L’Iran menace les ports et aéroports du Golfe©

2
3088

L’Iran menace de frapper les aéroports et ports saoudiens, d’Abu Dhabi et de Dubaï et envoient toujours plus de missiles aux Houtis du Yémen.

Les tensions militaires continuent de s’élever dangereusement dans la région du Golfe, au beau milieu des menaces iraniennes et de l’approvisionnement en missiles de portée étendue que Téhéran continue de livrer aux insurgés yéménites.

Téhéran a averti Riyad qu’à moins que le blocus saoudien des ports yéménites ne soit levé, les missiles des gardiens de la révolution livrés aux insurgés yéménites houtis seront largués contre les ports maritimes et les aéroports d’Arabei Saoudite, de Dubaï et d’Abu Dhabi. Cette mise en garde a été renvoyée à leurs gouvernements respectifs grâce à un canal d’Oman en coulisses.

Les Iraniens ont informé Riyad qu’en interrompant les lignes de livraison du Yémen, le royaume pétrolier s’expose, ainsi que ses alliés, à des représailles du même genre.

Les sources des renseignements militaires ajoutent que, pour donner un relief concret à leurs menaces, les gardiens de la révolution ont délivré de nouvelles cargaisons de missiles de surface flambant-neufs par mer au Yémen.

A moins que les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis ne maintiennent leurs flottes respectives sur les voies navigables du Golfe d’Aden et de la Mer Rouge permettant l’accès autour du Yémen, aucune de ces forces ne crée d’interférences empêchant de telles livraisons de missiles. Une telle action entraînerait l’arrêt des cargaisons iraniennes et créerait une confrontation directe avec les navires de guerre et sous-marins iraniens qui les escortent.

Nos sources révèlent également  que les experts iraniens ont réussi, depuis quelques temps, à rallonger la portée des missiles balistiques livrés au Yémen. Le Burkan 2H, que les Houtis yéménites ont employé pour viser l’aéroport international de Riyad, samedi dernier 4 novembre, -et qui a été intercepté – avait, jusqu’à il y a peu, une portée de 1.000 km.

Le dernier modèle de ce missile a une portée étendue jusqu’à 1.500 à 1.600 m. Mais, il reste à voir si Téhéran fournit également aux Houtis des missiles de haute-précision, tels que ceux livrés au Hezbollah.

Dans une interview ce dimanche 6 novembre, le Ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al Jubeir, a accusé le Hezbollah d’avoir posté des officiers au Yémen et que ce soit eux qui, en réalité, ont tiré un missile Burkan sur l’aéroport de Riyad depuis le nord du Yémen. Les Saoudiens n’ont pas dévoilé de détails pour expliquer comment ni à quel niveau il a été intercepté.

A l’intérieur du cercle concentrique correspondant à la portée étendue des missiles, on trouve le Port Khalifa des EAU (pays où la France a des avions stationnés), les Ports Zayed et Mirfa, la colonne vertébrale de la zone de libre échange des Emirats et la principale source de leur économie prospère. Avec l’augmentation des tensions militaires dans la région du Golfe, au cours de ces tous derniers jours, des batteries de missiles de défense anti-aérienne ont été déployées dans ces ports et les forces aériennes des EAU, parmi les plus développées et nombreuses de tout le Golfe, sont placées en alerte maximale.

 

debka.com

Adaptation : Marc Brzustowski

2 COMMENTS

  1. L’Iran. A été comparé a un chacal dans le desert par le roi zalman.
    Si on pouvait surtout faire taire l’idiot utile kirry jhon… ?
    Si les réseaux sociaux en provenance des pays du golfe étaient bloqués..aussi ce serait un grand +++

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here