Mort de Johan Cruyff : l’Ajax, les Juifs et le Nazisme

Il n’est pas rare que leurs adversaires imitent le bruit d’un gaz qui s’échappe ou scandent « Hamas ! Hamas ! Les Juifs au gaz ». En réaction, le phénomène de revendication du judaïsme s’est également amplifié, alors même que la plupart ne sont pas de confession juive

2
1389

Mort de Johan Cruyff : ses relations avec les Juifs et le nazisme

Johan-Cruyff

Johan Cruyff : footballeur d’exception

Johan Cruyff s’est éteint ce jeudi à Barcelone à l’âge de 68 ans, des suites d’un cancer du poumon. Joueur de génie, figure de proue du légendaire Ajax du tournant des années 1970, Johan Cruyff, le mythique footballeur néerlandais, n’était pas juif contrairement aux rumeurs qui galopaient depuis plus de quarante ans. Cependant en visite, en Israël il y a trois ans, il avait achevé son séjour en se déplaçant au Mémorial de Yad Vashem de Jérusalem où il avait commémoré la mémoire de trois membres de sa famille par alliance, juifs, assassinés par les Nazis. 

Par Yéhouda Bethléem pour Israël Magazine (juin 2013).

Le nom de Cruyff a été écrit en lettres d’or dans les pages de l’histoire mondiale du football. Il a été le capitaine de l’Ajax d’Amsterdam, une équipe invincible pendant des années qui jouait un football total, un football offensif qui laminait les adversaires. Avec les non moins fameux Rensenbrinck, Johnny Rep, les jumeaux Vandekherkov, il a conduit les Pays-Bas à la finale de la Coupe du monde 1974 contre l’Allemagne de l’Ouest. Puis, Johann Cruyff, l’homme au légendaire maillot frappé du numéro 14, est parti vers d’autres cieux, à Barcelone, dans les années 1975, et y est devenu bien avant Maradona l’un des meilleurs joueurs et des plus populaires dans l’histoire de l’équipe catalane et plus tard, dès 1988, comme le meilleur entraîneur dans l’histoire de Barcelone jusqu’à peut-être l’avènement de Pepe Guardiola.

La visite décisive en Israël

Johan Cruyff est tout d’abord venu en visite en Israël pour célébrer le titre de champion d’Israël 2012-2013 de son fils Jordi, ancien international hollandais comme son père et directeur sportif du Maccabi Tel-Aviv. Johann Cruyff, l’un des plus grands joueurs de tous les temps a donc appartenu à l’Ajax d’Amsterdam qui l’a découvert, l’un des clubs les plus fameux de ces 40 dernières années et réputé mondialement pour être un club juif. Johan Cruyff dont personne n’a oublié le célèbre double démarrage qui laissait les arrières les plus connus sur les genoux, disposait toutefois de raisons autrement plus personnelles et émouvantes pour justifier sa récente visite en Terre Promise.  En effet, sa famille est très liée au judaïsme car des membres de sa famille ont été mariés à des Juifs, y compris sa belle-sœur, la sœur de sa femme.

Johan Cruyff (67 ans), s’est donc rendu au Mémorial de Yad Vashem et y a fait une déposition dans laquelle l’ancien footballeur orange de génie a fourni des détails précis sur l’histoire de trois femmes juives, membres éloignés de sa famille, mortes pendant la Shoah. Les dépositions disposent des détails personnels des trois victimes familiales de l’Holocauste : Judith et Regina avaient 44 ans et Valette, 42 ans, lorsqu’elles ont été assassinées. La tante de Johan avait épousé un homme juif hollandais, Jonas De Metz. De Metz avait vu ses trois sœurs assassinées par les Nazis pendant la seconde guerre mondiale. Jusqu’à présent, Yad Vashem n’avait pu retracer le parcours de ces femmes dans ses fichiers, désormais informatisés, des noms de martyrs de la Shoah. C’est son neveu, Pascal Pop, âgé de 45 ans, un ancien footballeur converti au Judaïsme et ordonné… rabbin dans l’implantation de Mevo Ho’ron, qui lui deman­dera cette aide, pour Cruyff toute naturelle, d’aller témoigner à Yad Vachem. Pascal Pop était toujours resté en contact avec son célèbre oncle Johan et son cousin Jordi (qui a joué entre autres à Manchester United). Pop avait donc fini par convaincre récemment Johann Cruyff qu’il était grand temps de commémorer ses trois parents éloignés, Juifs, morts pendant la Shoah. Lors de son séjour à Tel-Aviv, il a rencontré son neveu qui a pu lui prodiguer les témoignages nécessaires pour Yad Vachem.

Cruyff a demandé à Pop de lui apporter des témoignages pour Yad Vashem lorsque les deux se sont rencontrés à son hôtel à Tel-Aviv.

Yad Vashem, le Mémorial officiel d’Israël aux victimes juives de la Shoah, espère que beaucoup d’autres personnes vont suivre les traces de Cruyff et remplir les formulaires de témoins pour leurs parents assassinés pendant l’Holocauste.

Johan Cruyff tenant un maillot pour la paix © Maccabi Tel Aviv

Johan Cruyff tenant un maillot pour la paix © Maccabi Tel Aviv

Le propriétaire du Maccabi Tel Aviv, Mitchell Goldhar, fils de Sala Goldhar, survivant de l’Holocauste a été surpris d’entendre que Cruyff avait aussi des parents qui ont été assassinés par les Nazis.

« Johan, qui est arrivé pour partager notre joie en Israël, nous a étonné lors de la visite, quand il a révélé sa relation spéciale avec l’Holocauste » a déclaré Goldhar au Yedioth Ahronoth.« Il était excité et ému lorsqu’il a rempli le formulaire de Yad Vashem, et nous avons été extrêmement touchés par son histoire. »

9177311-14623271[1]

L’Ajax Amsterdam, est un club de football néerlandais créé le 18 mars 1900 et basé à Amsterdam, évoluant actuellement en première division néerlandaise.

Son nom provient de la mythologie grecque : Ajax fut un des plus vaillants héros de la guerre de Troie.
L’Ajax fait partie des trois grands clubs du pays avec le Feyenoord Rotterdam et le PSV Eindhoven. Son palmarès comporte chacun des trois trophées européens (la Ligue des Champions, la Coupe UEFA et la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe), performance que seuls la Juventus, et le Bayern Munich ont égalée. Le club est coté en Bourse.

Parmi les supporteurs de l’Ajax, certains utilisent ostensiblement des symboles faisant référence au judaïsme et à Israël. On ne sait pas trop à quelle époque remonte cette tradition “juive”. Cette proximité avec la communauté juive d’Amsterdam est au départ avant tout géographique : tous deux étaient installés dans l’Est de la ville.

Ces supporteurs arborent de larges étoiles de David pour encourager leur équipe. Les plus radicaux d’entre eux se font même appeler les Joden (“juif” en néerlandais). Ce phénomène remonte à l’avant Seconde Guerre mondiale, lorsque la communauté juive d’Amsterdam représentait 140 000 personnes et que le stade était lui-même situé dans le quartier juif. La plupart des Juifs néerlandais ayant été exterminés durant l’occupation nazie, ne subsiste aujourd’hui à Amsterdam qu’un petit quartier juif.

Depuis le début des années 1980, les provocations antisémites subies en déplacement par les supporteurs de l’Ajax ont augmenté. Il n’est pas rare que leurs adversaires imitent le bruit d’un gaz qui s’échappe ou scandent « Hamas ! Hamas ! Les Juifs au gaz ». En réaction, le phénomène de revendication du judaïsme s’est également amplifié, alors même que la plupart ne sont pas de confession juive, et sans que ces manifestations aient le moindre sens religieux ni politique (si ce n’est un pied de nez au racisme).

En janvier 2005, le président de l’Ajax, John Jaakke, voulait mettre un terme à l’étiquette “juive” apposée au club. Il déclarait dans un communiqué : « Notre situation est paradoxale. Nous sommes un prétendu club juif mais, dans la plupart des cas, nos supporteurs juifs hésitent à assister aux matches à domicile – ne parlons pas de ceux à l’extérieur – à cause des réactions blessantes des fans de nos adversaires. Il faut mettre fin à ce paradoxe.» Dans les faits, la polémique à ce sujet se poursuit, et les supporters les plus fervents (F-Side11, vak 410) restent très attachés à ces symboles, et chants.

Mort de Johan Cruyff : ses relations avec les Juifs et le nazisme

2 COMMENTS

  1. C’est curieux comme les pro-palestiniens en Europe même non-musulmans ne se revendiquent jamais d’autre chose que des fanatiques religieux du Hamas ou du Hezbollah…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.