La Russie va t-elle servir de bouclier à l’accord irano-syrien?©

5
1610

Netanyahu ignore si Poutine va s’aligner sur Téhéran pour contrer une offensive américano-israélienne contre l’Iran en Syrie 

Jérusalem a finalement répondu mardi 28 août à la signature d’un nouveau pacte militaire irano-syrien, deux jours plus tôt, à Damas, par le ministre de la Défense iranien en visite, Amir Hatami, avec Bashar Assad. Après avoir ignoré cette évolution qui a bouleversé l’équation militaire en Syrie, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a promis, pendant deux jours, que Tsahal «continuerait à agir avec toute la résolution possible contre les efforts de l’Iran pour transférer ses forces militaires et ses systèmes d’armement en Syrie. “Il a souligné que la lutte contre l’établissement, par l’Iran, d’une présence militaire en Syrie était son objectif principal”, et que cela serait réalisé, tout comme l’annulation de l’accord nucléaire iranien, qui, lui aussi, a été jugé impossible. “

Mettant de côté l’inexactitude de ce commentaire – l’accord nucléaire reste en vigueur après que les cinq autres signataires ont refusé de suivre les États-Unis en quittant l’accord – les propos du Premier ministre montrent qu’il préférerait ignorer une nouvelle réalité. Le fait est que la position stratégique d’Israël s’est détériorée au cours de la semaine écoulée depuis que le conseiller américain à la Sécurité John Bolton s’est entretenu avec Netanyahu et a établi un plan conjoint pour chasser l’Iran de Syrie. Au cours de cette semaine, le président russe Vladimir Poutine semble montrer des signes qu’il pourrait s’aligner carrément sur l’Iran. Il soutient fermement le pacte de coopération militaire élargi signé avec la Syrie et a, en outre, promis aux deux alliés de fournir un parapluie naval et aérien russe pour neutraliser toute attaque américaine et occidentale, en cas d’attaque chimique syrienne contre Idlib, comme beaucoup s’y attendent. L’hypothèque subsiste sur le fait que la Russie pourrait aussi actionner ce dispositif, en choisissant, cette fosi-ci, de rompre le pacte de non-agression mis au point, jusqu’à présent, avec Israël, si Jerusalem décide de venir frapper -comme à l’accoutumée- des cibles iraniennes en Syrie. Au cours de ces deux derniers mois, le Président russe a brutalement abandonné le climat d’entente sur la Syrie qu’il avait forgé, au fil du temps, avec le Président Donald Trump, et enterré les accords tacites passés avec Binyamin Netanyahu.

L’affirmation du Premier ministre selon laquelle l’armée israélienne va agir avec détermination contre les tentatives iraniennes de transférer des effectifs et des armes militaires en Syrie sera bientôt soumise à un test acide. Non seulement la Russie, mais Israël se trouve également à un nouveau carrefour dangereux. Poutine n’attend pas sa visite à Téhéran le 7 septembre pour démontrer son soutien indéfectible à l’Iran en Syrie.

Nous allons alors découvrir jusqu’à quel point le cadre de l’entente russo-américaine, ainsi que le pacte de non-agression israélo-russe ont dégénérer pour risquer de se transformer en conflit direct entre grandes puissances, tel qu’il est actuellement suspendu au-dessus de la région.

   ,  ,  ,  , 

Netanyahu ignores Putin’s alignment with Tehran against a US-Israeli anti-Iran offensive Iran in Syria

5 COMMENTS

  1. Pour reprendre les propos de Martin 54 voila une petite histoire:
    cela ce passe à Jérusalem au 19 iem siècle des enfants jouent devant le porche d’une maison ou un Rabbi est en pleine lecture de son livre de prières ; A un moment donné un des enfant en levant la tête aperçois des chiens méchants qui sont a moins de 100 mètre d’eux ,il interpelle le Rabbi concernant les chiens celui cil répons au gamin Dieu vous protègent ,mais les chiens avancent toujours la réponse du Rabbi est toujours la même Dieu vous protègent quand les chien ne sont plus qu’a 30 mètre le Rabbi dit: mes enfants ditent une prière et en même temps jetaient des pierres aux chiens ces derniers tournèrent les talons
    Moralité c’est peut être la prière ou les pierres qui ont eu raison des chiens Dieu seul le sait

  2. Poutine ne bascule que d’un coté, celui de Poutine. le Liban, le Hezbollah, le Hamas La Syrie, l’Iran, La Turquie, Israël. Tout cela n’as qu’un but, qui lui feras le mieux la cours pour augmenter son influence diplomatique mondial. Tout ce qu’il propose, n’est que poudre au yeux. Il n’a pas les effectifs suffisants pour s’imposer sur le terrain. Nethanyaou peut faire ce qu’il veut, a condition de faire du chirurgical. Poutine ne pardonnerais pas qu’il y est des victimes russes. Mais cela vaut aussi pour les autres.

  3. […] Jérusalem a finalement répondu mardi 28 août à la signature d’un nouveau pacte militaire irano-syrien, deux jours plus tôt, à Damas, par le ministre de la Défense iranien en visite, Amir Hatami, avec Bashar Assad. Après avoir ignoré cette évolution qui a bouleversé l’équation militaire en Syrie, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a promis, pendant deux jours, que Tsahal «continuerait à agir avec toute la résolution possible contre les efforts de l’Iran pour transférer ses forces militaires et ses systèmes d’armement en Syrie. “Il a souligné que la lutte contre l’établissement, par l’Iran, d’une présence militaire en Syrie était son objectif principal”, et que cela serait réalisé, tout comme l’annulation de l’accord nucléaire iranien, qui, lui aussi, a été jugé impossible. “Lire la suite sur jforum.fr […]

  4. Comment imaginer Poutine basculer franchement du cote d’Israel ?
    Toute sa politique est des plus classique car comme l’Europe et l’Occident a agit pendant 70 ans et ce jusqu’à Obama : jouer l’interface entre les Arabes et Israel et tirer à eux Les profits commerciaux politiques et diplomatiques.

    Il n’y a qu’une solution c’est d’arriver comme Israel l’a fait Après Les printemps Arabes , court-circuiter les Occidentaux et les rendre inexistants en terme d’ intermédiaire en traitant, s’alliant en direct avec Les Pays tels que l’Egypte Les Émirats,

    Les Russes jouent sur du velours car ils sont incontournables par rapport à la Corée du Nord , de La Syrie , de l’Iran.
    Trump fait l’impossible pour communiquer “secrètement ” avec Assad et bien sur l’Iran et Les sanctions sont La pour forcer l’Iran à composer En direct avec Les USA, car il est clair que Poutine n’abandenera jamais son rôle d’interface incintournable.
    C’est pour cela que Nethanyaou sait à quel point I’m est en première ligne avec le Liban, le Hezbollah, le Hamas La Syrie, l’Iran

  5. LA russie se devoile de plus en plus comme le chef de cette coalition avec l’iran la syrie la turquie etc….
    nous connaissons son objectif qui déjà est dévoilé dans les prophètes (ezequiel )
    comment va terminer cette coalition nous le savons aussi. alors ne nous leurrons pas.rendons grâce a hachem qui nous délivrera de nos ennemis.
    amen,,,

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.