Paris : 60.000 Juifs ont déménagé à cause d’antisémites. Vidéo

12
441

Trois ans après l’attentat commis dans l’Hyper cacher, des familles fuient les menaces et s’installent dans des quartiers réputés plus “tranquilles”. 

L’ENQUÊTE DU 8HLe Premier ministre Édouard Philippe rendait mardi soir hommage aux victimes de l’Hyper cacher. Après l’attentat de janvier 2015, qui avait fait quatre morts et neuf blessés, 7.000 juifs avaient quitté la France* pour faire leur “alya” vers Israël, c’est-à-dire partir vivre là-bas. Trois ans plus tard, le sentiment d’insécurité persiste et progresse même au sein de la communauté juive de France, traumatisée par une série d’agressions médiatisées. Un phénomène de mobilité, à l’intérieur même de l’Île-de-France, a été observé. Des familles juives déménagent ainsi pour trouver un quartier “plus tranquille”. Une sorte d'”alya intérieure” à laquelle s’est intéressée notre reporter.

Une lettre avec une balle. À la suite de chaque acte antisémite, des familles comme celle de Daniel et ses enfants déménagent. Eux ont passé 17 ans dans un pavillon de Seine-Saint-Denis, à Noisy-le-Grand, jusqu’à l’été dernier. À son retour de vacances, la famille trouve une lettre contenant une balle de kalachnikov. S’ensuivent d’autres courriers de menaces et des tags antisémites sur les murs de la maison : “La prochaine balle sera pour vous ! À mort les juifs !”. Trois mois plus tard, Daniel était parti : “Comme on ne sait pas d’où ça peut venir, on est tout le temps aux aguets, en train de surveiller la maison, à se lever en pleine nuit dès qu’il y a du bruit dehors pour voir ce qui se passe. On est sur le qui-vive constamment. On sort de la maison pour voir s’il n’y a pas quelqu’un qui vous guette dehors et c’est stressant. Nous, on ne se sentait pas protégés. On a préféré déménager.”

ENTENDU SUR EUROPE 1
Cette population qui représente moins d’1% de la population totale focalise à elle seule la moitié des actes racistes en France

“Mouvement de fond”. Cette famille n’est pas un cas isolé : en l’absence de statistiques officielles, le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNCVA), une association communautaire, estime qu’en dix ans, 60.000 Juifs d’Île-de-France ont déménagé. Jérôme Fourquet, de l’Ifop, auteur d’un livre-enquête sur l’antisémitisme en France, y voit un “mouvement de fond”. “On constate des mouvements qui sont anormalement élevés et qui sont provoqués par cette montée de l’insécurité”, précise-t-il. “Cette population qui représente moins d’1% de la population totale focalise à elle seule la moitié des actes racistes en France. Un certain nombre de ses familles en a tiré la conséquence que pour elles et leurs enfants, il était urgent de déménager et d’aller dans des endroits plus cléments, sans craindre d’être importunés ou menacés.”

Vers l’ouest parisien. Concrètement, les familles quittent principalement la Seine-Saint-Denis. À la Courneuve par exemple, on est passé de 300 familles juives en 2000 à 80. À Tremblay ou à Aulnay, les communautés sont en train de s’éteindre, les synagogues sont désertées. Parfois, il n’y a même plus assez d’hommes pour conduire les offices religieux. Ces familles se rendent principalement vers l’ouest parisien, comme le 17ème arrondissement, quartier chic, qui accueillerait l’une des plus grandes communautés juives de France. Il y a dix ans, le quartier ne comptait que deux restaurants cachers. Aujourd’hui, ils sont plus d’une trentaine, assure Murielle Gordon-Schor. Elle est adjointe au maire du 17ème arrondissement et vice-présidente du Consistoire israélite de France et l’explique : “Très souvent, dès qu’il y a un local de libre, il est pris par des restaurants cacher. Les soirs de Shabbat, les gens se promène en kippa, ils ne se cachent pas, ils n’ont pas peur. La peur n’existe pas ici.”

Des dizaines de demandes de relogement. À la recherche de tranquillité, certaines familles préfèrent rejoindre une communauté religieuse existante, déjà bien installée, comme à Sarcelles, surnommée “la petite Jérusalem”. À tel point que Sarcelles reçoit “chaque mois, plusieurs dizaines de demandes de relogements” de familles juives selon François Pupponi, député du Val-d’Oise. Ces familles préfèrent donc effectuer ce qu’elles appellent une “alya intérieure”, plus facile à réaliser qu’une alya vers Israël, qui, pour beaucoup, reste “un rêve”.

*Source : JPPI, Jewish People Policy Institute.

europe1.fr

12 COMMENTS

  1. Oui, l’Eternel rappelle à la Maison tous ses enfants disséminés sur la terre. Savez vous, mes frères Juifs, que des associations chrétiennes aident ceux d’entre vous qui n’ont pas les moyens, à organiser, financer votre départ pour votre Terre promise, à vous y installer? parce que ces associations ont à cœur d’accomplir les prophéties vous concernant: Dieu fait ce qu’Il a annoncé par la bouche des prophètes, et le temps est arrivé.
    Revenez à Dieu de tout votre cœur, Il ouvrira tout grand Ses bras à nouveau. Retrouvez les hauts faits passés.
    Il est toujours le même pour ses enfants.

    • Merci, de ne pas faire de prosélytisme, ici, il s’agit d’un média neutre, non religieux..les chrétiens n’arrivent déjà pas à sauver les Chrétiens d’Orient, pourquoi aideraient -ils les Juifs??

      • C’est juste. Nous n’avons pas supprimé ce poste parce qu’il prétend vouloir aider etneùmanifeste pas d’hostilité, hormis par ce ton condescendant et déplacé. Cela dit cette aide n’est jamais gratuite et elle contient généralement un chantage à la conversion.

  2. J’AIME LA FRANCE,JE SUIS NE EN FRANCE ET JE ME SENS FRANCAIS ,MAIS J’AI UNE SEULE CHOSE A DIRE”PAUVRE FRANCE”SI ON NE REAGIT PAS TOUT DE SUITE,ON POURRA DIRE QUE C’EST LE DEBUT DE LA FIN.POUR AVOIR LA PAIX CIVILE A TOUS PRIX ET SE FAIRE ELIRE OU REELIRE A LA MAIRIE DE LEUR BANLIEUE,CERTAINS HOMMES POLITIQUES SONT PRETS A VENDRE LEUR AME AU DIABLE,MAIS ILS VONT VITE S’EN MORDRE LES DOIGTS !!!!!

  3. Il est évident que notre place ne se trouve plus dans ce pays ! Nos ennemis qui nous ont chassés de tous leurs pays ont envoyer leurs enfants et petits enfants en France et ce sont eux qui manifestent dans les rues de Paris en criant “” Mort aux Juifs “” puisque la France continue de soutenir une politique pro-arabe en votant des résolutions anti-israéliennes à l’ONU, à l’UNESCO et à l’UNICEF et déroule le tapis rouge aux chefs terroristes que sont Abbas et Rohani ! Je vous invite à la lecture de mon livre qui dénonce tout cela !!! http://chapitres.actualitte.com/extrait/israel-ne-se-sacrifiera-pas-jean-jacques-benayoun/6420

  4. “Vive l’Éternel qui a fait monter, qui a ramené les descendants de la maison d’Israël du pays du Nord et de toutes les contrées où je les avais relégués, pour qu’ils demeurent dans leur patrie!” – Voici, je vais convoquer de nombreux pêcheurs, dit l’Éternel qui les pêcheront puis, je convoquerai de nombreux chasseurs qui les pourchasseront sur toute montagne, sur toute colline et dans les fentes des rochers.

  5. Fuite, éternelle destinée du peuple juif
    Mais le 17ème restera encore combien de temps « plus sûre »
    L’etat Francais n’a pas réussi à Protèger ses citoyens et ne réussira encore moins avec ses (ces) juifs.
    Ne vous leurrez pas juifs de France votre moment viendra
    Les juifs doivent organiser le départ sinon ils y resteront
    -> 50% des forces de l’ordre de l’etat Francais qui sont venus au sauvetage des victimes du bataclan ont quité leurs poste ou pris une retraite anticipée.
    Savez vous pourquoi ?
    Je vous laisse deviner la barbarie des jdihadistes est une véritable menace pour la France entière
    Les juifs sont la première proie…

  6. C’est sûrement un oubli. On a oublié de citer les origines raciales et/ou religieuses des auteurs supposés. je pense qu’il s’agit d’un mauvais coup des Portugais ou des Chinois.

  7. Oui qu’attendez vous pour fuir ces départements mahométans ??? MACRON est pour une JERUSALEM internationale il le sera pour PARIS . Et ville internationale veut dire Islamique au milieu des dhimmis

  8. Bien que n’étant pas juif, je n’irais jamais habiter dans ce pire département de France qu’est la Seine-Saint-Denis. C’est le noyau des dealers, des tueurs sans foi ni loi où pullulent le rebus africains de l’humanité style youssouf Fofana ou mohamed merah (pas de majuscule dans le nom de ces ordures). Quel courage, amis juifs, d’avoir su demeurer aussi longtemps dans ce triste département !

    • Mr Bourel,
      Probablement vous savez vous permettre d’habiter dans un endroit luxueux, mais ce n’est pas a la porté de tout le monde.
      Poldek

      • Non Poldek, j’habite dans un village de la région lilloise ! Et il y a quelques villes du département du Nord où je n’aimerais pas habiter !
        Bien amicalement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here