément ceux de i24news qui avaient prévu un soulèvement et de la casse, ne trouvent rien à diffuser, … Alors ils nous passent et repassent des “images d’archive” d’intifadas.

      J’en suis écœuré !

      • Il serait bon de ne pas faire preuve d’angélisme. Il est évident que le Hamas prépare un test grandeur réelle à partir de demain, le fameux vendredi de prière. ON sait que Barghouti s’était complètement planté le jour même de la montée de Sharon sur le Mont du Temple, avec des chaises renversées et six blessés à peine. Ca ne l’a pas empêché de recommencer 30 heures plus tard, par jets de pierres sur les fidèles en prière en bas du Kotel. Même si une première étincelle échouait, malgré les appels dans les mosquées, etc., cela peut repartir. Le gros avantage est que les pays arabes sont obligés de suivre oralement en mettant “en garde” etc, mais au fond, leur vrai problème est ailleurs, à Téhéran. Ca ne se négocie pas. Donc, des troubles locaux, la moindre des choses est de s’y préparer, des tentatives à l’étranger, en France, notamment, ce serait le B-A BA; Cela ne fait pas que Trump aurait dû s’y plier, et c’est là où vous faites une grosse erreur, finalement très “chrétienne et charitable”, style tendre la joue gauche. La violence est à l’origine même de la culture musulmane. Elle sera maîtrisée, un jour ou l’autre, mais on ne peut pas la nier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here