Les Ministres israéliens fustigent un accord de dupes sur l’Iran nucléaire

0
34

Munich 1938- Genève 2013 : Lieberman affirme que l’accord contraindra Israël à prendre des « décisions différentes ». Steinitz dénonce l’esprit de ces célébrations mondiales ; le Bureau du Premier Ministre brocarde l’accord comme donnant à l’Iran exactement tout ce qu’il veut.

Depuis la gauche, le Ministre des Affaires étrangères allemand Guido Westerwelle, le ministre chinois Wang Yi, le Ministre iranien Mohammad Javad Zarif, John Kerry, et le Ministre français Laurent Fabius se congratulent les uns les autres et se serrent la main au Palais des Nations-Unies dimanche 24, Novembre 2013, à Genève. (photo credit: AP/Carolyn Kaster, Pool)

Nucléaire iranien: Israël dénonce un mauvais accord, réaffirme son droit à se défendre

JERUSALEM – Israël a dénoncé dimanche un mauvais accord conclu à Genève sur le nucléaire iranien en affirmant que Téhéran avait obtenu ce qu’il voulait, selon le bureau du Premier ministre Benjamin Netanayhu.

C’est un mauvais accord qui offre exactement ce que l’Iran voulait : la levée significative des sanctions et le maintien d’une partie significative de son programme nucléaire, a affirmé un communiqué quelques heures après la conclusion d’un accord historique entre les grandes puissances et l’Iran.

Les Ministres importants du gouvernement israélien ont sévèrement critiqué l’accord nucléaire signé entre l’Iran et les six puissances nucléaires mondiales, au petit matin de ce dimanche. Le Ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman point du doigt que cet accord a renversé le status-quo instauré au Moyen-Orient.

“Cela nous entraîne vers une nouvelle réalité dans l’ensemble du Moyen-Orient, y compris et en premier lieu, pour les Saoudiens qui ne tarderont pas à s’équiper de bombes nucléaires »>Article original. Il n’y a pas que notre inquiétude qui est en jeu », a-t-il expliqué à la Radio israélienne. « Nous nous retrouvons dans une situation totalement nouvelle ».

Même si les dirigeants israéliens s’attendaient à un arrangement à Genève, Le chef de la diplomatie Avigdor Lieberman a résumé le sentiment de défaite en Israël : l’accord de Genève constitue la plus grande victoire diplomatique de l’Iran.

Cet accord est la plus grande victoire diplomatique de l’Iran, qui a obtenu la reconnaissance de son supposé droit légitime à enrichir de l’uranium, a-t-il dit à la radio publique.

Interrogé sur une éventuelle frappe israélienne contre l’Iran, M. Lieberman, chef du parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou, s’est borné à réaffirmer que toutes les options sont sur la table.

« La responsabilité de la sécurité du peuple juif et de la population israélienne relève de la seule responsabilité du gouvernement israélien. Toute décision à ce sujet sera prise de façon indépendante et responsable », a expliqué le ministre des Affaires étrangères.

Le Ministre des renseignements Yuval Steinitz, qui est responsable de la surveillance du programme nucléaire iranien, a affirmé qu’il n’y avait pas aucune raison valable à ces congratulations et célébrations internationales. Il a déclaré que l’accord, obtenu à Genève, très tôt ce matin de dimanche ne se fonde que sur la « tromperie iranienne et le désir occidental de s’aveugler ».

“Exactement comme l’accord manqué, mais signé avec la Corée du Nord, l’accord actuel ne peut qu’amener l’Iran à se rapprocher de la bombe » constate Steinitz. « Israël ne peut vraiment pas prendre part à ces célébrations internationales, fondées sur la tromperie iranienne et l’auto-aveuglement des Occidentaux ».

On s’attend à ce que le Premier Ministre Binyamin Netanyahu discute du sujet de cet accord avec son Cabinet, un peu tard dans la journée. On prévoit aussi qu’il ait une conversation téléphonique avec le Président Obama, selon Reuters.

Une source anonyme du bureau du Premier Ministre décrit l’acte de reddition occidental comme « un mauvais accord qui offre à l’Iran exactement tout ce qu’il veut ».

L’accord, annoncé tôt ce dimanche limite l’enrichissement d’uranium iranien à 5%, en échange d’un assouplissement des sanctions.

« L’accord permet à l’Iran de continuer à enrichir l’uranium, laisse en place les centrifugeuses et lui permet de produire des matières fissiles pour une arme nucléaire, a déplore le communiqué.

L’accord n’a pas non plus, abouti au démantèlement de la centrale d’Arak, un réacteur à eau lourde situé dans le nord de l’Iran, poursuit le communiqué. La pression économique à laquelle est soumis l’Iran aurait pu amener à un bien meilleur accord qui aurait débouché sur un démantèlement des capacités nucléaires iraniennes, souligne également le bureau du Premier ministre ».

Un responsable de haut-rang de l’Administration Obama prétend que l’Occident n’a pas officiellement concédé à l’Iran le droit de produire du combustible nucléaire, grâce à l’enrichissement d’uranium, un point d’achoppement des négociations précédentes.

Le Ministre iranien des affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif a déclaré en jubilant que l’accord reconnaît à l’Iran le droit d’enrichir son propre uranium et donc de fabriquer autant de bombes qu’il voudra »>Article original, une évaluation que Lieberman partage et reconnaît comme valide, mais pas pour les mêmes raisons.

L’accord, a claironné Zarif, belliqueux : « a représenté une très grande victoire pour l’Iran » et une indication que « tous les complots mis en oeuvre par le Régime Sioniste pour stopper l’accord nucléaire avaient échoué… Ce n’est qu’une première étape…« 

Un responsable de la Maison Blanche déclare que l’accord comprend un engagement formel que l’Iran arrêtera la progression de son programme nucléaire, dont la construction de son réacteur à plutonium d’Arak.

L’accord appelle aussi l’Iran à neutraliser ses stocks d’uranium enrichi à 20%. Il en dispose d’au moins 200 kgs et 240 kilos lui suffiront à construire sa première bombe atomique. Téhéran a aussi autorisé des inspections inopinées ou intrusives dans le cadre de cet accord sachant qu’un certain nombre de sites restent secrets »>Article original.

Cependant, Lieberman a fustigé cet accord comme n’allant pas assez loin, puisqu’il ne démantèle d’aucune façon les installations nucléaires iraniennes, mais se contenterait d’un “gel” temporaire pour la forme.

“Ils ont déjà suffisamment d’uranium pour produire quelques bombes ». a-t-il dit.

Le Ministre de l‘Economie, Naftali Bennett a désigné cet accord comme « Mauvais, très mauvais ».

“Si une valise nucléaire explose dans cinq ans d’ici, en plein New York ou à Madrid, ce ne sera qu’à cause de cet accord signé ce matin », écrit-il sur Facebook. « Il y a encore une longue campagne à mener devant nous. Nous continuerons d’agir de toutes les manières possibles à notre disposition ».

De son côté, le ministre de l’Économie Naftali Bennett a assuré qu’Israël n’était pas lié par l’accord de Genève et avait le droit de se défendre.

Israël n’est pas engagé par l’accord de Genève. L’Iran menace Israël et Israël a le droit de se défendre, a estimé M. Bennett, dirigeant du Foyer juif, un parti de droite proche du lobby des implantations.

L’accord laisse intacte la machine nucléaire iranienne et pourrait permettre à l’Iran de produire une bombe dans une période de six à sept semaines. Israël est prêt à toute éventualité, a déclaré le ministre israélien à la radio militaire.

Nous n’avons pas remporté cette bataille mais il y a encore un long processus devant nous pour défendre la sécurité de l’Etat d’Israël, a-t-il ajouté.

Le Ministre des Finances, Yaïr Lapid, a brocardé cet accord intérimaire et déclaré qu’Israël devra travailler encore plus dur pour s’assurer qu’un accord final contiendra des termes plus favorables.

“Il s’agit d’un très mauvais accord qui ne conduira pas une seule centrifugeuse à s’arrêter. Je suis inquiet, pas seulement à cause de l’accord en soi, mais parce que nous avons perdu l’attention du monde ».

“Ceux qui soutiennent cet accord ne disent qu’une chose intéressante à son propos, et c’est que nous aurions gagné du temps sur la voie d’un accord final », a affirmé le Vice-Ministre des Affaires étrangères, Zeev Elkin à la 2ème chaîne de Télévision. « Notre principale activité consiste désormais à se diriger vers une destination très claire : savoir ce que contiendra exactement cet accord final ».

PAR AP ET LA REDACTION DE TIMES OF ISRAEL 24 Novembre 2013, 7:54 am

timesofisrael.com Article original

Adaptation : Marc Brzustowski.

L’accord préliminaire signé à Genève sur le nucléaire iranien va permettre à Téhéran d’accéder à des milliards de dollars de revenus, liés au pétrole, aux produits pétrochimiques et à l’or, qui étaient jusqu’à maintenant bloqués à l’étranger, ont expliqué dimanche les Etats-Unis.

Dans un document distribué par la Maison blanche, Washington détaille les effets de l’allégement des sanctions contre la République islamique, prévu au cours des six prochains mois en échange de la suspension de certains volets du programme nucléaire iranien.

En ce qui concerne les revenus liés au commerce de l’or et des métaux précieux, aux produits pétrochimiques, ainsi qu’au secteur automobile iranien, Téhéran serait en mesure d’accéder à 1,5 milliard de dollars (1,1 milliard d’euros). Ce, sans compter sur le relâchement des sancions européennes…

De plus, à propos des revenus pétroliers, « on autorisera le transfert de 4,2 milliards de dollars issus de ces ventes si l’Iran respecte ses engagements, et quand il le fera », selon le document.

– lorientlejour.com Article original

———————–

M. Netanyahu a mené ces dernières années une active et intense campagne internationale, notamment aux Etats-Unis, contre un accord avec l’Iran ne prévoyant pas un arrêt des activités d’enrichissement de l’uranium de ce pays.

Le Premier ministre a également brandi à plusieurs reprises la menace d’une attaque militaire israélienne contre les installations nucléaires iraniennes.

Le secrétaire d’État américain John Kerry a tenté de rassurer Israël. Cet accord complet rendra le monde plus sûr (…) et Israël plus sûr, nos partenaires dans la région plus sûrs (???!!!!!!, a-t-il assuré à Genève.

(©AFP / 24 novembre 2013 07h39)

romandie.com Article original

1 COMMENT

  1. {{Quelle Histoire ?}}

    {{Allons nous avoir comme seuls alliés l’Arabie Saoudite et les pays du Golfe , pays sunnites ?}}

  2. {{La Bombe ? Ils ne l’ont pas encore , nous l’avons . Qu’ils réfléchissent tous malgré ce  » Munich  » honteux .}}

    {{Israël représentant tout le Peuple Juif n’hésitera pas une seconde pour éviter une deuxième Shoah , six millions des nôtres et l’esprit de Massada nous hantent encore l’esprit .}}

    {{Le moment choisi , nous agirons il ne fait aucun doute , il en va du destin du Peuple Juif . Même Titus avec ses légions romaines serait aujourd’hui écrasé car l’intelligence prend toujours le dessus un jour ou l’autre sur les criminels bêtes et racistes .}}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here