La police française craque : “On dit stop, on n’en peut plus.” ©

3
181
Jean-Marc Falcone, la patron de la police, a rencontré les responsables policiers après leur manifestation nocturne à Paris dans la nuit de lundi à mardi. | AFP

Ainsi que le souligne Fabien Vanhemelryck, Secrétaire Général Délégué du Syndicat Alliance Police Nationale, le défilé “sauvage” des policiers dans la nuit de lundi à mardi sur les Champs Elysées à Paris avait déjà eu lieu en 2012.

Et les forces de police françaises auront manifesté 4 fois, depuis 2013, dans les rues de Paris. Cette année encore le 18 mai, près de 7 000 personnes (selon les syndicats) se sont rendues Place de la République, à l’initiative du Syndicat Alliance Police Nationale (et avec les syndicats CFE/CGC, Synergie Officiers, SICP, SNAPATSI, SAPC MI, UNSA Police FASMI et SCPN) pour faire part de leurs revendications. C’est dire leur malaise devant leurs conditions de travail.

Le 10 octobre dernier, en réaction à l’attaque aux cocktails Molotov dont été victimes des policiers à Viry-Châtillon, le syndicat appelait à une grève du zèle et d’autres organisations à des rassemblements dans toute la France.

Hier, suite aux propos de Jean-Marc Falcone, le directeur général de la police nationale, qui tout en disant comprendre le malaise des policiers, annonçait vouloir prononcer des sanctions contre ceux qui ont défilé la veille sur les Champs Elysées,  une centaine de fonctionnaires se sont rassemblés pour soutenir leurs collègues menacés de sanctions.

Et dans la nuit de mardi à mercredi, des centaines de policiers se sont de nouveau mobilisés pour réclamer plus de moyens et de fermeté à Marseille.

 “On s’attaque toujours aux conséquences, jamais aux causes” déplore Fabien Vanhemelryck,

Lorsque la proviseure d’un lycée de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) a été agressée lundi 17 octobre, à la grille de son établissement et que les jeunes ont lancé des cocktails Molotov avant de s’en prendre aux forces de l’ordre, qui ont également essuyé des tirs de mortiers, “qu’est-ce qu’on a fait ? On a mis un véhicule en faction et on n’a rien fait d’autre. Et on recommence les mêmes erreurs qu’à Viry-Châtillon. Et Pourquoi ? Aujourd’hui on n’a pas les moyens de faire mieux que cela. Car on n’a pas les moyens. Beaucoup de policiers ne font plus du boulot de policiers : assurer la sécurité des personnes et des biens. Est-ce que l’on sait par exemple que ce week-end le commissariat des Lilas était fermé car faute d’affectifs, suite à des “missions de tâches indues” ? Les tâches indues sont des gardes statiques, des transferts de détenus alors que les effectifs pénitenciers peuvent le faire, c’est aussi la circulation….” “Il y a un problème effroyable de management dans la police en France,  un décalage entre les policiers sur le terrain et la direction, focalisée “sur le chiffre” à atteindre. Ce problème, et aussi le sentiment de manque de considération, cela fait un amalgame, et la goutte d’eau qui a conduit au rassemblement de lundi et on ne peut que les comprendre.”

“Et ce qui est inquiétant c’est que ce rassemblement a déjà eu lieu en 2012 et qu’on ne l’a pas pris au sérieux.

“On a acheté la paix sociale, et on laissé faire. Est-ce qu’il est normal que les collègues doivent attendre que la hiérarchie réagisse pendant qu’ils reçoivent des cocktails Molotov ? L’impunité n’est plus acceptable.”

“Aujourd’hui il y a un choix politique à faire: soit on change de créneau, et on agit et dans ce cas là on part dans une vraie répression avec des sanctions plus fortes et une prévention, ou on laisse faire et forcément cela ne va que s’accentuer.”

“On souhaite une évolution des textes sur la légitime défense. Aujourd’hui il n’est pas normal qu’un fonctionnaire de police ait les mêmes droits qu’un citoyen lambda dans l’exercice de ses misions. Il manque une notion très importante : celle de danger imminent. Il faut presque attendre de se faire tuer pour pouvoir riposter. Un individu qui se promène une arme à la main, même le long de la jambe, à partir du moment où on lui dit “lâchez votre arme, lâchez votre arme”, il n’est pas venu acheter une baguette, donc il est dangereux pour les citoyens et pour les policiers et il faut le neutraliser et on doit pouvoir utiliser notre arme. Avant qu’il ne se passe quelque chose de grave on doit pouvoir le neutraliser.”

“La police n’est pas respectée en tant que telle, et tant qu’elle n’est pas respectée elle ne peut faire appliquer les lois et les règlements.”

Selon un sondage LCI, pour 85 % des français interrogés les tensions et agressions actuelles révèlent un manque de fermeté.

Sondage LCI
Sondage LCI

Intervention de Fabien Vanhemelryck, Secrétaire Général Délégué, sur LCI le 18 10 2016/ http://www.alliancepn.fr/media/show/violences-la-police-craque-15155

 

 

 

3 COMMENTS

  1. Merci Taubira, elle qui a prouvé à la police que le trvail sur le terrian était inutile. Une Justice laxiste qui a encouragé le “sauvageonnisme”.

  2. Je suis le premier commentaire, et voilà ce que j’en pense, le ministre de l’intérieur devrait-être beaucoup plus souvent sur le terrain, et géré toutes les situation qui ce présente au moins pendant une année, comme ça il ce rendrait compte des problèmes réels, et non des dossiers sur un bureau.
    Quand la droite veut sortir une loi la gauche l’en empêche et, quand la gauche est au pouvoir elle ne fait rien si ce n’est bla… bla… bla…
    Autre chose est-ce que la police c’est engagé dans la police, pour faire règné l’ordre et la sécurité du citoyen ou pour faire la guerre ???
    Autre chose : Selon les charlots socialistes, il faut mettre en place des services nouveaux, alors qu’il faut juste faire respecter les lois qui sont déjà en place
    Autre chose : Les autres pays européens appliquent les lois; donc c’est sûr qu’ils ont moins de problèmes de délinquances
    Autre chose : D’après hollande la police doit dialoguer, mais comment doivent-ils faire quand une kalachnikov devant eux ???? Doivent-ils faire comme les politique bla… BLA;;;; BLA…. ???? Parce qu’ils si ils font ça ils sont morts
    Pour rentrer dans quelques ministère que ce soit? ne faudrait-ils pas que chaque ministres soient au moins pendant une année dans la rue pour connaître la réalité du terrain ???? Et je dit bien CHAQUE MINISTRES, EUX NE VEULENT SUREMENT PAS RISQUER LEURS VIES, MAIS POURTANT LES POLICIERS LE FONT TOUS LES JOURS SI BIEN QUE QUAND ILS PARTENT LE MATIN, ils ne savent pas s’ils vont rentrer chez eux le soir, et je constate avec grand regret que le gouvernement de la gauche ne sait pas protégé les citoyens Ah si j’oubliais ils disent BLA….BLA…BLA…BLA…. les socialistes ne savent pas faire respecter les lois, voilà le triste constat à faire pour les cinq dernières années qui sont passées EN TOUT CAS C’EST CELUI QUE JE CONSTATE, alors y’en a marre des grands discours et des petites actions, et puis ils faut constater aussi que quand la gauche est au pouvoir tous le monde veut voter Front National, et même avec ça ils ne réagissent pas,tout le monde veut faire mieux que tous le monde dans les paroles, mais y’en à marre des paroles, nous on veut des actes et plus de BLA…BLA…BLA…BLA… Les socialistes vont créé une révolution à cause de leurs inactions, mais là ils diront encore c’est pas moi c’est l’autre, et pour 2017 ils veulent déjà nous dire que c’est de la faute à la droite, alors ils faudrait qu’ils arrêtent eux aussi de ce foutre de la gueule du monde, en tous cas de celles des Français

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.