Qui était Rabbi Moshé Isserles, le RaMa? Vidéo

0
731

Né à Cracovie en 1520, issu d’une longue lignée de rabbins célèbres dans cette région, Rabbi Moshé Isserles désigné le plus souvent par l’acronyme RaMO ou RaMA (de l’hébreu resh-mem-alef) a été un rabbin talmudiste et un décisionnaire réputé parmi les communautés ashkenazes.

Il fut un contemporain de Rabbi Yossef Karo et, tandis que ce dernier rédigeait son “Shoulhan Aroukh” ou la Table dressée, le Rama rédigea un ouvrage presque similaire dont le titre fut “HaMapah” ou la Nappe.

Ces deux talmidé Hakhamim (Savants) rédigèrent un ouvrage dont la finalité fut, des deux côtés, de permettre aux “usagers” (fidèles) de consulter ces ouvrages comme quelqu’un qui voudrait se servir d’un mets placé sur une table. Il est à remarquer d’ailleurs que les deux savants ont fait allusion à une table dressée.

Le Rama rédigea, à l’instar de Rabbi Yossef Karo un commentaire sur les “Arba’â Tourim” (ou 4 rangées) prototype du Shoulhan Aroukh, qu’il avait intitulé : Darkey Moshé ou le Sentier de Moïse.

C’est, en considérant ces œuvres-là, que Rabbi Moshé Isserless fut connu en tant que législateur hébraïque tout comme son père Israël et son grand-père maternel Yehiel Louria qui officia en tant que premier rabbin dans la communauté juive de Brisk où s’illustrèrent de nombreux penseurs juifs de Biélorussie.

Il est à souligner qu’entre les ouvrages de Karo et d’Isserless seules sont à remarquer les différences se rapportant aux usages locaux.

Moshé Isserless étudia à Lublin auprès de son Maître Rabbi Shalom Shakhna, qui devint son tuteur, tout comme d’autres disciples qui furent connus par leurs œuvres comme le Maharshal un proche parent du côté maternel et l’un des frères de celui qui allait devenir le grand Rabbin de Prague – le Maharal.

La famille du Rama était une famille riche ce qui permit au Rama de fonder à Cracovie, une synagogue et une Yeshiva dont il assurait personnellement tous les frais de fonctionnement.

Son autorité rabbinique lui valut d’être nommé au grade de Dayane de la communauté et sa notoriété arriva jusqu’à Yossef Karo avec lequel s’instaura une correspondance suivie.

De sa vie familiale on ne sait pas grand-chose sinon qu’il épousa en premières noces une jeune fille qui, malheureusement mourut très jeune et il se remaria avec la sœur d’un talmudiste.

Il eut quatre enfants (trois filles et un garçon) sa fille aînée fut l’épouse d’un rabbin de Meizelish – le Rabbin Bonem de Meizelish. On ne sait rien des deux autres filles et du fils on ne connaît que le nom : Rabbi Yehouda.

En revanche, il apparaît que les compositeurs de musique Félix Mendelsohn et Giacomo Meyerbeer appartiennent à sa descendance ainsi que Léon Isserliss, l’expert anglo-russe en statistiques.

Il mourut à Cracovie et fut enseveli à côté de sa Yeshiva. Sur sa pierre tombale fut gravée la dédicace qui fut déjà utilisée à savoir : “de Moshé à Moshé personne ne fut comme Moshé”.

Pour Maïmonide on entendait que de Moshé Rabbénou à Maïmonide personne ne fut aussi brillant que Maïmonide, alors qu’ici il était entendu que de Maïmonide à Moshé Isserless, personne ne fut plus brillant que le Rama !

Le Rama, comme de nombreux sages cumulait un savoir immense en halakha mais aussi en Cabale, en histoire, il était aussi philosophe et s’intéressait à l’astronomie préconisant que “la finalité de l’homme est de savoir chercher les causes et de connaître la signification des choses” expliquant ainsi “qu’il est permis d’étudier des œuvres de sagesse séculaire à condition d’en exclure les œuvres hérétiques et de bien connaître les règles fixées par la halakha et les mitsvoth”.

Le Maharshal accusa le Rama d’avoir basé certaines de ses décisions sur la sagesse d’Aristote.

Aussi la riposte ne se fit-elle pas attendre, Isserless rétorquant qu’il a étudié la philosophie grecque seulement à partir du Guide des Egarés écrit par Maïmonide et qu’il l’avait fait seulement le shabbat et il ajouta qu’il valait mieux s’occuper de philosophie plutôt que de se tromper en Cabale !” (Torat HaOla”).

Caroline Elishéva REBOUH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.