La Syrie abat un Iliouchine russe en le prenant pour Israélien!©

25
5077
La Russie accuse Israël de s’être abrité derrière l’avion d’espionnage russe, l’Iliouchine 20,
pour couvrir ses frappes anti-iraniennes, entraînant la réplique syrienne totalement désordonnée
Moscou se réserve le droit de répliquer

«Nous considérons ces actions provocatrices d’Israël comme hostiles. Quinze militaires russes sont morts à cause des actions irresponsables de l’armée israélienne. Ceci est absolument contraire à l’esprit du partenariat russo-israélien », a déclaré l’armée russe dans un communiqué, selon Russia Today, un média lié au Kremlin.

Les militaires israéliens et russes maintiennent ce qu’ils appellent un «mécanisme de déconfliction», qui vise à coordonner leurs activités en Syrie afin d’éviter des incidents comme celui-ci.

Dans son appel téléphonique, Shoigu a déclaré à Liberman que la Russie «se réserve le droit de prendre des contre-mesures» contre Israël, selon le journal d’Etat Interfax.

L’un des seuls responsables israéliens à commenter la question a été le Député Likud et pilote de chasse, Yoav Kisch, qui a nié qu’Israël puisse être tenu pour coupable.

Ensuite, Sima Shine, ancienne haute responsable du Mossad et ex-directrice générale adjointe du ministère des Affaires stratégiques, a déclaré à la radio israélienne que la destruction de l’avion-espion russe est un problème militaire interne qui ne concerne que les Russes et leurs alliés syriens.

«Il faut s’opposer à la tentative de la Russie de définir Israël comme responsable de la destruction de l’avion russe. La seule personne responsable est celle qui a appuyé sur le bouton qui a tiré le missile qui a abattu l’avion », a-t-il écrit sur Twitter.

On ne sait pas très bien à quel point la destruction de l’avion Ilyushin Il-20 va, dorénavant, affecter la coopération en cours entre Israël et la Russie en Syrie.

Un porte-parole du Kremlin a déclaré que la situation était “analysée” à la lumière de l’incident, selon Interfax.

L’atmosphère à Latakia lundi soir, alors qu’Israël bombardait les forces iraniennes installées en Syrie, et que la défense anti-aérienne syrienne, conforme à sa légende de haute précision, abattait l’avion de reconnaissance russe. Ca, de la part de l’armée syrienne, pour de la reconnaissance, c’est de la reconnaissance… envers son sauveur Poutine.

 Des sources syriennes et russes ont rapporté plus tôt que des missiles non identifiés avaient frappé une installation de l’industrie militaire qui développe des missiles et des armes chimiques, très près des installations actives russes. D’autres sources ont indiqué que les forces iraniennes avaient établi une base proche des capacités russes pour se protéger des attaques israéliennes. DEBKAfile : Si Israël était responsable de l’attaque de missiles à Lattaquié lundi soir, ce serait, de toutes ses attaques sur les installations iraniennes, la frappe la plus proche  de la base aérienne Khmeimim et du centre de commandement russes.

Les médias russes ont noté dans leurs reportages qu’une importante délégation militaire israélienne dirigée par le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben Shabat s’est rendue à Moscou le vendredi 14 septembre. Nos sources présument que Ben Shabat a apporté avec lui des informations sur le contenu des installations iraniennes de Lattaquié, où au moins 10 membres du personnel irano-syrien sont morts.

La perte de l’avion russe, abattu par un S.200 syrien de fabrication russe, est un malheur imprévu, que Moscou et Jérusalem ont tout fait pour empêcher en mettant en place une ligne rouge de désarmement entre leurs commandements d’armée, il y a deux ans.

 Les responsables syriens ont déclaré que l’attaque était «étrangère» et est venue «de la mer » et que ses défenses aériennes avaient intercepté les missiles, mais ne pouvaient initialement pas confirmer qu’Israël était derrière cette attaque. Si c’était le cas, il s’agirait alors de la première attaque combinée de l’armée de l’air et de la marine israélienne contre une cible iranienne en Syrie.

Moscou s’est également montré exceptionnellement prolixe au sujet de l’équipement présent à bord de l’avion disparu. «Le turbopropulseur de surveillance Ilyushin 20 (IL-20) est une plate-forme de renseignement électronique (ELINT), équipée d’une large gamme d’antennes, de capteurs infrarouges et optiques. Le radar SLAR (Side-Looking Airborne Radar) de l’avion et la liaison satellite de l’avion permettent à l’armée russe de surveiller le ciel syrien en temps réel. ».

[NDLR : Pas d’éviter les missiles anti-aériens syriens assurément… 15 membres d’équipage à bord représentent également une véritable unité de reconnaissance occupée à capter le moindre détail de ce qui se passe au sol. ]

Mardi, les responsables russes ont montré un niveau d’hostilité rarement exprimé à ce point à l’encontre de l’armée israélienne.

Le porte-parole du ministère de la Défense, Igor Konashenkov, a déclaré à l’agence de presse officielle TASS qu’Israël savait que l’avion de reconnaissance était là et l’a utilisé comme couverture pour effectuer sa frappe aérienne.

«En utilisant l’avion russe comme couverture, les pilotes de l’armée de l’air israéliens l’ont rendu vulnérable aux tirs de la défense aérienne syrienne. En conséquence, l’Ilyushin-20, dont la surface de réflexion est bien supérieure à celle du F-16, a été endommagée par un missile lancé grâce au système S-200 », a déclaré Konashenkov.

Le système de défense aérienne S-200 est fabriqué par la Russie et vendu à la Syrie. En février, le même type de système a été utilisé pour abattre un avion de combat israélien F-16 qui participait à des frappes aériennes en Syrie en réponse à un drone iranien qui avait survolé l’espace aérien israélien, durant 1mn 30, plus tôt dans la journée.

Un avion de surveillance militaire russe Ilyushin IL-20 atterrissant à la base aérienne de Kubinka le 3 juin 2011. (Artyom Anikeev / iStock / Getty Images)

A Russian spy plane with 14 aboard missing. Moscow cites Israeli fighters, French frigate in Latakia missile strikes

La Syrie a accidentellement abattu un avion russe à la suite d’une attaque présumée de l’Air Force Israélienne
Un responsable américain a déclaré que les forces d’Assad avaient accidentellement abattu un avion de reconnaissance, l’Ilouchine 20, lors de représailles bâclées contre des frappes aériennes israéliennes présumées sur des cibles syriennes à Lattaquié ; Le ministère russe de la Défense dit que l’un de ses avions militaires avec 15 personnes à bord a disparu des écrans radar alors que les forces israéliennes et françaises montaient des attaques aériennes sur des cibles en Syrie.

Les forces du président syrien Bachar Assad ont abattu accidentellement un avion militaire russe dans la soirée de lundi, suite à une frappe de missiles sur la ville côtière syrienne de Lattaquié attribuée à l’armée de l’air israélienne, selon CNN.

Le reportage est basé sur des informations fournies par «un responsable américain ayant connaissance de l’incident», qui a déclaré au service de presse américain que les forces d’Assad réagissaient à un tir de barrage de missiles israéliens.

Un autre responsable a déclaré qu’Israël était à l’origine des frappes à Lattaquié. Conformément au protocole, Israël n’a ni confirmé ni nié le reportage.

Le Centre syrien de surveillance des droits de l’homme a rapporté mardi que deux membres du personnel militaire avaient été tuées dans l’attaque.

Le ministère russe de la Défense a annoncé mardi que l’un de ses avions militaires avec 15 personnes à bord avait disparu des écrans radar au-dessus de la Syrie alors que les forces israéliennes et françaises étaient en train de lancer des attaques aériennes sur des cibles en Syrie.

Un responsable américain a déclaré que Washington croyait que l’avion, qui est un turbo-propulseur Il-20 utilisé pour la reconnaissance électronique, a été abattu par inadvertance par l’artillerie anti-aérienne de l’allié de Moscou, le gouvernement syrien.

Attaque sur Lattaquié

Attaque sur Lattaquié

 

Au moment où l’avion a disparu, Latakia, près d’une base aérienne russe vers laquelle l’Il-20 revenait, a été attaquée par des “missiles ennemis”, et des batteries de défense antimissile ont répondu, ont rapporté les médias syriens.

Le ministère de la Défense à Moscou a indiqué que l’avion retournait à la base aérienne russe de Hmeymim, dans la province de Lattaquié vers 23h00 heure de Moscou (20h00 GMT) lundi, quand il a disparu des écrans radar.

Avion turbo-prop Il-20

Avion turbo-prop Il-20

 

L’avion était au-dessus de la mer Méditerranée à environ 35 km des côtes syriennes, a indiqué l’agence de presse russe TASS dans un communiqué.

“La trace de l’Il-20, sur les radars des commandes de vol, a disparu lors d’une attaque par quatre avions israéliens F-16 sur des installations syriennes dans la province de Latakia”, a déclaré le communiqué.

“Parallèlement, les radars de contrôle aérien russes ont détecté des lancements de roquettes depuis la frégate française Auvergne située dans cette région.”

Le sort des 15 personnes à bord de l’avion manquant est inconnu et une opération de sauvetage a été organisée à partir de la base de Hmeymim, a indiqué le ministère.

Des éclats de missiles après une attaque sur Lattaquié

Des éclats de missiles après une attaque sur Lattaquié

 

Un porte-parole de l’armée française a démenti mardi avoir été impliqué dans la disparition de l’avion russe

“Nous nions toute implication”, a déclaré le colonel Patrik Steiger à Reuters.

L’opération militaire russe en Syrie, qui a débuté fin 2015, a renversé les tendances lourdes du conflit en faveur de l’allié de Moscou, le président Assad, dans sa lutte contre les rebelles.

Mais cela a coûté cher à la Russie.

En décembre 2016, un avion russe transportant des dizaines de choristes, de danseurs et de musiciens de l’Armée rouge s’est écrasé au-dessus de la mer Noire, en route vers la Syrie, tuant 92 personnes à bord.

En mars de cette année, un avion de transport militaire russe s’est écrasé lors de son arrivée à la base de Hmeymim, tuant les 39 personnes à bord.

 

Plusieurs pays sont engagés dans des opérations militaires en cours en Syrie, avec des forces au sol ou pratiquant des frappes aériennes ou faisant croiser des navires en Méditerranée.

Dans certains cas, ces pays soutiennent des parties opposées dans le conflit syrien.

Des lignes d’assistance téléphonique sont en place pour permettre à ces pays de partager des informations opérationnelles sur leurs déploiements, mais les diplomates et les planificateurs militaires estiment qu’il existe toujours un risque élevé qu’un État frappe par inadvertance les forces d’un autre pays, y compris, comme dans ce cas, son meilleur allié.

פרןום ראשון: 09.18.18, 08:1

Ynet et Reuters | Publié le: 09.18.18, 08:15

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

25 COMMENTS

  1. En principe un missile est répute pour détruire une cible ennemie (mesure contre mesure etc) ici nous avons un super avion bourré de technologie qui ne détecte pas le départ d’un missile “”ami” ou les techniciens a bord de l’avion avaient fait la fête ou simplement ils manquaient de sommeil a force d’avoir les yeux rivés sur les écrans (humour Anglais ho pardon Russe ) mais normalement il existe des leurres pour tromper des missiles c’est vrais qu’avec la crise en Russie il les gardes pour fabriquer des ustensiles de cuisine
    s’il n’y avait pas eu 15 morts la situation est cocasse TUER PAR SON ALLIE un beau titre de roman

  2. Condamner le leader Syrien et la Russie ?
    L’Onu, l’Occident, sont intervenues pour abattre les Leaders d’Irak puis de Lybie. Le résultat est qu’elles ont sciemment aidé des régimes musulmans à prendre le pouvoir dans ces nations. Quand on voit aujourd’hui la politique de l’Onu et des gouvernements d’Occident, favorisant la disparition de leurs propres peuples, et l’islamisation du monde, on ne peut pas nier que le pouvoir de ces instances dirigeantes est entre les mains de l’Islam.
    Or comme pour Kadafi et Sadam Hussein, toutes ces instances ont poussé à l’intervention contre Bashar. Cela, pour le moins, milite en sa faveur, en tant que cheville bloquant le mécanisme d’islamisation de la Syrie. Là aussi on voit l’intervention délétère du petit nabot de l’Elysée, Sarkozy.
    D’un autre côté, le pseudo “baasisme” de Bashar véhicule un islamisme recevant l’appuie de l’Iran, ennemi fidèle d’Israël. Et la Syrie a aussi de longue date été hostile à Israël. La Russie s’insère dans ce puzzle, en tant que soutien ancien de la Syrie, car y entretient des sites stratégiques. L’Urss carressa l’espoir d’une alliance avec 1 Israël socialiste, il y a longtemps, avant de se reporter sur les nations musulmanes, avec un succès nul. Mais la Russie n’a plus de coloration politique l’opposant à Israël, et en toute intelligence, gagnerait considérablement plus à appuyer la brillante petite nation, seule démocratie réelle de type occidentale de cette partie du globe. Mais abandonner Bashar, seul rempart à l’islamisation, clôturerait le dossier conquête de ces régions par les barbus. Cela n’est pas l’intérêt d’Israël ! Que la France grande opposante actuelle de Sion, du fait de son islamisation rampante, soit aujourd’hui associée à elle, dans des attaques contre la Syrie, ne fait que confirmer la complexité des relations dans cette partie. Surtout que l’Elysée défend l’Iran dans sa nucléarisation, dont personne ne doute un instant qu’elle va aboutir à l’absurdité de doter ce pays de pignoufs musulmans, de l’arme atomique, seul Israël ayant un ligne logique sur ce sujet, récemment rejoint par les Usa, grâce à Trump qui balaya enfin, les gros mensonges du négro Obama, qui jouait à la surveillance satellitaire en tempêtant quand l’évidence était que les Ayatollah installaient du matériel pour fabriquer la bombe atomique.
    Ce point est majeur, car les pignoufs musulmans dotés de la bombe, seront à même de rayer de la carte, des pans entiers des populations civilisées, et si évidemment ils ne pourront tenir longtemps face aux puissances nucléaires traditionnelles, ils auront eu le temps de faire un génocide, qui vu l’attitude des gouvernements des peuples civilisés, laisse suspecter que c’est bien le but recherché par ces dits gouvernements de maffieux !
    Ainsi l’analyse conduit à penser que Israël n’a pas de réel intérêt à la chute de Bashar, ce qui expliquerait alors son jeu de semi engagement, qui est quand même typique de la politique diplomatique de paix ou de guerre, dans ces régions du moyen orient, où la logique populaire ne peut comprendre la merde qu’ont semé les merdo politiciens d’occident, qui à un moment, avaient toutes les cartes en main, et se sont ingéniés à les offrir à une légion de petits potentats, mués en quelques decennies, en un front musulman dont la toxicité est infinie, et uniquement contrebalancée par des chevilles qui en bloquent les mécanismes de conquête. Rappelons nous que lors de la colonisation de l’Algérie, la France concéda au Turc vaincu, le maintien de l’Islam dans ces régions, alors que c’est cet Islam qui créait la menace qui avait justifié notre intervention ! Il y a de quoi rester rêveur sur la puissance corruptrice de cette merde musulmane. Et l’exemple de Francois 1er, roi de France, livrant l’Europe au grand Turc, pour des raisons de conflit avec les Habsbourg, n’est pas pour nous rassurer sur cette réalité corruptrice de cette putain théocratique.
    Une de ces chevilles bloquant l’expension cataclysmique de l’Islam, est Israël. Car quelque fut la volonté des premiers colons Sionistes, jamais la petite nation ne serait rescucitée sans la volonté des diplomaties étrangères, en particulier de celle de la Grande Bretagne. Bien malin serait celui qui prétendrait y comprendre quelque chose, même parmi les politiciens impliqués, qui la plupart du temps pratiquent une tactique de tatonnement et d’essais. C’est bien ce qui ressort des accords de partage passés entre les alliés et les potentats, pendant la première guerre mondiale, où manifestement Picot ne maîtrisait pas plus le sujet, que la royauté Britannique. Mais l’histoire est truffée de ces à peu près. Il suffit de regarder le conflit Anglo-Ecossais lors de la construction du royaume Britannique pour constater ce fait.

  3. La Russie aide la Syrie, et donc l’Iran, mais n’est pas en guerre contre Israël !
    Vous imaginez la complexité du jeu ! A quel moment, on se fout du peuple !
    Car n’oublions pas une chose de certaine : Tous ces acteurs qui gouvernent, ont en commun qu’ils sont des prédateurs parasitant les peuples sur lesquels ils vivent grassement. Leur comédie a toujours été bien construite. Souvenez vous pendant la WWI, les accords entre les industriels et les militaires ennemis s’accordant pour ne pas détruire les usines des zones abandonnées, mises en attente ! Souvenez vous de la Pologne pendant la WWII, se retrouvant seule contre les hordes nazies, pendant que la France son alliée, faisait semblant de lancer des offensives, pour tromper le peuple, mais instituait en réalité la drôle de guerre, permettant aux boches d’écraser l’éternelle occupée de l’Europe !
    Toute cette comédie est finalement interpellante pour les peuples ! Quand allons nous être capables de nous unir pour virer ces prédateurs qui s’instituent par divers biais, nos dirigeants ! Nous peuple, unis au-delà de toutes nos différences. Ce serait un joli mouvement ! Mais c’est un rêve. Déjà, deux voisins en temps de paix, ne cessent de jouer une puante comédie organisée spontanéement par le balet des petits intérêts. Même dans les familles on se déchire. Alors les peuples unis contre les prédateurs ! Un fantasme. Les prédateurs rigolent tranquillement et perpétuent leurs banquets à nos dépends !

  4. Ironiser sur la médiocrité technologique de l’Iliouchine est mal avisé, car ces mêmes missiles ont déjà abattu des F16 Israëliens, prouvant que malgré la grande technologie, les véhicules sont destructibles.

  5. L’histoire apparaît plus complexe que ne peut résoudre un salut ironique.
    – Bien malin celui qui sait exactement ce que vise chacun des intervenants dans la région, tous à la fois alliés et ennemis de circonstance. Décidément les politiques ne sont clairs que pour tondre le peuple !
    – Le passé a démontré combien Israël n’a pas les épaules pour faire affront à la Russie ou l’Urss qui lui a imposé des retraits de territoires conquis, qui aurait bien servi Israël, et dont la possession était bien méritée.
    – Si Poutine tape du pied, Israël n’aura pas les moyens de tenir tête contre l’ours Russe. L’atout américain ne lui a jamais permis. Malgré les rodomontades, il est vraiment douteux que les géants s’affrontent directement ! Ils continuent leurs jeux, institués à la fin de la WWII. Les chaudes alertes du passé, comme Cuba, ont prouvé que aucun des deux ne souhaitait l’affrontement militaire suicidaire.

  6. SI vraiment Israël s’est abrité derrière l’avion d’espionnage russe, l’Iliouchine 20,pour couvrir les frappes anti-iraniennes, je leur lève mon chapeau pour cette compétence aérienne.

    Cette bavure Syrienne ne serait pas à être historique. Il devait bien y avoir un livre d’utilisation qui venait avec le missile.

    Le comble de L’incompétence serait d’apprendre que le missile, soit Russe.

  7. “Les missiles pour les nuls” une bonne lecture pour bachar. . ?

    Et faut pas confondre pilote de chameau et pilote de missile, c’est pas pareil , forcément !!
    Bisous les syriens, je vous aime, une fois n’est pas coutume !

  8. Alors Vladimir, c’est bien ça ? Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil vert sur le bouton vert…..
    Mais il faut pas mettre de daltonien aux commandes sinon par terre l’Illiouchin !

  9. Hum, cela sent le réchauffé et un face à face pour une base abritant de l’iranien.
    J’ose imaginer qu’il y a un malentendu…
    Entre bons voisins, on ne se prend pas la tête pour si peu.

  10. Après avoir massacré des centaines de milliers de personnes dans une immense boucherie qui a laissé le monde totalement indifférent, voilà qu’ils se dézinguent maintenant entre eux. Je ne dirais qu’une chose même si elle est peu diplomatique : c’est logique, et c’est bien fait pour eux !

  11. Un missile russe, servi par un instructeur russe abat un avion russe et c’est la faute d’Israël!
    Manquent pas d’air ces russkof.
    Malheureusement ils vont s’en prendre à Israël pour ce qui est une bavure dont ils sont entièrement responsables.

  12. C’est ces mêmes saloperies de missiles qui ont abattues plusieurs avions Israéliens il y’a tous juste 45 ans pendant la guerre de Kippour. ce soir c’est Kippour, Hatima tova a toutes et a tous.

  13. Les Russes et les Syriens sont entièrement responsables de cet “incident”, mais, c’est devenu une habitude, on accuse les israéliens, au lieu de faire le ménage entre les responables réels.

  14. Merci aux syriens de se battre contre Poutine et son armée d’envahisseurs
    Nous leur demandons de récidiver sur les blindés et l’infanterie russes , ceux là même qui les arment d’une haute technologie transférée aux iraniens et le Liban D Hezbollah
    Il est temps se les russes quittent la Syrie et ses bases car ils sont un danger pour cette région
    Comme en Égypte en1967 les russes n’ont rien à faire comme les iraniens et les libanais Hezbollah
    Sans leur présence qui a fait 400000 morts et des villes ou villages en ruines et plus de5 millions de réfugiés tout cela ne sera pas arrivé et tout cela à cause D Boucher El Assad
    Personne ne défile dans les rues des villes d’Europe : mais ôu est la gauche et l’extrême gauche si prompts de défiler quand il s’agit d’Israël ou des USA
    Mais ôu sont les reportages de France info, Agence France presse, France 2-3-4…. er les journaux comme l’immonde Monde, Liberation enchaînée l’humanité toujours bloqué aux nouvelles de la mort de Staline ( meme journal depuis près de 90 ans: des fakes News
    Ôu sont ces intellectuels et leurs associations de merde qui écrivent si rapidement et leurs peyitions toiujours identiques à crier qu’ils ont de l’eau entre leurs neurones , décérébrés si osent dire apres coup : on ne savait pas, c’est l’erreur slogan favori
    SIlence assourdissant pour les 400000 morts et les 5 millions de réfugiés + les millions de syriens qui nous envahissent en se comportant comme des voyous avec leur haîne juive et leurs vivons et assassinats
    Il faut liquider Bachar él Assad le boucher sanglant de Syrie
    Encore Merci al La Défense aérienne de la Syrie: israel n’y est pour rien et les russes Le savent bien mais sont humiliés de voir leur incapacité de former leurs amis syriens iraniens et les libanais Hezbollah

    • Il faut confirmer aux militaires syriens que de nombreux Illiouchine, Tupolev et Sukoïs ont été rachetés par les israéliens pour attaquer les iraniens, mais qu’ils n’ont pas encore été repeints aux couleurs de l’état hébreu.

  15. Avouer au monde, qu’un “super avion de reconnaissance russe en théorie bourré de contre mesures c’est fait descendre par ses propres missiles ss20 vendus à des ignares syriens, qui sont ses alliés doit être dure à accepter…Je peux comprendre l’énervement des russes, mais ce faisant, ils prouvent le bas niveau ou la vétusté technologique de leur armement…ou de la défense de leur aviation, cet avion en théorie recueille des renseignements, mais il est aussi au contact avec les techniciens des radars au sol, qu’eux n’est rien vu….cela me semble inimaginable ou dénote une faute professionnelle russe incomprehensible…

    • …ou que rien n’est parfait. Il est courant que des tirs amis surviennent. Il est possible qu’il y ait un défaut de coopération entre alliés syriens et russes. Ou une confusion dans le moment.
      La guerre, ce n’est pas un jeu d’échec à ce niveau. C’est plein de bruit et de fureur. Les erreurs sont possibles.
      Et tant mieux si nos ennemis souffrent.
      Sinon, ce matin, les Russes prétendaient faire payer aux Israéliens la perte de leur avion…

    • Ironiser sur la médiocrité technologique de l’Iliouchine est mal avisé, car ces mêmes missiles ont déjà abattu des F16 Israëliens, prouvant que malgré la grande technologie, les véhicules sont destructibles.

  16. La mauvaise foi russe est à son comble !
    Prétendre que des avions israéliens auraient profité d’une “couverture” produite par l’avion russe est juste une gabegie, stupide de surcroît, puisque, justement le principe de furtivité aurait été remis en cause, en augmentant le trace radar du “paquet” d’avions, et en se signalant à cet avion de surveillance (!) qui n’aurait pas manqué de signaler la présence d’avions “etrangers”.
    Il est probable que ce qui fâche les Russes soit plutôt la preuve évidence de leur déficience dans ce qui touche le domaine pointu de la reconnaissance electronique et informatique, pour laquelle Ysraël est aujourd’hui le no 1 dans le monde.
    Je copicolle…
    “Nous savons dorénavant que cet avion a été descendu par un tir de missile syrien…de fabrication russe… Ben ouais. C’est pour ça, en fait, que les Syriens clamaient qu’ils avaient intercepté…euh, quelque chose…
    Pas de bol, ces super missiles machins SS Truc ne font pas la différence entre les amis et les ennemis.
    Ça va être un beau baurdhel à la prochaine escarmouche, et cette fois-ci on saura même pô pourquoi qu’on a gagné. Au foot, on appelle ça marquer contre son camp…
    Mais, mais…
    Mais de toute façon, les Russes disent que c’est la faute à Ysraël.
    Excuse nous, Vlado, de nous défendre…
    En fait, si on suit ce raisonnement, c’est la faute des Russes, qui laissent de l’armement à usage killerjuif s’entasser dans des entrepôts habillés en DHL, FEDEX, ou Tupeutla.
    C’est bien Rav Aillac qui a poignardé Henri 4, non ? Encore un ultra…
    Joyeux Kippour à tous.”

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.