Pourquoi le Dr Krief a dû quitter la France

17
1855

Pourquoi le Dr Krief a dû quitter la France

Laurence Rossignol, ex-ministre des Familles lui a vivement conseillé de tout quitter : “si vous pouvez travailler ailleurs autrement, sauvez-vous de ce truc sordide. Sauvez votre peau”

Lionel Krief (Crédit : autorisation)
Lionel Krief (Crédit : autorisation)

 

« Nos centres médicaux étaient très reconnus dans le monde entier : des rois, des ministres, et des célébrités du divertissement sont venus suivre notre traitement, explique le docteur Lionel Krief au journal Israel Hayom qui consacre un long format très complet à cette affaire (en hébreu).

Situé à Compiègne dans l’Oise, un de ces deux centres de radiographie attirait également une clientèle en provenance « du monde arabe : du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, explique-t-il. Ce qui a suscité l’envie de la concurrence, c’était ma capacité à utiliser une (nouvelle) technologie qui permet de localiser le cancer. Avec une résolution exceptionnelle ». Et une promesse de revenus à venir considérable.

Cela fait plus de 10 ans maintenant, que le docteur Lionel Krief a le sentiment de se battre contre une foule d’adversaires plus ou moins invisibles. Il y a 6 ans, le site d’investigation Backchish, fondé par un ancien journaliste du Canard Enchaîné avait consacré un article à un volet de cette affaire qui en contient beaucoup.

« En 2004-2002, j’ai découvert que cette technologie peut également aider à identifier à l’avance de la maladie d’Alzheimer, de 10 à 15 ans avant l’épidémie. En 2007, je voulais voir quel effet cette découverte aurait sur la communauté médicale. Nous avons participé à des rencontres de professionnels. Les réactions ont été très positives, » ajoute Krief au journal israélien.

Lorsque son projet de détection précoce de la maladie d’Alzheimer a été connu, le Conseil régional s’est montré très intéressé, et a envisagé la construction d’un centre de recherche international, comprenant même une piste d’atterrissage pour acheminer plus rapidement les échantillons médicaux, raconte Lionel Krief.

Mais depuis cette date, une véritable campagne « de persécution légale a commencé ». Lui, son épouse et leur soutiens ont été visés par plus d’une cinquantaine de procédures judiciaires, dans une ambiance souvent délétère. L’objectif lui paraît clair : récupérer ces technologies tout en se débarrassant d’un inventeur et concurrent gênant.

En témoigne ce courrier reçu par leur avocat Alex Buchinger, envoyé par un collègue défendant les créanciers du couple Krief, cité par le journal israélien :

« Mon cher collègue. M. Krief nous a fait savoir qu’il était forcé de quitter la France de toute urgence, non pas pour fuir ses créanciers, mais parce qu’il est sous le coup de menaces de mort, dont l’a averti l’ancien ministre. Le lieu où il vit reste secret (…) mais nous ne relâcherons pas nos efforts pour le retrouver. Cela ne devrait pas être trop difficile, du fait que l’on a bien réussi à trouver Ben Laden et Saddam Hussein ».

« Il n’est pas normal qu’un avocat écrive des choses aussi folles, » affirme Me Buchinger.

Des années plus tôt, face à cette situation, l’ex-ministre des Familles, Laurence Rossignol, alors sénatrice de l’Oise, avait alors donné un conseil teinté d’une certaine urgence aux Krief, qui réclamaient son intervention :

« Je suis un peu impuissante. Mais, conseil juste humain : si vous pouvez travailler ailleurs autrement, sauvez-vous de ce truc sordide. Sauvez votre peau (…). Il arrive que la fuite soit salvatrice, » écrivait-elle par SMS le 20 septembre 2012.

Ce conseil est intervenu dans un contexte très particulier : le décès brutal d’une collaboratrice du docteur Krief très investie dans la défense de son patron.

Les Krief ont alors décidé d’envoyer leurs enfants en Israël face à ce qu’ils identifient comme un danger de mort. Leurs parents, poursuivis par les huissiers, les ont rejoints récemment. Mais ils gardent espoir de voir la justice française s’emparer à bras-le-corps de cette affaire.

JForum avec agences.

17 COMMENTS

  1. Mon cher Lionel, tu trouveras en Israël avec qui partager tes travaux et les israéliens profiteront de tes découvertes…bonne chance mon ami dans ta nouvelle vie et behatslaha à toute la famille.

  2. Si vous souhaitez en connaître un peu plus sur les tenants et aboutissants plus que compliqués de cette affaire : http://www.veroniquechemla.info/2016/04/spoliations-de-francais-juifs-laffaire.html
    Il paraît étrange qu’une activité à base de matière grise, dont la valeur repose essentiellement sur les compétences professionnelles du Dr Krief, s’enlise dans des litiges immobiliers, administratifs, de matériel médical (qui depuis 10 ans, doit être largement dépassé). Si la notoriété du Dr Krief est réelle et méritée, il aurait dû dès les premiers dysfonctionnements de la justice, déposer son bilan et laisser ses adversaires s’entre déchirer, pour aller exercer ses talents ailleurs. Quand on possède un tel capital intellectuel, il n’est pas difficile de trouver des financements.

  3. JE CONSTATE QUE LE “PROTOCOLE DES SAGES DE SION” ET L’AFFAIRE DREYFUS SONT TOUJOURS D’ACTUALITE.MALHEUREUSEMENT ET JUSQU’A LA VENUE DU MESSIE,IL EN SERA TOUJOURS AINSI.IL FAUT FAIRE AVEC,C’EST LE PRIX A PAYER LORSQUE L’ON FAIT PARTIE DE L’ELITE HUMANITAIRE.

  4. C’est un vrai sac de nœuds !
    Il nous faudrait toute l’histoire avant de savoir qui que quoi dont ou !
    Il est , en effet, surprenant qu’un chercheur ne partage pas ses découvertes et surtout n’en fasse pas profiter, avec finance ou pas, ses collèègues, car la maladie malheureusement concerne tous les médecins !
    Bizarre cette affaire !

  5. @Yvetro

    Comme vous semblez heureux d’avoir une possibilité d’entrer de plein fouet, dans les « Protocoles des Sages de Sion », et ainsi sans vous-même, pas plus que d’autres, ne connaissiez solidement ni les tenants ni les aboutissants de cette affaire…qui pour vous ne peut-être qu’une escroquerie juive, comme de bien entendu…

    Il se trouve pourtant beaucoup des explications que vous exigez dans vos commentaires. Ne pouvant croire sur parole ce qui provient d’un site communautaire- Enfin en vous lisant, je présume que cela dépend de quelle communauté il s’agirait et que pour d’autres, vous avaleriez tout cru, toutes les insanités débiles qui seraient énoncées, du moment qu’elles conforteraient votre très apparente antipathie pour celle du Dr Krief.

    Voici explications et arguments allant bien au-delà de vos demandes :

    https://www.dreuz.info/2016/07/05/laffaire-krief-la-spoliation-et-le-bannissement-dun-medecin-francais-juif-en-2013/

    Ce lien largement argumenté qui a été donné par : alexandra Fév 9, 2018 at 16 h 24 min – contient plus de précisions qu’il en faut et aurait du éviter à toute personne de bonne foi d’insister avec des insinuations venimeuses. Et surtout lui éviter de faire une sortie aussi ridicule que prétentieuse :

    « « Des médecins autour de moi ne semblent pas avoir eu connaissance des progrès scientifiques évoqués par ce docteur. » »

    Ce qui m’amène à vous poser la question…Mais combien de médecins connaissez-vous donc ? Seriez-vous si malade ? Et en dehors de leur travail, dans quelle sphère politique travailleraient-ils pour qu’ils aient crédit à formuler quelque accusation soit-elle, sachant que pour la Loi, la culpabilité et à prouver et que d’office l’accusé est innocent jusqu’à preuve du contraire ? Ne pas tenir compte de ce fait est un délit en revanche.

    D’autres liens :
    http://www.veroniquechemla.info/2016/07/laffaire-krief-exemple-dantisemitisme.html

    Et… Même une lettre ouverte adressée à Mr Macron :
    http://lemonde.co.il/2017/05/04/lettre-ouverte-a-monsieur-emmanuel-macron/

    De plus, je vous ferais remarquer que la communauté en général ne défend pas les escrocs et pervers ou autres JUIFS, quand les accusations semblent avérées – comme pour Madoff ou récemment Weinstein.

    Il paraîtrait que nous « pleurnichons », c’est la rengaine habituelle qui nous est assainée, quand par réflexe normal, nous tentons de nous défendre. Ce que fait n’importe qui dans n’importe quelle circonstance – Mais pour nous il est flagrant que l’auto-défense nous soit interdite !

    En effet nous réagissons à juste titre aussi souvent que nécessaire. Mais quand je vous lis, et sachant que vous êtes de nombreux cas atteints par cette « bête immonde » et millénaire, finalement je pense que nous ne le faisons pas assez…. Car pourquoi à chaque fois, nous n’attirons pas l’attention, vers les autorités, de tous les intervenants dégageant le même parfum malodorant que le vôtre ?

    Non ! Décidément, nous ne « pleurnichons » pas assez !

    • Ne vous inquiétez pas Aline. Je sais de quoi je parle. Attendons et vous verrez bien. Si je me trompe, je m’excuserais volontiers. Mais l’affaire apparaît bien trouble et fort juteuse. Si vous vous êtes trompées, j’espère que vous le reconnaitrez.

    • Permettez-moi une autre précision. Il ne s’agit pas d’ un problème de médecin Juif, mais d’un médecin qui dit avoir créé une caméra à rayon gamma révolutionnaire, qu’il a utilisé ou cherché à utiliser dans un centre de radiologie nucléaire, qu’il a fondé lui-même, avec 11000 patient par an. Tout cela est fantastique et on doit se demander pourquoi d’autres centres réputés n’ont pas utilisé l’invention, par exemple, dans les examens mammaires, pour remplacer la peu sympathique mammographie. Est-ce que cette affaire Krief repose sur un antisémitisme à la Dreyfus, voilà toute la question? Pour ma part, ce que j’ai lu, jusqu’à maintenant, me fait plutôt penser à l’invention révolutionnaire des avions renifleurs. Attendons. J’espère que jforum suivra l’affaire jusqu’à son terme.

      • A l’évidence “Yvetro” n’a lu aucun des longs liens fournis, ne sait pas de quoi il parle, n’a strictement rien compris et fait preuve d’une mauvaise foi qui frise la débilité et la provocation par l’insistance de son déni des évidences …

  6. Oui, je penses pas qu’on soit sur une affaire de technologie…
    car prouver son antériorité n’a rien de très compliqué,
    il existe plusieurs solutions !!!

    Ensuite ce qui concerne le dépôt de brevets,
    c’est vrai que ça ne sert pas à grand chose en dehors de l’antériorité,
    si on ne verrouilles pas tout, et c’est là, que cela devient très très cher !

    Il faudrait savoir pourquoi, ils sont poursuivis par des huissiers ?
    Et aussi, pour quel montant ?
    Coupable ou innocent, je ne sais pas…

    Mais il y a énormément de personnes qui utilisent les escroqueries
    de la chaîne de Ponzi et de la Cavalerie…à la Madoff!

  7. Après avoir étudié plus amplement toute l’affaire Krief, je dirais simplement que si le docteur Krief a mis au point des caméras spéciales pour détecter des tumeurs, il aurait dû déposer un brevet pour cette invention et non pas l’utiliser à un profit personnel dans son hôpital privé car en médecine nul ne peut profiter pécuniairement d’une découverte qui peut profiter à l’humanité. Imaginons Pasteur ayant découvert le rôle des bactéries dans les maladies et cherchant à protéger sa découverte pour en profiter financièrement. Tout cela n’est pas très déontologique.

  8. Curieux, curieux. On dirait bien une affaire d’escroquerie. Dépistage radio exceptionnel du cancer et maladie d’Alzheimer, de grosses sommes en jeu. Puis créanciers qui se rebiffent et fuite de l’escroc. Tout y est. Je souhaiterais me tromper mais j’ai peu d’espoir.

    • Sachant qu’il n’y a pas de procédure française engagée contre ce monsieur, ce que vous dites est de la diffamation pure et simple.

      • Mon cher Marc. Je ne crois pas diffamer. Lorsque ce que prétend ce Dr Krief sur ses découvertes reste de sa seule connaissance ou de sa seule compétence alors il faut bien s’étonner. A-t-il fait des publications médicales ? Si oui, lesquels, si non pourquoi ?S’il était prévu de faire des bénéfices considérables avec ces hypothétiques travaux, pourquoi ses financeurs se seraient plaints? Des médecins autour de moi ne semblent pas avoir eu connaissance des progrès scientifiques évoqués par ce docteur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.