Pour contrer Trump et Netanyahu, Abbas courtise Téhéran©

3
55
Anticipant les pourparlers Netanyahu-Trump, Abbas courtise Téhéran

EXCLUSIF : Le dirigeant Palestinien Mahmoud Abbas ( Abu Mazen) s’est retourné vers l’Iran dans une manœuvre destinée à  devancer l’éventualité de l’imminence d’un déplacement de l’Ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem et les discussions amicales prévues pour se dérouler à Washington, mercredi 15 février, entre le Président Donald Trump et le Premier Ministre Binyamin Netanyahu.

C’est ce que révèlent en exclusivité les sources des renseignements de Debkafile.

Nos sources rapportent qu’Abbas a ouvert un canal de communications directes entre Ramallah et Téhéran en tant que composante permanente. Le responsable du Comité Central du Fatah Jibril Rajoub est en charge du versant palestinien de la relation et il dirigera une délégation officielle palestinienne à Téhéran.

Depuis plusieurs mois, à présent, il a occupé ce rôle de principal porte-parole d’Abbas et de « Ministre des Affaires étrangères » de l’Autorité Palestinienne. Durant la troisième semaine de janvier, Rajoub a déclaré : « De notre point de vue, transférer l’Ambassade à Jérusalem est une déclaration de guerre contre les Musulmans ».

Il y a deux semaines, les délégations palestiniennes et iraniennes se sont rencontrées secrètement dans un pays européen. Deux autres rencontres ont suivi et ont traité de domaines aussi urgents que les sort des Palestiniens coincés sur les champs de batailles de Syrie et dans les anciens camps de réfugiés. Ils ont aussi discuté des réfugiés palestiniens vivant au Liban et de leurs relations problématiques avec le supplétif libanais de l’Iran, le Hezbollah.

Lors de leur troisième réunion, les délégués iraniens ont demandé où en était l’Autorité Palestinienne à Ramallah vis-à-vis de la résolution politique du conflit syrien. Ils ont décidé d’en parler encore plus lors de la prochaine réunion irano-palestinienne, à une date ultérieure, ce mois-ci et dans un lieu qui doit encore être déterminé.

Faisant partie intégrante de ce mouvement en direction de Téhéran, Abbas s’est assuré d’envoyer les chaleureuses félicitations de l’Autorité Palestinienne aux dirigeants de l’Iran pour l’anniversaire de la Révolution Islamique : Il a demandé à Allah « d’apporter plus de stabilité et de prospérité à l’Iran et a son peuple fraternel, alors qu’ils célèbrent cette occasion et plus de progrès et d’avancées dans les relations fraternelles entre nos deux peuples ».

Le virage pro-iranien d’Abu Mazen est destiné à lancer un avertissement à cinq part, selon les sources des renseignements de Debkafile : au Président Trump, aux Présidents de Russie et d’Egypte, aux dirigeants des Emirats du Golfe et au Roi Abdallah Jordanie.

Il met en garde le Président Trump du fait que la relocalisation de l’Ambassade américaine à Jérusalem et le renforcement des liens américano-israéliens seraient contrés par un renforcement parallèle des relations palestiniennes envers Téhéran. Le message à Vladimir Poutine consiste à lui faire comprendre que, bien soit pleinement engagé en Syrie, il ne peut pas se permettre d’abandonner les Palestiniens ; Abdel-Fatah El Sissi, les dirigeants du Golfe et le monarque jordanien sont mis en demeure du fait que, s’ils ont déjà un sérieux problème avec le développement de l’influence iranienne à Bagdad, ils feraient mieux de se préparer à découvrir l’empreinte de Téhéran à Ramallah également…

DEBKAfile  Reportage Exclusif 13 Février, 2017, 2:39 PM (IDT)

Adaptation : Marc Brzustowski

3 COMMENTS

  1. A la recherche de nouveaux soutiens financiers pour augmenter sa fortune personnel et celles de ses enfants , le terroriste d’Abu Mazen ou Abbas se tourne vers l’Iran et en viendra peut être, à se tourner ensuite vers la Corée .

    Les heureux « palestiniens » peuvent bénir l’UNRWA, qui a créé un statut spécial, pour maintenir ces clochards simplement parce qu’ils séjournaient , peut être, aux alentours de « la Palestine » entre juin 1946 et mai 1948 . Ce qui leur a permis de passer de 700 000 clochards en 1950 à plusieurs millions à ce jour, 16 millions de réfugiés en tout, et seuls ceux proches d’Israël, ont mérité un traitement de faveur , bizarre non….

  2. des menaces toujours des menaces c’est tout ce qu’ils savent faire ces m

    Ils parlent toujours au non des musulmans du monde entier,car malgré leurs menaces ils seront toujours des « tigre de papier » a l’instar des Irakiens, des Turcs etc….

  3. Ces faux dirigents arabes palestiniens, apres avoir exploites les socislistes europeens, continuent leur propagande et courtisent l’Iran des Ayatulots ! Leur Ideologie c’est l’argent, pour entretenir leur conquete. Ils iront meme au diable, afin de combler leur dessein. Pas un sou, a leurs refugies de toujours, qui pataugent apres 70 ans, dans les camps, afin de maintenir la haine et stagnation. Ils ont meme reussis de rendre des pays entiers en Camps de Refugiers, incapables de vivre chez-eux ! C’est cela l’honneur des dirigents arabes !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here