Les Mémoires Juives de Nelson Mandela.

62
141

Nelson Mandela vient de s’éteindre. Voici la vraie vie de Nelson Mandela, aux côtés des compagnons juifs de son histoire, de ses débuts, jusqu’à son terme.

Peu de temps avant Shabbat, en juillet dernier, le Grand Rabbin d’Afrique du Sud, le Dr Warren Goldstein, s’est entretenu avec le Dr Makaziwe Mandela, fille de l’ancien Président Nelson Mandela, pour transmettre à la famille les prières et tout le soutien de la Communauté Juive. En remerciant le Rabbin Goldstein, le Dr Mandela lui a demandé, tout spécialement, de rappeler à la Communauté juive, que son père chérissait “la relation exceptionnelle et chaleureuse” qu’il a toujours eu avec les Juifs Sud-Africains” et qu’il appréciait profondément à quel point, tout au long de sa vie il avait bénéficié de la chaleur, de la gentillesse et du soutien de la Communauté Juive.

Alors que la vie de cet homme extraordinaire vient de tirer inexorablement vers sa fin, les Sud-Africains de toutes les races et croyances adressent, le coeur lourd, un adieu final au plus grand des fils de la nation. Il n’est plus temps pour les récriminations, ni de pointer un doigt accusateur, pas plus qu’il n’est temps pour aucun individu ni groupe de se permettre de se déchirer, à l’ombre de son héritage.

Les Juifs d’Afrique du Sud, nonobstant la généreuse reconnaissance de Mandela, à l’égard du soutien qu’il a reçu des membres de leur communauté, sont bien conscients, en ces temps de tristesse, que c’est à Mandela, uniquement, que reviennent tous les hommages.

Pas plus ne faut-il oublier qu’alors que de nombreux Juifs, à titre individuel, ont effectivement, joué un rôle important dans sa vie et sa carrière, la majorité des Juifs préféraient n’avoir, d’aucune manière significative, à affronter le système d’Apartheid NDLR : comme le Juge Richard Goldstone, qui a fait pendre, au moins neuf Noirs, après des aveux obtenus sous la torture, pour des faits mineurs”>Article original.

En 2011, le Bureau des Députés Juifs d’Afrique du Sud (SAJBD) s’est associé, en partenariat avec la Fondation Umoja, pour publier les Mémoires Juives de Mandela, un récit racontant l’histoire de Mandela, selon le point de vue de différentes personnalités juives qui ont fait partie de sa vie. Pour moi, en tant qu’auteur de ce livre, c’était un projet qui m’a énormément inspiré, l’un de ceux qui portent à la lumière, comme jamais auparavant, jusqu’à quel point des Juifs se sont engagés dans la cause de la libération des Noirs, tout en apportant un aperçu inédit, allant souvent très en profondeur, pour mieux connaître le genre d’homme et de dirigeant politique qu’est devenu Mandela.

Les Juifs ont fait partie de la vie de Mandela, depuis son arrivée à Johannesbourg, aux débuts des années 1940, jusqu’à ce jour.

C’est d’abord vers le Droit, plutôt que vers la politique, qu’il a initialement choisi de se tourner, et c’est Lazer Sidelsky qui lui a donné sa chance, à ses débuts, en tant que juriste stagiaire, au sein de son cabinet d’avocats, à une époque où il était proprement inouï que de jeunes Noirs soient embauchés pour exercer de telles fonctions. Son juriste associé, Nat Bergman, est devenu son premier ami Blanc, à Johannesbourg et, alors membre du Parti Communiste, il a aussi joué une part importante dans sa formation politique.


Nat Bregman, Nelson Mandela, et Lazer Sidelsky lors d’une réunion en 1998. (Courtesy of South African Jewish Board of Deputies)

Mandela a continué à étudier le Droit à l’Université du Witwatersrand, où il a établi des amitiés durables avec d’autres compagnons étudiants, Jules Browde et Harry Schwarz, tous deux s’étant, par la suite, profondément impliqués en faveur de politiques plus libérales.

Alors qu’il s’engageait, de plus en plus, dans le militantisme politique, Mandela s’est, de plus en plus, associé à d’autres membres de la Communauté Juive, qui, comme lui, faisaient face au système d’Apartheid. Treize de ses défenseurs les plus obstinés, lors de son procès pour haute trahison, entre 1956 et 1961, par exemple, étaient Juifs, dont, parmi eux, de fidèles partisans, tout au long de sa lutte, tels que Lionel Bernstein, Joe Slovo et Ruth First. Parmi les fondateurs de Umkhonto we Sizwe , la branche militaire clandestine du Congrès National Africain, ont trouvait Dennis Goldberg, Harold Wolpe et Arthur Goldreich (un volontaire de la Guerre d’Indépendance qui s’est, plus tard, définitivement installé en Israël).

Mieux, des renseignements, récemment déclassifiés, démontrent que le Mossad a, brièvement Article original, entraîné “Madiba”, en 1962, en Ethiopie.


Le photographe Arthur Goldreich.

Les avocats juifs ont joué un rôle déterminant, en s’impliquant dans la défense de Mandela, lors de divers procès politiques, où il était inculpé, dont, parmi eux, Isie Maisels (devenu, plus tard, membre de l’Agence Juive), Arthur Chaskalson, Joël Joffe et Sidney Kentridge. Il a aussi étroitement travaillé avec le journaliste Benjamin Pogrund, qui a, plus tard, fait son Aliyah et qui, au-delà du fait d’avoir milité pour le dialogue israélo-palestinien, a été un fervent défenseur d’Israël dans la guerre de propagande que cet état subissait et subit encore.

Après la sortie de prison de Mandela, en 1990, lui-même et le courant principal des dirigeants juifs ont forgé une relation cordiale et beaucoup d’hommes d’affaires juifs de premier plan ont été appelés à s’investir, pour répondre au legs de pauvreté et d’inégalité, laissé par le système d’Apartheid.

(Johnny Clegg – Asimbonanga-Avec Mandela- à partir de 2mn 45)

Il s’est rapproché, tout particulièrement, du Grand Rabbin Cyril Harris, un chef charismatique qui a adopté de tout son cœur le nouveau régime démocratique et a vivement encouragé la très grande majorité de la Communauté juive à en faire autant.


Mandela et : Solly Sacks (Chairman SA Zionist Federation), the Hon. Abe Abrahamson (President SA Zionist Federation), Michael Katz (President SA Jewish Board of Deputies), Thabo Mbeki, Yusuf Surtees. Front, left to right: Helen Suzman, Mandela, Chief Rabbi Cyril Harris, Advocate Isie Maisels. (South African Jewish Board of Deputies)

Le SAJBD a régulièrement rencontré Mandela et son cercle de dirigeants, aux côtés du Rabbin Harris, et l’a accompagné lors d’une visite en Israël, après sa démission, en tant que Président, en 1999.

Concernant la question palestino-israélienne, Mandela était profondément attaché à l’idée qu’il fallait atteindre un Etat palestinien, mais, en même temps, il reconnaissait que cela devait s’obtenir par le biais d’un processus de négociations pacifiques et n’a jamais transigé avec sa conviction du droit d’Israël à exister dans des frontières sûres et reconnues.

A la suite de sa rencontre avec Nelson Mandela, en 1996, le Dalaï Lama, le symbole révéré de la lutte pour l’Indépendance du Tibet, a déclaré que, lorsqu ‘il rencontrait des personnalités importantes à travers le monde, elles n’étaient pour la plupart, pas à la hauteur de leur réputation. La réputation de Nelson Mandela était la meilleure, dans le monde, a-t-il commenté, mais il n’y a que dans le cas de Mandela qu’il a réellement découvert que la personne était encore plus élevée que la réputation qui l’accompagnait.

Nelson Mandela est un véritable colosse sur la scène de l’Histoire.

La Communauté juive mondiale éprouve de la fierté quant au fait que nombre de ses membres ont contribué, de manière décisive, à tout ce qu’il s’est montré capable de réaliser, pour son propre peuple et pour l’humanité dans son ensemble.

Par DAVID SAKS, le 03/07/2013 22:08

Le rédacteur de ce billet est le Directeur associé du Bureau des Députés Juifs d’Afrique du Sud et auteur du livre de 2011 : “Les Mémoires Juives de Mandela”.

Mar. 10 Déc. – 10:15 – L’invité du journal
Eva Soto

Marc Brzustowski : Chercheur éthique et sciences sociales. Rédacteur chez Jforum.fr, Israël Magazine. Il a contribué à traduire un extrait de l’ouvrage “Les mémoires Juives de Mandela”. Sujet: Les relations entre Mandela, les juifs et Israël.

Télécharger : http://www.judaiquesfm.com/download-podcast/4317/ Article original
Lun. 09 Déc. – 10:15 – L’invité du journal

jpost.com Article original

Adaptation : Marc Brzustowski

62 COMMENTS

  1. Bonjour Armand , bonjour à tous les Haverim et amis qui se reconnaitront

    Merci Armand pour vos sollicitations . Le virus reçu cet été n’a pas eu de suite ; j’ai changé mon adresse mail et c’est terminé . L’histoire de Juif . Org est dépassée , expérience de la vie mais passée . Je n’en veux pas du tout à Marc : je me dispute des fois avec mon fils , je ne vais pas lui en vouloir . Idem des critiques concernant les Ashkés , Menahem Begin , Emmanuel Lévinas , Israel Salanter , Jacob Gordin , références morales universelles l’étaient . Qu’ils soient bénis . J’ai plein d’amis ashkés , j’ai donné des cours sur Nietzsche au centre Israel Jeffroykin à Paris , j’ai été lié à à Jacques Grober , chanteur de Klezmer ,( terrassé par un cancer foudroyant ), lié aussi à Alex Dercjansky , spécialiste de Yiddish, à Fanny Lévy romancière , certes de père algérois, à d’autres si nombreux, à la L.C.R. ou dans mon groupuscule Mouvement Anti Hiérarchique ou dans les groupes sionistes ou autres …..

    De même que j’ai connu, dans les années 60 , M Cohen Sabban à Sarcelles , ai été lié à Betty Alphandéry , alors étudiante en 3ème année de médecine appartenant tous deux à la communauté égyptienne de l’époque , dont les éléments religieux étaient agressés à la synagogue par une coalition de Juifs constantinois (Algérie) et tunisiens en termes si violents que moi même je me suis opposé à mes “compatriotes” d’Algérie et j’ai cessé d’aller au temple à partir de ces incidents qui m’ont marqué et dégoûté.

    Dans l’affaire de Juif. Org , je m’opposais à deux blogueurs qui se disaient Tunisiens , avec une mentalité exécrable comme vous devez en connaître ; devais je me taire alors que Maurice est Tunisien , que ma belle soeur l’est , que la majorité de mon groupe de l’époque l’étaient , que j’ai de nombreux amis , comme vous , à Paris ou à Marseille etc…….qui le sont aussi dont quelqu’un qui me fait des travaux sans jamais vouloir se faire……. payer ?

    Dois je me taire sur les travers de mes ex-compatriotes d’Algérie, sur ceux de mes frères tunisiens ou ashkés ? Qu’est ce que cette nouvelle omerta empruntée aux Paiens ( qui prétendent avoir plusieurs D. et essentialisent et sacralisent , par là , leurs différences à ….deux balles souvent et se trucident ? Comment les uns ou les autres ou mon fils ou mes petits enfants pourraient devenir meilleurs si on ne leur signale pas ce qui nous parait être leurs travers . Pourquoi serait ce du racisme ? Je parlais ce matin avec mon fils de lymphe , de ganglions et de système immunitaire : croyez vous que je pense une seule minute que mes 100 milliards de cellules sont fondamentalement différentes des vôtres, Armand ? Que les Séphs auraient des maladies ou un système immunitaire différent de celui des Ahskés ? Pas de race donc . Mais des différences à deux balles , oui

    Armand , je n’en veux à personne ni à ce Marc que je découvre d’ailleurs . Mes ennemis , c’est le Hamas et consorts et les pro Nazis . Je n’aime pas trop les c. (Communistes staliniens et dominateurs prétentieux en général ) mais Marc n’est pas concerné bien sûr par ce jugement .

    Par contre , j’ai vais mettre la pédale douce sur les blogs ayant notre propre groupe qui me prend assez de temps aux dépens de mes lectures et contacts .

    Je vous appellerai, si vous le permettez, à l’occasion , bonne journée .

    J.

  2. {{Bon pour en finir sur une note d’humour .}}

    {{C’est à se demander si chaque Juif n’a pas l’impression que tous les problèmes d’Israël , des Juifs et du sionisme ne reposent pas sur ses propres épaules uniquement , tellement ça nous prend la tête au quotidien .}}

    {{Je pense sincèrement que je suis devenu parano et je pense ne pas être le seul . J’en ai remarqué quelques uns sur notre site , ils ont les mêmes symptômes que moi .
    Bon pour ma part je vais me reposer et me faire soigner , je vais écrire des contes pour enfants et apprendre à respirer . On verra bien .}}

  3. Armand, pensez bien que les dépêches que vous vous prenez, je les reçois de face chaque matin aux aurores et qu’en plus, à maso-maso et demi, on me demande de les diffuser, donc d’en partager la responsabilité, d’aller triturer pour “comprendre”. D’où il est normal que si elles sont mauvaises, on tire sur le messager ou le pianiste, parfois l’ambulance (Mandela est mort, le sait-on vraiment ?), plutôt que sur l’origine ou causes du message.

    Je puis donc attester qu’il est tout sauf simple de réprimer sa rage et que c’est sûrement pour ça que je préfère écrire (verbaliser) que de les accumuler à la tonne dans ma cave, jusqu’à ce que cela implose.

    Mais comble d’ironie, à force de corriger les déformations des journalistes, vous en devenez le “substitut”, soit le “représentant”, en quelque sorte. Et il arrive que ça morfle ou/et qu’on réagisse négativement à la hauteur de ce qui est perçu comme agression ou propos injustifié. Bon, ainsi va le monde. C’est une vieille ritournelle de s’en prendre aux intermédiaires plutôt qu’aux vrais responsables. C’est le jeu, peut-être que ça permet de “relativiser” ou de se bétonner. Et je me suis fait autant, sinon plus d’amis que d’ennemis (certains ont la dent qui se veut dure et il m’arrive aussi d’être mordant).

    Je vous souhaite donc un bon congé, à condition qu’il ne soit pas de durée trop longue ! (Votre ami n’est pas interdit de séjour, que je sache).

    Cordialement,

    Marc Brzustowski.

  4. Armand, pensez bien que les dépêches que vous vous prenez, je les reçois de face chaque matin aux aurores et qu’en plus, à maso-maso et demi, on me demande de les diffuser, donc d’en partager la responsabilité, d’aller triturer pour “comprendre”. D’où il est normal que si elles sont mauvaises, on tire sur le messager ou le pianiste, parfois l’ambulance (Mandela est mort, le saviez-vous?), plutôt que sur l’origine ou causes du message.

    Je puis donc attester qu’il est tout sauf simple de réprimer sa rage et que c’est sûrement pour ça que je préfère écrire (verbaliser) que de les accumuler à la tonne dans ma cave, jusqu’à ce que cela implose. Ca date des commentaires de nos chers journalistes sur la visite au Mont du Temple d’un certain général devenu politique puis Premier Ministre et d’une histoire de mioche derrière un bloc de béton à Netzarim. Pas vraiment d’hier. Quand les choses sont devenues peu supportables, il a fallu un “biais”. Mais comble d’ironie, à force de corriger les déformations des journalistes, vous en devenez le “substitut”, soit le “représentant”, en quelque sorte. Et il arrive que ça morfle ou/et qu’on réagisse négativement à la hauteur de ce qui est perçu comme agression ou propos injustifié. Bon, ainsi va le monde. C’est une vieille ritournelle de s’en prendre aux intermédiaires plutôt qu’aux vrais responsables. C’est le jeu, peut-être que ça permet de “relativiser” ou de se bétonner. Et je me suis autant, sinon plus d’amis que d’ennemis (amis certains ont la dent qui se veut dure det il m’arrive aussi d’être mordant).

    Le recul que vous dites vouloir prendre, on ne peut pas être plus sûr que vous de le prendre, il faut même réagir au quart de tour, avant que la nouvelle frelatée n’ait trop d’impact ou parce qu’on espère l’atténuer en témoignant du contraire…

    Je vous souhaite donc un bon congé, à condition qu’il ne soit pas de durée trop longue! Votre ami n’est pas interdit de séjour, que je sache.

    Cordialement,

    Marc Brzustowski.

  5. Marc merci pour vos messages .Je les ai lus et bien compris .

    Il arrive un moment où on est tellement persuadés de son bon droit qu’on devient sourds et aveugles .
    Vous vous rendez compte de toutes ces dépêches que l’on prend dans la gueule au quotidien , on ne compte plus les menaces , les crimes et les insultes à l’égard d’Israël et de notre Peuple . On devient des chiens enragés avec tous les excés qui en résultent .

    Il arrive un moment où il faut que ça sorte et le site devient un défouloir où la moindre faiblesse , la moindre compromission sont considérés comme de la faiblesse par nos ennemis .

    Pour toutes ces raisons je pense qu’il faut que je marque un break et que je prenne un peu de recul pour mieux redevenir opérationnel . C’est la sagesse .

    Maintenant en ce qui concerne mon ami Jean , bien que nous ayons eu des différents concernant MLP , il a sa place dans n’importe quel site communautaire . Il a des connaissances dans beaucoup de domaines et je l’ai toujours vu défendre notre cause brillamment . Je le dis avec toute modestie car je n’ai pas les moyens de juger qui que ce soit .

    Voilà j’ai essayé de répondre à vos messages peut être maladroitement mais l’essentiel est que je sois compris . Et malgré les apparences j’ai toujours fait de mon mieux avec le souci d’ être à la hauteur et faire honneur à JForum .

    Voilà , je ne quitte pas le site mais je vais faire un break et faire le vide dans ma tête comme je vous l’ai expliqué plus haut .

    Cordialement

    Armand Marua

  6. Juste un dernier point à l’intention de votre ami le vitrollais d’adoption : les Juifs de l’Est qu’il accuse en masse de mondialisme et de communisme, système dont il n’a jamais eu à éprouver les méfaits dans sa chair, en connaissent certainement un rayon sur le sujet, comme sur le sujet inverse et symétrique de son pendant national-socialiste.

    Il aurait vite fait de se la faire boucler par d’anciens Spetznaz juifs-russes sortis de 75 ans de livre noir et qui ont retrouvé la liberté de migrer (1/5ème de l’Etat Juif), depuis 1990 vers des systèmes plus cléments ou/et Eretz, s’il lui prenait de s’ouvrir de ses soupçons de Goulettien!

    Maintenant, qu’il marche, en sens inverse et symétrique dans les pas de Mégret, de tous temps il a existé des assimilationnistes, on vient d’ailleurs de célébrer leur fête il y a une semaine. CQFD.

  7. PS (on va encore me traiter de communiste parce que j’écris post-scriptum), Armand,

    Cette histoire de “virage” : L’internet est en train de cloisonner des niches-refuges qui se spécialisent dans des types de public. Les internautes s’agrègent par affinités, ce qui est un plus en termes communautaires : le partage d’idées, voire les rencontres externes peuvent devenir plus “naturelles”.

    Le risque? 1) on en vient à ne développer que des discussions “entre-soi”, avec des gens d’accord, sauf déboulé d’un “perturbateur” externe > voir si c’en est un ou pas, en tout cas il faut qu’il jacte selon le code en vigueur ou il est immédiatement soupçonné d’entrisme malsain, voire comme chez votre ami, de complot rouge.

    La “moralité” de l’histoire? Et bien il se passe sur le net ce qui se passe en Afrique : on ne vit bien qu’à l’intérieur de son clan politique, de sa tribu et on chasse le reste à la “machette” verbale.

    Le déficit de démocratie peut devenir exponentiel au phénomène. Le groupe ne supporte plus la moindre “contradiction”, la moindre discussion pas dans la ligne, l’allusion à une “imperfection”, par exemple, du système toujours corrigible israélo-juif, nous vivons donc dans un monde virtuel illusoirement parfait et, en cas de susceptibilité mal placée, aussitôt on sort la grosse artillerie pour faire comprendre : “étranger, passe ton chemin”.

    Et c’est bourré de “guerriers” hurlants qui poussent des cris d’orfraie dès qu’on dirait ne pas s’aligner sur tout.

    Tirez-en vous-même vos propres conclusions. Au lieu qu’un site anime le débat, il le rétrécit à la moyenne des idées parfois “courtes” de certains idéologues plus baratineurs que d’autres. On a donc besoin de secouer le cocotier pour rester vivants (Haï). Cela ne pose donc aucun problème a priori à l’un des intervenants admin de jouer le rôle du perturbateur, pour comprendre à quel point les effets de masse sont des pièges et font système.

    Mais autant que possible autant que possible, comme disait Louis Jouvet, autant que ce soient les siennes…

  8. Bonjour Armand,

    contrairement à ce que vous semblez croire, je n’ai, en tout cas, aucun problème personnel ni idéologique avec vous.

    2ème point : le système de logiciel adopté pour ce site et qui devrait changer d’ici quelques semaines ne permet pas d’intervenir à l’intérieur même d’un message de commentaire, pour, exemple, remplacer un gros mot ou une insulte par (…), en cas de besoin, au cas où l’ensemble du propos ne pose pas de problème majeur, directement destiné à l’appel au meurtre (on en a cinquante par jours et je ne cite personne), à la discrimination raciale et à l’antisémitisme.

    On ne peut donc pas dire : depuis le temps qu’on connaît AM, il en rajoute un peu mais le fond est bon : on fait sauter l’ensemble du message.

    3èm) : les messages supprimés et que par empathie on avait pu laisser l’ont été à la demande non contestable du patron du site.

    Donc idem pour le déluge d’insultes de votre ami, qui, en ce qui concerne l’adresse de ses derniers messages, persiste à les faire suivre par une fausse adresse, celle que vous dites changée. Je vais être “bon” (même si “palos”), le laisse passer et lui demande uniquement de fournir une adresse valide pour la suite de ses envois.

    On verbalise une fois, deux fois, faut savoir ne pas abuser, sans quoi c’est de la corruption. Quand on dénonce la racaille, on ne s’exprime pas comme elle et on ne se comporte pas comme elle.

    Comme mentionné plus tôt, ses persiflages comme quoi on n’est que bien entre gens de Tunis et qu’on n’aime pas ceux du nord, c’est du provincialisme ou du tropisme, mais sans intérêt. C’est exactement avec le même état d’esprit qu’on se retrouve avec la gueule de bois à Vitrolles à soutenir je ne sais quel démagogue.

    Votre histoire de “virage” ne tient pas la route : il n’y a pas de “ligne de parti” ici. Et surtout pas celui avec lequel s’acoquine le Sieur. Les questions historiques ou faits de société en “zones grises”, pas manichéennes, tâchant de voir un ensemble et pas l’étiquette collée à une cible au milieu du front, continueront d’être débattues, que cela chagrine ou pas.

    Les exactions ad hominem seront sorties du jeu, comme conformément à une charte qui ne bouge pas d’un iota.

    Je ne m’interdis pas de “descendre dans l’arène” pour donner mon avis.

    Vous restez, comme hier, le bienvenu sur l’ensemble de vos contributions, mais qu’on ne se méprenne plus sur des intentions, qu’on n’en fasse pas procès.

    Bien cordialement

  9. Bonjour Armand,

    J’ai constaté que deux de mes messages ainsi que celui de Marc BRZ avaient été censurés mais je n’ai pas lu celui où j’ai été calomnié à propos de Juif. Org.

    Faute de quoi j’aurais répondu .

    Merci pour votre confiance . Aussi , je me trouve dans l’obligation morale de rétablir les faits concernant Juif. Org : il y avait deux clans principaux à cette époque qui se sont formés sur des critères d’affrontements idéologiques mais aussi à partir d’incompatibilité de caractères et d’accumulation de reproches et d'”escarmouches ” .

    Sur le plan intelligible , soit le plan politique , les gens de l’autre clan m’ont reproché d’avoir distingué le Nazisme et le régime de Vichy . Je ne connaissais pas les positions de l’ex Président israélien Moshé Katsav sur le sujet, positions comparables aux miennes et n’ai même pas eu l’occasion de m’en prévaloir . D’autre part , j’avais dit que Le Pen était certes xénophobe mais n’était un raciste ni facho sinon il aurait fallu, d’abord, qualifier ainsi les nombreux Juifs qui estiment qu’il y a trop d’Etrangers en Europe et que cela pèse sur l’économie et sur la vie des gens .

    Quoi de plus banal et d’évident ? Vous et moi avons parlé cent fois et échangé des mails , y compris personnels , plusieurs fois . Vous auriez été d’accord avec ces gens , je crois , mais vous n’avez jamais eu le moindre soupçon que j’aurais été un sous marin de l’extrême droite ou un provocateur quelconque . D’ailleurs beaucoup de gens me connaissent et ont et mon adresse_mail et mes numéros de téléphone ou adresse personnelle car je suis un militant communautaire comme M.Cohen Sabban que je connais très bien de Sarcelles .

    Sous l’impulsion de gens qui s’en amusaient ou qui étaient bien superficiels , j’ai été l’objet d’une vraie “chasse” sur un site juif alors que j’avais organisé une pétition et avais contacté W.Goldnadel et d’autres avocats pour aider Maurice A. dans son procès intenté par le communiste M R A P sur l’incitation d’un blogueur algérien , un certain Ryad .

    Ca avait tourné à l’hystérie complète où certains me reprochaient de demander des adresses mail pour les transférer vers je ne sais quel service secret ou obscur . Bref un vrai procès en sorcellerie qui a dégoûté tout le monde y compris d’eux mêmes ses ….auteurs malfaisants et débiles

    Du coup, avec des amis , Jacqueline , Maurice , Hilda , Simon et d’autres encore , nous nous sommes rencontrés , avons mangé ensemble , nous sommes concertés , avons déserté le site et l’avons laissé aux mains de ces abrutis en mal de fiction

    Juif. Org ne s’est pas remis de ce départ et désormais végète complètement .

    Comme vous le savez , beaucoup de gens de notre groupe de contacts proviennent de Juif. Org

    Tout ceci serait banal si des gens qui se disent docteurs en sociologie n’allaient pas faire les poubelles du passé pour calomnier des gens qu’ils ne connaissent pas .

    Moi , Armand , je ne suis pas pratiquant mais suis profondément croyant , simple, clair et croyant et je m’en tape complètement des propos horribles mais pour moi dérisoires.

    J’espère être , dans ma simplicité, aussi rigoureux , dans le domaine politique , historique , relationnel que mon fils docteur en Mathématiques et chercheur en Biologies Mathématiques qui publie de nombreux articles conséquents dans des revues appropriées, ne l’est dans son domaine .

    Je n’ai aucune suffisance mais j’aime mettre les points sur les i par respect et par intérêt pour moi même et pour autrui.

    Bonne journée , cher ami

  10. {{@ Marc}}

    {{Je ne voulais pas intervenir mais ce que j’ai lu hier de mes propres yeux me choque énormément .}}

    {{Pourquoi avoir étalé à la vindicte publique et sans savoir de quoi il s’agissait d’anciens messages de Jean sur J.org datant de plusieurs années ? Ces messages je les connaissais depuis longtemps ils sont le reflet de différents comme il en existe sur tous les sites . Mais en lisant bien ces messages on remarque aussi que Jean était intervenu avec courage en faveur d’un certain Maurice un de nos coreligionnaires trainé devant les tribunaux par un ennemi de notre cause et si j’ai bonne mémoire vivant à l’époque en Algérie .}}

    {{Par ailleurs vous souleviez une adresse email qui était ” fausse et qui ne répondait pas “. Je suis au courant de cette adresse , Jean l’avait supprimé car il avait été il y a quelques semaines victime d’une attaque par un virus . Il nous l’avait signalé et l’avions supprimé de nos contacts .
    Jean aurait pu vous répondre , peut être a t il a estimé que ça ne valait peut être pas la peine .}}

    {{Et si pour ma part j’interviens c’est simplement pour remettre les choses à leur place . Je l’aurai fait pour n’importe qui , c’est dans notre mentalité et je suis certain que vous me comprendrez .}}

    {{Donc ma question Marc , pourquoi ces méthodes ? Sont elles de mise sur nos sites ? JForum ne prend il pas un virage dangereux ? Nous sommes en droit de nous poser la question .}}

    {{Ne voyez dans mes propos aucun esprit polémique , j’ai défendu notre cause à travers JForum pendant des années et je suis en droit de me poser ces questions avec je ne vous le cache une grande tristesse .}}

    {{Cordialement}}

    {{Armand Maruani}}

  11. Commencer à ouvrir un dialogue ET PARTAGER DES OPINIONS: Voilà la vraie solution; S’éffacer comme vous le dites n’est pas la solution et en plus, ça ne fera rien avancer, car je pense que c’est en partageant des opinions que l’on peut avancer.
    Quand à la science infuse rassurez-vous personne ne l’a.

  12. Armand , j’ai été aussi censuré . J’ai fait deux commentaires ,censurés

    Aussi , j’en présente deux , les derniers peut être .

    Si les dirigeants de J.Forum croient qu’en faisant un virage à gauche , ils auront plus de monde sur le site ,

    Ils se trompent lourdement

    Vous avez évidemment toute votre place dans notre groupe de contacts que vous connaissez et à qui vous apportez beaucoup .

    Chalom à tous les Havérim qui n’ont pas été atteints par la gangrène palestinophile gaucharde , gauchiste ou anti…..raciste . Hi Hi Hi

  13. Aaron, Armand Maruani , d’accord avec vous : Mandela a été une machine fabriquée de l’Internationale communiste

    Qui a , tel jour , valorisé son pacifisme , tel autre jour, couvert les actions extrémistes de son parti l’ A.N.C..

    Ce sont les dirigeants blancs qui ont accepté de partager le pouvoir , ce que n’ont jamais fait les amis gangsters tiers mondistes de Mandela .

    A t il dénoncé les tyrannies africaines ou musulmanes ? Les massacres de civils au Rwanda ou au Soudan ? Les attentats terroristes de son ami Abbou R’Amar , alias le pédophile mafieux Yasser Arafat ?

    Oh que non .

    Qu’est ce que cette résurgence de paganisme qui consiste à élever une statue à un apparatchik pareil ? ses amis les tyrans africains ou musulmans en auraient fait de la bouillie s’il avait fait et promu le dixième de son action dans leurs pays de m. .

    Les Juifs de gauche à l’affût de n’importe quelle cause à défendre , tels ces Chrétiens d’Emmaüs , n’ont qu’à mettre leur énergie à secourir nos pauvres au lieu de se fourvoyer dans des combats plus que douteux .

    Staline , le petit père des peuples , c’est kapput , Hlass, fini , Béria et Vichinsky ont disparu . Adieu , Soviets , adieu , grand soir et lendemains qui chantent

    Il ne faut pas qu’un nouveau mythe ou idéologie , RRaboda zara , comme aurait dit Emmanuel Lévinas , sous la forme d’un “combat anti raciste , ou anti apartheid ” vienne surgir des ruines ou du ventre toujours fécond de la bêtise .

    C’est vrai que cette ” bêtise” peut servir les intérêts des coquins toujours à l’affût d’une rapine .

  14. Vous dites : la vérité il faut la dire : “Il n’y a pas d’apartheid en Israël”.

    Et bien voilà, vous mettez le doigt, tout simplement, sur ce qui nous irrite tous et le plus dans certains faux débats et ce qui empoisonne les relations directes avec l’Afrique du Sud actuelle. Si on veut en finir avec ce mensonge, il faudra bien, un jour, {{accepter de se coltiner}} à la complexité et aux manipulations qui veulent le faire croire à un public non-averti.

    L’histoire, ce n’est pas “tout blanc ou tout noir”, mais plein de zones grises.

    Commencer par rétablir la vérité sur les différentes influences de Mandela (dont la chaleur et le dévouement des amis sionistes et non-sionistes/des radicaux comme Desmond Tutu, sa propre ex-Winnie, en partie mafiosa/ les blacks enrichis après la chute… ),

    sur la réalité irréductible de ce régime d’Apartheid qui surgit en 1948, 3 après la fin de la Shoah, au moment même de l’Indépendance d’Israël.

    Israël démontre par des actes concrets. La “hasbara” reste secondaire, au point de générer de vrais problèmes de comm.

    J’ai dit placer plutôt mes espoirs dans l’action réelle d’Israël en Afrique (Rwanda, Sud-Soudan, Kenya etc.), plutôt que de vouloir absolument faire la preuve du contraire auprès d’un public sud-africain, qui n’est peut-être pas encore prêt à percevoir des différences marquées là où elles sont… En retour, certains courants simplistes, y compris chez les Juifs, partent simplement du fait que l’ami de mon ennemi avec lequel mon gouvernement négocie, est nécessairement à abattre.

    Par contre, ne laisser passer aucune propagande révisionniste dans l’assimilation d’Israël à ce genre de système.

    Et rester vigilant sur des débats de société, internes à Israël, en matière de comportements à l’égard d’autrui, quand ce ne serait pas nécessaire, c’est-à-dire quand l’autrui n’est pas hostile, voire tout au contraire (cas de soldats devant être traités selon l’éthique propre à la pureté des armes et au respect de chacun).

  15. Ai-je dit ou laissé entendre autre chose ? Je dis qu’il y a dans tout être humain une grosse part d’ombre et un tout petit peu de lumière. Seulement, il ne faudrait pas que le petit point lumineux cache l’ombre de la réalité. La vérité se vérifie dans l’ouverture aux deux possibles, l’art du débat c’est justement d’éviter le grossissement de l’un au détriment de l’autre sachant que la vérité s’équilibre sur le fil du rasoir et que l’on a tôt fait de chuter d’un côté où de l’autre si l’on n’y prend garde. Cela étant dit, la vérité il faut la dire : “Il n’y a pas d’apartheid en Israël”, ceux qui affirment le contraire sont des menteurs ! S’il existe une barrière entre un camp et l’autre, elle n’a pas d’autre but que d’empêcher les criminels d’agir bestialement contre un peuple pacifique mais qui est capable lorsque la mesure est dépassée d’administrer une correction pondérée, justement mesurée pour que l’agression cesse, évitant pour autant que faire se peut toute mort d’homme inutile.

  16. Le numéro de téléphone présent sur internet et le nom de société correspondant à ce nom semblent également bidon. C’est dommage, un échange direct aurait pu être salutaire.

  17. .
    Un certain {{Jean R}}., dont l’e-mail semble {{invalide}}, en tout cas non déclaré sur le serveur auquel il prétend correspondre, est un inflitré sur plusieurs blogs juifs, sans doute via un fire-wall, et correspond par adresse bidon, après avoir mis la pagaille sur Juif.org et {{divulgué les adresses de tous ses correspondants}} via un site public :

    Est-ce bien raisonnable d’écouter ce pot de colle qui a perdu la confiance de bien d’autres sites juifs ? N’est-il pas un infiltré FN ou Palos??? Cela depuis plus de 3 ans effectifs…

    http://www.juif.org/video/4623,hair… :

    il est soupçonné de viruser les boîtes em-ail, méfiez-vous : EX :

    “a present, si nous faisions un petit tour dans ma vie “privee” ? vous m’excuserez mais certains retrouverons peut-etre aussi leur e.mails… certains qui donne une confiance aveugle a jean redomier… Clin d’oeil Rigole Rigole Rigole j’espere que vous avez tous un bon antiv. Clin d’oeil

    jean tu veux bien etre gentil et SUPPRIMER mon adresse mail. lorsque tu contactes tes amis ? toi qui n’affiche pas ton adresse, pourquoi ne penses-tu pas que pour nous c’est pareil ? je n’ai pas besoin que tes amis aient mon e-mail comme je n’ai pas besoin d’avoir le-leur. merci de remedier tres vite a cet “incident”. shavoua tov – d’ganyah,

    Original Message —– From : jean rTo : Saturday, January 09, 2010 11:52 AM

    Cher ami, e Voici ce qu’est le M.R.A.P. . Cet appareil crypto-communiste stalinien est une authentique machine de guerre contre Israel

    http://www.mrap.asso.fr/

    En allant sur leur portail ,et qu’on clique sur l’image du “mur ,”voici ce qu’on y trouve Urgence Palestine Niveau supérieur Envoyé par jocelyne d’ganya – le Samedi 16 Janvier 2010 à 21:11 je suis desolee mais j’y suis obligee vu la tournure des choses, est-il possible {{d’accorder sa confiance a jean r.}} ? alors qu’il {{distribue a tous vents les coordonnees de chacun de nous,}} comme quoi lorsque nous adressant a HACHEM nous lui disons : ” mon D’ preserve-nous de nos {{AMIS, nos ennemis nous nous en chargeons}}” cela a vraiment du sens non ? Clin d’oeil

    jean, tu peux ecrire a maurice et lui transmettre ceci :

    archives juifs.org

    http://www.juif.org/blog/index.php/

    je t’avoue que je n’ai pas tellement la patience de visiter tous les blogs de ce jour-la. dis aussi a maurice que l’huissier est dans l’obligation de lui donner l’integralite de son “pretendu” message avec signature a son nom, date et SUJET ! a partir de ces references, il nous sera possible de retrouver son message, si celui-ci existe vraiment !

    Original Message —– From : “Jean” To : Sent : Thursday, January 07, 2010 4:11 PM Subject : Fw : Demande urgente

    > > Bonjour cher(e) ami(e) , > > Je vous transmets ce mail que m’a envoyé notre ami Maurice . Après > explication téléphonique avec lui ,il m’apprend qu’il a tenu ce propos > après une énième provocation de Ryad qui était le destinataire de cette > association “arabe -morback (morpion )”tant ce dernier ne cessait ( et > continue même ) de venir faire ses provocations anti israéliennes ,anti > Tsahal (qu’il a même qualifiée une fois de tortionnaire ). > > Je vous tiens au courant > > Hilda va faire circuler une pétition que vous voudrez bien signer et faire > circuler ,attestant de la permanence des provocs de ce Ryad ,qui est > vraiment ,profitant des libéralités démocratiques du site ,un > indécrottable ,un pot de colle et qu’on peut un jour excédé ,le traiter de > morback ,lui , qui d’Algérie ,alors qu’il est arabe (vu le nom qu’il se > donne ) > > Il ne vient sur le site > > Jamais pour dialoguer véritablement de paix ,ni de politique > > Mais pour traiter Tsahal ,l’armée magnanime d’Israël ,d’armée de tueurs > …bombardant ….des civils et tout ce que vous savez sur ce sujet …. > > Dans l’ordre du mensonge > > La pétition sera mise dès que possible sur le site > > Peut être ,si certains pouvaient être disponibles ,l’accompagnerons nous à > son procès ,à Paris ,le 27 prochain > > A bientôt > > Jean > > ————————————————– >

    From : “Maurice A” > Sent : Wednesday, January 06, 2010 6:05 PM > To : “jean r” > Subject : Demande urgente > >> Bonsoir Jean, >> J’ai un petit problème concernant mes commentaires sur Juifs .org >> J’ai été assigné au tribunal correctionnel par le MRAP le 27 janvier je >> viens de recevoir l’avis par huissier concernant ce commentaire : >> >> :”Gerard-Elie cet énérgumène cela fait un moment qu’on le laisse braire >> comme tous les arabes indésirables il nous colles à la peau comme un >> morback >> Il faut le laisser blaterer (c’est le cri du dromadaire ) dans son bled >> avec tous les voleurs de caravanes qu’ils ont il doit connaitre” >> >> J’aurais dis cela le 1er décembre 2008 >> >> Je crois me souvenir que c’est un mec qui se faisait appeler le nabeulien >> Je cherche à retrouver le sujet et le poste pour avoir la totalité des >> commentaires afin de pouvoir me défendre >> J’ai écris à Juif.otrg pour leur demander mais je n’ai aucun accès aux >> archive >> Tu pourrais peut être de ton coté voire si tu peux me trouver quelque >> chose à me mettre sous la dent >> >> Merci d’avance >> >> @+ >> Maurice

  18. Un certain Jean R., dont l’e-mail semble invalide, en tout cas non déclaré sur le serveur auquel il prétend correspondre, est un inflitré sur plusieurs blogs juifs et correspond par adresse bidon, après avoir mis la pagaille sur Juif.org : {{

    Est-ce bien raisonnable d’écouter ce pot de colle qui a perdu la confiance de bien d’autres sites juifs?

    http://www.juif.org/video/4623,hair-les-juifs-est-un-devoir-religieux.php?pg=37 :

    il est soupçonné de viruser les boîtes em-ail, méfiez-vous}} :
    a present, si nous faisions un petit tour dans ma vie “privee” ? vous m’excuserez mais certains retrouverons peut-etre aussi leur e.mails… certains qui donne une confiance aveugle a jean redomier… Clin d’oeil Rigole Rigole Rigole j’espere que vous avez tous un bon antiv. Clin d’oeil

    jean tu veux bien etre gentil et SUPPRIMER mon adresse mail. lorsque tu contactes tes amis ? toi qui n’affiche pas ton adresse, pourquoi ne penses-tu pas que pour nous c’est pareil ? je n’ai pas besoin que tes amis aient mon e-mail comme je n’ai pas besoin d’avoir le-leur. merci de remedier tres vite a cet “incident”. shavoua tov – d’ganyah,

    —– Original Message —–
    From: jean redomier
    To: judith.13@neuf.fr ; jhaim@club-internet.fr ; shaydg@netvision.net.il ; sweetmath@gmail.com ; s.journou@free.fr ; benezraannie@neuf.fr ; eli.d.ashdod@gmail.com ; eva.boudan@laposte.net ; waoukhan@hotmail.com ; men577@hotmail.fr ; pockart.sonia@neuf.fr
    Sent: Saturday, January 09, 2010 11:52 AM

    Cher ami, e Voici ce qu’est le M.R.A.P. . Cet appareil crypto-communiste stalinien est une authentique machine de guerre contre Israel

    http://www.mrap.asso.fr/

    En allant sur leur portail ,et qu’on clique sur l’image du “mur ,”voici ce qu’on y trouve
    Urgence Palestine
    Niveau supérieur
    Envoyé par jocelyne d’ganya – le Samedi 16 Janvier 2010 à 21:11
    je suis desolee mais j’y suis obligee vu la tournure des choses, est-il possible d’accorder sa confiance a jean redomier ? alors qu’il distribue a tous vents les coordonnees de chacun de nous, comme quoi lorsque nous adressant a HACHEM nous lui disons : ” mon D’ preserve-nous de nos AMIS, nos ennemis nous nous en chargeons”
    cela a vraiment du sens non ? Clin d’oeil

    jean, tu peux ecrire a maurice et lui transmettre ceci :

    archives juifs.org

    http://www.juif.org/blog/index.php/2008/12

    je t’avoue que je n’ai pas tellement la patience de visiter tous les blogs
    de ce jour-la.
    dis aussi a maurice que l’huissier est dans l’obligation de lui donner
    l’integralite de son “pretendu” message avec signature a son nom, date et
    SUJET !
    a partir de ces references, il nous sera possible de retrouver son message,
    si celui-ci existe vraiment !

    —– Original Message —–
    From: “Jean”
    To:
    Sent: Thursday, January 07, 2010 4:11 PM
    Subject: Fw: Demande urgente

    >
    > Bonjour cher(e) ami(e) ,
    >
    > Je vous transmets ce mail que m’a envoyé notre ami Maurice . Après
    > explication téléphonique avec lui ,il m’apprend qu’il a tenu ce propos
    > après une énième provocation de Ryad qui était le destinataire de cette
    > association “arabe -morback (morpion )”tant ce dernier ne cessait ( et
    > continue même ) de venir faire ses provocations anti israéliennes ,anti
    > Tsahal (qu’il a même qualifiée une fois de tortionnaire ).
    >
    > Je vous tiens au courant
    >
    > Hilda va faire circuler une pétition que vous voudrez bien signer et faire
    > circuler ,attestant de la permanence des provocs de ce Ryad ,qui est
    > vraiment ,profitant des libéralités démocratiques du site ,un
    > indécrottable ,un pot de colle et qu’on peut un jour excédé ,le traiter de
    > morback ,lui , qui d’Algérie ,alors qu’il est arabe (vu le nom qu’il se
    > donne )
    >
    > Il ne vient sur le site
    >
    > Jamais pour dialoguer véritablement de paix ,ni de politique
    >
    > Mais pour traiter Tsahal ,l’armée magnanime d’Israël ,d’armée de tueurs
    > …bombardant ….des civils et tout ce que vous savez sur ce sujet ….
    >
    > Dans l’ordre du mensonge
    >
    > La pétition sera mise dès que possible sur le site
    >
    > Peut être ,si certains pouvaient être disponibles ,l’accompagnerons nous à
    > son procès ,à Paris ,le 27 prochain
    >
    > A bientôt
    >
    > Jean
    >
    > ————————————————–
    > From: “Maurice AMAR”
    > Sent: Wednesday, January 06, 2010 6:05 PM
    > To: “jean redomier”
    > Subject: Demande urgente
    >
    >> Bonsoir Jean,
    >> J’ai un petit problème concernant mes commentaires sur Juifs .org
    >> J’ai été assigné au tribunal correctionnel par le MRAP le 27 janvier je
    >> viens de recevoir l’avis par huissier concernant ce commentaire:
    >>
    >> :”Gerard-Elie cet énérgumène cela fait un moment qu’on le laisse braire
    >> comme tous les arabes indésirables il nous colles à la peau comme un
    >> morback
    >> Il faut le laisser blaterer (c’est le cri du dromadaire ) dans son bled
    >> avec tous les voleurs de caravanes qu’ils ont il doit connaitre”
    >>
    >> J’aurais dis cela le 1er décembre 2008
    >>
    >> Je crois me souvenir que c’est un mec qui se faisait appeler le nabeulien
    >> Je cherche à retrouver le sujet et le poste pour avoir la totalité des
    >> commentaires afin de pouvoir me défendre
    >> J’ai écris à Juif.otrg pour leur demander mais je n’ai aucun accès aux
    >> archive
    >> Tu pourrais peut être de ton coté voire si tu peux me trouver quelque
    >> chose à me mettre sous la dent
    >>
    >> Merci d’avance
    >>
    >> @+
    >> Maurice

  19. “Mon ami ceci, mon ami cela”. Il faut se prendre en charge Mr JR, quand on veut la jouer Dallas. Quant à mes soi-disant “amis Palos”, vous démontrez l’étendue de votre langue, qui s’arrête à pas grand chose et à de la petite vertu.

    Ce type qui porte un nom bien franchouillard recrute pour le FN. Pour Israël, on n’a encore rien vu. Chacun ses “amis”.

    J’arrête là avec ce cuistre dégonflé.

  20. Plaisantin,

    Je pourrais vous montrer que le Krav Maga enseigné par mon ami Richard D., inclut une parade à la machette des demeurés .

    Mais , c’est vrai que vos amis sont les palos , ces assassins de civils , nos frères

    Je ne vous oublierai pas

  21. Vos propos ad hominem devraient, effectivement, relever de la censure siné die pour attaques qui n’ont rien à voir avec des positions politiques ou relèvent purement et simplement du procès d’intention.

    Mais je demanderai, cette fois, aux autres admin de faire l’exception qui confirme la règle. Votre racisme anti-Ashké ne me fait ni chaud ni froid.

    Je descends, comme d’autres, de plusieurs Israël, Jacob, Icek Haïm Brzustowski, Singer (Zyngier), Swarcz, Lipczyc, chez lesquels il y a pu y avoir autant d’orthodoxes imperturbables que de gens tenter par les débats politiques, aux côtés du Bund polonais, de la résistance juive dans Paris ou de Sionistes établis depuis 48, notamment à Ramat Hasharon, d’autres Etats-Unis et Canada, Australie, etc.

    Mon nom, je l’affiche fièrement et ne suis jamais dégonflé derrière un pseudo pour évacuer mon prurit. Je suis même tout à fait disposé à vous en rendre compte physiquement, si vous le souhaitez.

    L’article “tendancieux” que vous me reprochez d’avoir écrit l’a été par i24.news. Le sujet étant polémique en Israël, il n’y avait donc aucune raison raciale de le censurer.

    J’ai fréquenté des Arabes et des Druzes dans Tsahal et pense encore que les officiers recalés à l’entrée de Dimona ont pu l’être sans prise d’information sur leur carrière personnelle, mais au nom d’un soupçon général pas forcément motivé par des raisons sécuritaires.

    Côté études bancales au lycée, je suis Docteur mention très honorable et des enseignements en Grande école de Santé.

    Côté arts martiaux et combat, je fréquente des Sud-Africains blancs qui nous relatent l’état de santé du pays, et nous exerce à la machette ou à l’arme de poing. Si vous voulez vous y frotter, bienvenue au Club.

  22. J’espère qu’en disant ces quelques mot à M.BRZ , je ne serais pas censuré.

    Armand, cher ami, vous avez bien raison et même si votre jugement du F.N. n’est pas le mien , vos intuitions politiques ont été souvent avérées et je vous rejoins largement dans vos posts sur Mandela .

    Quelle confiance pouvons nous avoir sur M. BRZ quand ce monsieur reprend dans son article tendancieux http://www.jforum.fr/forum/israel/article/israel-des-soldats-druzes-de#forum23334 présenté ici même les propos de dirigeants druzes parlant d’humiliation et laissant entendre qu’Israel pratiquerait un apartheid vis à vis de ses sujets non Juifs ?

    M.B R Z , monsieur le gauchiste de J.Forum , pour qui avez vous voté en 2012 ?

    Qu’est ce que ce coup de néo stalinien (beaucoup d’Ashkés, pas tous, le sont , je persiste et signe pour réaffirmer ce secret de polichinelle )qui consiste à nous parler d’amis juifs de Mandela ?

    Vous êtes soit un rigolo soit un cynique car vous savez que le positionnement politique , comme l’air , traverse tout et qu’il y a des Juifs de droite , je le suis désormais , de gauche , du centre , d’une droite ferme et cohérente , genre Ph de Villiers ou Bruno Mégret (et j’en suis )

    Et que les Juifs socialos ou communistes sont venus aider Mandela contre ce que la gauche a appelé apartheid .

    Le grand mot était lâché : grand nigaud , attardé , vous ne deviez pas briller au Lycée .

    Où en Afrique , il n’y aurait pas d’apartheid ? Connaissez vous Bokassa , Idi Amin Dada ou Omar Bongo ? Ou d’autres ? N’y avait il pas un apartheid évident, silencieux dans leur pays à l’encontre des femmes , des Chrétiens , de telle ou telle ethnie , des pauvres ou des difformes ou des malades ?

    Pourquoi ne dites vous pas que les Mau Mau par exemple étaient haïs par les autres , comme ailleurs les Hutus par les Tutsis et que , faute de séparation des populations , cela se réglait à la machette, maintenant à la Kalach ?

    Ancien élève médiocre . Que ne dites vous des choses évidentes et sensées au lieu de nous servir votre bouillie intellectuelle de gauche accablée par l’échec ?

    On a adopté la ligne d’un combat contre un “apartheid ” que parce que Moscou l’avait décidé . Ligne unificatrice .

    Armand , si vous partez du site , vous n’êtes plus mon ami et moi même , je partirai . Vous savez , que nous n’avons pas besoin du site J.Forum pour défendre nos positions, juives authentiques , sionistes , que nous le faisons ailleurs mais nous ne devons pas permettre à des charlots de venir servir leur ineptes arguties sans les COMBATTRE ;

    Amitié

  23. Merci à Jforum pour cette article relatant le soutient juif à Mandela pour la liberté dans cette ancienne colonie qui a hérité de l’extrémisme et du racisme de l’establishment anglais et hollandais.
    Bien évidemment, cet establishment pour se venger de cela a lancé la propagande antisioniste en qualifiant Israël d’état d’apartheid. Mandela, pour rentrer dans la “cour des grands” a vite oublier ses amis, pourtant il y a un proverbe africains qui dit “ces dans la merde qu’on reconnait ses amis”.
    Alors à défaut d’avoir pu nous servir une dinde farcie au polonium, les médias se précipitent à dénoncer qu’Israël n’est pas présente pour la grande mascarade de ce jour, ce qui est faux, le président de la Knesset s’y rendra. Ils se précipitent pour affirmer des abjections du genre “Israël qui soutenait l’apartheid” (France-Info ce matin) etc….
    Alors en hommage au combat mener par Mandela accompagné des ses amis juifs pour la l’égalité, après Jésus et les 12 apôtres, Allih baba et les 40 voleurs, voilà la grande parade “MANDELA ET LES 100 APÔTRES” que nous offre tout ce gratin d’hypocrites. C’est comme même affligeant de voir l’Angleterre, la Hollande présent à cette manifestation et comme cerise sur le gâteau: l’Iran. Ces miraculeux de voire les bourreaux d’hier devenir les anges d’aujourd’hui. Ces miraculeux de constater que les esclaves d’hier étaient des privilégiés comparer au toutes les petites mains que l’on exploite pour une misère et qui ne sont ni loger ni nourris, mais libre de crever dans la merde.
    ALORS POUR ETRE PLUS BLANC QUE BLANC , IL FAUT FAIRE PARTIE DE LA MASCARADE…
    Conclusion sur la morale d’aujourd’hui:
    “IL VAUT MIEUX AVOIR ETE UN BOURROT REPENTIS QU’UN ANGE IMPERTURBABLE”
    Cela promet de bons carnages!

  24. PS : cela dit, ChicMontana, j’adhère à votre présentation “talmudique” du débat. Il faut le pousser dans tous les sens avant qu’apparaisse une image plus fidèle à la réalité ou aux règles… Il n’y a pas de condamnation pour hérétisme, parce que quelqu’un trouverait des idées de Justice dans la Tsedaka ou d’insurrection contre les dictatures et l’esclavage dans la traversée du Sinaï.

    Ensuite, il n’y avait pas que des démocrates derrière Mandela et un jeu soviétique et non-aligné en Afrique, jusqu’à la chute du mur de Berlin. Qui le nie?

  25. Très fin, l’allusion à la cloche (est-ce que j’ai l’air vexé? Est-ce que je boude?), mais justement, on aimerait aussi que ce site prenne une autre allure que le Cloche-merle de dix ou douze qui voient toujours minuit à leur porte et condamnent radicalement toute expression contradictoire, ce qui est une forme de censure ou d’appel à l’autocensure par l’inertie du nombre.

    Nous ne nous interdirons aucun choix de texte à caractère décapant et preuve en est que celui-là le fut, avec gros risque de tirs de balles dans le pied à répétition, auto-exclusion, bouderies, chagrins et autres pitreries pas très adultes face au débat.

    M’arrive même de prendre des critiques ethniques a caractère anti-Ashké, est-ce que j’en fais une jaunisse?

    Tout bien pesé.

  26. A Armand Maruani,

    En vous retirant vous faites place à ceux qui savent tout sur tout mieux que les autres et vous donnez raison à ceux qui vous censurent et c’est dommage car en fait la vérité ne se trouve jamais d’un côté plutôt que de l’autre, elle émerge d’un pour et d’un contre. N’est-ce pas la façon talmudique de l’exposer. Quand on entend plus qu’un son on n’entend plus qu’une cloche et là se niche le véritable danger…Le son d’une seule cloche ce n’est pas bon si vous voyez ce que je veux dire.

  27. On a même le droit de calomnier un site et de refuser toute discussion sur un personnage complexe, parce que le site ne répond pas aux attentes de la “ligne dure du parti”, celui de vouer aux gémonies tout personnage forcément bourré des contradictions de son époque : admiration pour Israël et prise de position en faveur de lignes frontalières sûres et reconnues, mais ouverture aux droits des Palestiniens, absence de tout antisémitisme chez lui, mais exploitation par certains de ses proches comme Desmond Toutou.

    L’auto-exclusion n’est pas une solution “démocrate”, quant aux prétendues censures, elles ne concernent pas cet article ni le fait du traducteur, donc arrangez-vous avec les écarts de langage à caractère racisant et aux règles qui président : c’est dans la charte du forum de ne pas laisser passer les onomatopées à caractère volontairement ostracisant, péjoratif, voire pires si intéressé.

  28. {{Je pense avoir été toujours fidèle aux idées de Monsieur Moshe Cohen – Sabban et je n’ai jamais changé .}}

    {{Hors depuis quelque temps je ne reconnais plus JForum . J’ai subi plus de censures en 48 h qu’en plusieurs années .}}

    {{ Et maintenant on descend dans l’arêne pour m’excommunier parce que je ne suis pas en accord avec la ligne dure du Parti .}}

    {{Donc tout naturellement j’en ai tiré les conclusions et j’ai décidé de quitter définitivement JForum . Ma décision est irrévocable .}}

    {{PS : Ce message est le dernier , je n’interviendrai plus jamais .}}

  29. De toutes façons, le dialogue entre Israël et l’actuelle Afrique du Sud s’est, pour de simples raisons de realpolitik, mal engagé.

    On n’en sortira pleinement que par l’action d’Israël en Afrique, comme c’est à l’oeuvre à travers une récente résolution de l’ONU et la multiplication de ponts vis-à-vis des Etats chrétiens opposés à des Musulmans, comme au Soudan, Kenya, Nigéria, l’aide au développement, etc. Là est le véritable combat et son véritable message, en matière de partenariats, pour Israël et le véritable chantier pour un proche avenir. Les postures, en Afrique du Sud sont trop teintées d’idéologie pour parvenir à des éclaircissements rapides. Ce ne sont, essentiellement, que des alignements systématiques d’un bord ou de l’autre.

  30. La question essentielle à laquelle ne répondent ni Lugan ni Millière, jugeant le personnage, c’est : fallait-il à tout prix conserver la structure d’Apartheid? 2) Est-elle dans son essence, compatible avec la vie juive, en Afrique du Sud ou ailleurs?

    Si on doit répondre par “oui” ou par “non”, il y a de forte chance que l’on accepte de cohabiter avec des réalités raciales dont les Juifs eux-mêmes, à travers l’histoire, notamment la plus récente, ont été les premières victimes. A cause de cela, certains Juifs sont partis dans d’autres extrêmes, avec la tentation communiste. D’autres étaient, simplement, des démocrates, dont une pelletée d’avocats qui militaient pour les droits des Noirs comme d’autres ont milité pour les droits civiques aux USA. Et Luther King n’a t-il pas dit que l’antisioniste était d’abord un antisémite refoulé ou avançant masqué?

    J’ai ajouté, dans le texte que le Juge juif Richard Goldstone a, par exemple, sévit comme serviteur zélé de l’Apartheid condamnant à la pendaison des Noirs pour adultère avec des Blanches et que c’est ainsi qu’il est devenu éligible en tant que Procureur d’Israël en 2009 pour Plomb Durci : comme quoi on peut être un bon raciste zélé pro-Blanc, anti-Noir et antisioniste. Et qui plus est, Juif.

    Si on doit, par contre, déduire que tout ce qui se passe après la sortie de prison de Madiba n’est teinté que de rose, on se prend les pieds dans une utopie presque aussi monstrueuse que ce qui se passait avant, mais en sens inverse.

    Contrairement à ce qu’on lit dans des commentaires ci-dessus, Mandela n’a jamais soutenu Mugabe, Millière ne le dit pas, mais signale un risque de dérive à la rhodésienne.

    Le délitement d’un système raciste (au sens fort du terme) aboutit à un mode de “scrutin” ethnique ou tribal, à une insécurité omniprésente, voire à des “vengeances” se retournant contre les anciens maîtres. C’est, précisément, ce que le modèle de “réconciliation” de Mandela espérait, mais n’a pas su éviter.

    Il était partisan : 1) de la non-violence quand elle semblait pouvoir marcher 2) De sabotages “symboliques”, 3) L’ANC s’est chargée de développer l’aspect plus directement terroriste (répression-représailles), alors qu’il était en taule… Il est donc évident qu’il faut aussi citer les “amis juifs” appartenant à la création de la branche de guérilla et leurs réelles sources d’inspiration (dont le Palmach, d’autres diraient l’Irgoun, mais aussi en pleine influence soviétique en Afrique et en période de satellisation de l’ANC, Guevara and co).

    L’ancienne nomenklatura communiste débouche sur des systèmes oligarchiques, avec une opposition démocratique qui a du mal à imposer un contre-pouvoir. L’ancienne Allemagne nazie fait profil bas en permettant à beaucoup de non-“dénazifiés” de prospérer… (et encore le “travail de mémoire obligatoire” a, quand même assaini les rapports.).

    Il n’y a donc pas moins de raisons de s’insurger contre l’état actuel et les monopoles miniers blacks ou anciens propriétaires blancs que contre l’Apartheid de 1948 à 1992.

    Quant à la vidéo, elle est mal titrée : comme Hollande et des dizaines d’autres, dont un paquet d’Européens, Mandela fait référence aux “territoires arabes conquis en 1967” : c’est une pomme de discorde, mais jamais Mandela n’a été “antisioniste” : il était pour un Etat d’Israël “dans des frontières sûres et reconnues”, un peu à la Perez ou à la Rabin, certainement pas pour le projet Hamas ou OLP in extenso.

    En tout cas, BDS and co n veulent pas entendre parler de cette réalité un peu plus complexe que c’est “tout blanc ou tout noir” (si on peut se permettre cette image).

    La pensée juive est-elle porteuse de “lumières” depuis le Sinaï ou les Maccabées, ou on se contente de l’état du monde tel qu’il est? Conservateur innovant ou conservateur purement réactionnaire?

    Il n’y a d’idéal politique que celui qu’on n’atteint jamais, doit-on gommer toute espérance d’un monde habitable, vivable? L’Apartheid était-il un système réussi qui effacerait, par son retour, les “ratages” de Mandela (dixit Lugan)?

  31. {{6 juillet 03:39,
    ” Un Discours De Nelson Mandela Sur Israël (Qui Fait Froid Dans Le Dos…) “}}

    {{A la finale je ne me suis trompé que sur cette source . D’autres se sont laissés ” avoir ” .}}

    {{Par ailleurs j’avais pris bien acte de l’intervention du 6 décembre à 17:27, d’Hélène Massé
    concernant l’article de Meïr Waintrater.}}

    {{Quant au reste je partage entièrement l’analyse de Guy Millière . A ma manière je pense exactement la même chose et je maintiens tout ce que j’ai écrit .}}

  32. ” comme lors de son voyage à Gaza en octobre 1999, durant lequel il a fait des déclarations, passées sous silence par la presse occidentale et peu connues aujourd’hui encore, alors qu’elles en disent long sur les positions politiques de celui qui est devenu le symbole de la lutte anti-apartheid. ”

    ( Mon message du 6 juillet 03:46,)

    {{Ce n’est pas de la propagande palestienne .
    Voici la vidéo .}}

    http://www.youtube.com/user/MrBenYehuda

    {{Par ailleurs voici l’article de Guy Millière, paru le 6 juillet 2013, suite à l’annonce du décès de Nelson Mandela}}.

    © Guy Millière pour http://www.Dreuz.info

    ” On a beaucoup parlé de l’Afrique du Sud ces derniers jours.

    On en a beaucoup parlé parce que Barack Obama s’y est rendu, en un voyage organisé sur le continent africain aux fins de permettre aux médias américains de parler d’autre chose à son sujet que des scandales à répétition qui lui collent aux basques. On en a parlé aussi parce que Nelson Mandela est agonisant, voire à l’article de la mort. Et les éloges de Nelson Mandela se sont succédé. Les propos sur le « père » de la « nation arc en ciel » se sont faits plus doux et plus admiratifs les uns que les autres. La question qui a semblé être sur les lèvres du monde entier semble être : comment l’Afrique du Sud va-t-elle survivre sans Mandela ? Barack Obama ayant comparé Mandela à George Washington, la comparaison a été reprise de multiples fois. Même si c’est très politiquement incorrect, il faudrait que certaines vérités soient énoncées.

    Non : Mandela n’est pas un saint homme
    Tout d’abord, non : Mandela n’est pas un saint homme. Il n’a pas été jeté en prison parce qu’il « luttait contre l’apartheid », mais parce qu’il le faisait de manière violente et avait créé une organisation terroriste, l’ Umkhonto we Sizwe, (« fer de lance de la nation ») qui a perpétré de nombreux attentats. L’ANC (African National Congress) était elle-même une organisation communiste, financée largement par l’Union Soviétique tant que l’Union Soviétique a existé. L’ANC s’est définie à partir de 2004 comme un parti socialiste et a rejoint l’Internationale Socialiste. C’est en 2008 seulement que les Etats Unis ont retiré l’ANC de la liste des organisations contribuant au terrorisme international. Dans une dictature comme il en a longtemps existé en Afrique, Nelson Mandela n’aurait pas été « prisonnier politique » pendant de longues années : il aurait sans doute été exécuté, peut-être de façon sommaire. Mandela n’était pas plus un « prisonnier politique » que les gens d’Action Directe en France ont été des « prisonniers politiques ».

    Ensuite, Mandela n’est pas l’homme qui a aboli l’apartheid. L’apartheid a été aboli par les autorités sud-africaines de l’époque, sous l’égide de Frederik de Klerk, qui a fait libérer Mandela, et lui a permis de participer aux premières élections démocratiques multiraciales du pays en 1994. Mandela, assagi par ses années de prison est devenu le premier Président noir de l’Afrique du Sud d’après l’apartheid et a gouverné le pays sur un mode prudent et modéré qui n’a pas fait basculer celui-ci vers le chaos. Il a laissé le pouvoir à son successeur dans le cadre d’élections démocratiques multiraciales en 1999. Qu’on lui donne acte de s’être assagi, d’avoir gouverné le pays de manière prudente et modérée et d’avoir laissé démocratiquement le pouvoir à un successeur est une chose, et c’est tout à son honneur. Qu’on n’aie pas trouvé dans ses propos des phrases antisémites « antisionistes » et anti-américaines telles celles qui viennent si aisément aux lèvres de l’infect évêque anglican Desmond Tutu, est tout à son honneur aussi. Qu’on considère que tout cela relève de l’héroïsme est très excessif. Qu’on le dise « père » de la nation relève d’une idolâtrie frelatée et sans rapport avec la réalité.

    Enfin, Mandela n’est plus au pouvoir depuis quatorze années, et le moins qu’on puisse dire est que l’Afrique du Sud ne se porte pas bien et n’est pas du tout une « nation arc en ciel ». C’est un pays à l’économie très détériorée, rongé par la corruption, organisée par l’ANC, qui n’est pas le parti de tous les Africains, mais essentiellement le parti de l’ethnie à laquelle appartient Mandela, les xhoshas. C’est un pays gangréné par la violence la plus extrême où, à côté d’une petite minorité d’Africains noirs qui se sont enrichis grâce à leurs liens avec le gouvernement et à côté d’Africains blancs qui représentent ce qui reste des anciens propriétaires et entrepreneurs, et qui vivent dans des quartiers clos et très gardés, vit pour l’essentiel une population qui vit entre la misère et la pauvreté, dans des conditions sanitaires très précaires, imprégnée de tribalisme et de pensée magique. Le Président actuel, Jacob Zuma, membre du Parti communiste Sud Africain avant de rejoindre l’ANC en 1990, polygame disposant de six épouses et de vingt enfants, se définissant lui-même comme économiquement « très à gauche » incite régulièrement les Noirs les plus pauvres à s’en prendre aux blancs et à les tuer. Les fermiers blancs meurent assassinés les uns après les autres, et il y a eu plus de soixante huit mille blancs assassinés depuis 1994. Les viols d’enfants sont une pratique fréquente dès lors que les sorciers disent que le sida, très commun en Afrique du Sud, peut être curable si on viole une petite fille vierge.
    L’Afrique du Sud est un pays qui glisse vers le naufrage. Ce fut un pays plus riche que les autres pays d’Afrique subsaharienne. Cela reste un pays plus riche qu’eux. On peut craindre que la situation soit provisoire et que le futur de l’Afrique du Sud ressemble à celui du Zimbabwe, qui fut autrefois la Rhodésie.

    L’Afrique du Sud n’est pas un pays développé, pas même un pays en voie de développement. C’est un pays en voie de sous-développement.

    Quand bien même elle a des institutions démocratiques, on pourrait dire qu’avec la fin de l’apartheid, une ségrégation en a chassé une autre et l’a remplacée.

    Il n’y a plus, officiellement de quartiers blancs, de quartiers noirs et de quartiers métis, mais officieusement, il y a toujours des quartiers très distincts. Blancs. Noirs. Métis.

    Le droit de vote n’est plus réservé aux blancs. Les xhoshas votent pour les xhoshas. Les zoulous votent pour les zoulous. Les blancs votent pour les blancs, et c’est comme s’ils ne votaient pas, car ils sont minoritaires et leur voix ne compte pas. Ce qui fait que si des blancs décident de rester, nombre d’autres préfèrent partir plutôt que de finir une balle dans la tête.

    L’Afrique du Sud vit déjà quasiment sans Mandela depuis quatorze années. Ce qui rend tant de gens anxieux en Afrique du Sud aujourd’hui n’est pas la perspective de vivre sans Mandela, mais de vivre dans un pays qui se délite.

    Des journalistes pourraient parler de tout cela. Mais ce serait politiquement incorrect, je sais.

    Un seul homme en France ose écrire de manière lucide et sans fard sur l’Afrique du Sud, et sur l’Afrique en général. Il s’appelle Bernard Lugan. Il est courageux. Il est intègre. Il connait son sujet. Il ne ment pas. Ce sont des qualités qui ne pardonnent pas en France. Même si j’ai, parfois, des désaccords avec lui, je tenais à le saluer. ”

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour http://www.Dreuz.info

    – See more at: http://www.dreuz.info/2013/12/la-verite-sur-nelson-mandela/#sthash.8B7O2skj.dpuf

    Nelson Mandela ? Quel héritage :

    * Economie en ruine
    * Départ massif des blancs
    * Taux de viols le plus élevé d’Afrique
    * Explosion du Sida
    * Corruption institutionnalisée
    * L’un des 5 pays « les moins performants » du continent Africain
    * Le Chômage atteint 40% des actifs
    * Revenu des noirs inférieur de 50% à celui sous le régime blanc d’avant 1994
    * Violence extrême : 43 meurtres quotidiens
    * 2000 fermiers blancs massacrés après son arrivée au pouvoir.

    Pour Bernard Lugan, spécialiste de l’Afrique : « Mandela n’a rien fait du tout, il a tout raté ! ».

    Il fut avant tout un révolutionnaire, un combattant n’hésitant pas à faire couler le sang des autres et à risquer le sien, explique Lugan,
    Il fut l’un des fondateurs de l’Umkonto We Sizwe, aile militaire de l’ANC, qu’il co-dirigea avec le communiste Joe Slovo, planifiant et coordonnant plus de 200 attentats et sabotages pour lesquels il fut condamné à la prison à vie.
    Il n’était pas l’homme qui permit une transmission pacifique du pouvoir. La vérité est qu’il fut hissé au pouvoir par le président De Klerk appliquant le plan décidé par Ronald Reagan.

    {{Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

    http://bernardlugan.blogspot.com/}}

  33. Ce qui m’étonne de vous, c’est que vous vous inspiriez d’un journaliste palestinien, Arjan El Fassed, et de la voix des Mollah, Irib, pour tirer tout un tas de conclusions hâtives sur le personnage.

    Embrayant le pas, on a, aussi sec, des gens qui en font de même, à partir d’un article bien plus relatif de Guy Millière, pour en arriver à la conclusion que Mandela était un “terroriste” (inspiré par le Palmach, ça pose des soucis aux entournures, pour les points de vue expéditifs, du genre, que ce fumier finisse… en “Enfer”).

    Ensuite, toutes les contributions fonctionnent sur les mêmes références frauduleuses, preuve d’une auto-intoxication où les BDS et consorts auraient réussi à faire penser la majorité des intervenants au pas de l’oie, parce qu’on aurait eu le malheur, que dis-je, on aurait commis le blasphème de trouver des amitiés juives et une admiration d’Israël chez Nelson Mandela.

    L’historien fera la part des choses : le sujet est brûlant, parce que des idéologues sont parvenus à détourner toute l’action et la pensée de ce personnage historique “symbole” à leur profit.

    L’article traduit avait, justement, pour but d’en finir avec cette exploitation outrancière d’un type qui a visé la “réconciliation historique”, sachant que personne n’a le droit, sans révisionnisme, de coller, placarder le cas de l’Afrique du Sud ségrégationniste sur la réalité conflictuelle d’Israël face à des voisins terroristes. Arafat n’est ni Mandela ni Gandhi.

    On débouche sur un faux débat, totalement falsifié, mis en scène par l’extrême-droite BDS : Mandela = Arafat, Sionistes = “nazis”. Et on devrait tendre le bâton pour se “faire battre”?

    On se réserve aussi le droit de présenter les faits, comme ils sont, ou selon des points de vue contradictoires, source du débat démocratique, et pas selon la doxa ordinaire, qui réduit le monde à une bipolarité abusive, quitte à tordre les faits pour les faire entrer de force dans des idéologies clé-en-main.

    Il ne s’agit pas de minimiser vos interventions, mais d’en connaître les sources pour pouvoir établir un point de vue qui se tienne et engager le vrai débat qui ne commence que quand on a neutralisé les sources “toxiques”, genre OLP-Iran, qui, forcément sont trop contents de danser sur la tombe de Mandela pour prôner l’anéantissement d’Israël, dont l’histoire n’a rien à voir avec l’Apartheid, inspiré des Nazis et des Tsars.

    Ensuite on doit parler de l’évolution post-apartheid et des excès inverses, qui peuvent être tout aussi racistes ou fondés sur l’exploitation minière, l’insécurité, etc.

  34. @MarcBRZ

    Voilà des années que j’interviens quotidiennement sur ce site et j’ai toujours fait de mon mieux , et suivant mes moyens , pour défendre les causes qui nous animent tous ici .

    Oui j’ai dû me tromper.
    Oui il m’arrive souvent d’être excessif . Et alors ? je n’ai jamais eu la prétention d’avoir la science infuse .

    Votre ironie est superflue , cela m’étonne de vous .

    Maintenant je vous mets à l’aise , si mes interventions portent préjudice à JForum je m’efface à la seconde .

  35. Ceux qui écrivent ici à la gloire de l’Apatheid oublient au moins deux ou trois choses :

    – d’abord le système d’Apartheid a été conçu en s’inspirant de la systématisation des ghettos juifs dans la Russie Tsariste et des lois nazies de Nuremberg. C’est, en particulier, ce qui a rapproché certains Juifs sud-africains de Mandela.

    Soutiendriez-vous, instinctivement les lois de Nuremberg de 1933?

    Sur la guerilla, il tirait moins son inspiration de Guevara que d’Arthur Goldreich, ancien du Palmach, et de la guerre d’indépendance d’Israël. C’est ainsi que s’est créée une connivence.

    Certains de ses proches juifs ont eu des visions très critiques, de gôche, sur l’évolution d’Israël après 1967, dont Goldreich, c’est indéniable. Mais les députés juifs sud-africains s’exprimant par ce texte, sont beaucoup plus posés, ayant été la cible directe de Durban en 2001, où beaucoup étaient à deux doigts de se faire lynchés par ce détournement “antiraciste”.

    On peut se rapporter à l’article sur Mandela et le Sionisme : http://www.algemeiner.com/2013/12/05/nelson-mandela-and-zionism/

    Qu’il se fasse ensuite récupérer par BDS n’est que la preuve des capacités de ce genre de mouvement à plier la réalité à leurs théories oiseuses, directement inspirées du nazisme.

    Alain Soral ne s’y est pas “trompé”, cet ancien gauchiste, ensuite FN, radicalement antijuif, s’inspirant de cet article pour parler d’une relecture sioniste du parcours de Mandela, http://www.egaliteetreconciliation….

    Non, Soral, on essaie juste d’en présenter une image non-falsifiée, contrairement à votre petit pote Dieudonné !

    Il y aura d’autres hommages du vice à la vertu, à n’en pas douter !

    Alors, aux lecteurs de se faire leur avis : vous préférez marcher main dans la main avec Soral ? Ou tenter de moduler un point de vue tranché sur un personnage d’abord symbole avant d’être un “realpolitik” ?

  36. Ceux qui écrivent ici à la gloire de l’Apatheid oublient au moins deux ou trois choses :

    d’abord le système d’Apartheid a été conçu en s’inspirant de la systématisation des ghettos juifs dans la Russie Tsariste et des lois nazies de Nuremberg. C’est, en particulier, ce qui a rapproché certains Juifs sud-africains de Mandela.

    Sur la guerilla, il tirait moins son inspiration de Guevara que d’Arethur Goldreich, ancien du Palmach, et de la guerre d’indépendance d’Israël. C’est ainsi que s’est créé une connivence.

    On peut se rapporter à l’article sur Mandela et le Sionisme : [http://www.algemeiner.com/2013/12/05/nelson-mandela-and-zionism/->http://www.algemeiner.com/2013/12/05/nelson-mandela-and-zionism/]

    Qu’il se fasse ensuite récupérer par BDS n’est que la preuve des capacités de ce genre de mouvement à plier la réalité à leurs théories oiseuses, directement inspirées du nazisme.

    Alain Soral ne s’y est pas “trompé”, ce néo-nazi s’inspirant de cet article pour parler d’une relecture sioniste du parcours de Mandela, http://www.egaliteetreconciliation.fr/Relecture-sioniste-du-parcours-de-Mandela-21830.html

    Non, Soral, on essaie juste d’en présenter une image non-falsifiée, contrairement à votre petit pote Dieudonné!

    Il y aura d’autres hommages du vice à la vertu, à n’en pas douter!

    Alors, aux lecteurs de se faire leur avis : vous préférez marcher main dans la main avec Soral? Ou tenter de moduler un point de vue tranché sur un personnage d’abord symbole avant d’être un “realpolitik”?

  37. Comme dit Francis Cabrel : “c’était mieux avant”!

    Je suis assez édifié, en effet, par les confusions délibérément entretenues et le recours systématique à la désinformation iranienne et palestinienne pour certains, qui se livrent ainsi à du pur terrorisme intellectuel, Bravo.

    Pour répondre à certaines déformations gratuites :
    Mandela n’était pas un enfant de bourgeois, mais d’une ancienne lignée de rois africains locaux, de l’ethnie Xhosa. Son père est mort de la tuberculose quand il avait 9 ans.

    Mandela, à l’origine était de famille chrétienne anti-communiste, ce n’est que bien plus tard qu’il se trouve des points communs avec Che Guevara, mais il verse essentiellement dans les thèses de Gandhi, avant de soutenir une campagne limitée aux sabotages de lieux symboliques.

    Par contre, les excités désinformateurs patentés qui prétendent que Mandela marchait main dans la main avec Mugabe sont simplement des menteurs : il lui a demandé de démissionner dès 2000, et a bien compris la dérive anti-blanche à laquelle il avait affaire.

    Ce n’est qu’après un massacre délibéré de la police afrikaner, en 1960, que le ton monte crescendo, avant son arrestation en 1962. Le reste du temps, il l’a passé en prison jusqu’en 1992 environ.

    Lui voir un passé terroriste, c’est raconter n’importe quoi, du point de vue de son passé actif et de sa pensée: il est celui qui prône la réconciliation avec ses anciens ennemis, raison pour laquelle il y aura assez peu de procès d’anciens dirigeants, une fois le système de l’Apartheid tombé.

    Je fréquente des Sud-Africains blancs, presque tous les étés, passés experts en sécurité et maniement d’armes.

    Je n’ai donc pas de parti-pris pro-“communiste” ni anti-blanche, selon l’attitude mac carthiste de certains forumeurs ici présents.

    La réalité est que le système d’apartheid, né en 1948, ne pouvait plus tenir après l’abandon formel de la ségrégation aux Etats-Unis, dans les années 60.

    Le Paradoxe est que les Afrikaners sont de réels africains, ont combattu contre le colon néerlandais, puis anglais.
    On peut (on doit? la conscience n’étouffe pas certains excités) s’insurger contre un système de ségrégation raciale,

    cela ne veut pas dire qu’on {{contresigne toute la politique post-apartheid}}, qui est notamment le fait de la {{confiscation des moyens de revenus}} par Black Diamonds, les{{ Noirs ex-ANC enrichis par le diamant}}, qui n’ont rien fait pour leurs “frères” en townships et se sont accaparés les bénéfices de la “révolution”.

    Je suis assez au fait de la situation sécuritaire totalement dégradée, en particulier, du fait d’une corruption endémique, des agressions à domicile, etc. La sécurité est devenue un marché en soi, à cause de la corruption policière.

    Mandela est retiré du pouvoir depuis 1997. Il conviendrait, plutôt d’aller voir du côté des sbires de Winnie, ANC et de quelques autres, qui n’hésitent pas à faire tirer la police contre d’autres manifestants protestant contre d’autres inégalités.

    Pour en revenir au Sinaï, il y a longtemps que la libération des esclaves est compatible avec la pensée juive, nonobstant les éternels admirateurs de tous les pharaons à toutes les époques.

    L’absence de toute nuance dans ces faux débats fait gerber. Il n’existe plus de pilpoul, de capacité à échanger, à nuancer, éviter les exagérations, les déformations gratuites, les idéologismes à trois balles, les assimilations forcées.

    La passion de beaucoup trop se limite au contre-terrorisme intellectuel qui devient, par adoption des mêmes critères que leurs adversaires, un pur terrorisme intellectuel. A force de croire “combattre” on finit par se référer aux valeurs de l’ennemi (iraniens ou palestiniens).

  38. Il est quand même bizarre que vous citiez deux faux, l’un palestinien, l’autre iranien, de l’IRIB l’agence de presse des Ayatollah pour faire parler Mandela après sa mort.

    L’autre a été démenti depuis longtemps par Meïr Weintrater.

    La moindre des choses serait de vérifier vos sources.

  39. Aaron et Armand, merci pour ces informations édifiantes.

    Pour répondre à Armand sur sa dernière remarque, à savoir “pourquoi un certain nombre de juifs tapent sur Israel”, et je rajouterai “pourquoi tant d’occidentaux adulent des terroristes et des gens qui prônent le génocide”, je dirai simplement ceci:

    Complexés, ils espèrent se faire accepter en adoptant les arguments de leurs détracteurs. c’est typiquement le syndrome de Stockholm. Ils ne s’aperçoivent pas que ceux qui les accuse ont fait cent fois pire et qu’ils se servent de leurs scrupules pour mieux les posséder (voire les déposséder)

    J’ajouterai que si l’attitude des occidentaux est méprisable, semblable à celle des prostituées qui defendent leur souteneur, celle des juifs honteux est particulièrement abjecte.

    Ils ont oublié la profession de foi de leurs pères exilés (kidnappés) à Babylone:

    {{Im hechkakh Yerushalayim, tichkakh yamini}} (si je t’oublie Jérusalem, que ma main droite m’oublie).

    Ils auront à répondre de leurs actes devant le seigneur.

  40. {{Nelson ( suite et fin )}}

    {{Et si il a ” aimé ” certains Juifs c’est uniquement parce que ces derniers ont été ses complices fermant les yeux sur ses crimes tout en se faisant manipulés par ce terroriste qui sut les exploiter .}}

    {{Nous avons encore un exemple en ” live ” avec nos coreligionnaires démocrates américains finançant la politique criminelle d’Obama contre notre petit Etat et notre peuple , soutenant nos pires ennemis qui ne souhaitent qu’une chose : Notre disparition .}}

    {{On comprend pourquoi il y a tellement de psychiatres juifs . Uniquement parce qu’ils se sont d’abord étudiés .}}

  41. {{Sir Nelson était d’origine bourgeoise qui possédat les moyens de faire de solides études pour devenir avocat .}}

    {{Utilisant son métier pour défendre des terroristes et des criminels , il n’a pas hésité lui aussi à forger son destin en épousant les idées les plus extrêmes des gauchistes à la mode de cette époque .}}

    {{Responsable de la partie combattante la plus dure de l’ANC , il est responsable de centaines de morts la plupart innocents .}}

    {{Aprés 27 années de prison qui ont entretenu le mythe du combattant ” non violent ” il en sort transformé par la propagande gauchiste et avec la complicité des américains , en un D. vivant dont on voit les résultats aujourd’hui}} .

    {{Décédé , il laisse aujourd’hui un pays dans une misère comme jamais il ne fut , dans la division et surtout avec un avenir plus qu’incertain}} .

    {{Comme toujours , les pauvres le porteront aux nues ayant besoin de leur drogue pour oublier leur faim et leurs misères et les bourgeois aisés l’utiliseront n’hésitant pas à pleurer le long du cortège qui fera , le temps d’un enterrement l’unité de ce monde hypocrite et écoeurant soutenant comme ils nous ont habitués les terroristes et les criminels}} .

    {{La liste , hélas est trés longue . Arafat en fait naturellement partie .}}

  42. Pour ma part, je pense qu’il s’est servi d’eux (ce qui est normal, bon nombre d’entre eux étaient communistes) et qu’ils ont joué le rôle d’idiots utiles….

  43. Votre article manque d’objectivité et je vais m’efforcer de rester correct dans mon propos.
    Vous avez une vue assez tronquée de ce sinistre personnage, photographié à côté de personnages aussi sinistres comme Fidel Castro, Mugabe (pour les lecteurs non-informés, il s’agit du président de ce qui fut avant 1980 la Rhodésie) et, cerise sur le gâteau, avec Arafat (comme j’aime à le rappeler ” le barbu pouilleux”).
    Je me disais, lorsqu’au début de l’été 2013 j’appris son hospitalisation, que le jour où il disparaîtrait nous serions saturés, gavés de commentaires et de déclarations – jusqu’à l’écoeurement- dans le style de ce que j’ai pu entendre indirectement ce soir (car les informations des médias “aux ordres” ne polluent pas mon domicile).
    Votre article adule littéralement un individu qui fut formé au marxisme sous l’influence des avocats dont vous citez les noms, marxistes et également Juifs (ce qui n’est pas un honneur pour nous).
    Votre article omet -faute de renseignements plus complets- de dire que ce sinistre individu fut à l’origine de deux cents attentats- au début des années soixante- visant, bien entendu des civils, et que pour de tels faits il aurait été exécuté dans tout autre pays d’Afrique ou du Monde…..
    Votre article omet -faute de renseignements plus complets- de dire que ce sinistre individu n’est arrivé au pouvoir que grâce à la trahison de la Nation Afrikaner par M.de Klerk (dernier Président du parti au pouvoir) qui a servi d’idiot utile à la politique des Etats-Unis sous la présidence Clinton, politique consistant à dire: ” L’URSS et le “Rideau de Fer” ne présentent plus de danger pour nos intérêts, donc la R.S.A n’a plus également autant d’intérêt stratégique qu’auparavant “.
    Votre article omet – non pas faute de renseignements plus complets, mais volontairement – de dire que plus de deux mille fermiers blancs ont été assassinés depuis 1994 dans l’indifférence totale des médias européens, qu’une quarantaine de meurtres ont lieu chaque jour et que l’économie de ce pays (qui fut le grenier à blé de l’Afrique) se délite un peu plus chaque année.
    Le dernier rapport du PNUD (Programme des Nations-Unies pour le Développement) fait d’ailleurs état d’une régression sensible.
    Pour conclure, car je ne voudrais pas lasser les lecteurs , je suis aujourd’hui beaucoup plus inquiet pour l’avenir de la minorité blanche qui reste dans ce qui fut un merveilleux pays (et j’en parle en connaissance de cause, y ayant séjourné).

  44. c`est vrai quoi!!il nous manqué juste les 12apotres de nelson,
    pour repondre a !!si il a vecu jusqua 95ans il est beni par HM!!
    et tout ces Nazis qui meurent tous a 90 et 98ans ils sont beni aussi!!!.

  45. {{Depuis 24h on subi une overdose .
    }}

    {{Tous ces superlatifs pour un seul homme sont tellement exagérés qu’on se demande si de ” nouveaux évangiles suivant Nelson ne vont pas paraitre ” .}}

    {{Tout cela est vraiment excessif et lassant .
    }}

  46. Par Meïr Waintrater.

    LA VÉRITABLE HISTOIRE DE LA FAUSSE DÉCLARATION ANTISIONISTE DE NELSON MANDELA

    Je reproduis ici le texte d’un billet que j’ai prononcé sur RCJ le 26 novembre 2008. Le sujet, on le verra, n’était pas nouveau à l’époque. Mais la règle selon laquelle «à chaque minute naît une nouvelle fable antisioniste» semble éternelle. La preuve: suivez les fils d’actualité.
    Commençons par mon billet de 2008.

    Un texte circule sur Internet depuis quelque semaines. Il porte la signature de Nelson Mandela, le héros de la lutte contre l’apartheid sud-africain. Ce texte est la traduction française d’une lettre adressée au journaliste du «New York Times» Thomas Friedman. Il dénonce la politique de l’État d’Israël comme une politique raciste, une politique d’apartheid, et il exige le droit au retour des réfugiés palestiniens. Sur Internet, ce texte provoque des réactions enthousiastes dans les milieux pro-palestiniens.
    Le problème est que c’est un faux. En fait, il s’agit là d’une vieille histoire.
    Le 30 mars 2001, un journaliste palestinien vivant aux Pays-Bas publie cette prétendue «lettre de Mandela» sur le forum Internet de Thomas Friedman. Le journaliste, nommé Arjan El Fassed, ne prétend pas que la lettre soit authentique. Bien au contraire. El Fassed a recours à un genre littéraire pratiqué par Friedman, celui de la fausse lettre.
    Mais le document circule sur Internet et, de fil en aiguille, on oublie son origine; des gens croient que c’est vraiment Mandela qui s’exprime. La lettre est publiée dans le quotidien palestinien «Al-Quds», et le directeur d’«Al-Quds» la transmet à ses collègues israéliens de «Haaretz», pour qu’ils la publient eux aussi. Les journalistes de «Haaretz» font leur métier: ils téléphonent en Afrique du Sud pour vérifier, et ils découvrent le pot aux roses.
    «Haaretz» publie tout cela, l’auteur du texte s’explique, et tout rentre dans l’ordre. C’était en septembre 2002. (Je l’avais raconté, à l’époque, dans «L’Arche».)
    Six ans plus tard, en août 2008, une militante antisioniste française nommée Mireille Rumeau découvre le texte anglais de la prétendue lettre de Mandela. Elle en fait une traduction française, aussitôt publiée sur le site Euro-Palestine et reprise un peu partout dans la galaxie Internet par des gens qui croient détenir un document authentique…

    Tel est donc le billet que j’ai publié en 2008. Après la mort de Mandela, quelques fanatiques de l’antisionisme ont redécouvert la prétendue lettre de Mandela et se sont empressés de la publier. Et c’est reparti pour un tour.
    Alors, si vous voyez passer une prétendue lettre de Mandela adressée à «Cher Thomas» et commençant par les mots «Je sais que vous et moi sommes impatients de voir la paix au Moyen-Orient», sachez que le faux rédigé en 2001 par Arjan El Fassed est revenu faire des heures supplémentaires.

    M. W.

  47. J’ai respecté Mandella jusqu’à ce qu’il se mette à calomnier Israel. Quand un homme de cette trempe fait une déclaration sur la place publique, il doit comprendre que sa parole a du poids et de ce fait, il faut qu’il se renseigne avant de dire des chtouyot (bêtises).

    Non, je n’ai plus aucune considération pour cet homme. Il s’est laissé embobiner par les hypocrisies arabes. Il oublie simplement que cette terre était juive bien avant que musulmane et que les arabes ne furent que des conquérants sur le MO et l’Afrique du nord qui ont éradiqué les cultures des peuples soumis, réduisant ceux ci au statut de dhimmis. Il aurait du se souvenir que c’est ce qu’ont fait les blancs en Afrique du sud. Le sort des femmes et des jeunes garçons fut bien plus affreux: beaucoup d’entre eux furent vendus comme esclaves sexuels à Damas.

    Sur la fin de sa vie, Mandella était tout simplement sénile, comme beaucoup d’hommes politiques (y compris en Israel: devinez qui) qui dans leur jeunesse ont fait de grandes choses et qui vu leur état, feraient mieux de se retirer de la scène publique. Ils laisserait un souvenir déterminant dans l’histoire au lieu de tout gâcher sur la fin.

    Merci à Armand pour ses informations, et mes compliments pour sa culture.

  48. je le redti t,il était antisémite,lors de sa rencontre avec le terroriste d’arafat,il lui a dit,Lorsque j’aurai résolu le Rwanda, je m’occuperai du Moyen-Orient,son fils était en premiere ligne aux manifestatuions contre le mur,avec les gazaouis
    il a dit aussi qu’ISRAEL ETAIT UN d’Etat d’apartheid
    alors Mr le modérateur SVP
    SHABBAT CHALOM

  49. un antisemite,comme son fils qui a été manifester avec les palestinien,en traitant ISRAELdÉtat d’apartheid
    alors qu’il créve en enfer
    si HACHEM lui a accordé la vie jusqu’à maintenant,c’est pour QU’HACHEM NE LUI DOIT PLUS RIEN.
    SHABBAT CHALOM

  50. C’est vrai qu’il faut laisser Hachem décider, mais sachez tout de même que ça n’est pas toujours un mérite de vivre jusqu’à 120 ans si on ne fait rien de sa vie, et encore moins si on vit dans la souffrance, mais c’est ainsi.

    Si Mandela fait erreur sur erreur dans son discours c’est tout simplement p)arce qu’il ne connait pas l’Histoire d’Israël, mais qu’il ne connaisse pas la Bible cela me surprend !

    Et puis n’oubliez jamais que 15 millions de Juifs sur 1 milliard (et j’en passe) de Musulmans ça ne fait pas le poids pour les goyim.

  51. Laissez moi dire que, avant tout, je considère qu’un homme qui vit jusqu’à 95 ans a, pour ainsi dire, été béni par Hashem et que, sûrement, il a dû réaliser plus d’actions méritantes dans sa vie que de mauvais desseins. Ceci dit, tout le monde fait des erreurs. Je pense que le cas de Mandela et d’Israël est simple à comprendre: il a lutté contre l’Apartheid, et donc contre toutes doctrines de ce type. Il voyait Israël comme un état qui se disait “juif” et donc à ses yeux forcément ségragationniste. Car en étant “état juif” Israël doit forcément exclure la possibilité d’atteindre à une majorité non-juive (dont musulmane). Où est l’erreur? Mandela a oublié plusieurs choses: (1) tous les états arabes se disent “musulmans” (sauf la Turquie jusqu’à maintenant mais cela ne saurait tarder à changer), (2) Israël n’est pas ségragationniste en principe car les musulmans ont leurs droits, dont les droits de pratiquer leur religion, en Israël, or ce n’est pas le cas des juifs (et chrétiens) dans la plupart des pays musulmans (restrictions draconiennes la plupart du temps), (3) le Judaïsme prêche de protéger les étrangers en son sein car “n’oublions pas que nous-mêmes avions été étrangers en une terre étrangère”, alors que l’Islam prêche la tolérance (limitée) et surtout le mépris de ce qui n’est pas musulman, voire la guerre sainte ou la conversion forcée, (4) la création de l’état d’Israël a été réalisée en vue de donner un état aux “juifs” et c’est donc l’ONU qui a voté en sa faveur car les juifs subissait les ségrégations et l’antisémitisme partout où ils ne sont pas chez eux (et encore aujourd’hui), et donc les juifs eux ont été les victimes des doctrines de type Apartheid et donc Israël a été la réponse de l’ONU à ce problème. Bref, Mandela s’est trompé sur l’essence même des Juifs et d’Israël. Nous ne sommes pas un Apartheid. Il a été abusé par les apparences et n’a pas poussé trop loin l’analyse autrement il se serait rendu compte que c’est le monde musulman qu’il lui aurait fallu décrier à ce sujet des apartheids, des ségrégations, des non-droits, etc. Mais bon souhaitons-lui tout de même un bon R.I.P. car qui sommes-nous pour juger les 95 ans de quelqu’un? Laissons ce soin au Tout Puissant.

  52. Ou se retrouve le probleme Mandela et les juifs ?
    Toute sa vie a été imprégnée par des copinages avec ses amis JUIFS.
    Mandela en consequence ne pouvait pas etre SIONISTE,car de ce fait il perdrait TOUS SES AMIS JUIFS si tous partaient en Israel!
    Un homme de droit ne pensant qu’a la legitimité de ” l’occupation ” palestinienne..NORMAL.
    Mais cet homme avait oublié dans son calcul la détresse et l’exil des JUIFS de tous les pays arabes!
    Si pour lui les juifs sud africains etaient avant TOUT sud africains, il n’ en était pas de meme des juifs en pays arabes malgré une existence plus que deux fois millénaire et les pogroms et vexations qu’ils ont subis, le long de leur existence.Et n’ont jamais été considérés comme nationaux(ou peu)
    Cela ne lui rappelle Rien mr Nelson ?
    Pas equitable Nelson!!!
    Alain Levy

  53. Une autre facette de Mandela ( suite )

    Mandela à Gaza : « Si la seule solution est la violence, alors nous utiliserons la violence »
    Taille de police Imprimer Add new comment

    IRIB-Comme l’a rappelé Pierre Haski dans un article publié hier sur Rue89,…
    .. les pays occidentaux n’ont pas toujours, loin de là, soutenu les combats de Nelson Mandela. Ce dernier leur a d’ailleurs à plusieurs reprises rendu la pareille en se démarquant nettement des positions des États-Unis et de l’Union européenne, comme lors de son voyage à Gaza en octobre 1999, durant lequel il a fait des déclarations, passées sous silence par la presse occidentale et peu connues aujourd’hui encore, alors qu’elles en disent long sur les positions politiques de celui qui est devenu le symbole de la lutte anti-apartheid.

    En témoigne le discours qu’il prononce, le 20 octobre 1999, devant le Conseil Législatif Palestinien (Parlement) à Gaza (extraits vidéos ci-dessous). Comme le résume la dépêche de l’Associated Press publiée à l’époque, Nelson Mandela, tout en affirmant “sa sympathie pour le point de vue israélien”, “[invoque] à plusieurs reprises la similitude entre la lutte des Palestiniens et des Non-blancs en Afrique du Sud [et se souvient] de cette époque où les deux mouvements étaient considérés comme des parias par la communauté internationale, période durant laquelle des liens solides ont été forgés entre Palestiniens et Sud-Africains”.

    Durant ce discours, il rappelle notamment ce qu’il a déclaré, quelques jours plus tôt, en Israël, au cours de rencontres avec Ehud Barak et Shimon Pérès, devant lesquels il a affirmé, entre autres, ceci : “Israël devrait se retirer des zones qu’il a prises aux Arabes : le plateau [syrien] du Golan, le Sud-Liban et la Cisjordanie”. Engagement qui est, selon Mandela, le préalable à la reconnaissance par les États arabes “du droit de l’État d’Israël à exister à l’intérieur de frontières sûres”. Et d’ajouter que “tout discours sur la paix restera creux tant qu’Israël continuera à occuper un territoire arabe” [1].

    Devant le Conseil Législatif Palestinien, il reprend ce dernier point : “Je leur ai dit qu’il ne sert à rien qu’Israël parle de paix tant qu’ils continueront à contrôler les territoires arabes qu’ils ont conquis durant la guerre de 1967”. Et de poursuivre en développant sa vision stratégique, expliquant notamment que la voie négociée et la paix doivent être la priorité, et qu’elles sont toujours préférables à au conflit. Mais, ajoute-t-il alors, “il faut choisir la paix plutôt que la confrontation, sauf dans les cas où nous ne pouvons rien obtenir, ou nous ne pouvons pas continuer, ou nous ne pouvons pas aller de l’avant. Si la seule solution est la violence, alors nous utiliserons la violence”.

    L’ex-Président sud-africain dépassé par les événements ? Pas du tout. L’ANC et Nelson Mandela n’ont jamais condamné, a priori, la lutte armée dans le cadre des combats d’émancipation nationale. Justifiant ce point de vue, Mandela a ainsi écrit dans son autobiographie, Un long chemin vers la liberté, ce qui suit : “C’est toujours l’oppresseur, non l’opprimé, qui détermine la forme de la lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’aura pas d’autre choix que de répondre par la violence. Dans notre cas, ce n’était qu’une forme de légitime défense” [2].

    La lutte contre l’apartheid, c’était ça aussi. Nelson Mandela, c’est ça aussi.

    Il ne s’agit pas ici de transformer Mandela en héraut du combat pour les droits nationaux des Palestiniens, même s’il n’a jamais fait mystère de son soutien à la lutte contre l’occupation israélienne. Mandela a toujours été, sur ce terrain, beaucoup plus en retrait que l’archevêque Desmond Tutu, qui depuis de longues années soutient la campagne internationale de boycott de l’État d’Israël, qu’il qualifie, à l’instar d’autres dirigeants sud-africains, d’État d’apartheid. Tel n’est pas le cas de Mandela, contrairement à ce que croient ceux qui ont pris pour argent comptant un “Mémo de Nelson Mandela à Thomas Friedman” dénonçant “l’apartheid israélien”, qui est en réalité un exercice de style rédigé par Arjan el-Fassed [3].

    Il ne s’agit pas non plus de défendre une quelconque position de principe quant au recours à la lutte armée, mais bel et bien de souligner le fait que, quel que soit le jugement que l’on peut porter sur les opinions de Mandela, la moindre des choses est de refuser, à l’heure où les “hommages” hypocrites se préparent, que sa pensée et ses combats soient amputés de certaines de leurs dimensions essentielles. Mandela peut et doit être critiqué, que l’on parle de ses choix politiques, économiques ou sociaux. Mais ce serait salir sa mémoire et trahir les luttes qu’il a menées que de laisser ses adversaires d’hier décider de ce que l’Histoire doit retenir de lui.

    http://french.irib.ir/component/k2/item/263342-mandela-à-gaza-«-si-la-seule-solution-est-la-violence,-alors-nous-utiliserons-la-violence-»

  54. Une autre facette de Mandela .

    Un Discours De Nelson Mandela Sur Israël (Qui Fait Froid Dans Le Dos…)

    Ce discours de Nelson Mandela a été donné aux Etats-Unis en 2001, à l’occasion de sa rencontre avec Thomas Friedman, un journaliste américain juif, spécialisé dans le Proche-Orient. A l’aube de sa mort, nous avons estimé qu’il était nécessaire de livrer cette « pensée » de Mandela sur Israël et sa vision particulièrement biaisée de l’Etat Juif. Il est, dans le discours, particulièrement agressif à l’égard d’Israël. Et visiblement, il ne sait pas de quoi il parle.

    Cher Thomas,

    Je sais que vous et moi, nous aspirons à la paix au Moyen-Orient, mais avant que vous continuiez à parler des conditions nécessaires d’un point de vue israélien, vous devez savoir ce qui est dans mon esprit. Par où commencer? Que diriez-vous de 1964.Laissez-moi citer mes propres paroles lors de mon procès. Elles sont vraies aujourd’hui, autant qu’elles l’étaient alors: «J’ai combattu contre la domination blanche et j’ai combattu contre la domination noire. J’ai chéri l’idéal d’une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient ensemble en harmonie et avec des chances égales. C’est un idéal pour lequel j’espère vivre. Mais s’il le faut, c’est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir « .

    Aujourd’hui, le monde, noir et blanc, reconnaît que l’Apartheid n’a pas d’avenir. En Afrique du Sud, il s’est terminé par notre propre action de masse, pour bâtir la paix et la sécurité. Cette campagne et d’autres actions ne pouvaient qu’aboutir à l’établissement de la démocratie.

    C’est peut-être étrange pour vous d’observer la situation en Palestine ou, plus spécifiquement, la structure des relations politiques et culturelles entre les Palestiniens et les Israéliens, comme un système d’apartheid. C’est parce que vous pensez à tort que le problème de la Palestine a commencé en 1967. Cela a été démontré dans votre récent article « Premier Mémo de Bush » dans le New York Times du 27 Mars 2001.

    Vous semblez surpris d’entendre qu’il y a encore des problèmes de 1948 à résoudre, l’élément le plus important est le droit au retour des réfugiés palestiniens. Le conflit israélo-palestinien n’est pas seulement une question d’occupation militaire et Israël n’est pas un pays qui a été créé « normalement » et s’est mis à occuper un autre pays en 1967. Les Palestiniens ne luttent pas pour un « Etat » mais pour la liberté, la libération et l’égalité, exactement comme nous avons lutté pour la liberté en Afrique du Sud.

    Au cours des dernières années, et surtout pendant le règne du Parti travailliste, Israël a montré qu’il n’était pas encore prêt à rendre ce qu’il avait occupé en 1967, que les colonies restent, Jérusalem est sous souveraineté exclusivement israélienne et les Palestiniens n’ont pas d’ Etat indépendant, mais sont sous domination économique israélienne avec un contrôle israélien des frontières, de la terre, de l’air, de l’eau et de la mer.

    Israël ne pense pas à un «Etat» mais à une «séparation». La valeur de la séparation se mesure en termes de capacité d’Israël à garder l’Etat Juif, et à ne pas avoir une minorité palestinienne qui pourrait avoir la possibilité de devenir majoritaire à un certain moment dans l’avenir. Si cela se produit, cela forcerait Israël à devenir soit un Etat démocratique ou bi-national laïque, ou à se transformer en un Etat d’apartheid de facto.

    Thomas, si vous suivez les sondages en Israël au cours des 30 ou 40 dernières années, vous trouvez clairement un racisme grossier: un tiers de la population se déclare ouvertement être raciste. Ce racisme est de la nature de « Je hais les Arabes » et « je souhaite la mort des arabes. »

    Si vous suivez également le système judiciaire en Israël, vous verrez qu’il y a discrimination contre les Palestiniens, et si vous considérez les territoires occupés en 1967, vous trouverez qu’il y a déjà deux systèmes judiciaires opérationnels qui représentent deux approches différentes de la vie humaine: une pour la vie des Palestiniens l’autre pour celle de la vie juive. En outre, il y a deux approches différentes pour la propriété et à la terre. La propriété palestinienne n’est pas reconnue comme propriété privée car elle peut être confisquée.

    Quant à l’occupation israélienne de la Cisjordanie et de Gaza, il y a un facteur supplémentaire. Les soi-disant «zones autonomes palestiniennes » sont des Bantoustans. Ce sont des entités restreintes au sein de la structure de pouvoir du système de l’apartheid israélien.

    L’Etat palestinien ne peut être le sous-produit de l’Etat juif, juste pour garder la pureté juive d’Israël. La discrimination raciale d’Israël est la vie quotidienne de la plupart des Palestiniens. Depuis qu’Israël est un Etat juif, les Juifs israéliens sont capables d’accumuler des droits spéciaux que les non-juifs ne peuvent pas avoir. Les Arabes palestiniens n’ont aucune place dans un Etat «juif».

    L’apartheid est un crime contre l’humanité. Israël a privé des millions de Palestiniens de leur liberté et de la propriété. Il a perpétué un système de discrimination raciale et d’inégalité. Il a systématiquement incarcéré et torturé des milliers de Palestiniens, en violation des règles du droit international. Il a, en particulier, mené une guerre contre une population civile, en particulier les enfants.

    Les réponses apportées par l’Afrique du Sud à des violations des droits de l’homme émanant des politiques d’élimination et de politiques d’apartheid, respectivement, mettent en lumière ce que la société israélienne doit nécessairement passer avant qu’on puisse parler d’une paix juste et durable au Moyen-Orien.

    Thomas, je n’abandonne pas la diplomatie au Moyen-Orient. Si vous voulez la paix et la démocratie, je vous soutiendrai. Si vous voulez Apartheid formelle, nous ne vous soutiendrons pas. Si vous voulez soutenir la discrimination raciale et le nettoyage ethnique, nous nous opposerons à vous.

    Quand vous saurez ce que vous voudrez, appelez moi

    http://www.jerusalemplus.com/?p=3971

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here