Netanyahu nomme un Conseiller à la Sécurité Nationale©

1
585
Netanyahu nomme un nouveau chef agissant à titre de Conseiller National à la Sécurité
Le Commandant principal Meir Ben-Shabbat, du Shin Bet, a été désigné comme Conseiller à la Sécurité Nationale ;  Méir dispose d’une riche expérience dans la protection de la sécurité d’Israël, au sein du Shin Bet, à commencer par l’occupation de son dernier poste en tant que chef du district Sud d’Israël et il a mené brillamment toute sa carrière”, selon Netanyahu. 

 

Le Premier Ministre Binyamin Netanyahu a nommé Meir Ben-Shabbat, uncommandant important au sein du Shin Bet, en tant que nouveau Conseiller à la Sécurité Nationale. “D’ici deux jours, Meir Ben-Shabbat commencera à occuper les fonctions de chef du Conseil National de Sécurité (CSN)”, a déclaré Netanyahu dimanche à la sortie de la réunion hebdomadaire du Cabinet.

“Meir dispose d’une riche expérience dans la protection de la sécurité d’Israël, au sein du Shin Bet, notamment dans le cadre de sa récente position de Chef du District Sud et il a brillamment mené toute sa carrière. Il est aussi rompu à travailler avec les membres du cabinet de sécurité, qui sont déjà familiarisés avec la clarté de sa façon de pensée. Nous lui souhaitons la bienvenue”, a ajouté le Premier Ministre.

 

Netanyahu a décidé de désigner Ben-Shabbat pour ce rôle il y a deux mois. “C’est l’homme qu’il faut à la bonne place”, avait alors déclaré le Premier Ministre.

Cependant, la nomination de Ben-Shabbat à la tête du CNS n’est que temporaire et il n’est pas dit clairement quand cette désignation deviendra permanente.

Ben-Shabbat, 51 ans a occupé les fonctions de directeur du District Sud pour le Shin Bet, au cours des trois dernières années.

Il a obtenu un diplôme en Sciences Politiques de l’Université Bar-Ilan et a complété un programme pour l’obtention du diplôme destiné aux directeurs à l’Université de Tel Aviv. Il a aussi terminé une serie de cours dans les domaines du renseignement et du management de direction.

Il a rejoint les rangs du Shin Bet en 1989, à sa libération ud service militaire au sein de la Brigade Givati de l’Infanterie de Tsahal. Il a commencé son itinéraire dans le district du Sud, a acquis une expertise sur le Hamas et la Bande de Gaza et il a joué sa partition dans la plupart des opérations contre le groupe terroriste dans la Bande de Gaza au cours de ces deux dernières décennies. Entre autres choses, il a dirigé les opérations du Shin Bet au cours de l’Opération Plomb Durci en 2008-9.

Au fil des années, Ben-Shabbat s’est élevé dans la hiérarchie du Shin Bet, a atteint des positions de chef de Division et est devenu partie intégrante des cercles dirigeants les plus hauts de l’organisation. Dans le cadre de ses fonctions, Ben-Shabbat a dirigé des centaines d’employés et de directeurs ayant diverses compétences dans des branches de métiers variés.

Il a mené des dizaines d’opérations d’attaques préventives et de renseignements, établi des relations à l’étranger, formé des unités, conduit des changements structurels, s’est vu confier des missions de recherche et de réflexion stratégique et il a contribué à formuler des politiques sur une gamme diversifiée de sujets.

Le CNS s’est retrouvé sans directeur permanent depuis que Yossi Cohen a quitté le poste pour prendre la direction du Mossad en janvier 2016.

Cohen a été remplacé par Ya’akov Nagel qui a occupé la position en tant que chef d’active au CSN jusqu’en avril 2017, mais il a refusé l’offre de Netanyahu de prendre ce poste de façon permanente, en citant des raisons personnelles.

Eitan Ben David a pris le relais en tant que directeur d’active et il restera au sein du CNS, mais le Premeir Ministre n’a pas encore dévoilé ce que serait son rôle.

En février 2016, Netanyahu a offert le poste à l’ancien chef-adjoint du CNS, Avriel Bar Yosef. Cependant, l’ONG Ometz (Les Citoyens pour une Aministration Propre et la Justice Légale et Sociale) a lancé une pétition contre cette nomination, en se fondant sur le fait qu’il avait touché des bénéfices pour avoir fait la promotion des intérêts d’un homme d’affaires étranger. Il a plus tard décidé de repousser cette offre et en novembre 2016, il a été interrogé par la police sur le soupçon de pots de vin, de blanchiment d’argent et d’abus de confiance. En juillet de cette année, il a été arrêté, car soupçonné d’avoir touché des pots-de-vin dans le cadre du Dossier 3000, une enquête sur l’achat par Israël de sous-marins à l’Allemagne.

 

TPS a contribué à ce reportage.

Yael Friedson, Moran Azulay|Publié le :  13.08.17 , 17:23

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.