La métamorphose antisémite depuis la Shoah ©

6
447

A quel point l’antisémitisme s’est transformé depuis la Shoah. 

Le jour proche de Yom Hashoah est une occasion tout-à-fait approriée pour recenser les multiples mutations de l’antisémitisme depuis la Shoah. Identifier les formes actuelles d’antisémitisme est plus important que jamais, puisqu’elles sont dans le prolongement de la haine des Juifs en Europe, qui a fourni toute l’infrastructure pour le génocide de six millions de Juifs.

Une telle analyse reste un sujet complexe. Les motifs fondamentaux d’antisémitisme sont demeurés inchangés durant environ deux millénaires, pour tant leurs manifestations ont muté et continuent de le faire. L’idée scandaleuse selon laquelle les Juifs représentent le mal absolu a été introduite par les Chrétiens, il y a de nombreux siècles et tient encore le haut du pavé dans certains cercles jusqu’à aujourd’hui. Cette diabolisation est fondée sur la fausse accusation attribuée à tous les Juifs, passés, présents et futurs, pour la “mort de Jésus”.

Le Nazisme, le mouvement le plus extrémiste d’antisémitisme ethno-national, a transformé ce motif central des Juifs pris pour le mal absolu en classification pseudo-scientifique affirmant que les Juifs sont des sous-hommes. Actuellement, ce thème du mal absolu est attribué au nazisme. Ce qui a alimenté les perceptions d’Israël en tant qu’Etat Nazi. Des sondages ont montré que des croyances telles que : “Israël mène une guerre d’extermination contre les Palestiniens” disposent du parti-pris d’au moins 40%de la population européenne[1].=

Des mutations identiques se sont produites concernant d’autres sous-thèmes centraux. “Les Conspirations juives” se sont métamorphosées en “conspirations sionistes[2]“.  L’accusation de crime rituel, une diffamation médiévale inventée, qui accuse les Juifs d’utiliser le sang des enfants chrétiens pour faire cuire les matzot, a aussi subi une mutation dans le contexte de l’anti-israélisme. Il y a quelques années  le plus grand journal suédois, l’Aftonbladet d’obédience social-démocrate, a publié un article alléguant qu’Israël tuait les Palestiniens dans le suel but de prélever leurs organes afin de les transplanter à des Juifs[3]“.

Outre les mutations des thèmes antiques de haine, on constate bien d’autres innovations significatives de l’antisémitisme d’après la Shoah. La plus évidente est l’apparition de la négation de la Shoah. Son concept sous-jacent est simple : les Juifs survivants malfaisants ont inventé un génocide de 6 millions de leurs coreligionnaires par les Allemands et leurs alliés. Ils occupent ainsi la fausse position de victimes absolues et accusent de façon malhonnête beaucoup d’Européens d’un meurtre de masse qui n’a jamais existé.

Excepté la Shoah, un grand nombre d’autres facteurs ont provoqué des changements qui ont grandement influencé l’antisémitisme d’après-guerre. Parmi eux, la création de l’Etat d’Israël est un de ceux-là, qui a permis aux antisémites de détourner leur haine en direction de l’Etat Juif, plutôt que de viser les Juifs survivants. La stigmatisation mentionnée plus haut d’Israël en tant qu’Etat nazi en est le plus parfait exemple.

Le fait d’analyser les éléments novateurs de l’antisémitisme est encore plus compliqué, à cause d’au moins trois facteurs supplémentaires qui ont joué un rôle clé dans les manifestations contemporaines du phénomène. Ce sont l’émergeance d’une culture victimaire d’après-guerre, la hausse vertigineuse du postmodernisme et l’invention d’internet conjuguée au développement des réseaux sociaux.

La culture victimaire est la plus facile à analyser. Elle s’est développée comme conséquence de la Shoah et s’est tout d’abord focalisée sur les Juifs. La plus grande partie de la Palestine mandataire britannique s’était déjà transformée en un Etat palestinien désormais appelé Jordanie. Alors que les Juifs acceptaient la division de ce qui restait, entre eux-mêmes et le peuple plus tard désigné comme Palestinien, les Arabes ne l’ont pas reconnue.

Malgré cela, les antisémites ont, depuis lors, tenté de transformer les Arabes Palestiniens en victimes absolues. Et cela nonobstant le fait que le parti palestinien majoritaire Hamas est islamonazi par nature et qu’il fait ouvertement la promotion du génocide des Juifs dans la charte[4]. Dans le cadre de ce processus, Jésus, révéré dans le christianisme comme la personne qui s’est sacrifiée pour l’humanité, est devenu, rétroactivement, pour certains Chrétiens, un “Palestinien”. Ils comparent les Palestiniens à Jésus sur la croix, bien que ses enseignements étaient très éloignés de la promotion d’un génocide.

Le postmodernisme est bien plus ardu à analyser. L’une de ses principales caractéristiques est la fragmentation de ses questions. Cela s’avère également vrai en ce qui concerne l’antisémitisme. Le nombre de sous-thèmes antisémites s’est grandement démultiplié. Il n’y a plus d’inciteurs prédominants qui soient principalement identifiables, comme l’Eglise Catholique dans l’antisémitsme religieux ou l’Allemagne nazie dans l’antisémitisme ethnique.

En effet, les catégories d’auteurs se sont également fragmentées. On trouve fréquemment des promoteurs et des auteurs prédominants d’antisémitisme qui opèrent sous le déguisement de l’anti-israélisme. Ils sont particulièrement visibles dans les Etats musulmans, parmi les musulmans dans le monde occidental, dans les principaux courants d’hommes politiques, de médias, d’universitaires, de syndicats, d’ONG, de membres de l’extrême-droite, des juristes promoteurs de droits, les Nations-Unies dans ses travers les plus extrêmes, les Israéliens et les Juifs marqués par la haine de soi, des individualités sur internet et ainsi de suite.

Alors que le Christianisme promouvait essentiellement l’antisémitisme par le prêche et l’enseignement, de nos jours, le mode de transmission a aussi changé. Les médias incitent à l’antisémitisme à travers des éditoriaux et des reportages frauduleux et ils peuvent aussi être utilisés pour programmer la haine grâce à la publication de pages d’opinion qui incitent à la haine. L’ONU incite à la haine contre Israël par des déclarations de son Secrétaire Général Ban Ki Moon et transmet la haine par son soutien de motions anti-israéliennes lancées par les Etats arabes[5].

Internet est devenu une énorme plaque tournante pour la transmission de la haine. Pourtant, il reflète un autre changement dans la propagation de l’antisémitisme, par l’énorme accélération de la diffusion des messages de haine. Au Moyen-Âge, les moines dominicains erraient de ville en ville, en incitant régulièrement et constamment à la haine contre les Juifs[6]. Internet peut transmettre et multiplier de nouveaux messages de haine à travers le monde entier en moins de quelques heures ou jours.

Alors que ces changements n’ont pas altéré la nature fondamentale de l’antisémitisme, ils sont si importants que les méthodes classiques d’études de l’antisémitisme sont devenues des outils insuffisants pour comprendre la complexité de la haine contemporaine. Les gouvernements israéliens successifs n’ont pas réussi à promouvoir l’étude de l’anti-israélisme. Israël paie un prix prohibitif à cause de cela, puisqu’il est essentiel de découvrir la structure des menaces contre le pays par le menu détail, dans le but de les combattre. En effet, l’incompétence des gouvernements israéliens successifs dans ce domaine a joué une part centrale, qui a fini par rendre possible l’actuelle débauche verbale contre le pays.

Manfred-Gerstenfeld-JCPA

Par Manfred Gerstenfeld


[1] library.fes.de/pdf-files/do/07908-20110311.pdf

[2] See for instance: www.timesofisrael.com/senior-dutch-govt-employee-isis-a-zionist-conspiracy/

[3] Donald Boström “Våra söner plundras på sina organ” Aftonbladet, 17 August 2009 (Swedish). See also Mikael Tossavainen, “The Aftonbladet Organ-Trafficking Accusations against Israel: A Case Study,” Post-Holocaust and Anti-Semitism, 95, 1 March 2010.

 

[4] http://avalon.law.yale.edu/20th_century/hamas.asp

[5] www.jpost.com/Opinion/How-Ban-Ki-moon-undermines-the-UNs-universal-values-416628

[6] www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/judaica/ejud_0002_0005_0_05318.html

6 COMMENTS

  1. La posture “”juive”” de se dire que les oppresseur occidentaux disparaitrons avant Israel est misérable et EXACTEMENT similaire à celle des nazis qui ont tué les juifs jusqu’au dernier SS, c’est une attitude morbide typiquement musulmane.

    Mais Israel ne fait rien au niveau médiatique vos affirmations, son criminelles pour nous !

    Israel ne fait rien à l’échelle d’un état mais surtout rien à l’échelle des dépenses militaires et sécuritaires………qu’une bonne com aurait d’ailleurs pu fortement diminuer.

    L’Europe a des missiles et l’arme atomique et les aura jusqu’à la fin ! les moribonds aigris sont toujours les plus dangereux.

    Ce n’est pas les romains d’il y a 2000 ans, l’Europe, et çà ne le sera plus jamais tout comme nous sommes aussi capable de tout foutre en l’air à distance (même sans arme nucléaire). Seulement c’est relativement étriqué et puéril comme raisonnement (ou muz…).

    L’Europe perdue peut aussi comme les derniers ss(ou les derniers juifs vu votre réaction) en se voyant mourir peut faire ou faire faire une seconde shoah, une nouvelle fois, juste pour le sport. Vous savez ces gens perdus par leur faute qui s’en prennent aux autres, ……çà te dis rien, JUIF, tu ne connais pas çà ? moi si.

    => L’Europe est déjà dans cette dynamique.

    Il n’y a pas d’autre choix que de gagner cette bataille médiatique avec 50% des européens qui eux aussi en ont assez des nazislamistes.

    La question de Europe foutue ou pas n’a donc rien à voir avec çà, la question est bien uniquement une question juive. Car ce que je viens de lire est pathologique chez certains juif, c’est bien eux le problème.

    On subit en se croyant supérieur comme durant 2000 ans et l’on crève, ou on se bat…. pas en uniforme pour les photos, pas avec des muscles mais avec un cerveau (je parle pas des génuflexions musulmanes).
    L’uniforme, l’armée c’était bon à l’époque de la guerre froide, aujourd’hui il faut autre chose en plus.

    Les meilleurs lasers du monde ne ferons rien contre un taré avec des bras et des jambes(pas même besoin d’un couteau), la fronde de David était l’arme la plus sophistiquée de son époque comme aujourd’hui on a besoin de pill pull (brain storming) en communication, de vrais religieux juifs et pas de muzs costumés qui pensent que les autres crèverons avant.

    Justement aujourd’hui.

  2. 1. L’existence d’Israel signe une nouvelle étape positive dans cette Histoire: un Etat peut faire payer le prix aux criminels contre l’humanite.
    2. L’analyse historique de l’antisemitisme n’est pas achevee: a la base il y a une rivalite identitaire jalouse vis a vis d’un petit peuple premier positionne comme Elu.
    3. C’est l’arrogance qui a ete la mauvaise conseillere des gouvernements israeliens, ce qui leur a fait sous estimer leurs ennemis mediatique.
    4. Israel n’est pas une ile du Pacifique proche des cotes de la Californie: c’est un Etat dans l’ocean du monde arabo-musulman. Ce qui frappe c’est l’absence d’une politique arabe et musulmane de l’Etat d’Israel, sauf envers les Kurdes …et encore. La seule politique visible est celle de la Securite. C’est court…
    5. Les imprecations du genre “c’est la faute de l’autre” sont la marque des faibles et des perdants.

  3. Ce n’est pas une débauche verbale, c’est une armée organisée essentiellement pour garder des nazislamistes au lieu de garder le pays et des civils juifs en Israel et partout dans le monde menacés de mort et tués en toute impunité.

    Bref après une accalmie d’une petite trentaine d’année un retour du juif au régime précaire de l’avant shoah.

    En attendant la prochaine………radicale qui passera de la chambre à gaz à l’arme atomique (au besoin dans un camion “palestinien”) en Israel et aux fichiers informatiques qui dénonceront chaque juif sur la planète bien mieux qu’un voisin polonais et pour bien moins cher qu’un sac de sel.

    L’inaction de l’état d’Israël et des mécènes juifs n’a strictement aucune excuse autre que de donner raison et sur un seul point aux nazis.

    Elle renvoie tout juif face à sa réelle judéité, à sa réelle appartenance à un peuple ou à sa réelle imposture (il parait que c’est un sport chez certains d’ailleurs, l’imposture à la tva par exemple) au delà de la religion et du costume que l’on porte.

    Maintenant chaque juif doit savoir de part son inaction qu’il est responsable de l’antisémitisme et qu’il ne devra s’en prendre qu’a lui même comme tous ces juifs français quasis expulsés et qui n’ont strictement rien fait que de fuir.
    Fuite rendue possible uniquement grâce au sacrifice de millions d’autres juifs dont ils tout trahi.

    Ils pensent qu’ils vont dans un Israel défendu par une armée mais cette armée sert avant tout à garder des bêtes sauvages, elle ne sert qu’a pomper les ressources du peuple juif en maintenant en vie dans un confort relatif ces mêmes bêtes sauvages.

    Voilà le résultat de la défaite médiatique. Hitler aurait dit que se souvient des arméniens aujourd’hui personne ne se souvient des yezidis on aurait du depuis très longtemps ne plus se souvenirs des “”palestiniens””, au moins comme on ne se souvient plus des millions d’allemands des sudètes.

    Car la bombe dans le camion palestinien, elle ne sera pas iranienne elle sera EUROPÉENNE (voyez ce qu’est devenu le parti travailliste anglais, un nid de nazislamistes).
    Donc inutile de fuir en pensant que d’autres s’occuperont de vous, il y a trop d’imposteurs qui ont laissé délibérément l’Europe se faire acheter par les nazislamistes. Et ils sont “juifs”.

    • il y a trop d’imposteurs qui ont laissé délibérément l’Europe se faire acheter par les nazislamistes. Et ils sont « juifs ».

      ben voyons, cher Aval31
      vous manquez d’originalité: dire que la victime est responsable de ce qui lui arrive c’est un argument de bas etage, utilisé par tous les terroristes.
      Certes, les juifs se sont mal défendus dans cette guerre mediatique, mais en avaient-ils les moyens.
      – Les gouvernements qui ont troqué leur honneur et la protection de leurs frontieres en échange de quelques centimes de moins sur le prix du pétrole, leur ont-ils accordé un droit de reponse ?
      – Qui pourrait nous faire croire que la shoah ait débarrassé les occidentaux d’un antisémitisme génétique ? pleurer des morts et taper sur les vivants ! voila qui est cousu de fil blanc.
      – Qui admettra que les journalistes de par nature de gauche donc sensibles à la propagande palestinienne aient depuis toujours fourni des informations biaisées
      – qui acceptera l’evidence que les subsides europeens octroyés sans controle permettent au terrorisme de fleurir, puisque partie de cet argent est utilisé pour verser une rente aux terroristes emprisonnés. Tuer des juifs est devenu rentable car les pensions versées sont proportionnelles à la peine encourue donc à la gravité des meurtres

      Vous savez, l’europe va disparaitre à l’instar de l’empire romain.
      avec presque 2000 ans de distance les causes sont les mêmes et bientot les effets:
      – invasion par un peuple d’une autre civilisation
      – lâcheté et incompétence des dirigeants
      – occurrence d’une nouvelle religion
      L’Europe a mis 2000 ans à s’en remettre, gageons que ce sera pire cette fois ci.
      Puis-je me permettre d’envoyer la flèche du parte ? Elle l’aura bien mérité !

    • Non ce n’est pas ça qu’il dit, mais que ce sont les “juifs” qui sont responsables de l’immigration maghrébine en France…

      Pour lui, ce n’est pas Giscard, Chirac, Mitterrand, Sarkosy, Hollande et tous les rejetons (de droite et de gauche) de cette bourgeoisie catholique française qui dirige l’Etat et domine la France et depuis plus de deux siècles qui sont responsables, mais BHL et SOS racisme…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.