Législatives : Dieudonné défie Valls sur ses terres

6
24
Après le chanteur Francis Lalanne, c’est Dieudonné qui va se présenter aux élections législatives en Essonne. Il sera le candidat avec, en suppléant, Nolan Lapie, le jeune homme qui avait giflé Manuel Valls en Bretagne.

L’humoriste controversé Dieudonné vient allonger la liste des candidats déclarés aux législatives en Essonne. Trois témoins ont croisé le comédien et son équipe à la préfecture d’Evry, ce mercredi après-midi, dans les étages où se trouvent les bureaux chargés d’enregistrer les candidatures à l’élection des 11 et 18 juin.

«J’étais en train de déposer le dossier de mon mandataire financier et, quand je suis sorti du bureau, je suis tombé sur Dieudonné et son équipe, ils étaient trois», raconte Antoine Pavamani, candidat La République en Marche sur la 8e circonscription de l’Essonne (Yerres – Montgeron).

Dieudonné se présente sur la 1e circonscription (Evry – Corbeil), celle du député PS sortant… Manuel Valls ! Le comédien sera le titulaire. Il a pris comme suppléant Nolan Lapie, le jeune Breton qui avait giflé l’ex-premier ministre lors d’un déplacement à Lamballe (Côtes-d’Armor).

Le dépôt des candidatures en préfecture sera clôturé le vendredi 19 mai dans la soirée. La liste officielle des candidats autorisés à se présenter aux élections législatives sera diffusée par les services de l’Etat dans la soirée. C’est à ce moment seulement que l’on saura si le dossier du tandem Dieudonné – Lapie est conforme et admis à se présenter aux suffrages des électeurs.

Sur son site Facebook Dieudonné Officiel, l’humoriste avait déjà posté un message où il se disait partant pour défier Manuel Valls, dans sa circonscription. L’ex-ministre de l’Intérieur PS avait déclenché les hostilités avec Dieudonné en faisant interdire son spectacle Le Mur, en janvier 2014, en raison de sketches jugés antisémites. «Dieudo se présente bien avec Nolan Le Gifleur de Manu aux législatives face à Manuel Valls !! Dieudo vous prépare une petite vidéo pour l’occasion», est-il écrit sur le compte Facebook.

La venue de Dieudonné dans les locaux de la préfecture n’est pas passée inaperçue. «Je l’ai vu, il est passé dans la cour qui sépare le Conseil départemental de la préfecture et il est entré dans les locaux de la préfecture», confirme Saïd Laatiriss, maire-adjoint à Grigny qui se trouvait à Evry au moment des faits.

«Je me suis rendu au bureau des élections de la préfecture afin de récupérer des carnets de reçus pour les dons, raconte Claire Pinto, candidate Europe Ecologie les Verts sur la 4e circonscription de l’Essonne (Longjumeau – Montlhéry). Ce n’est pas au même endroit que pour le dépôt des candidatures. Quand j’ai ouvert la porte, Dieudonné était en face de moi ! Sur le coup j’étais un peu sous le choc, je ne m’y attendais pas ! On est en démocratie, il est dans les clous, il a le droit de se présenter. J’aurais bien aimé débattre contre lui. C’est un personnage intriguant, par son parcours, sa trajectoire de militant atypique passant de la gauche à l’extrême droite.»

Son suppléant, Nolan Lapie, 18 ans, avait été condamné le 18 janvier 2017 à 3 mois de prison avec sursis et 105 heures de travail d’intérêt général par le tribunal de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) pour avoir porté la main sur Manuel Valls alors en campagne dans le cadre de la primaire de la gauche. Selon le procureur, le jeune homme avait expliqué son geste par son opposition à Manuel Valls, notamment sur la loi travail ou le 49-3, jugeant qu’il traitait «mal la Bretagne et les Bretons».

Le 17 janvier, alors que Manuel Valls serrait des mains à la sortie de la mairie de Lamballe, le jeune homme aux cheveux bouclés lui avait alors tendu la main. Une invitation qu’il avait soudain transformée en gifle, tout en criant : «Ici, c’est la Bretagne.» L’ancien Premier ministre avait tenté d’esquiver et son agresseur n’avait pu que le toucher légèrement au visage. Un membre du service de sécurité l’avait aussitôt plaqué au sol. Peu après, Manuel Valls, détendu, avait réagi à l’incident devant la presse, déclarant que «la démocratie ne pouvait pas être la violence».

Le 24 mars, le jeune Breton avait publié sur sa page Facebook intitulée «Nolan-président», une vidéo où il annonçait vouloir se présenter aux législatives à Evry (à partir de 0’33 »).

Source : Le Parisien

6 COMMENTS

  1. Comment se fait-il que ce Dieudonné continue à s’exposer en public en tout impunité, à narguer la France et ses valeurs ? Mais que font nos politiques, sont-ils à ce point incompétents pour être incapables de neutraliser ce sale individu, dangereux pour notre démocratie, pour notre paix civile ? Et ne dites pas que c’est au nom de la démocratie, ou de la liberté d’expression, ou des droits de l’homme qu’on entend encore ce mec. Foutaise, c’est plutôt au nom de l’antisémitisme et de la haine des juifs que certains individus influents lui ouvrent des portes pour le laisser s’exprimer.

  2. Comment un type multi-condamné et escroc notoire pourrait-t-il se présenter à de quelconques élections ?
    Il ne s’agit à mon avis que d’une n.ième provocation de la part de ce grand malade.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here