L’intégration à l’israélienne : l’exemple des Druzes© Vidéos

2
217

Ainsi que nous l’avons annoncé, nous allons enrichir nos colonnes de vidéos montrant la réalité sur Israël. A cet égard, un aspect de cette société atypique est sa capacité d’intégration des diverses communautés.

Aujourd’hui, nous nous intéresserons à la communauté Druze, en rapportant deux témoignages très intéressants, recueillis par IsraelandYoo, de deux représentants de la communauté Druze en Israël : Zeidan Atashi, et le Docteur Fayez Azzam.

Un aperçu du melting-pot version Israël à visionner et partager.

“Mon nom est Zeidan Atashi. Je suis un citoyen à part entière de l’Etat d’Israël.

Je suis né en Israël, éduqué en Israël, y ai étudié dans les universités, spécialement à l’Université Hébraïque de Jérusalem.

J’ai été journaliste et ai été le premier non-juif à être nommé en qualité de premier diplomate de l’Etat d’Israël en 1972, pendant 4 ans aux Etats-Unis et un an aux Nations Unies.

Ensuite, je suis revenu en Israël et j’ai été élu député à la Knesset pour le parti sioniste libéral pendant 8 ans.

J’ai joué un rôle très important en rapprochant les arabes israéliens des juifs israéliens, afin de créer une société israélienne homogène avec des bases solides, où nous pouvons vibre ensemble, y compris avec nos voisins.

Depuis que j’ai quitté la Knesset en 1988, je suis volontaire dans une quantité d’associations ou groupes. En 1986, j’ai créé une fondation Druze pour aider les jeunes Druzes à étudier dans les universités israéliennes pout devenir ingénieurs. A ce moment-là nous n’avions pas assez de jeunes Druzes qui étudient la médecine, l’ingénierie, la chimie.

Depuis, j’ai collecté des fonds aux Etats-Unis de donateurs qui souhaitaient aider ces jeunes Druzes qui, lorsqu’ils terminaient leur service militaire en qualité de volontaires, rejoignaient les Universités.

Tous les Druzes israéliens, en dépit des critiques sur la politique du gouvernement – pas de l’Etat d’Israël -, sont très loyaux envers leur pays et nous n’avons aucune intention de vivre ailleurs et sans nos compatriotes juifs.

Je suis très direct.

Ce n’est pas de la propagande, c’est la réalité. A cause de l’éducation, de la liberté, à cause de toutes les opportunités, et aussi parce que nous sommes fiers de ce pays.

Quand une partie de notre peuple Druze était en danger au Liban, l’Etat d’Israël nous a donné toute la liberté et les moyens pour sauver leurs vies

En ce moment, nous faisons la même chose avec les Druzes de Syrie.

Nous n’avons aucun autre option que de vivre dans notre pays, et parce qu’Israël est notre pays, et que nous croyons en ses idéaux, et ses valeurs, que nous pouvons nous parler franchement et critiquer quand il y a lieu et essayer d’étendre ces principes avec les pays voisins.”

 

“J’ai travaillé en tant qu’inspecteur pour le ministère de l’éducation en spécialisation sur l’héritage de la culture Druze que l’on enseigne en particulier à des élèves Druzes.

…Je fais partie de la dixième génération Druze vivant en Israël…

Grâce à leurs centres communautaires, ils communiquent beaucoup pour faire perdurer la fraternité comme le demande leur religion. En Israël, les Druzes sont répartis dans 22 villages de par ls régions du Carmel, du Galil, du plateau du Golan. nous sommes environ 120000 en Israël et nous y vivons depuis longtemps comme c’est le cas en Palestine et au Moyen-Orient en général.

Les Druzes en Israël depuis la création de l’Etat se sont intégrés directement, que ce soit en politique, sur le plan économique ou sécuritaire du pays, et c’est pour cela qu’ils ont compris l’importance d’être des citoyens fidèles. Ils s’engagent dans l’armée comme tous les juifs et pensent qu’Israël doit être un pays démocratique dans lequel toutes les religions et cultures puissent livrent en paix été en harmonie.

Je me considère comme Israélien-Druze, j’aime le pays et je me mobilise pour sa sécurité, je veux son développement et sa réussite.

Nous aspirons à être égaux dans ce pays, remplir notre devoir et recevoir nos droits, nous voulons garder notre qualité et garder nos valeurs et traditions en tant que communauté mais en tant que communauté inséparable d’Israël.

Nous nous y intégrons et y prenons soin, même si nous ressentons que nous ne recevons pas encore tout à fait nos droits dans plusieurs domaines.”

 

©Solange Hendi pour JFORUM

2 COMMENTS

  1. Ils se sont intégrés parfaitement tout comme les Juifs d’Afrique du Nord se sont intégrés à la France !
    Et c’est ainsi que nous réussissons .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here