L’agent de liaison turc du Hamas expulsé©

2
548

Un maître de conférence en Droit turc aidait le Hamas. Expulsé d’Israël

Cemil Tekeli, citoyen Turc, soupçonné d’aider les membres du Hamas à s’établir en Turquie, alors que Dara’am Jabarin, citoyen Israélien, est suspecté d’aider au blanchiment d’argent terroriste et de transfert de fonds vers la Rive ouest du Jourdain (Judée-Samarie) pour développer les activités terroristes.

Un maître de conférence turc et un arabe israélien ont été arrêtés en Israël sur soupçon d’aider les terroristes du Hamas en Turquie, selon ce qui a été autorisé hier lundi à la publication.

Cemil Tekeli, citoyen turc, a été arrêté en début janvier. Dara’am Jabarin, de nationalité israélienne et résident d’Umm al-Fahm, a été arrêté il y a environ trois semaines.

Ces deux hommes ont été recruté en Turquie par un important terroriste du Hamas, Zaher Jabarin, qui a été libéré  en 2011 lors de l’échange Shalit. Jabarin est responsable du budget du Hamas et fait la promotion des réseaux d’opérations terroristes sur la Rive Ouest du Jourdain, sur ordre de Saleh Al Arouri -responsable du kidnapping de trois adolescents israéliens en juin 2014, à l’origine de la guerre de cet été-là – qui occupe les fonctions de dirigeant-adjoint du Hamas et chef de ses opérations terroristes en Judée-Samarie.

Cemil Tekeli

Cemil Tekeli

 

L’interrogatoire de Tekeli a révélé que la Turquie contribue au renforcement militaire du Hamas à travers, entre autres, la compagnie SADAT, établie pour le compte d’Adnan Basha, un conseiller qui a des relations étroites avec les hauts-responsables de l’administration turque d’Erdogan.

Cette société a été fondée pour assister – grâce à des financements et des armes- la création de “l’Armée de la Palestine”, dont le but est de combattre et d’éradiquer Israël.

L’un de ses employés a même aidé des repsonsables de premier plan du Hamas à assister à une exposition sur l’armement en 2015 en Turquie, au cours de laquelle ils ont exprimé tout leur intérêt pour les drones (depuis, leur ingénieur du domaine, Mohamed Zouari, 49 ans, ancien pilote de Tunisair, a mystérieusement trouvé la mort, le 15 décembre 2016, à Sfax, en Tunisie).

Durant son interrogatoire, il est devenu transparent comme l’eau claire que le Hamas est en contact direct avec les autorités turques, grâce au terroriste Jihad Ya’amur, qui a été impliqué dans l’enlèvement du soldat de Tsahal Nachson Waxman, mais a pu être libéré lors de l’accord Shalit.

Deputy Hamas leader Saleh al-Arouri, left, meeting with an Iranian official in Beirut

Le chef-en-second du Hamas Saleh al-Arouri, à gauche, rencontrant un de ses maîtres iraniens à Beyrouth. 

 

L’enquête démontre qu’en 2012, on a demandé à Tekeli d’aider personnellement et sur le plan économique, les terroristes du Hamas à s’établir en Turquie. La plupart des terroristes en question avaient été relâchés lors de l’échange Shalit et étaient impliqués dans des attentats ayant coûté la vie à des Israéliens.

Tekeli les a aidés à obtenir des visas qui leur ont permis de demeurer en Turquie, en achetant et en louant des propriétés commerciales et résidentielles, en achetant des véhicules de luxe et en enregistrant des compagnies en leur nom, les aidant ainsi à mettre sur pied de juteuses affaires commerciales.

L’investigation a aussi révélé des activités du Hamas de grande ampleur dans le blanchiment d’argent en Turquie, sur ordre de Zaher Jabarin, tout en dissimulant aux autorités les sources de ces financements. Des membres du Hamas possédaient la compagnie IMES, qui servait de vitrine pour blanchir des millions de dollars américains qui étaient alors transférés vers la Bande de Gaza et dans divers pays.

Selon le Shin Bet,l’importance d’IMES pour le Hamas est devenu encore plus évident, lors de l’interrogatoire du second inculpé, Dara’am Jabarin.

Dara’am a été recruté par Zaher Jabarin (nom très répandu d’une tribu d’Umm al-Fahm), alors qu’il était en visite en Turquie, le contact initial de Dara’am étant effectué sous couverture d’une soit-disant activité commerciale d’IMES.

Dara'am Jabarin

Dara’am Jabarin

Dara’am s’est ensuite fréquemment rendu en Turquie au cours des 18 mois suivants et ses agents-traitants lui ont demandé de transférer des financements du Hamas de Turquie jusque sur la rive occidentale du Jourdain.

Ses agents-traitants en Turquie lui ont donné des centaines de milliers d’Euros à destination de l’infrastructure militaire du Hamas. Il a caché ces fonds en diverses localisations secrètes de la rive ouest du Jourdain. Une fouille de sa maison a permis la découverte de 91.000 €, qui devaient être transférés au Hamas de la rive occidentale du Jourdain.

L’enquête a révélé que les activités de Dara’am étaient menées au nom de Zaher Jabarin et de son aide de camp, Salameh Mar’i, que Tekeli avait aidé à s’établir en Turquie. Mar’i avait aussi été libéré lors de l’accord Shalit et était impliqué en mars 1993 dans l’attentat terroriste près de Burkin, où un soldat israélien avait été tué.

Salameh Mar'i

Salameh Mar’i

 

Dans le cadre de cette enquête qui ne fait que commencer, des suspects supplémentaires -résidents d’Ummal-Fahm et complices de Dara’am – sont aussi détenus.

Cemil Tekeli a été expulsé du territoire israélien à la conclusion de son interrogatoire. Dara’am sera déféré devant le tribunal pour son procès dans les jours à venir.

“Les découvertes de cette enquête soulignent le fait que les activités militaires du Hamas et  leurs ramifications économiques en Turquie se déroulent sans entrave alors que les responsables et dirigeants turcs, non seulement, détournent les yeux, mais très souvent – encouragent ce type d’activités (terroristes), avec la pleine coopération de nationaux turcs, dont certains sont très proches des arcanes du pouvoir”, a déclaré le communiqué du Shin Bet, [qui dénonce donc directement le pouvoir d’Ankara comme l’un des cerveaux du terrorisme]

“Ces activités (terroristes) reposent, entre autres, sur vitrines commerciales qui servent au Hamas pour blanchir de l’argent sale et le transférer en Judée et Samarie, et pour être utilisé dans le recrutement d’Arabes israéliens dans ses rangs”.

Adaptation : Marc Brzustowski

2 COMMENTS

  1. Dommage de l’avoir expulsé si facilement je pense que l’inverse n’aurait pas été possible,le sultan d’Istanbul
    se serait fait un plaisir d’emprisonner un Israélien …………

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.