Que représente le nouveau président du CRIF ?

28
868
Nouvelle tête au Crif, Francis Kalifat, avec le combat contre l’antisémitisme au cœur
Francis Kalifat, à une commémoration à la mémoire d'Ilan Halimi.
Francis Kalifat, à une commémoration à la mémoire d’Ilan Halimi. – You TubeSONDAGE EN PAGE D’ACCUEIL : LE CRIF EST-IL REPRESENTATIF A VOS YEUX ?
CRIF, quelle représentativité ?

Étrange situation où une institution qui regroupe à peine 65 associations dont certaines ne sont pas des associations juives françaises mais para-gouvernementales Israéliennes, et dont une grande partie n’est qu’un ensemble de coquilles vides, -sans vouloir leur faire offense- procède à un changement de président sans élection.

Il serait bon une fois pour toutes que chacune d’elles (désignées ci-dessous) nous dise, combien de membres elles comptent vraiment parmi leurs adhérents, et que l’on mette une limite basse pour que la représentativité soit réelle.

Il n’est pas normal qu’une association se dise représentative avec un droit de vote tout en ne regroupant pas un nombre significatif d’adhérents.

De plus certaines personnes sont membres de plusieurs comités directeurs à la fois sans jamais siéger, ce qui démontre de la pauvreté de la gouvernance communautaire.

Cette extrême pauvreté est mise en relief par l’absence total de candidat à un poste clef comme celui de la présidence du CRIF. Cela est le résultat d’années de blackout sur la gouvernance, le non-renouvellement des cadres, l’absence de volonté réelle de démocratie, cela pour fonctionner en vase clos.

L’exemple des dernières présidences est flagrant en la matière. Après huit ans de mandat de monsieur Roger Cukierman, ce dernier place son ami monsieur Richard Prasquier pour huit ans, qui redonne la place à Roger Cukierman lequel la donne aujourd’hui à son ami Francis Kalifat. Quelle association ce dernier représentait-il au CRIF et surtout combien d’adhérents a-t-elle? Même question pour certains autres inamovibles comme monsieur Roger Benarrosh.

Depuis trente à quarante ans, ce sont toujours les mêmes qui sont aux commandes, et on se demande d’ailleurs pour certains à quel titre.

À force de bloquer le système démocratique, en l’absence de sang neuf, la communauté découvre par un pluvieux dimanche de mai qu’il y a un nouveau président au CRIF.

Réaction: “Bof”. Entre un consistoire qui a à sa tête un président qui cumule toutes les présidences qu’il peut et un CRIF qui n’est plus représentatif, il ne faut plus s’étonner de la perte d’influence de la Communauté Juive de France.

Cette communauté est victime de ses dirigeants, tout en étant victime de son propre désintérêt pour sa gouvernance.

Notre seul souhait ce jour, est de voir une refonte totale de nos institutions, avec la mise en place d’un vrai système démocratique digne de ce nom et que l’on arrête là toutes ces mascarades indignes de la Communauté Juive, qui se devrait d’être exemplaire en la matière.

Moshé COHEN SABBAN

SONDAGE EN PAGE D’ACCUEIL :
LE CRIF EST-IL REPRESENTATIF A VOS YEUX ?

Le successeur de Roger Cukierman est un sépharade. Une première depuis près d’un demi-siècle.

“Tolérance zéro” contre l’antisémitisme “sous toutes ses formes”, “intransigeance totale” vis-à-vis du Front national: figure consensuelle au discours ferme, Francis Kalifat deviendra dimanche président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), vitrine politique de la première communauté juive d’Europe.

Roger Cukierman, 79 ans, cède son siège à ce natif d’Oran (Algérie) âgé de 63 ans, et réputé plus chaleureux que son prédécesseur sous sa barbe grise finement taillée. Un sépharade accède à la tête de l’instance de représentation politique du judaïsme français, une première après presque un demi-siècle de domination ashkénaze.  Mais Francis Kalifat n’y voit “aucun symbole”, prenant simplement acte d’une “transformation sociologique de la population juive”.

“Si campagne il y avait eu, cela n’aurait pas été un argument de campagne pour moi”, assure-t-il. “Une responsabilité lourde, difficile”, eu égard au contexte

La question ne s’est pas posée: Francis Kalifat se présentera seul, dimanche, aux suffrages de l’assemblée générale du Crif, représentant ses 70 associations.

“En étant positif, on y voit le signe d’un consensus. En étant réaliste, on note que la présidence du Crif est une responsabilité lourde, difficile”, relève ce chef d’une entreprise de chaussures qui s’est organisé pour se consacrer à son mandat de trois ans. “Ce que vit la communauté juive en France exige une mobilisation de tous les instants”, martèle le président bientôt élu.

Plus de 800 actions et menaces antisémites ont été enregistrées en 2015. Soit 40% des actes racistes commis en France, tandis que les Juifs représentent moins de 1% de la population française.

Dans une continuité assumée avec son prédécesseur, Francis Kalifat place son mandat “sous le signe de la tolérance zéro face à tout ce qui concerne l’antisémitisme”, notamment sur le web et les réseaux sociaux.

“Celui clairement défini, qu’on peut voir derrière Dieudonné, Soral et tous les prédicateurs islamofascistes”, mais aussi “cet antisionisme qui est la nouvelle façon masquée des antisémites de progresser dans la société, caractérisée par tous les mouvements de boycott” de produits israéliens, notamment dans la gauche radicale, détaille-t-il.

L’interdiction du BDS pour objectif

Le responsable du Crif veut sans tarder “obtenir de façon claire l’interdiction en France du mouvement BDS” (boycott, désinvestissement et sanctions). Et ce juif “pratiquant et tolérant” s’élève contre ce “fondamentalisme musulman qui aujourd’hui veut déstabiliser complètement les démocraties”.

Interrogé sur l’aliyah, l’émigration juive vers Israël, qui a atteint un niveau record depuis la France avec près de 8.000 départs en 2015, sans compter les installations dans d’autres pays, Francis Kalifat dit vouloir “oeuvrer pour que les conditions du choix soient rétablies”. Autrement dit pour que “la sécurité soit assurée et que les Juifs puissent choisir en toute liberté, comme tous les autres Français, de partir ou de rester”.

Il s’inquiète de ce qu’il nomme la “petite aliyah”, ce mouvement par lequel des familles juives fuient l’insécurité de “zones de la couronne parisienne qui sont devenues quasiment +judenrein+”, sans Juifs. “Comment peut-on imaginer qu’en Seine-Saint-Denis il n’y ait plus un enfant juif qui va à l’école publique ?”, s’alarme Francis Kalifat, qui voudrait “retrouver l’esprit” d’une jeunesse passée à Trappes (Yvelines) dans une mixité démographique “complète”.

Ne pas céder “aux yeux doux” du Front national

Dans sa lutte contre l’antisémitisme, cet ancien militant du Betar, mouvement de jeunesse de la droite sioniste, n’oublie pas l’extrême droite française, sa “xénophobie”, et promet une “intransigeance totale” à son égard.

“Je ne céderai ni aux sirènes ni aux yeux doux que peut faire le Front national à la communauté juive de France”, prévient-il.

Cet inconnu du grand public va-t-il réussir à s’imposer à la tête du Crif, dont il affirme qu’il ne mène pas un “combat communautariste” ? “Il est assez consensuel, connaît l’institution, il ne débarque pas”, estime un bon connaisseur de cet homme membre depuis plus de vingt ans du bureau exécutif du Crif, dont il a été longtemps le trésorier et était un des vice-présidents depuis cinq ans. “Je connais les gens et les rouages”, confirme dans un sourire confiant l’intéressé, qui se dit “préparé” à sa fonction. “Je sais les problèmes que nous avons à affronter”, dit-il.

Mis à jour le

bfmtv.com

SONDAGE EN PAGE D’ACCUEIL :
LE CRIF EST-IL REPRESENTATIF A VOS YEUX ?

28 COMMENTS

  1. BON on verra …. Mais les suces babouches y’en a tellement. Ou a-t-on vu ? Sur quel site les musulmans souhaitaient bonnes fetes aux juifs…. Leurs Amis !!! Et tous ces escrocs que le crif protegent ? Et qui convoque le patron de M6 …. Au lieu de dire OUI ils salissent l’image des juifs Francais ….. Mais non ! Allows allons balayons car la lists est longue tres longue… A commencer par le patrimoine de certains Rabbins…. Allez chiche on fait la liste ou on Donne la liste a anonymous ??

  2. Qui sont les deux vice-présidents qui vont réellement avoir le pouvoir ? Deux individus manipulés par le parti socialiste et plus précisément par la mairie de Paris. En effet, le peu sympathique patrick kugman , adjoint de anne hidalgo, et l’ancien président de l’uejf, yonathan arfi. Bref il s’agit de deux personnes essentiellement préoccupées par leur positionnement au sein du p.s., et par leur “avenir” politique au sein d’un parti qui ne pense qu’à plaire à ceux qui constituent l’épine dorsale de son électorat, et à qui ils cèdent sur toutes leurs demandes. Bref, ces deux vice-présidents participent pleinement à l’islamisation de la France et ne veulent surtout pas s’y opposer.

  3. Une seule façon d’éteindre la polémique, est de répondre àux questions légitimes suivantes : Quelle association adhérente au CRIF représente Mr Khalifat ? Combien de membres ? quel objet ? combien de combats menés par cette association ?
    Je crains que la réponse ne soit pénible à entendre.

  4. Pour moi le CRIF ne représente plus rien de bon dans les institutions communautaires ils veulent nous dissocier un peu plus des autre citoyen français en organisant un grand repas annuelle avec les acteur du gouvernement et les acteurs de l’opposition et en fin de compte nous juifs de France sommes toujours montré du doigt et suscitons de plus en plus l’antisemitisme de droite et de gauche .

  5. Dommage. J’aurais préféré Philippe Karsenty.
    J’espère qu’il y sera à la prochaine élection. AMEN !

  6. C’est dommage. J’aurais préféré Philippe Karsenty.
    J’espère qu’il y sera à la prochaine élection. AMEN.

  7. Les critiques sont étonnantes
    Un coup c’est de l’ironie sur le nom de famille kalifat, ce qu’y n’est autre qu’une discrimination raciste.
    Un coup c’est le Crif qui ne représente personne malgré le nombre de ses associations qui seraient vides d’adhérent !
    Vraiment c’est pas sérieux !
    Il faut arrêter de se dénigrer et plutôt
    Faire part au nouveau président nos demandes pour qu’il puisse ,de sa place, nous aider! Je suis franchement en colère de voir que la seule préoccupation c’est la guerre intestine à l’intérieur de notre propre caumunauté. Faisons lui confiance ,
    Il connaît le poste et il est courageux de l’accepter . C’est un tel poids en ce moment
    Qui peut dire que c’est un avantage .

  8. comme disent les militants le crif est un assemblage de boites vides,tous les gens actifs n’entrent pas dans cette mascarade,chaque institution a ses fidèles qui gerent l’institution a leur guise sans trop s’occuper de la communauté, le crif a part leur diner on ne les entend pas trop,khalifat raconte qu’il est passé par quelques organisations,ça veut dire que personne n’a voulu de lui ,qu’il n’était pas a la hauteur donc il a fini au crif et attendu son tour,dans toutes les organisations c’est pareil,fsju,kkl,etc…

    • Bonjour,
      Chalom ouvrakha.

      Avec un tant soit peu de bienveillance, on pourrait de bonne foi, prétendre exactement le contraire. Si Monsieur Kalifat est arrivé à cette haute responsabilité sans même avoir à faire campagne, c’est justement parce que c’est un Homme bien.

      Quand on sait la foudre qui qui s’abat sur certaines Institutions respectables de la Communauté lorsqu’arrivent les élections de leur représentant, on déplore très souvent les attitudes déplacées voire hostiles et méchantes entre candidats ou entre leurs soutiens respectifs.

      Gageons que les conditions providentielles d’accession à cette responsabilité sont une bénédiction qui vient directement du Ciel pour récompenser précisément un Homme qui est animé par le sens du devoir et l’amour de la Communauté, bien plus que son obsession maladive du Pouvoir…

      Je souhaite à Monsieur Francis KALIFAT, en mon nom personnel ainsi qu’au nom de cette masse anonyme au sein de la Communauté, qui aspire à une direction noble et mesurée au sein de nos Institutions, mes voeux sincères de réussite dans ses actions et de bénédiction unitaire dans ses réalisations.

      ”Véhévé Dan eth kol HaAdam Lékhaf Zékhouth”.
      ”Juge tout Homme sur le Plateau du Mérite” (favorablement) – Pirké Avoth.

      Bivrakha,
      Shélomo ZINI.

  9. Méfiez-vous des apparences, ou de ce que disent les jaloux, M.Kalifat est très engagé dans tous les “combats” que la communauté juive va devoir affronter, il est resté des années derriere les ex-Presidents du CRIF et à beaucoup appris, il ne débarque pas comme certains l’ont dit. De plus je ne pense pas que les candidats se pressaient pour obtenir ce poste, alors ne commençons pas à faire la fine bouche. Si tous nos dirigeants avec leur expérience et leur connaissance de tous les dossiers lui donne leur confiance, qui sommes-nous pour juger, car pour juger ou pour voter, encore faudrait-il avoir les moyens d’organiser des élections, que les candidats se fassent connaître ( comment ? A la télé peut-être ?), soutenons donc M.Kalifat et souhaitons lui bonne chance !&

  10. Comme l’a dit Philippe Karsenty, le CRIRF n’est plus le représentant des Juifs de France auprès du pouvoir politique mais le représentant du pouvoir politique auprès des Juifs de France.

  11. Si lui aussi garde les yeux fixés sur l’extreme droite, alors les anti-juifs d’aujourd’hui ont toutes les chances de vivre paisiblement en continuant leurs méfaits.

    Il ne fait aucun doute que Khalifat sera reçu les bras ouverts par tous les médias et une grande partie de la classe politique tant qu’il fera du FN la cause de tous les maux des Juifs. Il en sera autrement s’il décidait de tourner les yeux vers la gauche, là où fourmillent les pires antijuifs, ceux qui ont le pouvoir de nous nuire et qui s’en servent abondamment. Il est clair, qu’alors, il sera beaucoup moins considéré.

    A lui de choisir entre la loyauté envers les Juifs et Israel et la collaboration avec nos ennemis.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.