Pape François : mystification de l’Europe

7
442

Mystification de l’Europe

 

Le 25 décembre, le pape François invitait l’Europe à l’hospitalité envers les Migrants. Pour la nouvelle année, il demande à tous de les accueillir dans toutes les dimensions qui constituent leur identité, particulièrement religieuse. Il invoque le patrimoine européen, inspiré par cette conception chrétienne de la personne humaine.

Si cette lecture d’une dépêche AFP, reprise par toute la presse, est une prise de position qui semble conforme à la morale chrétienne, Michael Czerny, en charge de la section pour les Migrants, au Vatican, explique au journal La Croix que l’intention du pape va beaucoup plus loin. L’intégration doit être culturelle. C’est-à-dire que l’Europe doit adapter ses structures à l’Islam. L’Europe chrétienne doit se conformer à l’Islam.

Face au déni de l’identité européenne, il convient de mettre quelques pendules à l’heure. Si le Christianisme fait partie de la culture européenne et de ses traditions, c’est parce qu’il y avait, à la source, une compatibilité entre les fondamentaux religieux et l’identité européenne.

Cette compatibilité entre le Judaïsme qui deviendra judéo-chrétien et l’Europe repose sur la considération de l’Autre. La philosophe Simone Weil parlera de la magnificence de la culture grecque illustrée par Homère. L’Iliade, présente la même compassion pour les héros grecs que pour leurs ennemis troyens. L’Iliade et l’Odyssée sont les fondements de l’Europe car ces œuvres avaient vocation à construire les individus en leur donnant les clés de la vie et de la nature humaine.

De quoi est-il question dans l’Iliade et dans l’Odyssée ? Il est question de l’hospitalité, justement.

La guerre de Troie a lieu parce que Sparte a laissé trop de droits à ses hôtes, à Hector et Pâris qui enlèvent Hélène. La guerre prend fin tragiquement pour Troie parce que cette dernière n’a pas retenu la leçon et laisse entrer dans ses murs ce qui causera sa perte.

La morale est simple : Il y a une grande considération pour l’individu. La démocratie en découle. Achille parle d’égal à égal avec le roi Agamemnon. Mais si l’hospitalité est sacrée, elle se limite  à ne jamais mettre les siens en péril. C’est une loi fondamentale de l’Europe jusqu’au XXe siècle.

L’identité européenne est antérieure à l’apport chrétien et c’est le Christianisme qui s’est adapté à l’Europe et non l’inverse. Il n’en reste aujourd’hui qu’une morale débarrassée de toute fonction sacrée. Cette morale est en conformité avec l’Occident universaliste. Mais elle n’est qu’un ordre moral qui ne trouvera sa légitimité qu’à l’épreuve des faits. Le pape François, pape ordinaire à l’instar d’un autre François ordinaire, Hollande celui-là, est le chef qu’il mérite.

Un des grands vecteurs pour imposer la politique migratoire est l’affirmation que la France est une terre d’immigration. Pour contrer toute résistance à cette affirmation, le rapport aux « Gaulois » est avancé avec moquerie. Nos ancêtres ne seraient pas les Gaulois. (1)

Il se trouve que le refus de la filiation gauloise est tout aussi erroné que la prétendue hospitalité chrétienne de l’Europe. C’est historiquement, statistiquement et donc mathématiquement faux. La Gaule compte 12 millions d’habitants lors des invasions barbares du Ve siècle. Ces barbares ne représentent que 5 % de la population. La France compte 40 millions d’habitants à la fin du XIXe siècle. Il n’y a pas eu de flux migratoire entre ces deux périodes.

Compte tenu de la dilution des 5 % de la population barbare du Ve siècle, La France de la fin du XIXe siècle est donc gauloise de souche à plus de 95 % !

La France compte 50 millions d’habitants en 1960 et les populations exogènes ont été assimilées, c’est-à-dire que la France est de souche gauloise à plus de 90 %. La tradition française de migration est une supercherie.

Par Gilles FALAVIGNA

——————————-

(1) Michel Balard, Jean-Philippe Genêt et Michel Rouche, Des Barbares à la Renaissance, Paris, Hachette, 1973

Mots clé : géopolitique, conspiration contre les peuples, Chrétiens,  Mystification, pape François, Gilles Falavigna

7 COMMENTS

  1. Depuis quand l’enlise catholique et le pape sont chrétien ? Je suis Chrétien Évangélique, une histoire entre moi et la Bible, Parole de Dieu en Jésus Christ !
    Ce pape n’est pas bien dans sa peau, si il veut recevoir des musuls au Vatican, libre a lui, c’est un traite a l’église catholique.

  2. Brandt Jean Marie, avez vous vu ce Pape défendre les Chrétiens que l’ on massacre en terre d’ islam depuis toujours ,pourquoi a t’on mis le Pape Benoit XVI à la retraite forcée ; vous n’en savez rien ; il y a au Vatican un ambassade dite palestinienne ; mais qui sont ils ,(instruisez vous un peut cela ne vous fera que du bien si cela vous est encore possible ; pour le respect et l’ éducation il est trop tard vous n’ en aurez jamais 😉 les dit palestiniens qui assassinent en Israël des enfants des vieillards des femmes ; leur terre est la Jordanie ;et ils sont arabes car les premiers palestiniens sont les Juifs , le premier fut Al Husseini qui a servi dans la waffen ss à Berlin en 1942 ;lui le boucher d’ Hébron qui était là pour liquider les Juifs sous l’ ordre d’ Hitler ; ensuite Arafat et puis Abbas . L ‘agressivité ;la méchanceté et le manque d’ éducation dont vous faite preuve ; montre que vous êtes vraiment à plaindre et en plus sans aucune importance .

  3. De même pour l’auteur de cet article qui prétend savoir ce qu’il démontre ne pas connaître. Ce n’est pas à l’honneur du Forum que j’utilise largement dans mes débats, du moins jusqu’à ce jour..

    • Qu’est-ce que c’est que ce complotisme bon marché? J’étais à l’école avec l’auteur et j’ai même écrit un bouquin avec lui. C’est un fan de Dynovisz monté en Israël pour le rencontrer, qui a travaillé avec des succursales privées issues d’institutions qu’on révère particulièrement à Jérusalem pour la précision de leurs informations. On peut dialoguer avec des alter-ego sans être 100% d’accord sur tout, mais un minimum de respect et de considération seraient les bienvenus…

    • Qu’est-ce qui pousse Cobut Stephan à dénaturer le message du pape ? L’apostolat chrétien est un message d’accueil de l’autre dans le respect de sa différence et cet accueil se définit dans le cadre d’une culture de tradition judéo-chrétienne où l’accueil de la différence a permis le melting-pot occidental contemporain. il n’est pas question dans aucun des messages des Eglises chrétiennes de perdre son identité mais de s’ouvrir à l’autre dans le respect de ce qu’il est pourvu qu’il respecte notre cadre de vie. Après la venue de Jean-Paul II devant le mur des Lamentations et Nostra Aetate et les suites données jusqu’à ce jour dans le dialogue judéo-chrétien, parler du premier pape palestinien tient de la fake-news imbécile et provocatrice que Sarah ne devrait pas laisser passer au risque de perdre sa crédibilité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.